Complications from ventriculostomy and shunts for brain tumoursCComplications from ventriculostomy and shunts for brain tumoursComplications from ventriculostomy and shunts for brain tumoursEnglishNeurologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BrainNervous systemNAAdult (19+)NA2009-07-10T04:00:00ZEric Bouffet, MD, FRCPC8.0000000000000061.0000000000000632.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Important information concerning the problems that can arise for your child undergoing brain tumour treatment with regard to shunts.</p><p>Your child may have received a ventriculostomy or shunt to help relieve hydrocephalus, which is the build-up of cerebrospinal fluid (CSF) in the hollow spaces of the brain. The symptoms of hydrocephalus include headache, vomiting, poor appetite and excessive sleeping. </p><h2>Key points</h2> <ul><li>Watch your child for signs that the ventriculostomy is not working and contact your child's surgeon immediately if there is a problem.</li> <li>Shunt problems can occur as a result of your child's growth, blockage, or infection.</li></ul>
Complications liées à la ventriculostomie et aux shunts pour tumeurs cérébralesCComplications liées à la ventriculostomie et aux shunts pour tumeurs cérébralesComplications from ventriculostomy and shunts for brain tumoursFrenchNeurologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BrainNervous systemNAAdult (19+)NA2009-07-10T04:00:00ZEric Bouffet, MD, FRCPC8.0000000000000061.0000000000000632.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Renseignements importants au sujet des problèmes qui peuvent survenir pour votre enfant qui subit un traitement contre une tumeur cérébrale en ce qui concerne les shunts.</p><p>Votre enfant pourrait avoir reçu une ventriculostomie ou un shunt afin d’aider à atténuer l’hydrocéphalie, qui est l’accumulation de liquide céphalorachidien (LCR) dans les espaces creux de l’encéphale. Les symptômes de l’hydrocéphalie comprennent, sans toutefois s’y limiter, les céphalées, les vomissements, le faible appétit et le sommeil excessif. </p><h2>À retenir</h2> <ul><li>Surveillez votre enfant pour déceler des signes que la ventriculostomie ne fonctionne pas et communiquez immédiatement avec son chirurgien si un problème survient.</li> <li>Les problèmes liés au shunt sont habituellement attribuables à la croissance de votre enfant, à un blocage de la sonde ou à une infection.</li></ul>

 

 

Complications liées à la ventriculostomie et aux shunts pour tumeurs cérébrales1382.00000000000Complications liées à la ventriculostomie et aux shunts pour tumeurs cérébralesComplications from ventriculostomy and shunts for brain tumoursCFrenchNeurologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BrainNervous systemNAAdult (19+)NA2009-07-10T04:00:00ZEric Bouffet, MD, FRCPC8.0000000000000061.0000000000000632.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Renseignements importants au sujet des problèmes qui peuvent survenir pour votre enfant qui subit un traitement contre une tumeur cérébrale en ce qui concerne les shunts.</p><p>Votre enfant pourrait avoir reçu une ventriculostomie ou un shunt afin d’aider à atténuer l’hydrocéphalie, qui est l’accumulation de liquide céphalorachidien (LCR) dans les espaces creux de l’encéphale. Les symptômes de l’hydrocéphalie comprennent, sans toutefois s’y limiter, les céphalées, les vomissements, le faible appétit et le sommeil excessif. </p><h2>À retenir</h2> <ul><li>Surveillez votre enfant pour déceler des signes que la ventriculostomie ne fonctionne pas et communiquez immédiatement avec son chirurgien si un problème survient.</li> <li>Les problèmes liés au shunt sont habituellement attribuables à la croissance de votre enfant, à un blocage de la sonde ou à une infection.</li></ul><h2>Qu’est-ce qu’une ventriculostomie?</h2> <p>La ventriculostomie du troisième ventricule est un type de chirurgie effectuée sur certains enfants qui présentent une hydrocéphalie. Votre chirurgien vous indiquera si cette chirurgie est possible pour votre enfant. </p> <p>Pendant la ventriculostomie du troisième ventricule, le chirurgien pratique une incision dans la paroi du ventricule à la base de l'encéphale. Le LCR peut ensuite circuler dans le ventricule. Il peut alors circuler à l'intérieur et à l'extérieur de l'encéphale comme il devrait normalement le faire. </p> <p>C'est donc dire que l'enfant n'aura pas besoin d'un shunt, mais que l'on se fiera plutôt sur l'ouverture pratiquée par le chirurgien pendant la chirurgie. </p> <h3>Complications liées à la ventriculostomie</h3> <p>Il est tout de même très important de surveiller votre enfant pour déceler des signes de nouvelle augmentation de la pression, car il est possible que la ventriculostomie échoue et se bloque. Si les signes d’hydrocéphalie reviennent, il est très important d'appeler votre chirurgien immédiatement afin que votre enfant soit examiné. Le chirurgien pourrait décider de refaire la ventriculostomie ou envisager plutôt l'insertion d'un shunt. </p> <h2>Qu’est-ce qu’un shunt?</h2> <p>Le shunt est un tube souple et mou qui sert en quelque sorte de tuyau de vidange. Il offre au LCR une voie de rechange pour qu'il soit dérivé et absorbé ailleurs que dans l'encéphale. On place une des extrémités du shunt dans un ventricule. On insère ensuite le shunt sous la peau, comme un tunnel menant vers une autre partie du corps. Il se rend habituellement vers l'abdomen, mais il se rend aussi parfois aux poumons et, rarement, au cœur. Le LCR est dérivé et absorbé dans la circulation sanguine. </p> <p>Le placement d'un shunt est une intervention courante et rapide pratiquée dans la salle d’opération.</p> <h3>Soins à prendre par rapport au shunt à la maison</h3> <ul> <li>Gardez propre l’endroit où le shunt est inséré.</li> <li>N’appliquez pas de pression directe sur le shunt.</li> <li>Demandez au chirurgien pendant combien de jours votre enfant doit attendre avant de pouvoir mettre sa tête sous l’eau dans un bain ou une piscine. </li> <li>Votre enfant peut se laver les cheveux avec n’importe quel type de shampooing.</li> <li>Demandez à votre chirurgien quels sports votre enfant peut pratiquer et à quelles activités il peut participer.</li></ul> <h3>Rallonger un shunt</h3> <p>À mesure que votre enfant grandit, son shunt pourrait devenir trop court. Votre enfant pourrait commencer à présenter des signes subtils d'hydrocéphalie décompensée. Ces signes comprennent, sans toutefois s'y limiter, un changement de comportement ou une chute du rendement scolaire. Des rallongements périodiques du shunt pourraient être nécessaires afin de favoriser la croissance de votre enfant. Le cas échéant, on effectuera une chirurgie afin de rallonger le shunt. </p> <h3>Problèmes liés au shunt</h3> <p>Si votre enfant commence à présenter des céphalées, une douleur au cou, de la nausée, des vomissements, des pertes de conscience ou des crises, il pourrait y avoir un problème avec le shunt. La formation d’une syrinx, c'est-à-dire l'accumulation de liquide dans la moelle épinière qui entraîne une perte de sensation dans le cou, les épaules et le haut des bras ou une faiblesse des bras ou des jambes, est un autre signe possible. La baisse de la capacité intellectuelle ou du rendement scolaire sont d'autres symptômes subtils. </p> <p>Les problèmes liés au shunt sont habituellement attribuables à un blocage de la sonde ou à une infection. Si on soupçonne qu'un shunt est bloqué, le médecin de votre enfant déterminera d'abord le site de la défectuosité du shunt au moyen d'une tomodensitométrie par ordinateur ou d'une imagerie par résonance magnétique (IRM). On pourrait prélever un échantillon de liquide céphalorachidien (LCR) préopératoire à partir du shunt afin d’éliminer la possibilité d'une infection. </p> <p>Si un shunt fonctionne mal, votre enfant devra subir une opération afin de corriger le problème. Le neurochirurgien éliminera le blocage ou remplacera le shunt. </p> <h3>Infections</h3> <p>L’infection est une cause importante de défectuosité d’un shunt. Les infections proviennent habituellement des bactéries de votre enfant lui-même et non d'autres personnes malades. Si le shunt est infecté, votre enfant devra se faire installer une dérivation ventriculaire externe et prendre des antibiotiques. Communiquez avec l'équipe de traitement de votre enfant s'il présente l'un des symptômes mentionnés ci-dessous. </p> <p>Nourrissons</p> <ul> <li>Bosse dans le point mou (fontanelle) de la tête </li> <li>Vomissements</li> <li>Fièvre </li> <li>Irritabilité</li> <li>Changement de l’appétit</li> <li>Yeux en « coucher de soleil » (on peut voir la partie blanche dans le haut de l’œil)</li> <li>Rougeur ou enflure autour du shunt</li> <li>Somnolence</li> <li>Crises</li> <li>Toute autre préoccupation que vous pourriez avoir</li></ul> <p>Tout-petits</p> <ul> <li>Vomissements</li> <li>Fièvre</li> <li>Somnolence</li> <li>Irritabilité</li> <li>Céphalées</li> <li>Rougeur ou enflure autour du shunt</li> <li>Perte de la coordination</li> <li>Crises</li> <li>Toute autre préoccupation que vous pourriez avoir</li></ul> <p>Enfants d’âge scolaire</p> <ul> <li>Céphalées</li> <li>Fièvre</li> <li>Nausée ou vomissements</li> <li>Somnolence</li> <li>Irritabilité</li> <li>Perte de la coordination</li> <li>Troubles de la vue </li> <li>Rougeur ou enflure autour du shunt</li> <li>Baisse du rendement scolaire</li> <li>Sentiments de confusion</li> <li>Crises</li> <li>Toute autre préoccupation que vous pourriez avoir</li></ul>Complications liées à la ventriculostomie et aux shunts pour tumeurs cérébrales

Thank you to our sponsors

AboutKidsHealth is proud to partner with the following sponsors as they support our mission to improve the health and wellbeing of children in Canada and around the world by making accessible health care information available via the internet.