Poussées ou convulsions fébriles (causées par la fièvre)

Votre enfant a réagi fortement à une fièvre en ayant des convulsions. Ces renseignements expliquent quoi faire si votre enfant a une poussée fébrile.

Qu’est-ce qu’une poussée fébrile?

Une poussée fébrile chez un enfant peut inclure: raidissement des membres ou du corps, mouvements soudains, saccadés et incontrôlables des muscles, et yeux révulsés. Une crise implique presque toujours une perte de conscience, pendant laquelle l'enfant n'est pas réceptif. On nomme poussées fébriles (ou convulsions fébriles) ces crises lorsqu'elles sont provoquées par la fièvre. La plupart des poussées fébriles ne durent que quelques minutes.

Quoi faire si votre enfant a une poussée fébrile

Si votre enfant a une poussée, restez calme et faites ce qui suit :

  1. Gardez votre enfant à l’écart des sources de danger. Ramassez les objets coupants ou durs se trouvant à sa proximité;
  2. Ne retenez pas votre enfant ou n’essayez pas d’arrêter ses mouvements. Si vous le pouvez, roulez doucement votre enfant ou sa tête sur le côté afin que le liquide puisse s’échapper de sa bouche;
  3. Get Adobe Flash player
    -UNIQUE1-What_to_do_during_seizure_EQUIP_ILL_FR-UNIQUE2-
  4. Assurez-vous du confort votre enfant. Essayez de mettre quelque chose de moelleux, comme un veston plié, sous sa tête, et enlevez lui les vêtements serrés, surtout ceux se trouvant autour de son cou. De plus, enlevez lui ses lunettes pour ne pas qu’elles se brisent;
  5. Ne mettez RIEN dans la bouche de votre enfant, car il pourrait s’étouffer, ou se casser les dents;
  6. Le médecin de votre enfant voudra connaître la durée de la crise. Si vous le pouvez, regardez une horloge ou votre montre afin de déterminer l’heure à laquelle la crise débute et s'arrête;
  7. Si la crise dure moins de 3 minutes, amenez immédiatement votre enfant chez le médecin ou dans une clinique. S’ils ne sont pas ouverts, rendez-vous à l’urgence d'un centre hospitalier. Le médecin doit s’assurer que votre enfant ne souffre pas d’une maladie grave;
  8. Get Adobe Flash player
    -UNIQUE1-Counting_time_EQUIP_ILL_FR-UNIQUE2-
  9. Si la crise dure plus de 3 minutes, appelez immédiatement une ambulance.
  10. Si votre enfant fait une crise mais n'a pas de fièvre, ou si votre enfant ne se sent pas bien, il est nécessaire qu'il voit un médecin quelque soit la durée des convulsions.

À la suite d’une crise

Parfois, les enfants sont confus ou somnolents à la suite d’une convulsion et ressentent le besoin de dormir. N’attendez pas que votre enfant soit revenu à la normale avant de consulter un médecin. De plus, ne lui donnez pas d’eau, de nourriture ou de médicaments jusqu’à ce que la crise soit terminée et qu’il soit totalement alerte.

Au bureau du médecin ou à l’hôpital

Le médecin vous demandera de décrire en détail la crise, y compris sa durée, ce à quoi ressemblait votre enfant et la façon dont il bougeait. Votre médecin trouvera peut être utile de savoir si les tremblements ont pu être arrêtés en tenant doucement votre enfant ou en effectuant une pression sur une partie de son corps qui tremblait, ou si les mouvements saccadés ont persisté.

Le médecin examinera votre enfant. Si la cause de la fièvre est connue, et que votre enfant n’est ni confus ou ni inconscient, le médecin ne demandera habituellement pas que des examens de laboratoire soient effectués. Toutefois, s’il soupçonne que quelque chose d’autre ne va pas, il pourra demander des tests. Ceux-ci permettront d'éliminer toutes les autres causes possibles des crises.

Si votre enfant a eu une poussée fébrile ordinaire, il n’aura probablement pas à rester à l’hôpital. Toutefois, si votre enfant a fait une poussée fébrile atypique (si la poussée fébrile a duré plus de 15 minutes, si votre enfant a fait plus d'une poussée fébrile en 24h, ou s'il ne semble pas lui-même et alerte quelques heures après les convulsions) alors le médecin pourrait demander des tests et garder l'enfant au service des urgences ou à l'hôpital jusqu'à que le retour de l'enfant à la maison soit jugé sans risque.

Traitement de la fièvre de votre enfant

La fièvre peut être causée par presque toutes les maladies ou infections infantiles. Souvent, les poussées fébriles se produisent au moment où la température de votre enfant commence à monter. Vous ne saurez peut être même pas que votre enfant a de la fièvre. Les médicaments contre la fièvre ne permettront pas nécessairement de prévenir une crise ou ne réduiront pas forcément sa durée, mais ils peuvent aider à favoriser le bien être de votre enfant.

N’essayez pas de donner des médicaments contre la fièvre à votre enfant pendant une crise. Attendez plutôt qu’elle soit terminée. Ne mettez pas non plus votre enfant dans le bain.

Prendre la température de votre enfant

Si votre enfant est chaud, vérifiez sa température à l’aide d’un thermomètre. La température normale est de 37,5 °C (99,5 °F) lorsqu’elle est prise par voie orale, ou de 38 °C (100,4 °F) lorsqu’elle est prise par voie rectale.

Médicaments

Donnez à votre enfant de l’acétaminophène (Tylenol, Tempra, Panadol) ou de l’ibuprofène (Advil, Motrin, Brufen) contre la fièvre. Lisez attentivement les directives inscrites sur la bouteille afin de connaître la quantité recommandée et la fréquence à laquelle vous devez administrer ce médicament à votre enfant. En cas d’incertitude, demandez à votre médecin ou à votre pharmacien. Ne donnez pas d’AAS à votre enfant (acide acétylsalicylique ou aspirine), sauf si votre médecin vous le demande.

Vêtements

Habillez votre enfant légèrement, et enlevez les couvertures chaudes.

Les poussées fébriles sont courantes

Environ %2 à 5% des enfants (c'est-à-dire 2 à 5 enfants sur 100) auront au moins une poussée fébrile entre l’âge de 6 mois et 5 ans.

Il existe une composante génétique forte expliquant ces poussées fébriles. Les parents d’un enfant souffrant de poussées fébriles en ont souvent eues eux-mêmes, et les frères et sœurs sont également plus susceptibles d’en avoir.

Les poussées fébriles ne causent pas de lésions cérébrales

La vue d’un enfant pendant une poussée fébrile peut être terrifiante pour les parents. Cependant, pour autant que nous sachions, les crises brèves n’endommagent pas le cerveau ou ne causent pas de changements permanents dans le cerveau. La plupart des poussées fébriles ne durent que quelques minutes, bien qu’elles semblent probablement beaucoup plus longues. Même si la poussée fébrile dure très longtemps, le risque de lésions cérébrales est faible.

Médicaments visant à prévenir les poussées fébriles

Il existe des anticonvulsivants (ou antiépileptiques) pouvant prévenir les poussées fébriles. Ces médicaments ont des effets secondaires, et les enfants souffrant de poussées fébriles n’ont habituellement pas besoin d’en prendre. Toutefois, il pourrait y avoir des circonstances particulières où le médecin de votre enfant estimera que des anticonvulsivants sont nécessaires.

Si votre enfant souffre souvent de poussées fébriles, il se peut que le médecin lui donne des anticonvulsivants à action rapide. Ce dernier vous expliquera la façon de prendre soin de votre enfant et vous dira à quel moment vous devez consulter un médecin.

Vous n’avez pas besoin de traiter votre enfant différemment

Tous les enfants tombent parfois malades, particulièrement ceux qui sont jeunes. Votre enfant réagit à la fièvre d’une façon drastique. Traitez et protégez-le de la même façon que vous traiteriez tous les autres enfants normaux et en santé. Rappelez-vous que la fièvre et les poussées fébriles peuvent commencer soudainement. Si votre enfant est âgé de moins de 5 ans, assurez-vous de rester près de lui lorsqu’il prend son bain, et ne le laissez pas sans surveillance dans la baignoire.

Risque d'avoir une autre poussée febrile

Les enfants qui font une poussée fébrile sont à risque d'en avoir une autre. C'est ce qui arrive dans 30% à 35% des cas. Votre enfant n'aura pas forcément une poussée fébrile chaque fois qu'il aura de la fièvre. Les poussées fébriles se répètent le plus souvent dans l'année ou pour la pupart dans les 2 ans suivant la poussée fébrile initiale. Un enfant a plus de risque de faire des poussées fébriles à répétition s'il a moins de 15 mois au moment des premières convulsions et s'il a un parent ou des frères et sœurs ayant eu des poussées fébriles ou souffrant d'épilepsie.

Les poussées fébriles disparaissent habituellement toutes seules lorsque l’enfant vieillit

Les poussées fébriles ne signifient pas nécessairement que votre enfant souffrira d’épilepsie lorsqu’il sera plus vieux. Moins de 5 enfants sur 100 qui ont des poussées fébriles développeront de l’épilepsie. L’épilepsie est une maladie caractérisée par des crises répétées sans fièvre.

À retenir

  • Les poussées fébriles sont des épisodes de mouvements saccadés incontrôlables causés par de la fièvre. Elles sont courantes chez les enfants âgés de 6 mois à 5 ans.
  • Durant une poussée fébrile, assurez-vous que votre enfant est en sécurité et ne mettez rien dans sa bouche. De plus, essayez de rouler votre enfant ou sa tête sur le côté.
  • Amenez votre enfant chez le médecin à la suite d’une poussée fébrile. Si celle ci dure plus de 3 minutes, appelez une ambulance.
  • Les médicaments contre la fièvre ne permettront pas nécessairement de prévenir les crises.
  • Si vous avez des préoccupations ou des questions, veuillez communiquer avec le médecin de votre enfant.

Elly Berger, BA, MD, FRCPC, FAAP, MHPE​

5/4/2013