print article
For optimal print results, please use Internet Explorer, Chrome or Safari.

Les suces peuvent provoquer des infections d’oreille

Le lien entre les suces et les infections d’oreille

Les suces augmentent les risques d'infection d'oreille chez les bébés, selon des données récentes qui sont ressorties du Utrecht Health Project aux Pays-Bas. Des chercheurs ont découvert que l'utilisation de suces peut augmenter les risques de contracter une otite moyenne aiguë (OMA), une infection de l'oreille moyenne chez les enfants.

« Cela semble lié aux changements de pression à l'arrière de la gorge en raison du tétage constant la suce », explique Dr Moshe Ipp, pédiatre à The Hospital for Sick Children (SickKids), et professeur de pédiatrie à l'Université de Toronto. Dr Ipp fait remarquer que l'arrière de la gorge et l'oreille moyenne sont reliés par la trompe d'Eustache. Selon lui, les changements de pression font monter les sécrétions de l'arrière de la gorge vers l'oreille moyenne.

Le processus ressemble à la sensation que l'on ressent dans l'oreille lorsqu'on monte ou descend dans un ascenseur rapide. Ce tour d’ascenseur provoque une différence de pression entre l’oreille et la gorge, lesquelles sont reliées par la trompe d’Eustache. Vous pouvez avaler, mastiquer de la gomme ou sucer un bonbon pour équilibrer la pression; vous ressentirez un « pop » lorsque ce sera fait. Lorsque de jeunes enfants utilisent des suces, le même phénomène de différence de pression se produit. Au lieu de ressentir un « pop », des sécrétions de l'arrière de la gorge montent dans l'oreille moyenne, par l’entremise de la trompe d'Eustache, afin d'équilibrer la pression.

Anatomie de l'oreille
Get Adobe Flash player
Chez les enfants qui utilisent une suce et souffrent d’un rhume, les changements de pression peuvent aider les pathogènes qui sont à l'origine du rhume à migrer de la gorge vers l’oreille moyenne, ce qui provoque une infection. « L’otite moyenne se produit habituellement à la suite d'une infection des voies respiratoires et elle est très courante, particulièrement chez les jeunes enfants », déclare Dre Sheila Jacobson, pédiatre à The Hospital for Sick Children (SickKids) et professeure adjointe en pédiatrie à l'Université de Toronto. Les infections des voies respiratoires, comme le rhume, touchent le nez, les sinus et l'arrière de la gorge.

L'étude s'est penchée sur l'utilisation de suces chez 476 enfants de zéro à quatre ans sur une période de quatre ans. Parmi les 216 enfants qui utilisaient une suce, 35 % ont souffert d’au moins un épisode d’OMA, et 16 % ont souffert d’OMA récurrentes. En comparaison, parmi les 260 enfants qui n'utilisaient pas de suce, 32 % ont connu au moins un épisode d’OMA et seulement 11 % ont souffert d’OMA récurrentes. Ces résultats ne sont pas surprenants pour Dre Jacobson. « Les nouveau-nés et les jeunes enfants qui utilisent des suces semblent afficher un risque accru d’otite moyenne, particulièrement d’otite moyenne récurrente », déclare-t-elle, en se fondant sur sa propre expérience en tant que pédiatre.

L'allaitement et l’otite moyenne

Aussi concluants que peuvent sembler ces résultats, l'histoire ne s’arrête pas là. On sait bien que l'allaitement a un effet protecteur sur les nouveau-nés et réduit l’incidence de nombreuses infections. Bien que le fait d’éviter les suces ne signifie pas automatiquement que l'enfant est allaité, il existe un lien étroit entre les deux, et l’on ne sait donc pas avec certitude si c’est l’utilisation de la suce ou l’allaitement qui est le facteur de risque le plus important en matière d’infection.

De plus, « l’utilisation de la suce est associée à l’arrêt plus rapide de l'allaitement, et l'allaitement est protecteur en raison de l'immunité accrue qu'il fournit contre les infections », ajoute Jacobson.

L'utilisation de la suce et le fait de ne pas allaiter ne sont pas les seuls facteurs de risque associés aux infections d'oreille. Les changements dans la trompe d'Eustache, des antécédents familiaux d'infection d'oreille, et l'utilisation du tabac chez la mère peuvent également jouer un rôle.

« Si un enfant va à la garderie, cela peut augmenter les risques d'infection », ajoute Ipp.

Conseils pour les parents

Bien que l'utilisation de la suce puisse avoir certains effets nuisibles, comme les infections aux levures dans la bouche, des caries et des dents croches, il y a des côtés positifs. « Les suces peuvent apaiser certains nouveau-nés, diminuer les pleurs et même protéger les nouveau-nés contre le syndrome de mort subite du nourrisson », indique Dr Ipp, pour mentionner certains avantages que l'on oublie souvent. « Idéalement, on devrait sevrer les bébés de la suce ou de la bouteille vers l’âge de 15 à 18 mois », conseille-t-il. « Si la suce est apaisante pour le bébé et la mère, c'est un bon outil. »

6/14/2010

Rovers MM, Numans ME, Langenbach E, Grobbee DE, Verheij TJ, Schilder AG.Is pacifier use a risk factor for acute otitis media? A dynamic cohort study. Family Practice 2008 Aug;25(4):233-6. Epub 2008 Jun 17








www.aboutkidshealth.ca