print article

Troubles du rythme cardiaque (arythmies)

Comment le cœur bat-il?

Le battement du cœur est contrôlé par l’électricité. Le nœud sinusal est composé de cellules spéciales qui relâchent des décharges d’énergie électrique qui voyagent dans le muscle du cœur provoquant ainsi sa contraction. Lorsque le muscle se contracte, le sang est pompé dans le cœur.

Pour en savoir plus sur le système électrique du cœur et le battement cardiaque normal, veuillez consultez « Comment fonctionne le corps : Électrocardiogramme (ECG) ».

Qu’est-ce qu’une arythmie?

Une arythmie (également appelée dysrythmie) fait référence à ce que l’on désigne habituellement comme un battement de cœur irrégulier. Le rythme cardiaque peut être rapide, lent ou irrégulier selon l’âge et le niveau d’activité. Ainsi par exemple, le cœur d’un bébé bat beaucoup plus rapidement que celui d’un enfant de 5 ans.

Un rythme cardiaque rapide est appelé tachycardie et un rythme cardiaque lent est appelé bradycardie.

Certains battements de cœur irréguliers sont normaux :

  • L’arythmie sinusale est une variation normale du rythme cardiaque qui accompagne l’inspiration et l’expiration.
  • La tachycardie sinusale est l’augmentation normale du rythme cardiaque qui se produit chez les personnes en santé lorsqu’elles sont excitées, qu’elles font de l’exercice ou qu’elles font de la fièvre.

Une arythmie peut être de courte durée (aigüe) et disparaître d’elle-même ou être de longue durée (chronique) et requérir un traitement.

Les arythmies peuvent se produire à tout âge. Elles s’accompagnent parfois de symptômes, mais pas toujours.

Qu’est-ce qui cause les arythmies?

Les arythmies peuvent se développer d’elles-mêmes (arythmie primaire) ou être causées par d’autres situations, généralement à la suite d’une chirurgie cardiaque (arythmie secondaire).

Certains types d’arythmie peuvent avoir une composante génétique. Si quelqu’un dans votre famille fait de l’arythmie, il y a plus de chance que votre enfant en fasse également.

Les arythmies peuvent se produire chez les personnes dont le cœur est en santé mais elles sont parfois un symptôme d’une anomalie cardiaque.

Les arythmies sont parfois causées par un facteur externe, comme un médicament ou une fièvre.

Comment diagnostique-t-on l’arythmie?

Il se peut que vous ou votre enfant ne remarquiez rien d’inhabituel en ce qui concerne son rythme cardiaque. On découvre parfois les arythmies au cours d’un examen de routine. Il se peut que le médecin vous pose des questions telles que :

  • Votre enfant a-t-il rapporté des battements de cœur inhabituels?
  • Les battements de cœur inhabituels sont-ils provoqués par quelque chose en particulier?
  • Le rythme cardiaque est-il rapide? Quelle est la vitesse du rythme cardiaque?
  • Votre enfant a-t-il affiché certains symptômes, comme se sentir faible ou étourdi?
  • Votre enfant s’est-il déjà évanoui?
Électrocardiogramme
Tracé de l'électrocardiogramme

On détecte les arythmies au moyen d’électrocardiogrammes. Ces tests montrent l’activité électrique dans les atria (chambres supérieures) et dans les ventricules (chambres inférieures) du cœur. Les médecins examinent l’activité du rythme cardiaque, à quelle fréquence les signaux électriques se produisent, et à quelle régularité le cœur bat de façon à déterminer si un enfant a une arythmie.

On peut effectuer un test appelé moniteur Holter. Il s’agit de l’enregistrement des relevés d’un électrocardiogramme pendant une période de 24 heures. Comme les arythmies ont tendance à se produire de temps à autre, il est important de faire le suivi du cœur de l’enfant pendant une période assez longue.

Pour plus de renseignements à ce sujet, veuillez consulter « moniteurs Holter ».

On peut également détecter des arythmies fœtales alors que le bébé est encore dans le ventre de sa mère. Dans une telle situation, on donne habituellement des médicaments antiarythmiques à la mère. Des tachycardies fœtales intermittentes peuvent constituer un danger pour le bébé, possiblement avant ou après la naissance, et les arythmies tendent à revenir durant l’enfance.

Différents types d’arythmies et certains des syndromes qui peuvent les causer sont décrits ci-dessous.

Qu’est-ce que la tachycardie?

On parle de tachycardie lorsque le rythme cardiaque est rapide. Dans les cas de tachycardie, le rythme cardiaque d’un bébé au repos peut atteindre plus de 160 battements par minute. Cela peut durer des secondes, des minutes ou même des heures dépendant de la gravité du trouble. Les symptômes incluent l’étourdissement, la faiblesse et un inconfort général.

Sachez que la tachycardie provoque rarement un arrêt subit du cœur et que, généralement, la tachycardie ne dure pas assez longtemps pour causer des dommages sérieux.

Il y a deux types de tachycardie :

  • la tachycardie ventriculaire qui ne touche que les ventricules;
  • la tachycardie supraventriculaire (TSV) qui touche à la fois les atria et les ventricules; c’est le type le plus courant chez les enfants.

Pour plus de renseignements à ce sujet, veuillez consulter « Rythme cardiaque rapide (tachycardie) ».

Comment traite-t-on la tachycardie?

Le traitement dépend de ce qui cause la tachycardie. On peut mettre fin à certaines TSV en utilisant des manœuvres vaso vagales telles que les suivantes :

  • Souffler sur votre pouce comme s’il s’agissait d’une trompette.
  • Souffler dans une paille dont l’autre extrémité est bouchée par votre main.
  • Mettre de la glace ou de l’eau froide sur le visage pour quelques secondes.

On peut alléger d’autres types de tachycardie en recourant à des médicaments. Ceux-ci peuvent aider à prévenir le commencement d’une crise, à abaisser le rythme cardiaque durant la crise ou à raccourcir la durée de la crise.

L’ablation par radiofréquence par cathéter (ARFC) est une autre option. Dans cette approche, on envoie un courant électrique dans le cœur pour interrompre de façon permanente un circuit électrique anormal. L’une des approches les plus récentes est la cryoablation où l'on recourt au gel pour soulager la tachycardie.

Qu’est-ce que la bradycardie?

On parle de bradycardie lorsque le rythme cardiaque est lent. Cela est moins courant que la tachycardie.

La bradycardie est habituellement causée par un dommage au nœud sinusal, lequel agit comme stimulateur cardiaque naturel du cœur. Cela peut se produire durant une intervention chirurgicale ou en raison d’anomalies du nœud sinusal (maladie du sinus). Cela peut également être causé par un blocage cardiaque.

Lorsque la bradycardie est détectée très tôt après la naissance, elle est parfois causée par un blocage cardiaque complet, bien qu’elle puisse se développer plus tard dans la vie (blocage cardiaque acquis).

Comment traite-t-on la bradycardie?

Dans certains cas, il peut s’avérer nécessaire de procéder à une opération pour implanter un stimulateur cardiaque permanent. Dans d’autres cas, il ne s’agit pas d’un problème sérieux.

Que sont les battements cardiaques prématurés (extrasystole)?

Les battements cardiaques prématurés, ou en surplus, causent habituellement un rythme cardiaque irrégulier. Ils peuvent commencer dans les atria (contraction auriculaire prématurée atriale ou CAP) ou dans les ventricules (contraction ventriculaire prématurée ou CVP).

Avec ce type d’arythmie, on se sent comme si le cœur avait sauté un battement. Ce qui arrive, en fait, c’est qu’un battement se produit plus tôt que prévu, puis il y a une pause, et ensuite le battement suivant est très fort.

Les battements cardiaques prématurés sont souvent tout à fait normaux. De nombreuses personnes en ont de temps à autre. Cependant, dans certains cas, ils peuvent être le signe d’une maladie cardiaque ou d’un dommage au cœur.

Qu’est-ce que la maladie du sinus?

Le nœud sinusal (également appelé nœud sino-auriculaire) est le stimulateur cardiaque naturel du cœur. Lorsqu’il ne fonctionne pas bien, on parle de maladie du sinus. Les enfants qui ont ce syndrome auront des crises de tachycardie et de bradycardie.

Le traitement peut consister en l’administration de médicaments ou l’implantation d’un stimulateur cardiaque artificiel.

Qu’est-ce qu’un blocage cardiaque?

Il y a blocage cardiaque lorsque le signal électrique qui permet au cœur de battre ne peut pas circuler des chambres supérieures du cœur (atria) aux chambres inférieures (ventricules). Lorsque cela se produit, un autre signal prend la relève dans les chambres inférieures, mais à un rythme plus lent.

La forme la plus grave de cet état est un blocage cardiaque complet. Cette anomalie du rythme cardiaque peut se produire avant la naissance (blocage cardiaque congénital) ou être le résultat d’une maladie ou d’une blessure (blocage cardiaque acquis). Le blocage cardiaque complet est aussi connu sous le nom de blocage cardiaque du troisième degré.

Bloc cardiaque (ou bloc auriculo-ventriculaire) complet
Get Adobe Flash player
Le signal électrique qui fait battre le cœur n'arrive pas à passer des chambres supérieures aux chambres inférieures du cœur (des oreillettes aux ventricules).
Le blocage cardiaque congénital est plus courant chez les enfants de mères atteintes de lupus érythémateux systémique (LES) ou de maladies semblables. On ignore les causes exactes de blocage cardiaque chez ces enfants. On croit que les mères atteintes de cette maladie transmettent les anticorps LES à leurs bébés. Les anticorps sont des protéines qui aident à protéger des infections.

Comment traite-t-on un blocage cardiaque?

Quand le stimulateur cardiaque naturel du cœur n’est pas capable de bien effectuer son travail, on peut procéder à une chirurgie pour implanter un stimulateur cardiaque artificiel. Sans traitement, le cœur bat si lentement qu’il ne peut envoyer suffisamment de sang aux organes vitaux du corps.

Qu’est-ce que le syndrome de Wolff-Parkinson-White (WPW)?

Lorsqu’il y a syndrome WPW, le signal arrive trop rapidement aux ventricules en raison d’une anomalie du circuit conduisant les signaux électriques. Ce syndrome s’accompagne parfois de symptômes, mais pas toujours. Il peut être lié à une tachycardie supraventriculaire. On peut observer, à l’occasion, des rythmes cardiaques dangereux chez les patients atteints du WPW.

Comment traite-t-on le WPW?

On arrive parfois à contrôler le WPW avec des médicaments mais, dans certains cas, une ablation par radiofréquence par cathéter (ARFC) est nécessaire.

Syndrome de Wolff-Parkinson-White
Get Adobe Flash player
Voie anormale qui achemine un signal électrique et qui envoie le signal trop rapidement aux ventricules.
Qu’est-ce que le syndrome du QT long?

Ce syndrome se caractérise par une instabilité électrique dans le cœur. L’irrégularité de la conduction électrique peut causer une tachycardie ventriculaire.

Le syndrome du QT long n’et pas courant et est habituellement asymptomatique. Le premier signe d’un tel état est souvent l’évanouissement en période de stress ou durant la pratique d’un exercice intense.

Dans de rares cas, le syndrome du QT long est associé à une surdité congénitale. Il a tendance à toucher plusieurs membres d’une famille.

Comment traite-t-on le syndrome du QT long?

Dans la plupart des cas, il faut traiter cette affection. Le traitement consiste habituellement en l’administration de médicaments appelés bétabloquants, lesquels peuvent diminuer les réactions du cœur au stress. Le traitement peut également comprendre l’utilisation d’un stimulateur cardiaque ou d’un défibrillateur cardiaque implantable.

Points clés

  • Une arythmie, c’est un battement cardiaque rapide, lent ou irrégulier.
  • Les arythmies peuvent être de courte durée ou elles peuvent durer longtemps et nécessiter un traitement.
  • Il se peut que votre enfant ne remarque aucun symptôme d’une arythmie.
  • Les arythmies sont détectées au moyen d’électrocardiogrammes, lesquels mesurent l’activité électrique du cœur.
  • Le traitement dépend de ce qui cause l’arythmie.

Elizabeth Stephenson, MD, MSc

3/19/2010







www.aboutkidshealth.ca