print article

VIH et votre enfant

Mère câlinant son bébé Mère câlinant son bébé

Qu’est-ce que le VIH?

Le VIH​ (ou virus de l’immunodéficience humaine) est un virus qui s’attaque à certains globules blancs du système immunitaire et l’affaiblit au fil du temps, d’où le risque d’autres infections graves.

Comment les enfants sont-ils infectés par le VIH?

Chez les enfants, l’infection peut être due aux situations suivantes :

  • Les femmes séropositives peuvent, à leur insu, transmettre le VIH à leur bébé pendant la grossesse, à l’accouchement ou durant l’allaitement. Certaines ne savent pas qu’elles sont infectées par le virus avant de devenir enceintes et de subir un test de dépistage sanguin. Si vous êtes séropositive et enceinte, nous vous recommandons de consulter notre page Web Le VIH et la grossesse. Vous y apprendrez comment réduire le risque de transmission du virus à votre bébé et de quelle manière déterminer si votre bébé est infecté.​
  • Certains enfants contractent le VIH au cours d’une transfusion de sang ou de produits sanguins contaminés. Cependant, cela se produit rarement à l’heure actuelle étant donné qu’on fait le dépistage du VIH de tous les dons de sang dans la plupart des pays. De plus, les enfants peuvent être infectés par des seringues ou des instruments chirurgicaux contaminés. Toutefois, cela se produit dans les pays où le dépistage du VIH des dons destinés aux banques de sang n’est pas effectué et où les seringues et les instruments ne sont pas nettoyés et stérilisés de façon appropriée.
  • Les adolescents qui ont des relations sexuelles non protégées ou les enfants qui ont subi des sévices sexuels peuvent être infectés par le VIH.
  • Le partage de seringues (pour l’injection de drogues) ou d’aiguilles (pour les tatouages ou le perçage corporel) ayant servi à une personne contaminée constitue un facteur de risque.

Ce que représente pour vous et votre famille le fait d’avoir un enfant séropositif

Si votre enfant est séropositif, vous devriez subir un test pour savoir si vous avez une infection à VIH. Si c’est le cas, vos autres enfants et vos partenaires sexuels devraient aussi subir un test de dépistage. De plus, il est important que vous obteniez des soins pour rester en santé afin d’être en mesure de vous occuper de votre enfant et des autres membres de votre famille.

Votre enfant et tous les autres membres de votre famille qui sont séropositifs devraient avoir des rendez-vous réguliers dans un centre spécialisé dans le traitement du VIH.

Traitements de l’infection à VIH chez les enfants

Les deux principaux types de traitement des enfants séropositifs sont :

  • l’administration de médicaments pour le traitement de l’infection à VIH,
  • l’administration de médicaments pour prévenir d’autres types d’infections.

Médicaments servant au traitement de l’infection au VIH

Les médicaments servant au traitement de l’infection à VIH empêchent le virus de se répliquer ou de pénétrer les cellules CD4. Ils s’appellent antirétroviraux (ARV). En règle générale, le traitement de l’infection à VIH consiste à prendre trois types de médicaments ou plus. Quand ils sont pris en combinaison, on parle souvent de thérapie antirétrovirale combinée ou de traitement antirétroviral hautement actif (TAHA). Comme le TAHA diminue le risque de résistance à l’un ou l’autre des médicaments, il constitue le traitement le plus efficace à long terme. La combinaison des médicaments permet de diminuer le nombre de pilules à prendre quotidiennement.

Pour que ces médicaments soient efficaces, ils doivent être pris régulièrement de la manière prescrite sans sauter de dose. En vous conformant de façon appropriée au traitement de votre enfant, celui-ci peut conserver la santé et vivre normalement.

​Médicaments servant à prévenir d’autres infections

Pour prévenir d’autres infections, des médicaments différents comme le triméthoprime-sulfaméthoxazole (Septra), qui sert à prévenir un certain type de pneumonie grave, sont administrés. Les enfants ne prennent toutefois pas tous ces médicaments préventifs. Ceux-ci ne sont prescrits que si leur système immunitaire est trop affaibli pour prévenir les infections opportunistes.

Ce en quoi consisteront les rendez-vous de votre enfant au centre de traitement du VIH

Tous les enfants devraient avoir des rendez-vous médicaux pour déterminer leur état de santé à des intervalles d’un à trois mois. Pendant son rendez-vous, votre enfant sera pesé et sa taille sera mesurée pour déterminer si sa croissance évolue correctement. Un infirmier et au moins un médecin l’examineront pour faire le suivi de de son état de santé par rapport au rendez-vous précédent. En outre, on lui prélèvera de petites quantités de sang afin de déterminer l’état de son système immunitaire, y mesurer la charge virale (quantité de copies de virus) et réaliser d’autres examens servant à évaluer son état de santé général.

Tests de suivi de l’infection à VIH

Des analyses de sang de votre enfant seront effectuées à des intervalles de trois à quatre mois afin de faire le suivi de l’infection. Deux tests seront réalisés :

  • La charge virale, qui est la quantité de copies du VIH dans le sang, sera déterminée. La mesure de la charge virale est exprimée en copies de virus (c) par millilitre (pm) de sang (cpm).
  • On établira également la numération des cellules CD4. Les résultats de ce test permettent à l’équipe de soins de santé de savoir dans quelle mesure le système immunitaire fonctionne normalement. La numération habituelle de cellules CD4 chez les enfants varie selon l’âge.

Membres du personnel que vous et votre enfant pouvez consulter au centre de traitement du VIH

En plus des médecins et des infirmiers assurant le suivi de votre enfant, voici d’autres membres du personnel que vous pouvez consulter au centre de traitement du VIH :

  • Un travailleur social peut vous expliquer les problèmes émotifs et familiaux ainsi que la façon dont l’infection à VIH de votre enfant influe sur la famille. Il peut aussi vous aider en ce qui a trait aux problèmes d’argent, aux coûts des médicaments et aux questions d’immigration.
  • Un diététiste peut discuter avec vous des besoins de votre enfant en matière de nutrition et de régime alimentaire.
  • Un spécialiste du développement peut vous renseigner sur la façon dont votre enfant évolue et son aptitude d’apprentissage à l’école.
  • Un physiothérapeute pourrait évaluer l’évolution de la motricité générale de votre enfant (par exemple, sa capacité de marcher et de courir).
  • Un psychiatre pourrait évaluer l’estime de soi dont fait preuve votre enfant et déterminer s’il est prêt à être informé de son état.

Au besoin, vous pouvez aussi consulter de nombreux autres professionnels au sein de l’hôpital. Présentez vos préoccupations aux médecins et aux infirmiers de votre enfant afin de savoir si l’un d’eux pourrait vous conseiller sur les soins dont ce dernier a besoin.

Ce que vous devez faire si votre enfant est malade entre ses rendez-vous ou si vous vous préoccupez de ses médicaments

Pour des soins réguliers, vous devriez consulter un médecin généraliste ou un pédiatre à proximité de votre domicile.

Si vous avez des questions auxquelles il est possible de répondre au téléphone, appelez les infirmiers chargés de votre enfant au centre de traitement du VIH. S’il n’est pas urgent que vous obteniez des réponses, attendez le prochain rendez-vous de votre enfant pour obtenir les renseignements voulus.

Si votre enfant présente d’autres troubles exigeant d’être examinés plus rapidement, rendez-vous avec lui au centre de traitement du VIH, chez votre médecin généraliste ou votre pédiatre ou même aux services d’urgence de l’hôpital le plus proche.

Le VIH et la santé de votre enfant

Au Canada, les enfants séropositifs peuvent conserver la santé et vivre normalement s’ils obtiennent régulièrement les soins de santé dans un centre de traitement du VIH et prennent leurs médicaments de la manière prescrite. L’infection au VIH est diagnostiquée chez bon nombre d’enfants lorsqu’ils sont asymptomatiques ou ne présentent que quelques symptômes. Cela permet à l’équipe médicale de prescrire les médicaments dont ces enfants ont besoin pour rester en santé.

Toutefois, chez certains enfants, la présence du VIH est décelée à un stade très avancé de sa progression, au moment où ils sont très malades par suite de l’infection.

Types de troubles observés chez les enfants atteints du VIH

Certains enfants séropositifs semblent jouir d’une très bonne santé et ne présentent aucun signe d’infection à VIH. D’autres enfants n’ont que des problèmes de santé mineurs comme les suivants:

  • croissance ou prise de poids insuffisante,
  • infections de la peau, de la poitrine, des oreilles ou de l’appareil gastro-intestinal (estomac et intestins),
  • candidose buccale (muguet),
  • enflement des glandes,
  • diarrhée,
  • fièvre,
  • retard de la croissance et du développement physiques et de l’évolution émotive et mentale.

Chez d’autres, on observe des infections graves comme des cas de pneumonie, de méningite , de tuberculose, d’encéphalopathie (lésions cérébrales) et de cancer. La prise de médicaments anti-VIH peut permettre de prévenir ces troubles lorsque l’infection à VIH est décelée précocement.

Ressources disponibles pour le VIH

Si vous avez des questions ou des préoccupations, communiquez avec votre médecin ou le centre de traitement du VIH. Pour plus de renseignements, veuillez consulter :

À retenir

  • Chez les enfants, l’infection à VIH peut être transmise par les mères séropositives pendant la grossesse, à l’accouchement ou lors de l’allaitement. Les enfants peuvent aussi être infectés au cours de transfusions de sang ou de produits sanguins infectés ainsi que par des seringues ou des instruments chirurgicaux contaminés.
  • Chez les enfants atteints du VIH, le virus se loge dans certains types de globules blancs permettant à l’organisme de lutter contre les infections et les détruit, ce qui affaiblit le système immunitaire.
  • Au Canada, les enfants séropositifs peuvent conserver la santé et vivre normalement s’ils obtiennent des soins réguliers dans un centre spécialisé dans le traitement du VIH et prennent leurs médicaments de la manière prescrite.
  • De nombreux troubles de santé peuvent être évités lorsque l’infection à VIH est dépistée précocement.
  • Votre équipe de soins de santé vous aidera à vous assurer que votre enfant conserve la santé et continue de se développer jusqu’à l’âge adulte, et elle vous appuiera tous les deux en ce sens.

Jason Brophy, MD, DTM, FRCPC
Debra Louch, RN
Ari Bitnun, MD, MSc, FRCPC
Stanley Read, MD, PhD, FRCPC, FAAP

6/20/2014







www.aboutkidshealth.ca