Treatment of gastrointestinal conditions in premature babiesTTreatment of gastrointestinal conditions in premature babiesTreatment of gastrointestinal conditions in premature babiesEnglishNeonatology;GastrointestinalPremature;Newborn (0-28 days);Baby (1-12 months)Esophagus;Stomach;Small Intestine;Large Intestine/ColonDigestive systemDrug treatment;Non-drug treatmentPrenatal Adult (19+)NA2009-10-31T04:00:00ZChris Tomlinson, MBChB, BSc12.000000000000043.0000000000000176.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Learn about gastroesophageal reflux (GER), which is a malfunction of the valve that seals the stomach. Positioning the baby on their tummy or side may help.</p><p>Some gastrointestinal conditions will require special treatment. The severity of the condition, as well as the level of prematurity of the baby will affect the way your baby is treated.</p><h2>Key points</h2> <ul><li>Gastrointestinal conditions such as gastroesophageal reflux, necrotizing enterocolitis and congenital malformations of the GI tract all require special treatment that is dependant upon the severity of the condition.</li></ul>
Traitement de les problèmes du tube digestif dans les bébés prématurésTTraitement de les problèmes du tube digestif dans les bébés prématurésTreatment of gastrointestinal conditions in premature babiesFrenchNeonatology;GastrointestinalPremature;Newborn (0-28 days);Baby (1-12 months)Esophagus;Stomach;Small Intestine;Large Intestine/ColonDigestive systemDrug treatment;Non-drug treatmentPrenatal Adult (19+)NA2009-10-31T04:00:00ZChris Tomlinson, MBChB, BSc12.000000000000043.0000000000000176.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Renseignez-vous sur le reflux gastro-œsophagien (RGO), qui est un mauvais fonctionnement de la valve qui referme l’estomac. Le fait de mettre le bébé sur le ventre ou sur le côté peut aider.</p><p>Certains troubles du tube digestif nécessitent des traitements particuliers. Le choix du traitement dépendra de l’ âge gestationnel et de la gravité du trouble.</p><h2>À retenir</h2> <ul><li>Les problèmes du tube digestif, tels que le reflux gastro-œsophagien, l’entérocolite nécrosante et les malformations congénitales de l’appareil digestif, requièrent des traitements spéciaux choisis en fonction de la gravité du troubles.</li></ul>

 

 

Traitement de les problèmes du tube digestif dans les bébés prématurés1844.00000000000Traitement de les problèmes du tube digestif dans les bébés prématurésTreatment of gastrointestinal conditions in premature babiesTFrenchNeonatology;GastrointestinalPremature;Newborn (0-28 days);Baby (1-12 months)Esophagus;Stomach;Small Intestine;Large Intestine/ColonDigestive systemDrug treatment;Non-drug treatmentPrenatal Adult (19+)NA2009-10-31T04:00:00ZChris Tomlinson, MBChB, BSc12.000000000000043.0000000000000176.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Renseignez-vous sur le reflux gastro-œsophagien (RGO), qui est un mauvais fonctionnement de la valve qui referme l’estomac. Le fait de mettre le bébé sur le ventre ou sur le côté peut aider.</p><p>Certains troubles du tube digestif nécessitent des traitements particuliers. Le choix du traitement dépendra de l’ âge gestationnel et de la gravité du trouble.</p><h2>À retenir</h2> <ul><li>Les problèmes du tube digestif, tels que le reflux gastro-œsophagien, l’entérocolite nécrosante et les malformations congénitales de l’appareil digestif, requièrent des traitements spéciaux choisis en fonction de la gravité du troubles.</li></ul><h2>Traitement du reflux gastro-œsophagien (RGO)</h2> <p>Le reflux gastro-œsophagien, ou RGO, est un mauvais fonctionnement de la jonction qui sépare l’estomac de l’œsophage.</p> <p>Chez les bébés prématurés, le RGO est souvent le résultat d’un sous-développement du muscle inférieur de l’œsophage. Plus fréquemment, le RGO peut faire en sorte que la nourriture retourne dans l’œsophage, ce qui provoque parfois des vomissements. Le fait de mettre le bébé sur le ventre ou sur le côté peut aider. D’autres moyens visant à favoriser le contrôle du reflux consistent à le nourrir plus souvent en plus petites quantités ou à légèrement épaissir la nourriture que l’on donne. </p> <p>Dans les cas graves, le RGO peut provoquer des troubles respiratoires ou endommager l’œsophage, car l’estomac contient des acides. Ainsi, il est également possible d’utiliser des antiacides. Si le RGO persiste, il se peut que l’on administre au bébé un médicament appelé métoclopramide, qui favorise l’évacuation du contenu de l’estomac dans l’appareil GI inférieur. </p> <p>Il est également légitime d’effectuer des examens pour étudier la possibilité d’une malformation; cependant, des malformations de ce genre sont extrêmement rares. </p> <h2>Traitement de l'entérocolite nécrosante néonatale (ENN)</h2> <p>L'entérocolite nécrosante néonatale (ENN) est une condition qui fait en sorte que les tissus du gros ou du petit intestin sont enflammés et parfois meurent. La région touchée peut être petite ou grande. L’ENN peut aussi provoquer d’autres complications. Comme la majorité des complications causées par l’immaturité, plus l’âge gestationnel du bébé prématuré est jeune, plus le bébé est à risque. </p> <p>En règle générale, on associe l’ENN à une carence du débit sanguin dans les intestins, à une infection intestinale ou à du lait non digéré dans les intestins. Cependant, les chercheurs en médecine partagent différentes opinions quant aux causes réelles de l’ENN, et aucune raison précise n’a été définie. Ainsi, il peut être difficile de diagnostiquer une ENN. De plus, certains de ses symptômes, comme le vomissement ou la diarrhée, ressemblent aux signes d’autres troubles alimentaires causés par l’immaturité, qui sont souvent loin d’être aussi graves. Pour compliquer la situation, les symptômes précoces de l’ENN, comme l’apnée (où le bébé arrête de respirer temporairement), la respiration rapide, les changements de la température corporelle et de la glycémie, sont également semblables à ceux de certains troubles respiratoires ou cardiaques. </p> <p>Lorsque l’on détecte des signes d’ENN, on les classe selon le système de classification de Bell en fonction de leur gravité. Le stade 1 est lorsque l’on soupçonne un cas d’ENN. En règle générale, on administrera des antibiotiques, on cessera l’alimentation gastro-intestinale (GI) et on nourrira le bébé par voie intraveineuse. Souvent, trois jours d’antibiotiques seront suffisants pour renverser le problème et arrêter la mort des tissus. On passe au stade 2 si on confirme le diagnostic. </p> <p>Selon la gravité du cas, il est possible que l’on poursuive les antibiotiques et l’alimentation par voie intraveineuse jusqu’à deux semaines. On évaluera si la condition persiste, s’est résorbée ou empire à l’aide d’une analyse et une gazométrie sanguines ainsi qu’un rayon X. Le stade 3 de Bell concerne des cas qui causent une maladie grave accompagnée d’autres complications. À ce stade, si les symptômes persistent, il se peut que l’on envisage la chirurgie.</p> <p>L’ENN se manifeste chez environ 5 % de tous les bébés prématurés. Cependant, seulement un tiers des cas d’ENN environ sont traités à l’aide de la chirurgie. Si on effectue une chirurgie, plusieurs options sont offertes selon la gravité du cas. Le fait que le ventre se distende, que les intestins soient enflammés et que les selles aient de la difficulté à passer ou ne passent pas du tout sont une des conséquences de l’ENN. Une des options chirurgicales consiste à installer un drain dans l’intestin afin d’évacuer les selles et les autres liquides qui s’y sont accumulés. Cette stratégie est généralement utilisée chez les plus petits bébés prématurés et elle est efficace pour évacuer ces liquides ainsi que pour décompresser l’abdomen, ce qui peut souvent favoriser la respiration. Étant donné que le bébé sera nourri par la circulation sanguine, cette stratégie de drainage peut aider à créer des conditions favorisant la guérison de l’intestin. </p> <h2>Traitement des malformations congénitales de l’appareil gastro‑intestinal (GI)</h2> <p>Les malformations congénitales de l’appareil gastro-intestinal (GI) sont extrêmement rares. Différents types de malformations peuvent se manifester. Dans presque tous les cas, ces malformations nécessitent une intervention chirurgicale. Celle-ci peut être effectuée immédiatement ou lorsque le bébé sera plus vieux et plus fort. En outre, plus d’une chirurgie est nécessaire pour réparer certaines malformations. Avant la chirurgie et pour un certain temps après, il est préférable de nourrir le bébé par voie intraveineuse, donnant ainsi le temps à l’intestin de guérir.</p> <p>Dans les cas plus graves d’ENN de stade 3, une autre option, qui peut être effectuée plus tard, consiste à enlever la section endommagée de l’intestin et à rattacher les deux sections saines. Cela peut être fait en deux étapes, permettant aux deux bouts de l’intestin de guérir avant d’être rattachés plus tard.</p> <p>Comme toutes les interventions chirurgicales, la chirurgie associée à l’ENN comporte des risques comme l’hémorragie (saignements) et le risque le plus courant, l’infection. </p>Traitement de les problèmes du tube digestif dans les bébés prématurés

Thank you to our sponsors

AboutKidsHealth is proud to partner with the following sponsors as they support our mission to improve the health and wellbeing of children in Canada and around the world by making accessible health care information available via the internet.