Augmentation de la vessie

En quoi consiste l’augmentation de la vessie?

L’augmentation de la vessie est une opération qui vise à augmenter la taille de la vessie afin que votre enfant puisse plus facilement emmagasiner une plus grande quantité d’urine. Pour augmenter la taille de la vessie, les chirurgiens retireront une petite partie de l’intestin de votre enfant et la fixeront au haut de la vessie.

Fonctionnement du système urinaire

Système urinaire (féminin)
Get Adobe Flash player
-UNIQUE1-Urinary_female_MED_ILL_FR-UNIQUE2-

Le système urinaire sert à évacuer les déchets du corps. Deux reins filtrent le sang du corps et les déchets qui en résultent constituent l’urine. L’urine circule des reins vers la vessie par un tube appelé l’uretère. Chaque rein possède un uretère.

La vessie est une poche musculaire extensible qui contient l’urine. Un muscle fort situé au bas de la vessie empêche l’urine de s’écouler jusqu’au moment de se soulager. Ce muscle s’appelle le sphincter. Une fois pleine, la vessie envoie un message au cerveau, lui indiquant le besoin d’uriner. Le sphincter se relâche alors et évacue l’urine par l’urètre. L’urètre désigne l’ouverture située soit à l’extrémité du pénis chez les garçons, soit au-dessus du vagin chez les filles.

Que se passe-t-il lorsqu’un enfant a une petite vessie

Lorsqu’un enfant à une petite vessie, elle se remplit rapidement et envoie des messages au cerveau plus souvent qu’en temps normal. Lorsque la vessie de l’enfant se remplit, la pression augmente dans la vessie. Cette pression peut entraîner une difficulté pour l’enfant à se retenir d’uriner. La vessie de votre enfant a besoin de plus d’espace pour pouvoir contenir plus d’urine pendant plus longtemps.

Discutez avec votre enfant de l’opération

Une fois que vous aurez lu cette page d’information et que vous aurez discuté avec les médecins de l’opération pour votre enfant, parlez-en avec lui. Utilisez des mots qu’il pourra comprendre et expliquez-lui en quoi consiste l’opération et ce qui va se produire. Lorsqu’un enfant sait à quoi s’attendre, il est habituellement moins inquiet et coopère mieux.

De nombreux hôpitaux possèdent des programmes avant hospitalisation destinés aux enfants. Ces programmes servent à informer les parents et les enfants sur les événements qui suivront. On recommande aux parents et aux enfants de participer à ces programmes avant une opération. Renseignez-vous sur ce type de programmes pour les enfants auprès d’une infirmière de la clinique d’urologie.

Préparation des intestins avant l’opération

Les intestins de votre enfant doivent être aussi vides que possible avant la chirurgie. Une telle préparation prend environ trois (3) jours. La plupart des familles choisissent de passer les deux premiers jours de préparation à la maison, puis le dernier jour à l’hôpital. Une infirmière en urologie vous rencontrera pour vous expliquer comment vous préparer à la maison.

Manger et boire

À partir de deux ou trois jours avant l’opération, votre enfant ne devrait consommer que des liquides clairs. Les liquides clairs sont des liquides translucides, tels que l’eau, le jus de pomme, le Ginger Ale (Canada Dry), le Sprite, le Jell-o et les sucettes glacées (glaces à l'eau). Votre enfant ne pourra rien manger ou boire d’autre.

Inscrivez ici la date prévue de l’opération de votre enfant :

Inscrivez ici la date à laquelle votre enfant doit commencer à ne consommer que des liquides clairs :

Lavements

Votre enfant devra subir plusieurs lavements. Cela signifie qu’un petit tube sera inséré dans l’anus de votre enfant pour y injecter de l’eau. Votre enfant devra ensuite aller à la toilette pour évacuer l’eau et les matières fécales de ses intestins. Habituellement, les lavements sont un peu inconfortables, mais ils ne font pas mal.

Arrivée à l’hôpital

La veille de la chirurgie, votre enfant devra se présenter à l’hôpital pour son hospitalisation. Les infirmières continueront la préparation des intestins de votre enfant en vue de l’opération. Elles lui feront peut-être prendre des laxatifs ou lui feront des lavements pour nettoyer ses intestins.

Les infirmières installeront également dans le bras de votre enfant une perfusion intraveineuse (IV) qu’il gardera pendant son séjour à l’hôpital. Cette perfusion servira à lui injecter des liquides, de la nourriture et de médicaments.

Avant l’opération

Une infirmière prélèvera grâce à une petite aiguille, une petite quantité de sang d’une veine du bras de votre enfant. Si votre enfant a peur des piqûres, vous pouvez l’aider en lui recommandant de respirer profondément. Cela le calmera et réduira la douleur.

Avant l’opération, votre enfant recevra un médicament pour l’endormir appelé « anesthésie générale ». Cela permet de s’assurer que votre enfant dormira et ne ressentira aucune douleur pendant l'opération.

Pendant l’opération

L’opération dure 3 à 7 heures selon le type d’intervention que le chirurgien choisira d’utiliser. Le chirurgien vous expliquera son choix avant l’opération.

Après l’opération

Votre enfant sera conduit dans l’unité de soins postanesthésiques, ou salle de réveil, de l’hôpital. Après quelques heures, votre enfant commencera à se réveiller. Il sera alors transféré à l’unité d’urologie.

Votre enfant sera sous perfusion IV afin que les médecins et les infirmières puissent lui administrer des liquides, de la nourriture et des médicaments. Il ne mangera pas par la bouche pendant environ une semaine, le temps que ses intestins et sa vessie guérissent.

Votre enfant aura également une sonde nasogastrique, c’est-à-dire, un petit tube qui passe par le nez pour se rendre à l’estomac. Ce tube permet de s’assurer que l’estomac de l’enfant demeure vide. Il pourra toutefois respirer normalement malgré la présence de la sonde. Après quelques jours, la sonde sera retirée et votre enfant commencera de nouveau à s’alimenter par la bouche.

Votre enfant aura quelques points de suture sur le ventre pour fermer l’incision et lui permettre de guérir. L’incision correspond à l’endroit où le médecin aura coupé la peau pour pratiquer l’opération.

Votre enfant aura également quelques tubes sur son ventre, dont un cathéter sus-pubien, une sonde de Foley et un drain de Penrose. La sonde de Foley et le drain de Penrose seront retirés avant que votre enfant ne rentre à la maison. Le cathéter sus-pubien sera retiré plus tard, lord d’un examen de suivi à la clinique d’urologie.

Gestion de la douleur après l’opération

Votre enfant aura mal au ventre après l’opération. Des médicaments anti-douleurs (analgésiques) lui seront administrés au besoin. Si vous voyez que votre enfant souffre, discutez avec l’infirmière au sujet des analgésiques.

Vous pouvez aider votre enfant à maîtriser la douleur en le faisant respirer profondément et en le distrayant. Demandez à l’infirmière comment vous pouvez aider votre enfant. Il devra demeurer à l’hôpital pendant quelques jours. Un éducateur en mileu pédiatrique pourra aider votre enfant à s’occuper en lui procurant des jeux et des jouets.

Pendant que votre enfant est au lit, il est important qu’il exerce ses poumons. Une façon consiste à respirer lentement et profondément, puis à tousser. Une infirmière montrera à votre enfant comment faire.

Apprendre à utiliser de nouveau sa vessie

Après l’opération, votre enfant aura un tube appelé cathéter sus-pubien qui permet d’évacuer l'urine. Ce cathéter sera retiré une fois que votre enfant pourra uriner confortablement ou qu’il pourra effectuer une autocathéterisation.

Parfois, après l’opération, l’urine de votre enfant peut contenir du mucus. Le mucus est blanc et épais, et il peut bloquer le cathéter sus-pubien. Pour éviter que le cathéter se bloque, il faudra irriguer le cathéter tous les jours. L’infirmière vous montrera comment faire avant que votre enfant ne quitte l’hôpital.

Après quelques jours, votre enfant pourra à nouveau uriner normalement. Au début, il n’aura peut-être pas un contrôle complet de sa vessie. Il aura peut-être des spasmes ou des crampes. Si cette situation devient problématique, il faudra peut-être lui prescrire certains médicaments pour réduire ces symptômes.

Parfois, il faut aider votre enfant à vider complètement sa vessie. Cela se fait à l’aide d’un petit tube appelé un cathéter qui est inséré par l’urètre jusque dans la vessie pour évacuer toute l’urine qui s’y trouve. C’est ce qu’on appelle une autocathéterisation. L’infirmière vous expliquera comment procéder.

Retour à la maison après environ une semaine

Lorsque votre enfant le pourra, il quittera l’hôpital. Il devra cependant y revenir pour un examen de suivi. Si vous n’avez pas reçu de date pour ce rendez-vous, assurez-vous d’en parler avec l’infirmière.

Inscrivez ici la date et l’heure de votre rendez-vous :


À retenir

  • L’augmentation de la vessie est une chirurgie qui permet d’élargir la vessie à l’aide d’une section de l’intestin de votre enfant.
  • Avant l’opération, l’intestin doit être aussi propre que possible. Cela prend quelques jours.
  • Après l’opération, votre enfant restera à l’hôpital quelques jours.
  • Votre enfant aura besoin d’un peu de temps afin d’apprendre comment contrôler sa vessie.

Cathy Daniels, RN, MS, ACNP

Dalia Bozic, RN, BScN

11/6/2009

À l’hôpital SickKids :

Pour aider votre enfant

Pour préparer votre enfant à subir une opération, les membres de l’équipe d’urologie recommandent autant que possible que votre enfant et les membres de votre famille participent au programme avant hospitalisation offert par l’hôpital.

Pour plus de renseignements à ce sujet, composez le 416-813-6150 ou consultez le site Web à l’adresse www.sickkids.ca.

Un spécialiste pour les enfants peut aussi vous aider à préparer votre enfant et à l’encadrer s’il a des inquiétudes au sujet de l’opération.

Sites Web utiles

www.sickkids.ca

www.aboutkidshealth.ca

www.cua.org

Articles associés
Augmentation de la vessie