Feeding and nutrition for blood and marrow transplantsFFeeding and nutrition for blood and marrow transplantsFeeding and nutrition for blood and marrow transplantsEnglishHaematology;Immunology;Oncology;NutritionChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BodyImmune systemHealthy living and preventionAdult (19+)NA2009-12-08T05:00:00ZJohn Doyle, MD, FRCPC, FAAPChristine Armstrong, RN, MScN, NP Peds8.0000000000000067.0000000000000432.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Learn about nutrition and how to store and handle food after your child's blood and marrow transplant.</p><p>Before your child’s blood and marrow transplant (BMT), doctors first destroyed all of your child's abnormal bone marrow cells. They did this by giving high-dose chemotherapy, with or without <a href="/Article?contentid=1528&language=English">total body irradiation</a> (TBI). Both of these therapies put a lot of strain on the body’s organs and tissues. </p><p>To help repair the damage on any organ and tissue and fight fever, your child needs to eat more protein and calories after the transplant. Eating nutritious food will help keep the new marrow cells healthy. It is important that your child increases their calorie intake at least 30 to 50 days after the transplant.</p><h2>Key points</h2><ul><li>After a BMT, your child will need up to 50% to 60% more calories and twice as much protein.</li><li>Your child will be placed on a restricted diet to minimize the risk of infection.</li><li>If your child is unable to eat on their own, they may be given a nutrition mixture called total parenteral nutrition (TPN).</li></ul>
Alimentation et nutrition pour les greffes de sang et de moelle osseuseAAlimentation et nutrition pour les greffes de sang et de moelle osseuseFeeding and nutrition for blood and marrow transplantsFrenchHaematology;Immunology;Oncology;NutritionChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BodyImmune systemHealthy living and preventionAdult (19+)NA2009-12-08T05:00:00ZJohn Doyle, MD, FRCPC, FAAPChristine Armstrong, RN, MScN, NP Peds8.0000000000000067.0000000000000432.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Apprendrez davantage au sujet de la nutrition et comment entreposer et manipuler des aliments après la greffe de sang et de moelle osseuse de votre enfant.</p><p>Avant la greffe de sang et de moelle osseuse de votre enfant (GSM), les médecins ont d’abord détruit toutes les cellules de moelle osseuse anormales de votre enfant. Ils ont fait cela en lui administrant de la chimiothérapie à dose élevée, avec ou sans <a href="/Article?contentid=1528&language=French">irradiation totale</a>. Ces deux traitements exercent une énorme contrainte sur les organes et les tissus du corps. </p><p>Pour réparer les dommages faits aux organes et tissus et pour combattre la fièvre, votre enfant devra manger plus de protéines et de calories après sa greffe. Manger des aliments nutritifs gardera les nouvelles cellules de moelle osseuse en santé. Il importe que l’enfant augmente son apport en calories pendant au moins 30 à 50 jours après la greffe.</p><h2>À retenir</h2><ul><li>Après une greffe de sang et de moelle osseuse, votre enfant aura besoin de 50 % à 60 % plus de calories et deux fois plus de protéines.</li><li>Votre enfant recevra un régime alimentaire restreint pour minimiser le risque d’infection.</li><li>S’il est incapable de manger par lui-même, il pourra devoir prendre un mélange nutritionnel appelé alimentation parentérale totale.</li></ul>

 

 

Alimentation et nutrition pour les greffes de sang et de moelle osseuse1545.00000000000Alimentation et nutrition pour les greffes de sang et de moelle osseuseFeeding and nutrition for blood and marrow transplantsAFrenchHaematology;Immunology;Oncology;NutritionChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BodyImmune systemHealthy living and preventionAdult (19+)NA2009-12-08T05:00:00ZJohn Doyle, MD, FRCPC, FAAPChristine Armstrong, RN, MScN, NP Peds8.0000000000000067.0000000000000432.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Apprendrez davantage au sujet de la nutrition et comment entreposer et manipuler des aliments après la greffe de sang et de moelle osseuse de votre enfant.</p><p>Avant la greffe de sang et de moelle osseuse de votre enfant (GSM), les médecins ont d’abord détruit toutes les cellules de moelle osseuse anormales de votre enfant. Ils ont fait cela en lui administrant de la chimiothérapie à dose élevée, avec ou sans <a href="/Article?contentid=1528&language=French">irradiation totale</a>. Ces deux traitements exercent une énorme contrainte sur les organes et les tissus du corps. </p><p>Pour réparer les dommages faits aux organes et tissus et pour combattre la fièvre, votre enfant devra manger plus de protéines et de calories après sa greffe. Manger des aliments nutritifs gardera les nouvelles cellules de moelle osseuse en santé. Il importe que l’enfant augmente son apport en calories pendant au moins 30 à 50 jours après la greffe.</p><h2>À retenir</h2><ul><li>Après une greffe de sang et de moelle osseuse, votre enfant aura besoin de 50 % à 60 % plus de calories et deux fois plus de protéines.</li><li>Votre enfant recevra un régime alimentaire restreint pour minimiser le risque d’infection.</li><li>S’il est incapable de manger par lui-même, il pourra devoir prendre un mélange nutritionnel appelé alimentation parentérale totale.</li></ul><p>En comparaison aux enfants du même âge et du même sexe, votre enfant pourrait devoir manger : </p> <ul> <li>de 50 % à 60 % plus de calories; </li> <li>deux fois plus de protéines. </li> </ul> <p>Chaque jour, l’infirmière comptera combien de calories votre enfant mange pour s’assurer qu’il obtienne assez de nutriments. Dites à votre infirmière ce que votre enfant mange et boit. Encouragez votre enfant à manger et à boire, même en petites quantités, pour assurer le bon fonctionnement de son système digestif. </p> <p>Après la greffe de votre enfant, on lui imposera un régime restreint pour réduire tout risque d’infection. C’est ce que l’on appelle le régime faible en bactérie. Il n’est pas difficile à suivre, mais votre enfant devra tout de même éviter certains aliments, surtout s’ils sont préparés par d’autres (par exemple, repas à emporter). </p> <h2>Aliments apportés à l’hôpital et entreposage</h2> <ul> <li>Ne jamais laisser des aliments à la température de la pièce pendant plus de deux heures.</li> <li>Scellez et emballez tout aliment que vous mettez dans le réfrigérateur des patients. Étiquetez-le et inscrivez la date et l’heure de l’entreposage. Toujours consommer les aliments réfrigérés dans les 24 heures, ou avant la date de péremption. </li> <li>Les aliments préparés à la maison sont permis dans la chambre de votre enfant, à condition qu’ils soient bien cuits, transportés et entreposés correctement. </li> <li>Les aliments de préparation commerciale sont toujours permis. </li> <li>Veuillez suivre les lignes directrices pour une <a href="/Article?contentid=1546&language=French">alimentation faible en bactéries</a> avant d’apporter des repas de la maison.</li> </ul> <h2>Alimentation parentérale totale (APT)</h2> <p>Il se peut que votre enfant ne se sente pas assez bien pour manger parfois. Les <a href="/Article?contentid=746&language=French">vomissements</a> ou la <a href="/Article?contentid=7&language=French">diarrhée</a> peuvent faire en sorte que votre enfant ait du mal à tolérer les aliments. Pour veiller à ce que votre enfant continue à obtenir suffisamment de nutriments, l’infirmière administrera un mélange spécial de nutriments, qui contient : </p> <ul> <li>des protéines; </li> <li>des matières grasses;</li> <li>du sucre; </li> <li>des vitamines et des minéraux.</li> </ul> <p>Ce mélange nutritif est désigné en tant qu’Alimentation parentérale totale (APT). L’infirmière administre l’APT dans la circulation sanguine de votre enfant au moyen du cathéter central. Votre enfant peut manger et boire pendant qu’il reçoit une APT, mais ne forcez pas votre enfant à manger ou à boire s’il ne se sent pas bien. </p>Alimentation et nutrition pour les greffes de sang et de moelle osseuse

Thank you to our sponsors

AboutKidsHealth is proud to partner with the following sponsors as they support our mission to improve the health and wellbeing of children in Canada and around the world by making accessible health care information available via the internet.