print article

Communication interventriculaire : fermeture dans le laboratoire de cathétérisme cardiaque

Qu’est-ce qu’une communication interventriculaire?

Une communication interventriculaire est une ouverture ou un trou dans la paroi qui sépare des deux cavités inférieures du cœur. Cette paroi s’appelle septum ventriculaire. Le trou laisse passer le sang riche en oxygène du côté gauche du cœur au côté droit, ce qui fait travailler le côté droit davantage, étant donné que plus de sang qu’il est nécessaire passe vers le ventricule droit vers les poumons.

Le trou est habituellement réparé au moyen d’une opération. Cependant, dans certaines situations, le cardiologue et chirurgien de votre enfant pourraient estimer qu’il vaut mieux fermer le trou au moyen d’un instrument spécial. Cette intervention se fait dans le laboratoire de cathétérisme du cœur.

Fermeture d'une communication interauriculaire par cathétérisation
Get Adobe Flash player
Un cathéter est inséré jusque dans le cœur par l'entremise d'un vaisseau sanguin. Un dispositif de fermeture est inséré au moyen du cathéter et placé dans la communication interauriculaire. Une fois que le dispositif est en place, on enlève le cathéter.

Qu’est-ce que le cathétérisme du cœur?

Pendant l’intervention, le médecin place délicatement un long tube mince appelé cathéter dans une veine ou une artère du cou ou de l’aine de votre enfant. L’aine est la région en haut de la jambe. Par la suite, le cathéter est acheminé par la veine ou l’artère jusqu’au cœur de votre enfant.

Le médecin qui fait l’intervention est un cardiologue, c’est-à-dire un médecin qui se spécialise dans le cœur et les vaisseaux sanguins. Il pourrait ne pas être le cardiologue habituel de votre enfant.

Pour des renseignements généraux sur le cathétérisme du cœur, veuillez consulter « Cathétérisme cardiaque : Se préparer à l’intervention ».

De quoi a l’air l’instrument de fermeture et comment demeure-t-il en place?

L’instrument de fermeture est fait de métal et de maille. Il ressemble à un court tube avec des disques (cercles) de différentes tailles à chaque bout. Avant d’être inséré, les disques se remplient pour que le dispositif puisse entrer dans le cathéter. Quand le dispositif est bien placé, un disque s’ouvre, et l’instrument sort du cathéter. La partie qui sort du tube bouche l’ouverture, et l’autre disque à l’autre bout s’ouvre.

Ce qui se passe pendant l’intervention

Votre enfant est sous anesthésie générale pendant l’intervention, c’est-à-dire qu’il sera endormi tout au long de l’opération.

Ce ne sont pas toutes les communications interventriculaires qui peuvent être fermées au moyen du cathétérisme. Nous devons donc mesurer la communication pour vérifier si on peut la fermer avec un instrument spécial dans le laboratoire.

Quand votre enfant sera endormi, nous procèderons à un test appelé échocardiographie transoesophagienne. Le terme « échocardiographie » signifie un ultrason du cœur. Le terme «transoesophagienne » signifie que l’ultrason se fait avec une petite sonde placée dans l’œsophage de votre enfant, le tube qui fait le lien entre la bouche et l’estomac. Ce test mesure la taille du trou et aide à placer l’instrument de fermeture.

  • Si le test montre que le trou est trop grand pour être fermé à l’aide de l’instrument, nous réveillerons votre enfant et l’enverrons à la salle de réveil. Le cardiologue de votre enfant expliquera les prochaines étapes à vous et à votre enfant.
  • Si le trou est assez petit et bien placé, nous procèderons avec le cathétérisme.

Pendant le cathétérisme, le médecin insère un cathéter avec un petit ballonnet dégonflé au bout dans les vaisseaux sanguins de votre enfant jusqu’au trou. Le ballonnet est gonflé pour que l’on puisse mesurer à nouveau la taille du trou. Si le trou peut être fermé à l’aide de l’instrument, le médecin place l’instrument à l’intérieur du cathéter et place l’instrument dans le trou.

Une fois l’instrument en place, le médecin retire le cathéter et couvre la coupure sur la jambe de votre enfant d’un pansement.

Les interventions comportent un faible risque de complications

En général, le cathétérisme du cœur est une intervention à risque assez faible, mais elle n’est pas sans risque. Le médecin vous expliquera les risques du cathétérisme en détail avant que vous ne donniez votre consentement avant la procédure. Les risques les plus fréquents sont ceux qui suivent.

Le cathéter pourrait traverser un vaisseau sanguin

Il y a un très faible risque que le cathéter traverse un vaisseau sanguin ou la paroi du cœur. Pour réduire le risque, nous utilisions un type de radiographie appelée fluoroscopie, pour voir où le cathéter se trouve à tout moment.

Des complications relatives à l’instrument de fermeture peuvent survenir

L’instrument de fermeture pourrait être mal placé. Si cela se produit, les médecins le verront sur l’échocardiographie, et retireront l’instrument.

Une fois l’instrument ouvert, il peut se déplacer. Si cela se produit, le cardiologue tentera de l’enlever pendant que l’enfant est dans le laboratoire. Si cela est impossible, il faudra procéder à une intervention pour retirer l’appareil et fermer le trou. .

Il y a un petit risque de problèmes de rythme cardiaque

Parfois, l’instrument interfère avec le système électrique du cœur et cause des problèmes avec le rythme cardiaque. C’est ce que l’on appelle un blocage cardiaque. Si cela se produit, le cardiologue de votre enfant en discutera avec vous en détail.

Pour des renseignements généraux sur les risques du cathétérisme du cœur, veuillez consulter « Cathétérisme cardiaque : Se préparer à l’intervention ».

L’intervention prend habituellement de trois à quatre heures

L’intervention prend habituellement deux à quatre heures. Après l’intervention, votre enfant se rendra à la salle de réveil, où il restera pour se réveiller de l’anesthésique.

Après l’intervention

Votre enfant devra probablement passer la nuit à l’hôpital après l’intervention. Si c’est le cas de votre enfant, il sera transféré de la salle de réveil à l’unité de soins. Nous ferons une échocardiographie le lendemain pour vérifier l’emplacement de l’instrument.

Le cardiologue vous dira quand votre enfant peut retourner à la maison.

Pour en savoir davantage sur ce qu’il faut faire quand votre enfant retourne à la maison, consulter « Cathétérisme du cœur : soins après l’intervention ».

Retour pour un rendez-vous de suivi

Votre enfant devra revoir le cardiologue dans les trois mois qui suivent l’intervention. À ce moment, on fera des tests pour vérifier si le trou est bien fermé.

Écrire la date et l’heure du rendez-vous ici :

 

Votre enfant devra prendre certaines précautions

Antibiotiques pour prévenir l’endocardite infectieuse

Votre enfant devra prendre des antibiotiques avant et après des interventions dentaires six mois après l’intervention. Ces médicaments aident à prévenir une infection du cœur appelée endocardite infectieuse. Le cardiologue de votre enfant vous dira si cette mesure est nécessaire pendant longtemps.

Acide acétylsalicylique (AAS ou Aspirine) pour empêcher les caillots sanguins

Votre enfant devra prendre de l’AAS pendant six mois après l’opération. L’AAS empêchera la formation de petits caillots sanguins autour de l’instrument. Le médecin ou l’infirmière vous dira combien d’AAS donner à votre enfant avant qu’il ne retourne à la maison.

Écrire les directives et la dose ici :

 

Arrêtez de donner de l’AAS et appelez votre médecin de famille ou pédiatre si :

  • votre enfant a un rhume ou de la fièvre;
  • votre enfant est exposé à la varicelle.

En général, vous devez tenter de donner de l’acétaminophène (Tylenol) pour la fièvre et les rhumes, comme l’a indiqué votre médecin. Il vous dira quand vous pourrez recommencer à donner de l’AAS.

Si votre enfant commence à avoir des ecchymoses après un faible impact, appelez votre médecin de famille ou votre pédiatre.

Grandes lignes

  • Une communication interventriculaire est un trou entre les deux cavités inférieures du cœur. Pour fermer ce trou, le médecin installera un instrument spécial dans le cœur de votre enfant.
  • Si le trou est trop gros pour être fermé avec l’instrument ou s’il est mal placé, il sera fermé au moyen d’une opération.
  • Il y a de faibles risques que votre enfant ait des complications issues de l’intervention. Le médecin vous expliquera les risques avant l’intervention.
  • Votre enfant aura besoin d’un anesthésique et devra rester à l’hôpital pour la nuit après l’intervention.

Lee Benson, MD, FRCP(C), FACC, FSCAI
Susan Johnston, RN, BScN
Jennifer Kilburn, RN, MN
Carrie Morgan, RN, MN
Cindy Wasyliw, RN, BNSc

11/10/2009







www.aboutkidshealth.ca