print article

Malformations cardiaques congénitales : Renseignements pour les enseignants

Professeur et fille
Qu’est-ce qu’une malformation cardiaque congénitale?

Une malformation cardiaque congénitale est un problème cardiaque qui se développe tôt au moment de la grossesse. Elle peut impliquer un état anormal ou une combinaison d’états anormaux dans la structure du cœur d’un enfant. Les malformations les plus courantes sont les suivantes :

  • des trous dans les parois entre les cavités cardiaques,
  • des valvules cardiaques anormales,
  • des anormalités au niveau des vaisseaux sanguins qui arrivent au cœur ou qui en sortent.

Dans la plupart des cas, la cause de la malformation cardiaque congénitale n’est pas connue. Parfois, certains médicaments ou certaines infections, comme la rougeole, pendant la grosse peuvent entraîner des anomalies cardiaques.

Les malformations cardiaques congénitales sont habituellement diagnostiquées avant qu’un enfant commence l’école.

Étudiants avec une malformation cardiaque congénitale

La plupart des enfants avec une simple anomalie cardiaque n’ont pas besoin de soins particuliers lorsqu’ils vont à l’école. Cependant, ceux avec des malformations plus complexes peuvent montrer des signes qui peuvent nécessiter qu’on s’y attarde. Voici quelques-uns de ces signes :

  • Cyanose : Couleur bleutée des lèvres et des lits des ongles qui peut augmenter en faisant de l’exercice, mais qui ne devrait pas déranger l’élève. Cette couleur provient de la réduction de la quantité d’oxygène dans le sang qui circule dans le corps.
  • Fatigue accrue : Ces enfants peuvent se fatiguer plus rapidement ou avoir le souffle court après un exercice.
  • Vulnérabilité accrue aux infections des voies respiratoires : Ces étudiants peuvent contracter facilement des infections des voies respiratoires comme des bronchites et des pneumonies. Avec certains types de cardiopathie (maladies du cœur), une trop grande quantité de sang parvient aux poumons et ils sont alors plus vulnérables aux infections.
  • Petite taille : Les étudiants avec des malformations cardiaques peuvent être plus petits, en taille et en poids, que leurs collègues de classe. De nombreux enfants avec des malformations cardiaques congénitales ont du mal à prendre du poids.

Que doivent savoir les enseignants?

Il est important pour les enseignants de connaître la nature du problème cardiaque de l’élève et de ses répercussions sur ses activités scolaires. Par exemple, si l’horaire de l’école prévoit cinq minutes entre les classes et qu’un enfant avec un problème cardiaque a besoin de dix minutes pour se rendre d’une classe à une autre, il faudrait prévoir des dispositions pour lui accorder plus de temps pour se déplacer sans le pénaliser. Les parents, les infirmières de la clinique de cardiologie et les médecins peuvent vous donner des renseignements sur la santé de l’enfant, les activités qu’il a le droit de pratiquer, les médicaments qu’il doit prendre et les traitements à venir.

Activités que l’étudiant a le droit de pratiquer

Les activités que l’étudiant a le droit de pratiquer sont déterminées par le médecin de votre élève. Demandez aux parents si des restrictions s’appliquent pour cet étudiant. En général, les restrictions sont classées de la façon suivante :

  • Restriction complète : L’étudiant a le droit de ne faire aucun exercice et il ne peut participer à aucune activité sportive.
  • Aucun sport compétitif : L’étudiant peut faire de l’exercice, mais il ne doit pas participer à des courses, des jeux organisés ou des sports d’équipe.
  • Activités limitées : Veuillez obtenir des précisions auprès des parents de l’étudiant.

Si vous avez des questions au sujet des restrictions au niveau des activités que l’étudiant peut pratiquer, communiquez avec les parents de l’enfant ou, avec les parents de l’enfant, consultez le personnel de la clinique de cardiologie de l’enfant.

Médicaments que prend l’étudiant

Les médicaments sont habituellement pris à la maison. Dans certains cas où les enfants doivent prendre certains médicaments à l’école, le personnel de l’école et les parents devront discuter des dispositions à prendre. En tant qu’enseignant, vous devriez être informé des médicaments que l’étudiant prend et de leur fonction.

Traitements à venir pour l’étudiant

Des contacts continus avec les parents de l’étudiant vous permettront de savoir si une hospitalisation future est prévue. Ces renseignements peuvent vous permettre de déterminer les besoins et les préoccupations de l’élève et d’y répondre. La perspective d’une hospitalisation ou d’une chirurgie peut être une source d’inquiétude et entraîner des changements de comportement et de rendement scolaire.

Que devez-vous faire si l’étudiant doit subir une chirurgie?

Afin d’aider l’étudiant avant sa chirurgie, vous voudrez peut-être discuter avec les parents de l’enfant de la date de la chirurgie, des raisons qui la motivent, de la durée prévue de l’hospitalisation, et du temps nécessaire au rétablissement avant que l’étudiant puisse retourner à l’école. Vous devriez savoir ce que l’enfant sait au sujet de la chirurgie à venir et si vous pouvez en discuter avec lui ou ses collègues de classe.

Si vous avez des questions sur la préparation pour la chirurgie pour l’étudiant ou sur ce que vous devez dire à ses collègues de classe, communiquez avec les parents de l’enfant ou, avec les parents, communiquez avec le personnel médical ou l’infirmière de la clinique cardiaque de l’enfant. De nombreux hôpitaux ont un enseignant parmi leur personnel pour aider les enfants à continuer leur travail scolaire. Si l’étudiant doit rester à l’hôpital plus de deux semaines, il y a moyen de prévoir qu’il puisse continuer son travail scolaire.

Un étudiant hospitalisé peut profiter d’un contact avec ses collègues de classe. Cela peut prendre la forme de cartes de vœux ou de cassettes audio envoyées à l’hôpital, ou encore de visites une fois que l’étudiant retourne chez lui. Les étudiants de douze ans et plus peuvent rendre visite à un collègue de classe à l’hôpital. Vérifiez au préalable auprès des parents de l’enfant hospitalisé s’il peut recevoir des visites avant de suggérer ou d’organiser des visites.

Que devriez-vous savoir après la chirurgie de votre étudiant?

En général, les enfants restent à la maison environ deux semaines après une chirurgie cardiaque pour se rétablir. Un retour graduel à l’école et aux activités normales est habituellement recommandé. Par exemple, pendant les premiers jours, un étudiant peut se rendre à l’école pour des demi-journées.

Changements de comportement possibles

Vous constaterez peut-être un changement de couleur chez votre étudiant ou un changement de son niveau d’activité après la chirurgie. Il est important de discuter avec les parents ou, avec les parents, de discuter avec le personnel médical ou infirmier de la clinique cardiaque de l’enfant de tout changement au niveau des limites imposées pour les activités de l’étudiant.

Lorsque l’élève retournera à l’école, vous constaterez peut-être quelques changements de comportement. Ces changements découlent habituellement de l’hospitalisation et de la chirurgie, et ils sont normalement temporaires. Certains enfants auront besoin que vous leur consacriez plus de temps et d’attention qu’avant la chirurgie. D’autres feront des cauchemars ou auront des habitudes de sommeil perturbées; ils se fatigueront donc plus vite que d’habitude. Tous ces aspects peuvent avoir une incidence sur leur comportement à l’école.

Effets physiques et psychologiques de la chirurgie

Selon le type de chirurgie et sa complexité, certains étudiants peuvent avoir des problèmes de vision, neurologiques ou des retards de motricité fine ou de mouvements globaux. C’est plus souvent le cas après une chirurgie à cœur ouvert. Ces problèmes peuvent avoir des répercussions sur le fonctionnement au jour le jour de l’enfant, ainsi que sur son bien-être émotionnel et social. Une identification rapide de ces problèmes peut favoriser une intervention rapide et améliorer les résultats obtenus.

Aide apportée par l’enseignant et le personnel du conseil scolaire

Les étudiants qui ont une maladie cardiaque congénitale ont besoin de votre aide pour se réaliser pleinement au plan académique puisque des limites physiques peuvent les exclure de certains types d’emploi. Votre aide est essentielle. Si un étudiant a des besoins précis en raison d’un problème cardiaque, il devrait faire l’objet d’un examen par un comité approprié de l’école ou du conseil scolaire. Discutez des besoins de l’étudiant avec ses parents ou, avec les parents, discutez-en avec le personnel médical ou infirmier à la clinique cardiaque de l’enfant.

Points à retenir

  • Un problème cardiaque aura souvent des répercussions sur le rendement scolaire d’un étudiant, autant dans la classe qu’à l’extérieur de la classe.
  • Les enseignants devraient connaître toutes les limites sur les activités physiques qui s’appliquent à un étudiant en raison d’un problème cardiaque.
  • Les enseignants devraient comprendre qu’une chirurgie cardiaque dérangera le travail scolaire de l’étudiant et qu’elle a souvent des répercussions sur son comportement ou sur ses capacités physiques.
  • En assurant une coordination avec les parents de l’étudiant et le personnel de la clinique cardiaque de l’enfant, les enseignants peuvent aider les enfants avec des problèmes cardiaques à réussir.

Linda Fazari, CNS-NP

Jennifer Russell, MD, FRCPC

Jennifer Kilburn, RN, MN

Carrie Heffernan, RN, MN

11/6/2009

Moller et al. A Parent’s Guide to Heart Disorders. 1988. University of Minn





Notes: