Mononucléose (Mononucléose infectieuse)

Qu’est-ce que la mononucléose?

La mononucléose (mono) est une infection virale causée par le virus Epstein-Barr (EBV). Ce virus est transmis la salive infectée lorsque des verres, des ustensiles ou de la nourriture sont partagés, ou par la toux, les éternuements ou les baisers.

Contrairement aux croyances populaires, la mononucléose n’est pas très contagieuse. Les personnes partageant le même domicile sont rarement atteintes de la mononucléose au même moment. La mononucléose est plus courante chez les personnes âgées de 15 à 25 ans, peut-être à cause de contacts plus proches ou plus intimes avec les autres. Pour la plupart des gens, l’infection par le EBV se produit généralement durant la petite enfance ou l’enfance, sans les signes habituels du développement de la mononucléose.

Signes et symptômes de la mononucléose

Chez les enfants, la mononucléose est souvent asymptomatique, c’est-à-dire que très peu de symptômes se manifestent, voire aucun. Souvent, les enfants ne présentent que des symptômes mineurs d’un rhume ou d’une fièvre légère ou modérée. Cette fièvre peut durer jusqu’à 2 semaines. Elle n’est pas dangereuse.

Les adolescents et les jeunes adultes sont plus susceptibles d’avoir les symptômes typiques associés à la mononucléose, y compris :

  • mal de gorge important;
  • fatigue, perte d’énergie et courbatures;
  • amygdales rouges et enflées et couvertes de pus qui ressemble à du fromage cottage;
  • ganglions lymphatiques enflés dans le cou, sous les aisselles, dans les aines, et ailleurs sur le corps;
  • une fièvre de 7 à 14 jours;
  • une rate enflée;
  • un foie légèrement enflé;
  • une éruption cutanée.

La plupart des enfants ne présentent que des symptômes bénins pendant une semaine. Même ceux qui présentent des symptômes importants se sentent souvent beaucoup mieux après 2 à 4 semaines.

Complications de la mononucléose​

La plupart des enfants atteints de la mononucléose peuvent être soignés à la maison. Votre enfant n’aura probablement pas besoin d’aller à l’hôpital. Parfois, les complications suivantes peuvent se produire et méritent l’attention d’un médecin.

Déshydratation

La complication la plus courante de la mononucléose est la déshydratation, occasionnée par un manque de consommation de liquides. Essayez de la prévenir en faisant boire votre enfant souvent.

Enflure de la rate

La rate de votre enfant peut enfler pendant qu’il a la mononucléose, il est donc important de protéger son estomac et le bas de son dos. Un coup à l’estomac pourrait faire éclater la rate et occasionner une hémorragie interne, ce qui représente une urgence.

Tous les enfants atteints de mononucléose devraient éviter les sports de contact pour une période d’au moins 4 semaines ou jusqu’à ce que le médecin l’autorise. Les athlètes en particulier doivent restreindre leur activité jusqu’à ce que la rate reprenne sa taille normale.

Tentez de prévenir la constipation. Votre enfant devrait également éviter de lever des objets lourds, puisque cela peut exercer des pressions subites sur la rate.

Si votre enfant a des douleurs subites et internes à l’abdomen (au ventre), amenez-le au service des urgences immédiatement.

Difficulté à respirer

Votre enfant peut avoir de la difficulté à respirer. Ses voies respiratoires peuvent être bloquées partiellement par les amygdales enflées, par des végétations adénoïdes et par d’autres tissus lymphatiques à l’arrière de la gorge. Il peut avoir l’impression d’« avoir un chat dans la gorge ». Le médecin de votre enfant peut examiner sa gorge pour voir s’il y a un risque d’obstruction et si votre enfant a besoin de médicaments pour réduire l’enflure de la gorge.

Éruption

Certains enfants atteints de mononucléose développeront une éruption importante s’ils utilisent de l’ampicilline ou de l’amoxicilline, deux antibiotiques. On devrait éviter ces médicaments si votre enfant est atteint d’une mononucléose. Si le médecin de votre enfant soupçonne la présence d’une infection bactérienne en plus de la mononucléose, il existe d’autres antibiotiques que l’on peut utiliser sans danger.

Syndrome de fatigue chronique

Les symptômes de fatigue chronique sont une fatigue extrême, une faiblesse, et des douleurs récurrentes. Les symptômes demeurent présents pendant au moins 6 mois.

Ce que les médecins peuvent faire dans les cas de mononucléose

Évaluer votre enfant

Le médecin de votre enfant établira un diagnostic de mononucléose en vous questionnant sur les symptômes de votre enfant, en l'examinant et en décidant de faire des analyses de sang ou non.

Médicaments

Il n’y a pas de médicament particulier pour traiter ce virus. Le système immunitaire combattra l’infection. Les traitements visent surtout à améliorer le confort de votre enfant.

Si les amygdales sont enflées au point de presque se toucher, le médecin pourrait proposer que votre enfant prenne des médicaments qui contiennent des stéroïdes pour diminuer l’enflure.

Prendre soin de votre enfant atteint de mononucléose à la maison

Médicaments contre la fièvre et la douleur

L’inconfort associé aux ganglions enflés et à la fièvre peut souvent être soulagé à l’aide d’acétaminophène (Tylenol, Tempra et autres marques) ou d’ibuprofène (Advil, Motrin et autres marques).

Liquides

Assurez-vous que votre enfant boit beaucoup. Les laits frappés et les boissons froides sont bénéfiques. Les enfants de plus d’un an peuvent siroter du bouillon de poulet chaud.

Votre enfant boit suffisamment si :

  • il urine au moins 2 à 3 fois par jour;
  • ses yeux sont humides et des larmes coulent lorsqu’il pleure;
  • sa bouche est humide et contient de la salive.

Traitement du mal de gorge

S’il est douloureux pour votre enfant de manger et de boire, essayez les trucs suivants :

  • Donnez-lui des aliments mous qui sont faciles à avaler, comme de la soupe, de la crème glacée, de la crème-dessert ou du yogourt.
  • Évitez les aliments très salés, épicés ou acides, de même que les agrumes s’ils accentuent la douleur.
  • Donnez-lui beaucoup de liquides. Siroter à l’aide d’une paille ou dans une tasse à bec peut aider.
  • Si votre enfant a plus d’un an, essayez de lui donner 1 à 2 cuillères à thé (5 à 10 ml) de miel pasteurisé pour soulager la gorge et favoriser le traitement de la toux.
  • Les enfants plus vieux peuvent essayer de se gargariser avec de l’eau chaude salée.
  • Les glaçons et les pastilles peuvent procurer un certain soulagement chez les enfants plus vieux ou les adolescents. N’en donnez pas aux enfants plus jeunes, car ils risquent de s’étouffer.

Repos et activités

Votre enfant n’a pas à demeurer au lit ou à être isolé. Il peut décider de la quantité de repos dont il a besoin. Habituellement, les enfants ralentissent lorsqu’ils sont fiévreux et redeviennent plus actifs ensuite.

Les enfants peuvent retourner en classe lorsque la fièvre est disparue et qu’ils peuvent avaler normalement. La plupart des enfants seront prêts à reprendre leur routine habituelle en 2 à 4 semaines.

Les sports de contact et les autres activités qui pourraient entraîner des blessures abdominales devraient être évités si la rate est enflée. Demandez l’avis du médecin à ce sujet.

Réduire la propagation du virus ou de l’infection

La mononucléose est le plus contagieuse lorsque votre enfant est fiévreux. Une fois la fièvre disparue, le virus est toujours présent dans la salive en petites quantités pendant une période allant jusqu’à 6 mois. Votre enfant atteint de mono​​nucléose n’a pas besoin d’être isolé. Prévenez la propagation du virus en ne partageant pas les mêmes verres et les mêmes ustensiles. Aussi, évitez les baisers jusqu’à ce que la fièvre soit disparue depuis plusieurs jours.

La période d’incubation pour la mononucléose est de 4 à 10 semaines après le contact avec la personne infectée avec le virus. Cela veut dire que si votre enfant est infecté avec le virus, il ne se sentira pas malade et n’aura pas l’air malade avant ce délai.

Quand faut-il demander de l’aide médicale?

Communiquez avec le médecin habituel de votre enfant si :

  • votre enfant ne peut pas boire suffisamment de liquides;
  • il a mal aux sinus ou aux oreilles;
  • votre enfant n’est pas de retour à l’école 2 semaines après avoir reçu un diagnostic de mononucléose;
  • il présente toujours des symptômes après 4 semaines;
  • vous avez d’autres questions ou d’autres inquiétudes.

Amenez votre enfant au service des urgences le plus près :

  • s’il est déshydraté;
  • s’il éprouve de la difficulté à respirer;
  • s’il a des douleurs à l’abdomen, surtout si ces douleurs sont en haut du côté gauche;
  • s’il devient très malade.

À retenir

  • La mononucléose est un type d’infection virale qui peut occasionner de la fièvre chez les jeunes enfants.
  • Les adolescents et les jeunes adultes atteints de mononucléose affichent souvent d’autres symptômes en plus de la fièvre.
  • Le traitement est axé sur le confort et la bonne hydratation de l’enfant pendant que le corps combat la maladie.
  • Éviter de lever des objets lourds et les sports, puisqu’une lésion de la rate peut occasionner une hémorragie interne grave.

Carole P. O'Beirne, MSc, MD, FRCPC

3/5/2010







www.aboutkidshealth.ca