Appendicite

Qu’est-ce qu’une appendicite?

L’appendicite (se prononce a-pain-di-cite) est une enflure de l’appendice (se prononce a-pain-dice). L’appendice est une petite structure en forme de tube qui est reliée à la première partie du côlon. Il se trouve du côté inférieur droit du ventre de votre enfant. Il n’a pas de fonction connue dans le corps.

Signes et symptômes de l’appendicite

Get Adobe Flash player
-UNIQUE1-Appendicitis_MED_ILL_FR-UNIQUE2-
Une appendicite se produit lorsque l'appendice devient bloqué et enflammé.
Les symptômes suivants peuvent être indicateurs d’une appendicite :

  • douleur autour du nombril ou du côté droit inférieur du ventre, qui empire avec une légère pression appliquée sur la région, la respiration profonde ou le mouvement;
  • perte de l’appétit;
  • nausée;
  • vomissements;
  • fièvre.

Si l’appendice a éclaté, votre enfant ressentira une douleur aiguë permanente dans tout l’abdomen.

Causes

L’appendicite se manifeste quand l’appendice devient bloqué. Une infection peut aussi se développer dans l’appendice. Le blocage ou l’infection peuvent causer une enflure de l’appendice, ce qui provoque de la douleur. Il existe aussi un risque d’éclatement de l’appendice.

Facteurs de risque

L’appendicite peut affecter les enfants et les adultes de tout âge. Elle se déclare rarement chez de jeunes enfants âgés de moins de deux ans. L’appendicite est plus courante chez les adolescents et les jeunes adultes.

Complications

Si l’on ne traite pas l’appendice enflé ou infecté, il peut éclater. Il peut en résulter une infection constituant un danger de mort dans la paroi de la cavité abdominale.

Quand demander de l’aide médicale

Vous devriez emmener votre enfant voir le médecin s’il présente une douleur abdominale aiguë ou une fièvre et une irritabilité prolongées sans explication. Emmenez votre enfant au service d'urgence le plus proche si vous soupçonnez que l’appendice a éclaté.

Façon dont un médecin peut aider votre enfant atteint d’une appendicite

Le médecin examinera votre enfant. Si l'on soupçonne une appendicite, votre enfant sera admis à l’hôpital. Le médecin ou l’infirmière pourrait demander l’injection par intraveineuse de liquides, des tests du sang et de l’urine et un ultrason ou une tomographie par ordinateur pour confirmer le diagnostic. Votre enfant subira ensuite une chirurgie afin que l’on retire l’appendice. On appelle cette opération une appendicectomie (se prononce a-pain-di-sec-to-mi). Il s’agit d’une intervention simple et courante.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter la section « Appendicectomie ».

Si l’appendice n’a pas éclaté et s’il n’y a pas de complications, votre enfant restera à l’hôpital entre 12 et 24 heures après la chirurgie. Votre enfant peut retourner à la maison quand :

  • son rythme cardiaque, sa respiration, sa pression artérielle et sa température sont normaux;
  • il peut manger et boire sans vomir.

Si l’appendice de votre enfant a éclaté, on pourrait lui prescrire des antibiotiques. Il pourrait devoir rester à l’hôpital jusqu’à ce que l’infection disparaisse. Après la chirurgie, votre enfant peut manger normalement. La plupart des enfants reprennent leurs activités normales en une semaine ou deux.

Façon dont vous pouvez aider votre enfant atteint d’une appendicite

Demandez à votre enfant de vous expliquer la douleur qu’il ressent. Communiquez avec le médecin de votre enfant ou rendez-vous à la salle d’urgence si vous soupçonnez une appendicite.

Points clés

  • L’appendicite est causée par un appendice infecté ou bloqué.
  • Les symptômes comprennent habituellement une douleur abdominale autour du nombril ou du côté droit inférieur du ventre.
  • Si l’on ne traite pas l’appendicite rapidement, l’appendice peut éclater.
  • Vous devriez emmener immédiatement votre enfant chez le médecin si vous soupçonnez une appendicite.
  • L’appendicite se déclare rarement chez de jeunes enfants âgés de moins de deux ans.
  • Si l’on confirme le diagnostic, votre enfant devra subir une chirurgie afin que l’on enlève l’appendice.

 

Sheila Jacobson, MBBCh, FRCPC

3/5/2010