Sécurité estivale : prévenir les coups de chaleur et l'épuisement par la chaleur

L'été est arrivé et il apporte avec lui des journées chaudes à l'extérieur. Mais, au fur et à mesure que les températures et l'humidité augmentent, les risques d’affections liées à la chaleur augmentent également. Si l’on transpire abondamment sans consommer suffisamment de liquide pour remplacer le liquide perdu, cela peut entraîner la déshydratation ou des crampes chaleur. Si le corps ne peut évacuer suffisamment de chaleur pour toute raison, il y a des risques d'épuisement par la chaleur et, dans les cas les plus extrêmes, de coups de chaleur – une urgence médicale.

Les enfants sont particulièrement vulnérables aux affections liées à la chaleur car leur corps ne peut évacuer la chaleur aussi efficacement que celui des adultes. Afin d'avoir un été sécuritaire et sain, assurez-vous que vous savez comment prévenir, reconnaître et traiter les affections liées à la chaleur.

À propos des affections liées à la chaleur

Déshydratation

Les enfants peuvent devenir déshydratés lorsqu'ils perdent plus de liquide corporel en transpirant ou en urinant qu'ils n'en consomment. La déshydratation, même légère, tel qu'une déshydratation de seulement 2 % du poids corporel, peut affecter un enfant. La déshydratation augmente également les risques d’affections liées à la chaleur car elle interfère avec la capacité du corps de contrôler sa température.

Voici certains symptômes de déshydratation :

  • Bouche sèche ou pâteuse
  • Soif
  • Les mictions sont faibles ou absentes; l’urine concentrée est de couleur jaune foncée
  • Pas de larmes, yeux secs
  • Être irritable ou grincheux
  • Sembler ennuyé ou désintéressé
  • Mal de tête
  • Étourdissements
  • Crampes
  • Frissons
  • Fatigue

Dans les cas graves, la déshydratation peut provoquer ce qui suit :

  • Yeux renfoncés
  • Les Fontanelles – les régions molles sur le dessus de la tête d’un nouveau-né – sont renfoncées
  • Nausées ou vomissements
  • Léthargie ou coma

Si vous soupçonnez que votre enfant est déshydraté, installez-le dans un endroit frais et ombragé et donnez-lui beaucoup d'eau, du jus clair ou une boisson énergétique. S'il ne se sent pas bien rapidement, consultez un médecin. S'il est inconscient ou s'il ne réagit pas, n'attendez pas; consultez un médecin immédiatement.

Hyponatrémie

Si un enfant boit plus d’eau que ce dont il a besoin pour remplacer les liquides perdus ou s'il perd beaucoup de sel dans sa transpiration, cela pourrait faire chuter le niveau de sodium dans son sang, ce que l'on nomme « hyponatrémie ». Ce problème est très rare mais peut être dangereux.

L’hyponatrémie est plus probable chez les enfants qui :

  • n'obtiennent pas suffisamment de sel dans leur alimentation;
  • perdent des quantités importantes de sel pendant des séances d’exercices vigoureuses et prolongées;
  • boivent beaucoup plus d’eau que nécessaire pendant ou après une séance d’exercice.

Afin de prévenir l’hyponatrémie, il est important de remplacer l'eau et le sel perdus, soit avec une boisson énergétique ou un repas.

Crampes de chaleur

Les crampes de chaleur se produisent habituellement pendant ou après une séance d'exercice où l'enfant a perdu de grandes quantités de liquide et de sel en transpirant.

Voici les symptômes qui sont associés aux crampes de chaleur :

  • Douleurs musculaires intenses, non provoquées par une blessure, dans les bras, les jambes ou l’abdomen
  • Spasmes musculaires qui se poursuivent pendant ou après la séance d'exercice

Si votre enfant éprouve des crampes de chaleur, il devrait cesser l'exercice et s'asseoir. Donnez-lui du jus clair ou une boisson énergétique afin de remplacer le liquide et le sel perdus. De légers étirements, des exercices de relaxation et des massages peuvent également aider. Votre enfant ne devrait pas faire de l'exercice pendant les heures qui suivent la disparition des crampes.

Si les crampes ne disparaissent pas après une heure, consultez un médecin.

Épuisement par la chaleur

L'épuisement par la chaleur est provoqué par une perte d'eau et de sel, souvent en raison d'exercices pratiqués dans une température chaude. Si l'épuisement par la chaleur n'est pas traité, il pourrait se transformer en coup de chaleur.

Voici certains symptômes d'un épuisement par la chaleur :

  • Température corporelle normale ou élevée, mais qui n'atteint pas les 40 °C (104 °F)
  • Transpiration abondante
  • Peau pâle
  • La peau peut être froide et humide
  • Respiration rapide et superficielle
  • Pouls rapide et faible
  • Mal de tête
  • Nausées, vomissements ou diarrhée
  • Étourdissements, faiblesse ou perte de conscience
  • Crampes de chaleur
  • Épuisement

Si votre enfant affiche l'un de ces symptômes, installez-le dans un endroit ombragé ou climatisé et demandez-lui de s'étendre confortablement. Retirez tout vêtement supplémentaire et équipement de sport, s'il y a lieu. Rafraîchissez le avec de l'eau froide, des ventilateurs ou des débarbouillettes froides. S'il n'est pas nauséeux et s’il ne vomit pas, demandez-lui de boire de l'eau froide, du jus ou une boisson énergétique.

L'état de votre enfant devrait s'améliorer rapidement. S'il ne semble pas mieux après une heure, consultez un médecin.

Si ses symptômes sont graves, ou s'il semble confus ou désorienté ou s'il se comporte de façon étrange, consultez un médecin immédiatement.

Coup de chaleur

Un coup de chaleur est une maladie dangereuse qui peut provoquer des dommages aux organes ou entraîner le décès. Un coup de chaleur se produit lorsque le corps d'un enfant génère plus de chaleur qu'il ne peut en évacuer. La température corporelle de base de l’enfant augmente rapidement et atteint 40 °C ou plus.

Les principaux signes d’un coup de chaleur sont les suivants :

  • Augmentation de la température corporelle de base, laquelle atteint habituellement 40 °C (104 °F) ou plus
  • Perturbation du système nerveux central, ce qui peut prendre la forme de comportements étranges, de crises, de confusion, d'instabilité émotionnelle ou de comportements irrationnels

Voici d’autres signes possibles d’un coup de chaleur :

  • Nausées, vomissements ou diarrhée
  • Mal de tête
  • Étourdissements ou faiblesse
  • Peau chaude et humide ou peau sèche
  • Fréquence cardiaque accrue
  • Respiration rapide

Un coup de chaleur est une urgence médicale. Téléphonez au 911 ou aux services d’urgence immédiatement. Retirez les vêtements de votre enfant et tout équipement de sport. Commencez à rafraîchir l'enfant avec tous les moyens possibles, ce qui peut comprendre de l'immerger dans de l'eau froide, de l'arroser avec de l'eau froide, de l'installer près d'un ventilateur ou de placer des sacs de glace sur lui. Surveillez la température corporelle de l'enfant. Ne lui donnez rien à boire. Si les services d'urgence n'arrivent pas rapidement, téléphonez de nouveau pour obtenir des directives.

Comment le corps contrôle la température

Afin de fonctionner adéquatement, notre température corporelle doit se maintenir aux alentours de 30 °C en tout temps. La température corporelle est étroitement contrôlée par un « thermostat » qui se situe dans une région du cerveau que l'on nomme « hypothalamus ». Lorsque la température corporelle du corps dépasse la « limite », l’hypothalamus active divers mécanismes de perte de chaleur : la respiration s’accélère et devient plus superficielle; la circulation sanguine vers la peau augmente; et la transpiration augmente.

Chez les humains, la majorité de la chaleur supplémentaire est évacuée par la peau. Le sang transporte la chaleur depuis les principaux tissus corporels vers la peau. La chaleur se transmet ensuite de la peau à l'environnement par les moyens suivants :

  • Conduction : la chaleur passe de la peau à un objet plus froid
  • Convection : des courants d’air plus froids retirent la chaleur de la peau
  • Radiation : la peau émet de petites quantités d’énergie de rayonnement
  • Évaporation : la chaleur corporelle est utilisée pour convertir la transpiration en vapeur d'eau

Si l’air environnant est froid et sec, il est facile pour le corps de se débarrasser de la chaleur. Plus il fait chaud et plus il y a d'humidité, plus il est difficile de se débarrasser de la chaleur :

  • Si l’air est aussi chaud ou plus chaud que la peau, soit environ 36 °C, le corps absorbera la chaleur de son environnement. Le seul mécanisme de refroidissement qui fonctionne encore est l'évaporation.
  • Si une personne s’expose directement au soleil, particulièrement si elle porte des vêtements de couleur foncée, le corps absorbera la chaleur du soleil.
  • Si l'air est également très humide, l'évaporation ne fonctionne plus adéquatement. Par conséquent, nous transpirons abondamment mais nous ne perdons pas beaucoup de chaleur.

En d'autres mots, lorsque nous nous exposons à des températures élevées, à une humidité élevée et au soleil directement, le corps doit travailler plus fort pour se débarrasser de la chaleur excédentaire.

Quelles sont les personnes susceptibles de souffrir d'une affection liée à la chaleur?

Afin que notre corps puisse bien contrôler sa température, particulièrement dans des conditions chaudes ou humides, nous avons besoin d'une peau saine, d'une bonne circulation sanguine vers la peau, d’une quantité suffisant de liquide dans notre corps et d’un hypothalamus qui fonctionne adéquatement. Toute personne dont le corps a de la difficulté à contrôler sa température corporelle et qui ne peut éviter la chaleur est susceptible de souffrir d'une affection liée à la chaleur lorsque la température augmente. Cela comprend les personnes suivantes :

  • Les bébés et les jeunes enfants dont les corps ne contrôlent pas aussi bien la température que celui des enfants plus âgés et des adultes : la surface de leurs corps est élevée comparativement à leur masse corporelle; ils absorbent donc davantage de chaleur de l'environnement et produisent plus de chaleur lorsqu'ils font de l'exercice, ils transpirent moins que les adultes, et ils pourraient oublier de boire beaucoup de liquide ou ne pas savoir qu'il faut boire beaucoup de liquide.
  • Les enfants qui souffrent de débilité mentale car ils ne sont pas toujours conscients qu'il faut remplacer le liquide perdu.
  • Les enfants qui ne peuvent bouger ou changer de position eux-mêmes.
  • Les enfants qui souffrent d'une maladie chronique, comme le diabète, la fibrose kystique ou d'autres problèmes cardiaques.
  • Les enfants qui souffrent d'une atteinte aiguë, telle que la fièvre, une infection gastro-intestinale ou un coup de soleil.
  • Les enfants qui font beaucoup d'exercice, particulièrement s'ils ne sont pas habitués à la chaleur, s’ils ne sont pas en très bonne forme physique ou s'ils sont obèses.
  • Les enfants qui prennent certains médicaments qui ont des répercussions sur la capacité du corps à contrôler sa température, comme les antihistaminiques, les diurétiques, ou les médicaments pour traiter des problèmes de santé mentale; consultez votre médecin ou votre pharmacien si votre enfant prend des médicaments de façon régulière.
  • Tout enfant qui a déjà souffert d'une maladie liée à la chaleur.

Se rafraîchir et prévenir les affections liées à la chaleur

On peut éviter les affections liées à la chaleur en prenant des précautions adéquates.

Au Canada, la température et l'humidité sont souvent combinés dans une mesure que l'on nomme « humidex », ce qui donne une bonne idée de la chaleur ressentie. Bien que l’humidex ne soit pas un outil parfait, vous pouvez l’utiliser pour planifier la journée.

Les mesures de l’humidex et l’indice de confort (Environnement Canada)

Moins de 29 °C (84 °F)

Pas d'inconfort

De 30 °C à 39 °C (de 86 °F à 102 °F)

Léger inconfort

De 40 °C à 45 °C (de 104 °F à 113 °F)

Inconfort important; éviter de s'épuiser

Plus de 45 °C (113 °F)

Dangereux

Plus de 54 °C (129 °F)

Coup de chaleur imminent

 

Afin d'éviter d'avoir trop chaud :

  • Limiter les activités extérieures.
  • Éviter de s'exposer directement au soleil et éviter les endroits bondés.
  • Se reposer souvent dans des endroits ombragés ou se rendre dans un endroit climatisé.
  • Consommer des boissons non alcoolisées et non diurétiques. L’eau est une bonne option mais on peut également donner davantage de jus ou de boisson énergétique aux enfants.
  • Éviter les boissons très froides.
  • Rafraîchir le corps avec de l’eau.
  • Porter un chapeau à large rebord ainsi que des vêtements légers, pâles et amples.
  • Être conscient que les ventilateurs ne font que déplacer l’air, ils ne le refroidissent pas. Les ventilateurs sont plus efficaces si on les place devant une fenêtre ouverte.
  • Ne laissez jamais un enfant ou un animal seul dans l’auto, même pour quelques minutes.

Faire du sport et de l’exercice dans la chaleur

Les sports sont une partie importante de l’été pour de nombreux enfants et adolescents. Cependant, il est important d’éviter les affections liées à la chaleur. Les enfants qui font de l’exercice dans la chaleur sont plus susceptibles que les adultes de souffrir d’une affection liée à la chaleur car ils produisent plus de chaleur, transpirent moins et pourraient oublier de boire suffisamment.

Si votre enfant fera de l’exercice ou s’adonnera à des sports :

  • Assurez-vous que l’entraineur ou le superviseur connaît les répercussions de faire de l’exercice dans la chaleur et qu’il a un plan pour faire face aux affections liées à la chaleur au besoin.
  • Réduire l’intensité de l’exercice lorsqu’il fait très chaud, lorsqu'il y a beaucoup d'humidité ou lorsque c'est très ensoleillé.
  • Prendre fréquemment des pauses.
  • Porter des vêtements légers, pâles et amples.
  • S’assurer que les enfants sont bien hydratés avant de faire de l’exercice.
  • S’assurer que les enfants boivent toutes les 15 à 20 minutes lorsqu’ils font de l’exercice, même s'ils n'ont pas soif. Une façon de savoir si votre enfant boit suffisamment est de le peser avant et après l'activité, avec très peu de vêtements; s'il est plus léger après l'activité, il ne boit pas suffisamment. Cependant, s’il pèse plus après l’activité, il boit trop.
  • N’utilisez pas des tablettes de sel pour remplacer les électrolytes, car elles fournissent trop de sel.
  • Si la température est très chaude et humide, annulez l’activité ou déplacez-la dans un endroit climatisé.

Robin Marwick
Rédacteur et éditeur médical
AboutKidsHealth

4/26/2010

American Academy of Pediatrics Committee on Sports Medicine and Fitness. Climatic heat stress and the exercising child or adolescent. Pediatrics. 2000;106(1):158-159.

Centers for Disease Control and Prevention. Extreme Heat: A Prevention Guide to Promote Your Personal Health and Safety. Washington, DC: Department of Health and Human Services; 2004.

Environment Canada. Humidity [brochure]. Ottawa: Minister of Supply and Services; 1995.

Gardner JW, Kark JA. Clinical diagnosis, management, and surveillance of exertional heat illness. In: Pandolf KB, Burr RE, eds. Medical Aspects of Harsh Environments. Washington, DC: Office of the Surgeon General; 2001.

National Athletic Trainers' Association. Inter-Association Task Force on Exertional Heat Illnesses Consensus Statement. Dallas: National Athletic Trainers' Association; 2003.

National Athletic Trainers' Association. Parents' and Coaches' Guide to Dehydration and Other Heat Illnesses in Children. Dallas: National Athletic Trainers' Association; 2003.

Toronto Public Health. Hot Weather Response: Commonly Asked Questions and Answers. Toronto: City of Toronto; 1998-2006.






www.aboutkidshealth.ca