Anorexie Mentale

 

En quoi consiste l’anorexie mentale?

L’anorexie mentale est à la fois un trouble du comportement alimentaire et de santé mentale se manifestant par une sous-alimentation afin de maintenir un poids insuffisant et malsain. Les anorexiques tentent de contrôler leur poids de manière à ce qu’il demeure sous le poids santé recommandé pour leur âge et leur taille. Pour ce faire, ils contrôlent rigoureusement leur apport en calories et adoptent des régimes d’exercices excessifs. Les anorexiques ont une perception déformée de leur image corporelle et craignent de grossir et de faire de l’embonpoint.

Quelles sont les causes de l’anorexie?

Les causes exactes de l’anorexie mentale sont inconnues. Toutefois, divers facteurs peuvent être associés à son déclenchement:

  • Facteurs sociaux – La participation à des activités qui mettent l’accent sur la minceur comme le ballet, la gymnastique et le mannequinat peuvent favoriser l’apparition de l’anorexie. La pression exercée par les amis pour s’intégrer et l’importance accordée par les médias à la minceur idéale peuvent aussi contribuer à son déclenchement.
  • Situations stressantes de la vie – L’anorexie peut être déclenchée par des sentiments de manque de maîtrise sur sa propre vie. Les personnes qui en souffrent surveillent de façon excessive leur apport en calories ainsi que leur poids. Cela constitue pour elles un moyen de reprendre la maîtrise perçue de leur situation quand d’autres aspects de leur vie leur semblent incontrôlables.
  • Génétique – La susceptibilité aux troubles alimentaires peut être de famille. Le fait d’avoir un membre de la parenté chez qui un trouble alimentaire a été diagnostiqué peut être un facteur de risque dans le déclenchement de cette affection.

Qui est atteint d’anorexie?

Même si l’anorexie touche principalement les adolescentes âgées de 13 à 15 ans, elle peut se manifester à tout âge. Ces dernières années, on a observé un nombre grandissant de filles plus jeunes et de garçons atteints de troubles alimentaires.

Signes révélant qu’un enfant ou un adolescent est peut-être anorexique

Les anorexiques dissimulent habilement leur maladie. Il est important de consulter un médecin dès que vous soupçonnez que votre enfant présente un trouble alimentaire.

Signes comportementaux

  • Évitement des repas en famille – Les anorexiques fourniront des excuses pour éviter de partager les repas familiaux. Ils peuvent dire qu’ils ont déjà mangé ou prévoir d’autres activités à l’heure des repas pour éviter de manger en présence d’autres personnes. Ils peuvent aussi sauter des repas comme celui du matin.
  • Restriction alimentaire – Les anorexiques sont susceptibles d’éviter les aliments qui, selon eux, les feraient grossir ou de ne consommer que des aliments à faible teneur calorifique. Ils peuvent aussi compter les calories de façon démesurée.
  • Vêtements amples – Les anorexiques peuvent porter des vêtements amples ou de nombreuses couches de vêtements pour cacher leur extrême maigreur de leurs parents et d’autres personnes faisant figure d’autorité.
  • Irritabilité accrue – Les anorexiques peuvent être très irritables (de mauvaise humeur). Les membres de leur famille et leurs amis observent fréquemment des changements marqués de leur personnalité.

Signes physiques

  • Arrêt de la prise de poids ou perte de poids – Les enfants et les adolescents sont en voie de devenir de jeunes adultes et leur croissance doit être constante. Le fait chez eux de cesser de prendre du poids peut être un signe d’anorexie. Toute perte de poids chez un enfant ou un adolescent exige une consultation immédiate auprès de leur médecin de famille.
  • Sensibilité constante au froid – La circulation sanguine est ralentie chez les anorexiques. Ceux-ci peuvent donc avoir froid même quand les autres personnes en leur présence se sentent à l’aise ou ont chaud.
  • Manque d’énergie – En raison de leur faible apport en calories, les anorexiques ont très peu d’énergie.
  • Cycles menstruels irréguliers – Chez les filles, l’anorexie peut provoquer des cycles menstruels irréguliers ou des absences de règles.
  • Étourdissement – Les déficiences nutritionnelles, l’apport insuffisant en liquides et la perte de tissus musculaires favorisent les étourdissements et la faiblesse chez les anorexiques.

Langage utilisé

Il est important de connaître le jargon qu’utilisent les personnes atteintes de troubles alimentaires:

  • Pro-ana ou pro-anorexie - veut dire qui prône l’anorexie.
  • Pro-ed (ed désignant eating disorders, soit l’anglais de troubles alimentaires) - veut dire prôner les troubles alimentaires.
  • Thinspo/thinspiration – Ces termes (qui désignent l’inspiration à la minceur) renvoient aux photos servant à inspirer à l’observateur le souhait de devenir mince et à l’inciter à continuer de contrôler rigoureusement ses habitudes alimentaires.

Les enfants et les adolescents anorexiques peuvent affirmer qu’ils craignent de prendre du poids ou peuvent se plaindre d’être gros, même quand leur poids est normal ou inférieur à la normale.

Traitement de l’anorexie

L’anorexie est une maladie très grave. Si elle n’est pas traitée, elle peut entraîner des troubles de toutes les parties du corps, y compris le cœur, les intestins, le foie, les os, les reins, la peau, les cheveux et les dents. Votre enfant pourrait être hospitalisé s’il souffre de malnutrition aiguë et des complications qui en découlent.

Équipe de soins

Le médecin de famille des personnes atteintes d’anorexie dont l’état est stable orientera ces dernières vers un programme externe de traitement des troubles alimentaires. En participant à un programme de cette nature, votre enfant sera pris en charge par une équipe de spécialistes comprenant un psychiatre, un diététiste, un médecin spécialisé en médecine des adolescents ou un pédiatre, un infirmier et un travailleur social. Ces spécialistes mettront leurs efforts en commun pour établir un plan optimal de traitement personnalisé.

La thérapie et le rétablissement d’un régime alimentaire sain sont les volets clés du traitement des troubles alimentaires.

Famille

Le traitement de l’anorexie fait généralement appel à « toute la famille ». Lorsque c’est un enfant qui est en cause, l’équipe de soins qui le prendra en charge fera participer tous les membres de sa famille à son plan de traitement. Il importe de souligner que la guérison de l’anorexie ne se fait pas du jour au lendemain. Il faudra des années à un anorexique pour se rétablir entièrement.

Médicaments

Dans les situations où l’anxiété ou la dépression ou les deux troubles interviennent dans l’état d’anorexie, des médicaments peuvent être prescrits en conjugaison avec la thérapie une fois que la personne aura pris suffisamment de poids. Dans les cas extrêmes, on pourra aussi prescrire des antipsychotiques afin d’aider l’anorexique à maîtriser ses pensées obsessives. De plus, certains antipsychotiques peuvent favoriser la prise de poids.

Que peuvent faire les parents pour prévenir les troubles alimentaires?

  • Soupers en famille – Accordez la priorité aux repas en famille quand votre enfant est jeune. Cela peut permettre de réduire chez lui le risque de troubles alimentaires. En mettant l’accent sur la santé et la nutrition plutôt que sur la teneur en gras et en calories des aliments, vous encouragerez aussi chez lui une relation saine avec la nourriture. En outre, le fait de s’attabler en famille permet de créer de solides liens familiaux et favorise les communications.
  • Participation aux sports d’équipe – La participation aux sports d’équipe permet aux enfants d’acquérir une image corporelle positive et une solide estime de soi, soit deux traits permettant de prévenir les troubles alimentaires.
  • Donner l’exemple – Il est non seulement important que les parents et les autres personnes jouant le rôle de modèle encouragent une image corporelle saine chez les enfants, mais également qu’ils se perçoivent eux-mêmes de façon positive physiquement. Évitez les propos négatifs sur votre apparence physique et votre poids en présence d'enfants. Mettez plutôt l’accent sur vos attributs avantageux. Quand vous parlez d’exercice et d’alimentation, au lieu d’insister sur le fait qu’ils permettent de perdre du poids, vantez-en les bienfaits pour la santé.

Quels sont les autres renseignements nécessaires aux parents?

L’anorexie mentale est une maladie très grave. De tous les troubles psychiatriques, elle présente le taux de mortalité le plus élevé. En plus d’avoir un comportement destructeur, les anorexiques ont souvent des pensées suicidaires. Si vous soupçonnez qu’un enfant ou un adolescent que vous connaissez est anorexique, consultez un médecin sans tarder.

À retenir

  • Personne n’est responsable de l’anorexie. Il est important que les parents ne se blâment pas si leur enfant en souffre.
  • Les complications de l’anorexie sont très graves, et le risque de décès est élevé chez les personnes atteintes. Il est crucial que ces dernières obtiennent des soins dans les plus brefs délais.
  • Les enfants et les adolescents anorexiques doivent être pris en charge par une équipe de soins spécialisés tant en santé physique que mentale.
  • Le traitement de l’anorexie est continu et peut prendre de 2 à 6 ans et même durer plus longtemps.
​​​​​

​Alene Toulany, MD, FRCPC​

2/12/2014
Articles associés
Anorexie Mentale





www.aboutkidshealth.ca