Bronchiolite

Qu'est-ce la bronchiolite?

La bronchiolite est une infection courante des poumons qui est causée par un virus. L'infection provoque l’inflammation (gonflement) des minuscules voies respiratoires des poumons appelées bronchioles. Puisque l’inflammation rétrécit les voies respiratoires, les enfants atteints de bronchiolite ont de la difficulté à respirer.

Système respiratoire
Get Adobe Flash player
-UNIQUE1-Respiratory_system_MED_ILL_FR-UNIQUE2-

​En règle générale, la bronchiolite est causée par le virus respiratoire syncytial (VRS). La plupart des enfants auront contracté le VRS avant d’atteindre l’âge de 2 ans. L’infection est plus répandue de novembre à avril, pendant la saison du VRS.

Symptômes de la bronchiolite 

Au départ, votre enfant est susceptible de présenter de la fièvre, des écoulements du nez ou une toux. Il risque de tousser beaucoup. 

Autres signes que vous pouvez observer : 

  • respiration rapide et superficielle, 
  • respirations sifflantes (sifflements aigus), 
  • creusement de la poitrine, en particulier sous la cage thoracique, sur la partie supérieure de la clavicule, entre les côtes ou sur le cou, portant le nom de tirage ou de rétraction, 
  • dilatation des narines, 
  • irritabilité, attitude grincheuse ou fatigue marquée, 
  • diminution de l’appétit et de la soif, 
  • difficulté à dormir 

Au début, votre enfant présentera probablement une faible toux superficielle, sèche et courte. Après plusieurs jours, votre enfant pourrait commencer à expulser beaucoup de mucus (phlegme) lorsqu’il tousse. Cela signifie que son état commence à s’améliorer et que son organisme tente de se débarrasser non seulement du mucus, mais de l’infection.

La plupart des enfants atteints de bronchiolite ne présentent qu’une toux et une respiration sifflante modérées. Ils n’ont pas besoin de soins médicaux particuliers. La bronchiolite virale dure habituellement de 7 à 10 jours environ. Toutefois, chez certains enfants, la toux et la respiration sifflante peuvent se prolonger plusieurs semaines et même jusqu’après la disparation du virus. 

Soins de la bronchiolite à la mais​on 

Voici des conseils utiles : 

  • Placez votre enfant dans une position partiellement assise ou redressée pour faciliter la respiration. 
  • Encouragez votre enfant à boire, en particulier des liquides clairs comme de l’eau ou du jus de pomme dilué avec de l’eau. Si votre enfant refuse de boire, essayez de lui offrir de plus petites quantités de liquides plus fréquemment. 
  • Pour les bébés, continuez de les allaiter ou de leur donner du lait maternisé comme d'habitude. 
  • Si le nez de votre bébé est congestionné, mettez des gouttes de solution saline dans ses narines pour en dégager le mucus. Cela pourra aider votre bébé à boire plus facilement. 
  • Si votre bébé a de la difficulté à boire, essayez des tétées plus courtes, mais plus fréquentes. Cela aidera votre bébé à se nourrir et à boire suffisamment. 
  • N’exposez pas votre enfant à la fumée de cigarette. 
  • Si votre enfant a des allergies aux animaux de compagnie ou aux poussières ou autres substances présentes dans l’air, assurez vous qu’il n’y soit pas exposé. Autrement, ses poumons sont susceptibles de s’irriter davantage, ce qui risque d’aggraver la bronchiolite. 
  • Surveillez chez votre enfant les signes de déshydratation comme les yeux secs ou enfoncés, la bouche sèche et collante et une quantité réduite d’urine. 

Chez certains enfants, la bronchiolite peut être plus grav​e 

La bronchi​olite peut être plus grave chez certains bébés et enfants dans les cas suivants:  

  • ils sont âgés de moins de 7 semaines,
  • ils vivent avec des fumeurs, 
  • ils sont asthmatiques ou sont atteints d'autres troubles respiratoires chroniques, 
  • ils sont nés prématurément (33 semaines de grossesse au plus), 
  • ils souffrent de certains types de cardiopathie congénitale (malformations du cœur), 
  • ils présentent des affections du système immunitaire. 

Il peut être nécessaire d’amener les enfants qui souffrent de bronchiolite plus grave à l’hôpital. 

Les enfants qui o​nt de la difficulté à respirer doivent être soignés à l’hôpital 

Ame​nez votre enfant aux services d’urgence les plus proches si vous observez l’une des manifestations suivantes chez votre enfant : 

  • Votre enfant respire très rapidement. 
  • Il a de la difficulté à respirer. Observez le pour déterminer s’il présente des rétractions à la poitrine ou au cou et s’il dilate les narines. Ces symptômes sont encore plus graves si la respiration de votre enfant est également sifflante. 
  • Sa peau est bleuâtre ou plus pale qu’à l’ordinaire. 
  • Il est déshydraté, ce qui veut dire que son organisme ne dispose pas d’assez de liquides pour bien fonctionner. La déshydratation peut se produire chez un enfant qui ne boit pas suffisamment. Votre enfant est peut être atteint s’il a les yeux secs ou enfoncés ou s’il urine (fait pipi) moins qu’en temps normal. 
  • Il a nettement plus sommeil qu’à l’ordinaire et ne veut pas jouer. 
  • Il est très capricieux, grincheux et vous n’arrivez pas à le réconforter. 
  • Votre jeune bébé n’est pas en mesure de téter ou de boire. 

Soins hospitaliers administrés dans les cas de bronchiolite 

À l'hôpital, votre enfant se trouvera dans un endroit inconnu, ce qui pourrait l'effrayer un peu. Vous pouvez le réconforter et le calmer en le dorlotant. 

Voici des renseignements qui pourront vous être utiles : 

  • Les médecins, les infirmiers et d’autres professionnels de la santé écouteront souvent les bruits dans la poitrine de votre enfant à l'aide d'un stéthoscope. Ces bruits les aideront à déterminer si votre enfant respire relativement bien.
  • On placera votre enfant dans une position partiellement assise ou redressée pour faciliter sa respiration. 
  • Un membre de l’équipe de soins pourra appliquer délicatement une succion dans les narines de votre enfant. 
  • Votre enfant pourra avoir besoin d’oxygène supplémentaire. Cela permettra de s'assurer qu’une quantité suffisante se rend dans le sang. 
  • Afin d'aider votre enfant à respirer, le médecin pourra lui administrer par inhalation des médicaments comme le salbutamol (Ventolin), le bromure d'ipratropium (Atrovent) ou l’épinéphrine. Ces médicaments permettent parfois de dilater les voies respiratoires pour permettre aux enfants d’inspirer et d’expirer une plus grande quantité d’air. Pour les enfants très malades, les médecins pourront demander des analyses de sang, une radiographie de la poitrine ou l’installation d’un tube dans une veine (ligne intraveineuse). Cela n’est cependant pas requis dans la plupart des cas. 

Votre enfant n’aura pas besoin de médicaments comme des antibiotiques ou des antiviraux, car ils n’amélioreront pas son état. Sauf dans certaines situations, les stéroïdes ne sont pas plus utiles. 

Les virus ​à l’origine de la bronchiolite se transmettent par la toux, les éternuements et au toucher 

Les virus pouvant causer la bronchiolite se transmettent dans les minuscules gouttelettes de liquides expulsées du nez ou de la bouche d’une personne infectée quand elle tousse ou éternue. Ils peuvent aussi se propager quand une personne infectée touche à un objet comme un jouet, puis qu’une autre personne y touche par la suite. Lorsque les enfants touchent leurs propres nez, yeux ou bouches, ils peuvent s’infecter eux mêmes. Le fait que des enfants partagent des jouets ou jouent à proximité les uns des autres augmente les risques de propagation de l’infection. 

Prévention de la bronchiolite 

La bronchiolite virale est une affection très courante et est très contagieuse, mais vous pouvez réduire les risques que votre enfant soit touché de diverses façons. 

  • Se laver les mains ​de manière appropriée à l’aide d’eau tiède et de savon est le moyen le plus efficace de réduire les risques de transmission de l’infection. Le lavage des mains est important en rentrant de l’extérieur, après s’être amusé avec les jouets d’autres enfants et avant de manger. 
  • N’exposez pas votre bébé à la fumée de cigarette. L’usage de la cigarette a été associé à des taux d’infection accrus. Même la fumée secondaire (ou tabagisme passif) est nocive pour votre enfant. 
  • Essayez d’éviter les personnes infectées et les foules, particulièrement si votre bébé est âgé de moins de 7 semaines. 
  • Comme les jeunes enfants se mettent souvent des jouets dans la bouche, lavez les souvent si d’autres enfants s’amusent avec. 
  • Montrez aux enfants à éviter la transmission de microbes en leur enseignant à éternuer et à tousser dans la manche de leur vêtement ou à l’intérieur de leur coude. Lorsqu’un papier–mouchoir est à portée de main, votre enfant peut s’en servir, mais assurez vous ensuite de mettre le papier mouchoir souillé à la poubelle et de laver les mains de votre enfant. 
  • Si votre enfant fréquente une garderie ou l’école, signalez les signes de maladies qu’il présente au personnel. 
  • Dans la mesure du possible, gardez votre enfant à la maison jusqu’à ce qu’il respire plus aisément.

À retenir 

  • La bronchiolite est une infection virale courante des poumons. 
  • Les enfants infectés peuvent avoir de la difficulté à respirer. 
  • Si votre enfant a du mal à respirer ou semble très malade, amenez le à l’hôpital le plus proche. 
  • Un lavage de mains approprié permettra de réduire les risques de transmission de l’infection. ​

​​

Vérifié par:

Katrina Newton, RN

Katherine Nash, RN

Trey Coffey, MD, FAAP, FRCPC​

10/30/2013







www.aboutkidshealth.ca