Magnetic resonance imaging (MRI) for brain tumoursMMagnetic resonance imaging (MRI) for brain tumoursMagnetic resonance imaging (MRI) for brain tumoursEnglishNeurologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BrainNervous systemTestsAdult (19+)NA2009-07-10T04:00:00ZEric Bouffet, MD, FRCPCUte Bartels, MD8.0000000000000066.00000000000001121.00000000000Flat ContentHealth A-Z<p>An in-depth description of what is involved in a MRI as part of the medical diagnosis of a brain tumor. fMRI and MRA are also discussed.</p><p>Magnetic resonance imaging (MRI) is a type of diagnostic imaging. The MRI machine scans the brain in “slices” to produce images. Each image shows a different “slice” or level of the brain. They are also called cross-sectional images. These images or scans are interpreted by a specialized doctor called a radiologist. An MRI machine does not use radiation or X-rays. A magnet, radio signals, and a computer are used to create the pictures. An MRI scan is fairly noisy but does not hurt. A number of short scans make up a complete MRI study. Each scan takes from one to 10 minutes. The total time for a complete MRI study is about one to two hours. An MRI can be done on any area of the body.</p><h2>Key points</h2> <ul><li>An MRI scans the brain, producing images in slices to show different levels of the brain, or cross-sectional images.</li> <li>Many children need medicine to help them sleep so they will lie still for the full one to two hours of the scan.</li> <li>Tell your child exactly what will happen when the MRI scan is being done.</li> <li>A radiologist will review the MRI study, and a report will be sent to your doctor, who will discuss the results with you.</li></ul>
Imagerie par résonance magnétique (IRM) pour les tumeurs cérébralesIImagerie par résonance magnétique (IRM) pour les tumeurs cérébralesMagnetic resonance imaging (MRI) for brain tumoursFrenchNeurologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BrainNervous systemTestsAdult (19+)NA2009-07-10T04:00:00ZEric Bouffet, MD, FRCPCUte Bartels, MD8.0000000000000066.00000000000001121.00000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Description détaillée de ce qui joue un rôle dans une IRM dans le cadre du diagnostic médical d’une tumeur cérébrale. On traite aussi de l’IRMf et de l’ARM.</p><p>L’imagerie par resonance magnétique (IRM) est un type d’imagerie diagnostique. L’appareil d’IRM balaie l’encéphale en « tranches » afin de produire des images. Chaque image montre une « tranche » ou un niveau différent de l’encéphale. On les appelle aussi des images de coupe transversale. Ces images sont interprétées par un médecin spécialisé qui porte le titre de radiologiste. La machine d’IRM ne fonctionne pas avec des radiations ou des radiographies. On utilise un aimant, des ondes radio et un ordinateur afin de produire les images. L’IRM est bruyante, mais elle ne fait pas mal. Un certain nombre de courts balayages composent une étude d’IRM complète. Chaque balayage peut prendre entre une et dix minutes. Le temps total nécessaire à une étude d’IRM complète est d’une à deux heures. On peut réaliser une IRM pour toutes les parties du corps. </p><h2>À retenir</h2> <ul><li>Un examen d’imagerie par résonance magnétique balaye le cerveau et produit des images en tranche (images transversales) afin de montrer les différents niveaux du cerveau.</li> <li>Plusieurs enfants ont besoin de médicaments pour les aider à dormir afin qu’ils demeurent immobiles tout au long de la durée de l’examen (1 à 2 heures).</li> <li>Racontez à votre enfant ce qui va exactement se passer au cours de l’examen d’imagerie par résonance magnétique.</li> <li>Un radiologue analysera l’étude d’imagerie par résonance magnétique et un rapport sera transmis à votre médecin qui discutera des résultats avec vous.</li></ul>

 

 

Imagerie par résonance magnétique (IRM) pour les tumeurs cérébrales1334.00000000000Imagerie par résonance magnétique (IRM) pour les tumeurs cérébralesMagnetic resonance imaging (MRI) for brain tumoursIFrenchNeurologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BrainNervous systemTestsAdult (19+)NA2009-07-10T04:00:00ZEric Bouffet, MD, FRCPCUte Bartels, MD8.0000000000000066.00000000000001121.00000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Description détaillée de ce qui joue un rôle dans une IRM dans le cadre du diagnostic médical d’une tumeur cérébrale. On traite aussi de l’IRMf et de l’ARM.</p><p>L’imagerie par resonance magnétique (IRM) est un type d’imagerie diagnostique. L’appareil d’IRM balaie l’encéphale en « tranches » afin de produire des images. Chaque image montre une « tranche » ou un niveau différent de l’encéphale. On les appelle aussi des images de coupe transversale. Ces images sont interprétées par un médecin spécialisé qui porte le titre de radiologiste. La machine d’IRM ne fonctionne pas avec des radiations ou des radiographies. On utilise un aimant, des ondes radio et un ordinateur afin de produire les images. L’IRM est bruyante, mais elle ne fait pas mal. Un certain nombre de courts balayages composent une étude d’IRM complète. Chaque balayage peut prendre entre une et dix minutes. Le temps total nécessaire à une étude d’IRM complète est d’une à deux heures. On peut réaliser une IRM pour toutes les parties du corps. </p><h2>À retenir</h2> <ul><li>Un examen d’imagerie par résonance magnétique balaye le cerveau et produit des images en tranche (images transversales) afin de montrer les différents niveaux du cerveau.</li> <li>Plusieurs enfants ont besoin de médicaments pour les aider à dormir afin qu’ils demeurent immobiles tout au long de la durée de l’examen (1 à 2 heures).</li> <li>Racontez à votre enfant ce qui va exactement se passer au cours de l’examen d’imagerie par résonance magnétique.</li> <li>Un radiologue analysera l’étude d’imagerie par résonance magnétique et un rapport sera transmis à votre médecin qui discutera des résultats avec vous.</li></ul><figure><span class="asset-image-title">Neurological MRI - Sagittal View</span><img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/BT_Neuro_MRI2_MEDIMG-PHO_EN.jpg" alt="IRM neurologique - incidence sagittale" /> </figure> <h2>Comment se préparer à une IRM? </h2> <figure><span class="asset-image-title">IRM neurologique - incidence axiale</span><img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/BT_Neuro_MRI_MEDIMG-PHO_EN.jpg" alt="Neurological MRI - Axial View " /> </figure> <p>Si votre enfant est assez vieux et capable de rester coucher sans bouger pendant une heure, aucune préparation particulière n'est nécessaire pour les imageries. Cependant, bon nombre d'enfants ont besoin de médicaments pour les aider à s'endormir afin de rester couchés pendant l'imagerie. De plus, si votre enfant a peur des espaces clos, dites-le à votre équipe de traitement, car il pourrait avoir besoin d’un sédatif. Le type de sédation dont votre enfant a besoin dépend de l'âge de votre enfant et de son anamnèse. Certains enfants reçoivent un sédatif par voie orale et d'autres une anesthésie générale. </p><p>Avant de recevoir un sédatif ou une anesthésie générale, votre enfant devra porter une attention particulière à ce qu'il mange et boit. Il devra cesser de manger et de boire pendant un certain temps avant l’administration du sédatif. L'équipe de traitement vous dira quand votre enfant doit cesser de manger et de boire avant l'imagerie. </p><p>Votre enfant pourrait devoir porter des vêtements d'hôpital ou une blouse pendant l'imagerie.</p><h2>Qui procédera à l’IRM?</h2><p>Une équipe de trois ou quatre personnes procédera à l’IRM. Un technicien médical formé pour les IRM effectuera les balayages. Une infirmière préparera votre enfant pour les balayages. Elle administrera le sédatif à votre enfant ou aidera l’anesthésiste. L’anesthésiste est le médecin qui se charge de l’anesthésie générale. Un radiologiste examinera et interprétera chaque image afin de s’assurer que l’examen est complet. Le radiologiste est un médecin spécialisé dans l’interprétation d’images diagnostiques. </p><h2>Se servira-t-on d’aiguilles pendant l’IRM?</h2><p>La plupart des enfants qui subissent une IRM auront besoin d’une piqûre. Dans la plupart des cas, les enfants qui reçoivent un sédatif ou une anesthésie générale devront recevoir une piqûre. Certaines IRM fournissent aux médecins de plus amples renseignements quand on les effectue avec un liquide de contraste. Ce liquide clair incolore est administré à votre enfant au moyen d’un petit tube ou d’une aiguille que l’on insère dans une veine du bras ou de la jambe (par intraveineuse, ou IV). Le liquide est tout à fait sécuritaire. Si le médecin estime que l’imagerie de votre enfant serait meilleure avec ce liquide, on l’administrera une fois l’examen commencé.</p><h2>Que devrais-je dire à mon enfant?</h2><p>Dites à votre enfant exactement ce qui se produira pendant l’IRM. La section qui suit contient des détails. Expliquez-lui ce qu'il verra, entendra et ressentira. N’oubliez pas que les IRM ne font pas mal, mais qu’elles font du bruit.</p><h2>Que se passe-t-il pendant l’IRM?</h2><p>Avant que vous entriez dans la salle, on vous posera des questions ou vous pourriez devoir remplir un formulaire. Le personnel doit s’assurer qu’il est sécuritaire pour vous de vous trouver près du fort aimant de l’appareil d’IRM. Vous devrez vider entièrement vos pochez afin de tout y enlever, dont le change, les clés, les stylos, les portefeuilles et les cartes bancaires. Vous devrez aussi enlever votre montre. </p><p>En règle générale, les parents peuvent rester dans la salle pendant l’IRM, sauf si leur enfant reçoit une anesthésie générale. </p><ol><li>votre enfant se couchera sur le lit. Le technicien le placera dans la bonne position pour l’IRM. L’enfant qui subit un balayage de la tête recevra un bandeau confortable qu’il devra porter. On utilise le bandeau afin d’aider votre enfant à garder sa tête dans la même position. Il couchera sa tête sur un coussin qui l’aidera à garder sa tête droite. Il pourra toujours respirer normalement, mais il doit rester couché en demeurant le plus immobile possible pendant toute la durée de chaque imagerie; </li><li>quand tout est prêt, le lit sera déplacé dans le tunnel. L’appareil produit un fort son de cognement pendant l’imagerie. Tous ceux qui restent dans la salle doivent porter des bouchons ou des écouteurs afin d’aider à diminuer l’intensité du bruit;</li><li>chaque imagerie dure d’une à dix minutes. Vous pouvez parler à votre enfant entre les imageries, mais il est très important que votre enfant demeure immobile pendant ce temps. Le technicien parlera à vous et votre enfant au moyen d’un haut-parleur. Quand l’IRM sera terminée, le technicien aidera votre enfant à descendre de la table. </li></ol><p>Votre enfant ne sentira rien, mais il entendra un lourd bruit de martèlement. Les bruits qu’il entendra sembleront aléatoires et inconstants, et ils seront entrecoupés de périodes de tranquillité. On donnera des bouchons à votre enfant, mais ils n’atténueront pas totalement le bruit. Le technicien ne pourra pas avertir votre enfant avant que les bruits ne se produisent.</p><h2>Que se passe t-il après l’IRM?</h2><p>Si votre enfant a reçu un sédatif, vous devez rester jusqu'à ce qu'il se réveille. L'infirmière de l’IRM vous indiquera quand vous pourrez quitter. Un radiologiste examinera l’IRM, et on enverra un rapport à votre médecin. Votre médecin discutera des résultats de l’IRM avec vous au cours d'un rendez-vous de suivi. </p><p>Si votre enfant a reçu un sédatif, il pourrait être somnolent, irritable et instable pendant quatre à six heures. Veuillez superviser attentivement votre enfant pendant environ six heures après le test. Ne donnez à votre enfant que de petites gorgées de liquides clairs tels que de l'eau ou du jus de pomme. Votre enfant peut prendre un repas normal s'il a faim. Quand votre enfant est entièrement éveillé, il peut reprendre ses activités habituelles.</p><h2>Autres types d’IRM</h2><h3>Imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf)</h3><p>Il s’agit d’une nouvelle procédure qui vise à mesurer de légers changements dans l’encéphale. Nous savons dans quelle région générale de l’encéphale sont contrôlées des fonctions telles que la mémoire, la parole et les sensations. Cependant, ces régions sont légèrement différentes d’une personne à l’autre. De plus, des blessures ou des maladies, comme les tumeurs cérébrales, peuvent faire en sorte que les fonctions se déplacent quelque peu vers d’autres régions de l’encéphale. l’IMRf peut aider les médecins à voir où exactement ces fonctions importantes se déroulent. Cette information est importante pour la planification de chirurgies, de radiothérapie ou d’autres traitements.</p><h3>Angiographie par résonance magnétique (ARM) </h3><p>L’ARM peut montrer le mouvement du sang en circulation. Cette imagerie est utilisée en combinaison avec l’IRM quand on se préoccupe du fait que la tumeur cause un rétrécissement des vaisseaux sanguins, ce qui peut mener à un accident vasculaire cérébral.</p><h2>Quelle est la différence entre une tomodensitométrie par ordinateur et une IRM?</h2><p>La tomodensitométrie par ordinateur est un type de radiographies, alors que l’IRM utilise de forts champs magnétiques et des ondes radio pour produire une image. </p><p>Au début, on pourrait avoir utilisé la tomodensitométrie par ordinateur ou l'imagerie par résonance magnétique (IRM) afin de diagnostiquer une tumeur cérébrale, quand on ne savait pas ce qui causait les symptômes. Cependant, en règle générale, l'IRM est le type le plus utile d'imagerie afin d'étudier l'encéphale et la moelle épinière (système nerveux central). Si elle est disponible, l'IRM risque davantage d'être utilisée pour des imageries répétées après avoir confirmé le type de tumeur. La tomodensitométrie par ordinateur est plus rapide, et dans la plupart des cas, l'anesthésie générale est inévitable. Par conséquent, une tomodensitométrie par ordinateur pourrait être nécessaire dans les situations d'urgence (p. ex. pour s'assurer qu'il n'y a pas d'hydrocéphalie ou d'hémorragie grave.</p>Imagerie par résonance magnétique (IRM) pour les tumeurs cérébrales

Thank you to our sponsors

AboutKidsHealth is proud to partner with the following sponsors as they support our mission to improve the health and wellbeing of children in Canada and around the world by making accessible health care information available via the internet.