Chirurgie : Préparer votre enfant à une opération

Asian boy on hospital bed Asian boy on hospital bed

Que peuvent faire les parents pour aider leur enfant?

Lorsqu'un enfant a besoin d'une opération, les parents sont souvent inquiets et ont parfois peur pour la sécurité de leur enfant. Mais en tant que parent, vous n'êtes pas impuissant. Même si ce sont les chirurgiens et autres experts qui exécutent l'opération, vous avez aussi un rôle à jouer.

Vous pouvez aider à préparer votre enfant depuis son séjour à l'hôpital jusqu'à son rétablissement après l'opération. Vous connaissez votre enfant mieux que personne. Cette connaissance, plus le fait d'être le parent, vous qualifie pour l'aider.

Ce que vous faites et ce que vous dites pour préparer votre enfant à sa chirurgie dépendront principalement de l'âge de l'enfant et de sa capacité à comprendre. Mais il existe trois stratégies générales que les parents peuvent utiliser pour aider leur enfant.

Utilisez le ton approprié : soyez calme et courageux

La façon dont les enfants se comportent dépend souvent de ceux qui les entourent - surtout leurs parents. Si vous montrez votre inquiétude ou votre peur, votre enfant risque d'adopter la même attitude. En d'autres termes, il aura peur et sera lui aussi inquiet. Si, malgré leur inquiétude, les parents peuvent demeurer calmes et courageux, l'enfant fera probablement de même.

Cela n'est toutefois pas toujours facile. Essayez de vous rappeler que votre enfant excelle à déceler vos sentiments et que cela peut avoir une incidence sur la façon dont il supportera le fait d'être à l'hôpital en attendant l'opération.

Renseignez-vous autant que vous le pouvez

Une façon de contrôler vos peurs et votre inquiétude est de vous armer de connaissances. Apprenez-en autant que vous le pouvez sur l'état de votre enfant, sur l'opération, et sur ce à quoi vous attendre pour le rétablissement qui suivra. Essayez aussi de savoir ce que votre enfant risque de ressentir avant, pendant et après l'opération. Souvent, la peur et l'inquiétude viennent de l'inconnu. Une fois que vous savez à quoi vous attendre, même s'il ne s'agit pas toujours de bonnes nouvelles, vous vous sentirez mieux - beaucoup mieux qu'en ne sachant pas ce qui se passe.

Selon la durée et la complexité de l'opération, cela peut demander des efforts pour comprendre ce qui se passe et ce qui est susceptible se produire. Mais vous n'êtes pas seul. Les médecins, le chirurgien, l'anesthésiste et l'infirmier vous expliqueront leur rôle dans le traitement de votre enfant.

Utilisez les ressources de l'hôpital

De nombreux hôpitaux possèdent de petites bibliothèques avec un personnel pour vous aider à trouver les renseignements que vous cherchez. Avant l'opération, vous aurez probablement un rendez-vous avec ceux qui prennent soin de votre enfant. Certains hôpitaux possèdent également un programme avant la chirurgie pour vous permettre d'en apprendre plus sur la chirurgie, sur l'état de votre enfant et sur l'hôpital lui-même. L'hôpital peut aussi avoir un site Web destiné aux parents ou de la documentation sur l'état de votre enfant et sur l'opération.

Se renseigner, ne serait-ce qu'un peu permet de poser des questions et de parler avec ceux qui soignent votre enfant. Cela contribuera à réduire vos peurs et votre inquiétude sur ce que votre enfant vit.

Ce qu'on devrait vous dire

Le personnel de l'hôpital vous expliquera, en termes simples, à quoi vous attendre avant, pendant et après la chirurgie. Il vous expliquera également les risques associés à l'intervention et les résultats prévus. On devrait vous dire s'il faut interrompre les médicaments de votre enfant avant l'opération et les examens qu'il devra subir avant l'opération.

Questions que vous devriez poser

N'hésitez pas à poser des questions. Souvent, un ami ou un membre de la famille accompagne les parents pour prendre des notes, poser des questions auxquelles vous n'avez pas pensé et vous aider à comprendre.

En général, vous voudrez poser des questions sur le soulagement de la douleur pour votre enfant, sur l'alimentation et la nutrition, et sur le rétablissement de votre enfant. Vous devriez demander à quoi vous attendre à plus long terme. Nous avons inclus à la fin du texte une liste de questions auxquelles vous devriez obtenir des réponses.

Si vous lisez ou entendez des choses que vous ne comprenez pas, demandez qu'on vous les explique de nouveau.

Une fois que vous comprenez ce qu'implique l'opération, on vous demandera de signer un formulaire de consentement pour permettre au chirurgien d'opérer votre enfant.

L'explication que vous donnerez à votre enfant dépend de son âge

Maintenant que vous comprenez assez bien la situation de votre enfant, vous pouvez la lui expliquer. La façon de le faire et la quantité d'information que vous voudrez lui donner dépendent de son âge, de sa capacité de compréhension et de la façon dont il gére habituellement les situations nouvelles ou stressantes.

Au minimum, on devrait dire à tous les enfants, sauf ceux en très bas âge, qu'ils vont aller à l'hôpital pour subir une opération. Les parents devraient aussi donner à leur enfant des renseignements de base sur ce à quoi peut ressembler le séjour à l'hôpital et sur le moment où l'enfant peut s'attendre à revenir à la maison. La plupart des enfants de plus de trois ans pourront comprendre une explication simple.

Vous seul savez quelle quantité d'information votre enfant peut gérer et comprendre. C'est une bonne idée d'en informer les médecins et les infirmiers. Ainsi, le personnel pourra travailler de pair avec vous, et tout le monde pourra anticiper les réactions de votre enfant avant, pendant et après l'opération.

Lorsque vous parlez à votre enfant, soyez calme et honnête

Soyez honnête et utilisez des explications simples que votre enfant peut comprendre pour le mettre à l'aise. Demandez-lui ce qu'il sait déjà et s'il a des questions. Cela permettra de clarifier toute information erroné qu'il pourrait avoir.

Souvenez-vous que même si vous êtes inquiet ou nerveux, votre enfant n'a pas besoin de le savoir. Si vous l'encouragez et que vous lui en donnez la chance, votre enfant pourrait même percevoir l'expérience dans son ensemble comme une nouvelle aventure.

À faire et ne pas faire

À faire

  • Assurez-vous que votre enfant comprend que l'opération a pour but de le faire aller mieux.
  • Dites à votre enfant quand il subira l'opération et combien de temps il devrait passer à l'hôpital.
  • Dites à votre enfant à quel moment vous pourrez l'accompagner et la fréquence de vos visites.
  • Trouvez des livres avec des histoires qui se passent à l'hôpital pour l'aider à comprendre ce qui s'y passe.
  • Si votre enfant le peut, demandez-lui de faire un dessin à propos du fait qu'il doit aller à l'hôpital et rédigez une histoire à ce sujet au fur et à mesure qu'il vous la raconte. Puis discutez du dessin avec lui et lisez-lui son histoire.
  • Jouez à l'« hôpital » avec des poupées ou des marionnettes, ou encore des animaux en peluche avant et après l'opération. Cela peut aider votre enfant à comprendre ce qui se passe et à y faire face, et cela peut vous indiquer comment il se sent.
  • Apportez un jouet favori, une poupée, une sucette ou une couverture dans la salle d'opération et dites à votre enfant qu'il sera là lorsqu'il se réveillera après l'opération. Votre enfant pourraitt apprécier vous aider à préparer ces objets avant de se rendre à l'hôpital.
  • Expliquez à votre enfant qu'il ne sentira, ne verra et n'entendra rien pendant l'opération, car il aura reçu un « médicament spécial appelé un anesthétique ». Il ne se réveillera pas pendant l'opération, mais après.

À ne PAS faire

  • Ne répondez pas aux questions pour lesquelles vous ne connaissez pas la réponse. Si vous ne savez pas comment répondre à la question de votre enfant, dites-lui que vous ne savez pas et que vous allez vous renseigner. Vous pouvez noter les questions et les poser à l'infirmier ou au médecin.
  • Ne faites pas de promesses que vous ne pourrez peut-être pas tenir à propos de l'opération et de l'hôpital. En donnant uniquement des renseignements précis à votre enfant, il pourra plus facilement s'adapter à tout changement et aura plus confiance.
  • Ne promettez pas à votre enfant qu'il n'aura pas de piqûre. La plupart des enfants à l'hôpital doivent recevoir une piqûre à un moment ou un autre. Dites à votre enfant qu'il apprendra des façons de faire en sorte que les piqûres ne soient pas aussi désagréables.
  • Ne promettez pas à votre enfant qu'il ne ressentira aucune douleur. Les enfants ressentent des niveaux différents d'inconfort après une opération. La peur de la douleur est probablement la peur la plus courante au sujet d'une opération. Dites à votre enfant qu'il recevra des médicaments pour la douleur et qu'il apprendra d'autres façons de soulager la douleur.

Questions qu'il faudrait peut-être poser

  • Qui peut m'aider et aider mon enfant à se préparer à la chirurgie : le médecin, l'infirmier, l'infirmier clinicien spécialisé, l'éducateur en milieu pédiatrique, le travailleur social, l'infirmier coordonnateur du programme de préparation?
  • Quel est le médecin responsable?
  • Combien de temps dure l'opération?
  • Où devrais-je attendre pendant l'opération?
  • Comment saurais-je que l'opération est terminée?
  • Où sera mon enfant lorsque je le verrai après l'opération?
  • Comment puis-je aider le mieux possible mon enfant après l'opération?
  • Quand mon enfant pourra-t-il manger?
  • Comment sera gérée la douleur de mon enfant après l'opération?
  • Mon enfant aura-t-il besoin de rééducation ou de traitements après l'opération? Qu'est-ce que cela implique?
  • Quand mon enfant sera-t-il prêt à rentrer à la maison?
  • Combien de temps faudra-t-il avant que mon enfant puisse retourner à l'école ou jouer dehors?
  • Combien de temps devrais-je être en congé pour m'occuper de mon enfant?

Ross Hetherington, PhD, CPsych

5/20/2010