Drainage d’abcès

Qu’est-ce qu’un abcès?

Un abcès est une accumulation de liquide infecté et de cellules mortes (pus) quelque part dans le corps. Il est souvent enflé et douloureux. Habituellement, les abcès ne guérissent pas tout seuls, et ils peuvent empirer en l’absence de traitements.

Dans certains cas, les abcès ne peuvent pas être guéris au moyen d’antibiotiques seulement. Il faut plutôt les ouvrir afin de pouvoir drainer le pus, ce qui lui permet de commencer à guérir.

Drainage d’abcès

L’intervention de drainage d’un abcès est l’une des façons d’enlever le pus de l’abcès.

Si l’abcès se trouve tout juste sous la peau de votre enfant, le médecin peut habituellement l’ouvrir et le drainer au moyen d’un scalpel (couteau chirurgical). Cependant, s’il se trouve profondément dans le corps de votre enfant, il sera drainé au moyen d’une thérapie guidée par l’image (TGI).

Le drainage du pus aide habituellement à guérir l’abcès et à ce que l’enfant se sente mieux. On envoie souvent un échantillon du pus au laboratoire afin d’aider à déterminer la cause de l’infection.

Thérapie guidée par l'image (TGI)

La TGI désigne les interventions effectuées par des radiologistes interventionnels afin d’aider à diagnostiquer et traiter les patients.

Ces médecins utilisent un équipement de visualisation spécial comme la radiographie, l'échographie, la tomographie par ordinateur ou l'imagerie par résonance magnétique (IRM) pour effectuer des interventions qui auparavant auraient dû nécessiter une opération normale.

Drainage d'un abcès
Get Adobe Flash player
-UNIQUE1-Abscess_drainage_MED_ILL_FR-UNIQUE2-
 
Un abcès peut se former dans n'importe quelle partie du corps. À l'aide d'une thérapie guidée par l'image, on insère un tube dans l'abcès afin que le liquide qu'il contient s'écoule. Cela aide à prévenir la propagation de l'infection et favorise la guérison.
 

Risques du drainage d’un abcès

Toutes les interventions comportent des risques. Ces risques vont de faibles à élevés. Le drainage d’un abcès est habituellement une intervention à faible risque. Bien que le risque lié à cette intervention soit petit, il peut augmenter en fonction de l’endroit où se trouve l’abcès dans le corps, de la mesure dans laquelle votre enfant est malade, de l’âge et de la taille de votre enfant ou de tout autre problème que votre enfant pourrait avoir.

Les risques du drainage de l’abcès comprennent, sans toutefois s’y limiter, les suivants :

  • éclatement de l’abcès, ce qui peut causer une inflammation abdominale (péritonite) ou une infection générale (sepsie);
  • saignement dans l’abcès ou autour;
  • liquide trop épais pour le drainer avec un tube, ce qui fait que l‘intervention pourrait ne pas être pratiquée;
  • blessure causée par l’aiguille à un organe situé à proximité;
  • besoin de plus d’un drain;
  • création d’une connexion entre l’intestin et la peau.

Certaines de ces complications (saignement, dommages aux organes ou écoulement) pourraient causer la mort, mais c'est très rare.

Avant de pratiquer toute intervention, le médecin de votre enfant vous aidera à pondérer les bienfaits possibles de l’intervention par rapport à tout risque qu’elle pourrait poser.

Donner son consentement avant l’intervention

Le radiologiste passera en revue avec vous le formulaire de consentement, dans lequel on soulignera les risques liés à l’intervention. Vous pouvez poser des questions au sujet de l’intervention, et ensuite, si vous comprenez tout, vous pouvez accepter (donner votre consentement) le traitement. L’intervention ne sera pas pratiquée sans votre consentement.

Comment préparer votre enfant pour l’intervention

Avant tout traitement, il importe de parler à votre enfant de ce qui se passera en utilisant des mots qu'il peut comprendre. Soyez honnête. Dites à votre enfant qu’il recevra des médicaments qui l’aideront à se sentir bien pendant l’intervention. Les enfants se sentent moins anxieux et effrayés quand ils savent à quoi s’attendre.

Votre enfant recevra des médicaments contre la douleur

Les enfants reçoivent des médicaments pour les traitements qui pourraient être effrayants, inconfortables ou douloureux. Ces médicaments peuvent être répartis selon les trois catégories suivantes :

  • anesthésie locale;
  • sédation;
  • anesthésie générale.

Anesthésie locale

L’anesthésie locale désigne simplement un agent pour endormir une zone précise, injecté par une aiguille très fine dans la peau. On l’utilise pour les enfants plus vieux qui collaborent et qui choisissent de procéder ainsi. Votre enfant n’a pas besoin de recevoir de préparation spéciale s’il subit une anesthésie locale.

Sédation

Les sédatifs sont des médicaments qui aident votre enfant à se détendre durant l’intervention. On utilise la sédation pour la plupart des enfants qui sont sains, qui ne présentent pas de maladie importante, qui peuvent collaborer et qui subissent une courte intervention.

On posera une aiguille intraveineuse (IV) dans la main de votre enfant. L’infirmier ou le médecin donnera ensuite à votre enfant un sédatif par l’aiguille IV. Le médicament pourrait ou non faire que votre enfant s’endorme complètement.
L’infirmier s’assurera que votre enfant se sent à l’aise à tout moment.

Anesthésie générale

On pourrait utiliser l’anesthésie générale si votre enfant présente une maladie précise ou si votre médecin juge qu’il s’agit de la meilleure option. Le profond état de sédation (sommeil) causé par l’anesthésie générale nécessitera que votre enfant respire à l’aide d’un tube. Ce tube est enlevé peu après l’intervention, quand l’anesthésie générale prend fin et quand votre enfant peut respirer par lui-même.

Nourriture, breuvages et médicaments avant l’intervention

L’estomac de votre enfant doit être vide durant et après la sédation ou l’anesthésie générale. Un estomac vide permet de réduire les risques de vomissements ou d’étouffement en mangeant.

La préparation pour la sédation et l’anesthésie générale est identique

  • Votre enfant ne peut pas consommer d’aliments solides ou de lait huit heures avant l’intervention. Cette interdiction s’applique aussi à la gomme à mâcher, à la gelée Jell-O et aux bonbons.
  • Votre enfant peut boire des liquides clairs comme du jus de pomme, des boissons gazeuses au gingembre ou de l’eau jusqu’à deux heures avant l’intervention.
  • Si vous nourrissez votre enfant au sein, il peut boire du lait maternel jusqu’à quatre heures avant l’intervention.
  • Donnez à votre enfant ses médicaments du matinl normalement,avec une seule gorgée d’eau deux heures avant l’intervention.
  • Des médicaments tels que l’acide acétylsalicylique (Aspirine), les anti-inflammatoires comme le naproxène ou l’ibuprofène (Advil ou Motrin), les anticoagulants tels que la warfarine (Coumadin), ou encore l’énoxaparine peuvent faire augmenter le risque de saignement. N’en donnez pas à votre enfant avant l’intervention. Si votre enfant prend l’un de ces médicaments, veuillez en discuter avec votre médecin.

Si votre enfant a des besoins spéciaux durant le jeûne, votre médecin vous indiquera quoi faire avant l’intervention.

Drainage de l’abcès

Votre enfant n’aura pas besoin d’une grande incision (ouverture). Le radiologiste interventionnel utilise l'échographie ou la tomographie par ordinateur pour voir où se trouve l’abcès. Ces images guident le médecin afin qu’il dirige l’aiguille en empruntant le meilleur chemin vers l’abcès, habituellement à travers la peau.

En utilisant des rayons X pour le guider, un petit tube souple (drain) est placé dans l’abcès. Ce drain est ensuite rattaché à un sac de drainage afin de permettre au pus de s’écouler de l’abcès. Le drain restera dans le corps de votre enfant jusqu’à ce que la majeure partie du pus ait été drainée.

On envoie ensuite un échantillon du liquide au laboratoire aux fins d’analyse.

Votre enfant n’aura pas besoin de points de suture.

L'intervention

L’intervention prend habituellement entre 30 et 45 minutes. On vous demandera d’attendre dans la chambre de votre enfant ou dans la salle d’attente.

Après l'intervention

Peu après l’insertion du drain, un médecin spécialiste de la TGI vous parlera des détails concernant l’intervention. Plus tard, pendant que votre enfant récupérera de l’intervention, un membre de l’équipe de la TGI viendra voir votre enfant dans l’aile afin de s’assurer que tout va bien et que le drain fonctionne comme il faut. Normalement, le drain demeure en place jusqu’à ce que la majeure partie du pus se soit écoulée de l’abcès.

Antibiotiques

Votre enfant pourrait avoir besoin d’antibiotiques après le drainage. Votre médecin vous le dira.

Soulagement de la douleur

Certains enfants ressentent de la douleur ou un inconfort pendant un ou deux jours après l’insertion du drain. Si c’est le cas, votre enfant recevra des médicaments contre la douleur.

Retrait du drain

Votre enfant n’a pas besoin d’anesthésie ou de sédation quand on lui enlève le tube. On enlève habituellement le tube au lit de votre enfant, ce qui prend peu de temps. Un petit bandage est ensuite placé sur le site du drain.

Pansement

Vous pouvez enlever le pansement après 48 heures.

À retenir

  • Un abcès est l’accumulation de pus quelque part dans le corps. Il faut le drainer.
  • Si l’abcès se trouve profondément dans le corps de votre enfant, il sera drainé au moyen d’une thérapie guidée par l’image (TGI).
  • Votre enfant recevra des médicaments qui l’aideront à se sentir bien pendant l’intervention.
  • Il aura un drain dans l’abcès jusqu’à ce qu’il ne reste plus de pus.

     

Joao Amaral, MD

Adam Rapoport, MD, FRCPC

Candice Sockett, BScN

 

12/8/2010







www.aboutkidshealth.ca