Helmets: How they prevent injuryHHelmets: How they prevent injuryHelmets: How they prevent injuryEnglishPreventionChild (0-12 years);Teen (13-18 years)HeadNANon-drug treatmentCaregivers Adult (19+)NA2014-05-20T04:00:00ZShawna Silver, MD, FRCPC, FAAP, PEng​​​8.0000000000000060.00000000000001524.00000000000Health (A-Z) - ProcedureHealth A-Z<p>Find out how helmets are designed to protect against head injury.</p><div class="asset-video"><iframe src="https://www.youtube.com/embed/Zie-UrMfMKk?rel=0"></iframe> </div> <p>Sports and recreational activities are important for children’s health and development. They also carry a risk of injury: almost half of children’s injuries treated in emergency departments every year occur during sports and recreation activities. The skull offers some protection to the brain, but serious injuries can still occur without a helmet.</p><h2>Key points</h2> <ul> <li>In case of an accident, helmets are designed to spread the impact over a larger area and prevent direct impact to the skull.</li> <li>A helmet can make all the difference between serious injury and walking away from an accident unharmed.</li> <li>Most sports have their own helmet design. Children should wear the right helmet for their activity. You can check the suitability of a helmet by looking at its certification sticker.</li> <li>Most countries have regulations covering helmet use and helmet design. Even when no laws exist always make sure your child wears a helmet.</li> </ul><h2>How helmets work to prevent injury</h2> <p>In many cases, a helmet can make all the difference between serious injury and walking away from an accident unharmed.</p> <p>In general, helmets are designed to:</p> <ul> <li>help the head slow down more gradually</li> <li>spread the impact of a knock or a fall over a larger area</li> <li>prevent direct impact to the skull</li> </ul> <p>The right helmet can protect against head injury in the following sports and activities:</p> <ul> <li>bicycling</li> <li>football</li> <li>hockey</li> <li>horseback riding</li> <li>ice skating</li> <li>off-road and all-terrain vehicle (ATV) driving</li> <li>rugby</li> <li>skiing and snowboarding</li> </ul> <p>These are not the only sports that may benefit from helmet use. Many more activities see far fewer injuries when helmets are worn.</p> <h2>Helmet features that prevent injury</h2> <p>The materials and shape of the helmet are important features in minimizing the risk of injury.</p> <ul> <li>Most helmets use foam or another crushable material. When your head hits something, your skull smacks into the foam and then slows down over a distance of a few centimetres. When the impact is over, the foam has deformed, but the skull and brain are much better off.</li> <li>The shape of helmets has changed to improve fit and stability. Without a good fit, helmets do not work. If you or your child tried wearing a helmet previously, only to give it up because the helmet was uncomfortable or would not stay on, try adjusting the straps and padding or using a different helmet.</li> <li>Some helmets use dozens of vents to protect the head. These helmets are more expensive because they use higher quality foam.</li> </ul><h2>Types of helmets</h2><p>Most sports have their own helmet design. Children should wear the right helmet for their activity: it is not safe, for example, to wear a bicycle helmet to play hockey or vice versa.</p><p>Despite differences in design, there are two broad categories of helmets for non-motorized sports:</p><ul><li>single-impact helmets</li><li>multi-impact helmets.</li></ul> <h3>Single-impact helmets</h3><p>These helmets are designed to absorb the energy of a single serious crash but must then be replaced.</p><ul><li>Their foam material, expanded polystyrene, crushes on impact and remains crushed.</li><li>They are suitable for road biking, most types of off-road biking, skiing and snowboarding. They are also good for inline skating, unless your child does tricks or inline hockey or crashes often.</li></ul><h3>Multi-impact helmets</h3><p>Multi-impact helmets can absorb the impact of a number of crashes. This category is relatively new. One helmet is often suitable for more than one sport.</p><ul><li>They use expanded polypropylene or polyurethane foam that can crush, absorbing an impact, and then bounce back to recover its shape.</li><li>They spread the impact across a larger area, thanks to their rigid surface.</li><li>They are suitable for BMX biking, free-riding, trials riding, skateboarding, trick inline skating, parkour, ice skating, hockey and rock climbing.</li><li>These are <em>not suitable for</em> skiing, water skiing, horse jumping or other equestrian sports, any team sports or any motorized activity such as driving an all-terrain vehicle.</li></ul><h2>Source</h2><p>Injury Prevention Committee, Canadian Paediatric Society. (2012). Preventing injuries from all-terrain vehicles. <em>Paediatrics & Child Health, 17(9),</em> 513-515.</p><p>Injury Prevention Committee, Canadian Paediatric Society. (2012). Skiing and snowboarding injury prevention. <em>Paediatrics & Child Health, 17(1),</em> 35-6.</p><p>Injury Prevention Committee, Canadian Paediatric Society. (2013). Bicycle helmet use in Canada: The need for legislation to reduce the risk of head injury. <em>Paediatrics & Child Health, 18(9),</em> 475-80.</p><p>Helmet FAQ. <em>Parachute</em> Retrieved from <a href="http://www.parachutecanada.org/injury-topics/topic/C8">http://www.parachutecanada.org/injury-topics/topic/C8</a>.</p><p>The cost of injury in Canada. <em>Parachute</em> Retrieved from <a href="http://www.parachutecanada.org/downloads/research/Cost_of_Injury-2015-Child_Injury_Compendium.pdf">http://www.parachutecanada.org/downloads/research/Cost_of_Injury-2015-Child_Injury_Compendium.pdf</a>.</p><br>
Comment le port du casque permet de prévenir les traumatismes crâniensCComment le port du casque permet de prévenir les traumatismes crâniensHelmets: How they prevent injuryFrenchPreventionChild (0-12 years);Teen (13-18 years)HeadNANon-drug treatmentCaregivers Adult (19+)NA2014-05-20T04:00:00ZShawna Silver, MD, FRCPC, FAAP, PEng​​​8.0000000000000060.00000000000001524.00000000000Health (A-Z) - ProcedureHealth A-Z<p>Apprenez comment les casques sont conçus pour prévenir les traumatismes crâniens.</p><div class="asset-video"><iframe src="https://www.youtube.com/embed/Zie-UrMfMKk?rel=0&hl=fr&cc_load_policy=1"></iframe> </div><p>Les sports et les activités récréatives jouent un rôle important dans la santé et le développement des enfants. Ils présentent toutefois aussi des risques de blessures: près de la moitié des lésions chez les enfants qui sont soignées aux services des urgences tous les ans sont liées aux sports et aux loisirs. Le crâne offre une certaine protection au cerveau​, mais de graves traumatismes peuvent tout de même se produire sans le port du casque.</p><h2>À retenir</h2> <ul> <li>En cas d’accident, les casques sont conçus pour répartir la force d’impact sur une plus grande surface et prévenir les impacts directs avec le crâne.</li> <li>Le port du casque peut faire toute la différence entre subir un traumatisme grave et se sortir indemne d’un accident.</li> <li>Il existe des casques adaptés à la plupart des sports. Les enfants devraient être munis d’un casque se prêtant à l’activité qu’ils effectuent. Consultez l’étiquette d’homologation du casque afin de savoir pour quelles activités ce dernier est approprié.</li> <li>La plupart des pays ont adopté des règlements qui visent l’utilisation et la conception des casques. Assurez-vous toujours que votre enfant est muni d’un casque même si vous n’êtes assujetti à aucune loi rendant son port obligatoire.</li> </ul><h2>Comment les casques permettent de prévenir les traumatismes crâniens</h2> <p>Le port du casque peut, dans de nombreux cas, faire toute la différence entre se sortir indemne d’un accident et y subir un traumatisme grave.</p> <p>En règle générale, les casques sont conçus afin de:</p> <ul> <li>permettre à la tête de ralentir plus progressivement</li> <li>répartir la force d’impact d’une percussion ou d’une chute sur une plus grande surface</li> <li>prévenir les impacts directs avec le crâne.</li> </ul> <p>Le bon casque peut assurer une protection contre les traumatismes crâniens au cours de la pratique des sports et des activités qui suivent:</p> <ul> <li>bicyclette</li> <li>football</li> <li>hockey</li> <li>équitation</li> <li>patinage sur glace</li> <li>conduite de véhicules hors route et de véhicules tout-terrain (VTT)</li> <li>rugby</li> <li>ski et planche à neige.</li> </ul> <p>Il ne s’agit pas des seuls sports dont les adeptes ont avantage à être muni d’un casque. Le port du casque durant bon nombre d’autres activités permet de réduire considérablement les traumatismes crâniens qui y sont associés.</p> <h2>Caractéristiques des casques permettant de prévenir les traumatismes crâniens</h2> <p>Les matériaux et la forme des casques constituent d’importantes caractéristiques en vue de minimiser le risque de lésions au cerveau.</p> <ul> <li>La majorité des casques sont garnis de mousse ou d’un autre matériau comprimable. Si la tête subit un impact, le crâne s’enfonce dans la mousse, puis sa projection est ralentie sur quelques centimètres. Par après, la mousse est déformée, mais le crâne et le cerveau s’en portent nettement mieux.</li> <li>Au fil du temps, on a modifié la forme des casques afin d’en améliorer l’ajustement et la stabilité. Un casque mal ajusté n’offre aucune protection. Si vous ou votre enfant avez essayé de porter un casque auparavant pour finalement y renoncer parce qu’il vous gênait ou ne vous tenait pas sur la tête, ajustez-en les courroies ou la garniture intérieure ou utilisez-en un différent.</li> <li>Certains casques présentent des douzaines d’ouverture pour l’aération afin de protéger la tête. Ils sont cependant plus chers étant donné qu’ils offrent une mousse de meilleure qualité.</li> </ul><h2>Types de casques</h2><p>Il existe des casques adaptés à la plupart des sports. Les enfants devraient être munis d’un un casque se prêtant à l’activité qu’ils effectuent. Par exemple, porter un casque de vélo pour jouer au hockey ou l’inverse comporte des risques.</p><p>Même si les modèles varient, il existe deux grandes catégories de casques pour les sports non motorisés:</p><ul><li>les casques protégeant la tête contre un seul impact</li><li>les casques protégeant la tête contre des impacts multiples.</li></ul> <h3>Casques protégeant la tête contre un seul impact</h3><p>Ces casques sont conçus pour absorber la force d’impact d’un seul accident grave et doivent donc être remplacés suite à une collision.</p><ul><li>La protection de mousse, qui est du polystyrène expansé, est comprimée au moment de l’impact et ne reprend pas sa forme originale.</li><li>Ces casques peuvent servir à faire du vélo sur des voies publiques, la plupart des types de randonnée à vélo tout-terrain, du ski et de la planche à neige. Ils offrent aussi une protection adéquate pour la pratique du patin à roues alignées, à moins que votre enfant fasse des acrobaties, joue au hockey sur ces patins ou a souvent des accidents.</li></ul><h3>Casques protégeant la tête contre des impacts multiples</h3><p>Les casques contre les impacts multiples peuvent absorber le choc d’un certain nombre d’accidents. Ces casques relativement nouveaux peuvent souvent servir à plus d’un sport.</p><ul><li>Ils sont garnis de polypropylène expansé ou de mousse de polyuréthane capable de se comprimer et de se décomprimer pour reprendre sa forme de départ.</li><li>Comme ils sont rigides, ils permettent de répartir la force d’impact sur une plus grande surface.</li><li>Ils peuvent être utilisés pour le vélocross, la planche à neige tout-terrain, le trial, la motocyclette tout-terrain, la planche à roulettes, le patin à roues alignées acrobatique, le parkour, le patinage sur glace, le hockey et l’escalade de rocher.</li><li>Ils ne se prêtent pas au ski alpin, au ski nautique, aux sauts à cheval ou autres sports équestres, aux sports d’équipe ou aux activités motorisées comme la conduite d’un véhicule tout-terrain.</li></ul>

 

 

Comment le port du casque permet de prévenir les traumatismes crâniens1982.00000000000Comment le port du casque permet de prévenir les traumatismes crâniensHelmets: How they prevent injuryCFrenchPreventionChild (0-12 years);Teen (13-18 years)HeadNANon-drug treatmentCaregivers Adult (19+)NA2014-05-20T04:00:00ZShawna Silver, MD, FRCPC, FAAP, PEng​​​8.0000000000000060.00000000000001524.00000000000Health (A-Z) - ProcedureHealth A-Z<p>Apprenez comment les casques sont conçus pour prévenir les traumatismes crâniens.</p><div class="asset-video"><iframe src="https://www.youtube.com/embed/Zie-UrMfMKk?rel=0&hl=fr&cc_load_policy=1"></iframe> </div><p>Les sports et les activités récréatives jouent un rôle important dans la santé et le développement des enfants. Ils présentent toutefois aussi des risques de blessures: près de la moitié des lésions chez les enfants qui sont soignées aux services des urgences tous les ans sont liées aux sports et aux loisirs. Le crâne offre une certaine protection au cerveau​, mais de graves traumatismes peuvent tout de même se produire sans le port du casque.</p><h2>Comment le crâne protège le cerveau</h2> <p>Le crâne présente des caractéristiques évoluées protégeant le cerveau de plusieurs manières.</p> <ul> <li>L’os épais du front, qui fait partie de l’os frontal, protège une grande région du cerveau formée par les lobes frontaux. Cependant, pour que la tête soit légère, une grande partie du crâne est plus fragile. Par exemple, l’os temporal dans la région de la tempe est assez mince.</li> <li>Grâce à sa forme quasi-sphérique, le crâne protège efficacement le cerveau fragile contre les pressions et les impacts qu’il peut subir. Comme le cerveau a à peu près la même consistance qu’une gelée, il a besoin d’être bien protégé.</li> <li>Le cerveau baigne dans un mélange de substances nutritives appelé liquide céphalorachidien (LCR) qui amortit les chocs. Les méninges qui sont formées de trois membranes sont situées entre le LCR et le crâne.</li> </ul> <p>En dépit de cette protection, l’impact de certains accidents peut déplacer rapidement le cerveau qui rebondit sur la face intérieure du crâne avec assez de force pour entraîner des lésions. Un impact soudain peut aussi endommager les tissus du cerveau ou les connexions entre ses cellules ou causer la rupture des vaisseaux sanguins qui l’alimentent. Le dessus de la tête peut aussi subir des coupures ou des ecchymoses, en particulier s’il se frappe à un objet tranchant. Certains traumatismes peuvent provoquer une fracture du crâne.</p> <h3>Comment le cerveau et le crâne des enfants diffèrent de ceux des adultes</h3> <p>Les enfants présentent quelques avantages par rapport aux adultes en ce qui a trait au cerveau et au crâne.</p> <ul> <li>Les tissus des enfants sont plus souples, ce qui fait que la rupture des vaisseaux sanguins est moins susceptible de se produire sous l’effet de la torsion ou de la compression.</li> <li>Leur tête et leur cerveau sont plus petits, ce qui diminue les forces agissant pour déformer ou étirer ce dernier.</li> </ul> <p>Cependant, les enfants, et surtout ceux en bas âge, font des chutes beaucoup plus souvent que les adultes. De plus, ils n’ont pas le réflexe de se protéger la tête lorsqu’ils tombent. Voilà ce qui explique en partie pourquoi les moins de 19 ans représentent presque le tiers des cas d’hospitalisation pour des traumatismes crâniens. C’est aussi pourquoi il est si crucial de porter <a href="/Article?contentid=1983&language=French">un casque bien ajusté pour la pratique de nombreux sports et d’activités récréatives</a>.</p><h2>À retenir</h2> <ul> <li>En cas d’accident, les casques sont conçus pour répartir la force d’impact sur une plus grande surface et prévenir les impacts directs avec le crâne.</li> <li>Le port du casque peut faire toute la différence entre subir un traumatisme grave et se sortir indemne d’un accident.</li> <li>Il existe des casques adaptés à la plupart des sports. Les enfants devraient être munis d’un casque se prêtant à l’activité qu’ils effectuent. Consultez l’étiquette d’homologation du casque afin de savoir pour quelles activités ce dernier est approprié.</li> <li>La plupart des pays ont adopté des règlements qui visent l’utilisation et la conception des casques. Assurez-vous toujours que votre enfant est muni d’un casque même si vous n’êtes assujetti à aucune loi rendant son port obligatoire.</li> </ul><h2>Comment vous pouvez aider votre enfant</h2> <p>Les traumatismes crâniens peuvent se solder par une invalidité permanente. Le port du casque est un moyen simple et éprouvé de prévenir d’éventuelles tragédies et de s’assurer une tranquillité d’esprit.</p> <p>De toute évidence, le port du casque ne peut pas protéger les enfants contre toutes les lésions possibles. C’est pourquoi il est capital de transmettre aux enfants des aptitudes en matière de sécurité. Les règles à respecter pour se protéger la tête et le cou dans les sports de contact représentent un autre volet important de la prévention des traumatismes.</p> <p>Consultez un médecin en cas de perte de connaissance ou de perte de connaissance apparente suivant un traumatisme crânien, même si votre enfant portait un casque au moment où celui-ci est survenu. Le médecin pourra déterminer si votre enfant souffre d’une <a href="/Article?contentid=766&language=French">commotion cérébrale</a>.</p> <p>Si le traumatisme est assez grave pour éventuellement causer une commotion cérébrale, vous devrez aussi remplacer le casque de votre enfant.</p><h2>Comment les casques permettent de prévenir les traumatismes crâniens</h2> <p>Le port du casque peut, dans de nombreux cas, faire toute la différence entre se sortir indemne d’un accident et y subir un traumatisme grave.</p> <p>En règle générale, les casques sont conçus afin de:</p> <ul> <li>permettre à la tête de ralentir plus progressivement</li> <li>répartir la force d’impact d’une percussion ou d’une chute sur une plus grande surface</li> <li>prévenir les impacts directs avec le crâne.</li> </ul> <p>Le bon casque peut assurer une protection contre les traumatismes crâniens au cours de la pratique des sports et des activités qui suivent:</p> <ul> <li>bicyclette</li> <li>football</li> <li>hockey</li> <li>équitation</li> <li>patinage sur glace</li> <li>conduite de véhicules hors route et de véhicules tout-terrain (VTT)</li> <li>rugby</li> <li>ski et planche à neige.</li> </ul> <p>Il ne s’agit pas des seuls sports dont les adeptes ont avantage à être muni d’un casque. Le port du casque durant bon nombre d’autres activités permet de réduire considérablement les traumatismes crâniens qui y sont associés.</p> <h2>Caractéristiques des casques permettant de prévenir les traumatismes crâniens</h2> <p>Les matériaux et la forme des casques constituent d’importantes caractéristiques en vue de minimiser le risque de lésions au cerveau.</p> <ul> <li>La majorité des casques sont garnis de mousse ou d’un autre matériau comprimable. Si la tête subit un impact, le crâne s’enfonce dans la mousse, puis sa projection est ralentie sur quelques centimètres. Par après, la mousse est déformée, mais le crâne et le cerveau s’en portent nettement mieux.</li> <li>Au fil du temps, on a modifié la forme des casques afin d’en améliorer l’ajustement et la stabilité. Un casque mal ajusté n’offre aucune protection. Si vous ou votre enfant avez essayé de porter un casque auparavant pour finalement y renoncer parce qu’il vous gênait ou ne vous tenait pas sur la tête, ajustez-en les courroies ou la garniture intérieure ou utilisez-en un différent.</li> <li>Certains casques présentent des douzaines d’ouverture pour l’aération afin de protéger la tête. Ils sont cependant plus chers étant donné qu’ils offrent une mousse de meilleure qualité.</li> </ul><h2>Types de casques</h2><p>Il existe des casques adaptés à la plupart des sports. Les enfants devraient être munis d’un un casque se prêtant à l’activité qu’ils effectuent. Par exemple, porter un casque de vélo pour jouer au hockey ou l’inverse comporte des risques.</p><p>Même si les modèles varient, il existe deux grandes catégories de casques pour les sports non motorisés:</p><ul><li>les casques protégeant la tête contre un seul impact</li><li>les casques protégeant la tête contre des impacts multiples.</li></ul> <h3>Casques protégeant la tête contre un seul impact</h3><p>Ces casques sont conçus pour absorber la force d’impact d’un seul accident grave et doivent donc être remplacés suite à une collision.</p><ul><li>La protection de mousse, qui est du polystyrène expansé, est comprimée au moment de l’impact et ne reprend pas sa forme originale.</li><li>Ces casques peuvent servir à faire du vélo sur des voies publiques, la plupart des types de randonnée à vélo tout-terrain, du ski et de la planche à neige. Ils offrent aussi une protection adéquate pour la pratique du patin à roues alignées, à moins que votre enfant fasse des acrobaties, joue au hockey sur ces patins ou a souvent des accidents.</li></ul><h3>Casques protégeant la tête contre des impacts multiples</h3><p>Les casques contre les impacts multiples peuvent absorber le choc d’un certain nombre d’accidents. Ces casques relativement nouveaux peuvent souvent servir à plus d’un sport.</p><ul><li>Ils sont garnis de polypropylène expansé ou de mousse de polyuréthane capable de se comprimer et de se décomprimer pour reprendre sa forme de départ.</li><li>Comme ils sont rigides, ils permettent de répartir la force d’impact sur une plus grande surface.</li><li>Ils peuvent être utilisés pour le vélocross, la planche à neige tout-terrain, le trial, la motocyclette tout-terrain, la planche à roulettes, le patin à roues alignées acrobatique, le parkour, le patinage sur glace, le hockey et l’escalade de rocher.</li><li>Ils ne se prêtent pas au ski alpin, au ski nautique, aux sauts à cheval ou autres sports équestres, aux sports d’équipe ou aux activités motorisées comme la conduite d’un véhicule tout-terrain.</li></ul><h2>Élaboration de normes relatives à l’utilisation et à la conception de casques</h2> <p>De nombreux pays ont adopté des règlements qui visent l’utilisation et la conception des casques.</p> <h3>Lois et règlements sur le port du casque</h3> <p>La plupart des provinces et des territoires du Canada possèdent des lois qui exigent que les enfants de moins de 18 ans portent un casque lorsqu'ils font du vélo sur une voie publique. La réglementation s’étend habituellement aux passagers des bicyclettes, comme les enfants transportés par un parent. Certaines villes peuvent aussi avoir leurs propres lois sur le port du casque.</p> <p>En général, les parents des enfants de moins de 16 ans sont tenus de s'assurer que leur enfant porte un casque et pourraient faire l’objet d’une contravention en cas d’infraction à la loi. Les enfants de 16 à 17 ans sont eux-mêmes responsables de porter leur casque.</p> <p>Selon les lois de la province ou du territoire où ils habitent, les enfants doivent également porter un casque lorsqu'ils font:</p> <ul> <li>de la patinette, de la planche à roulettes, du patin à roues alignées ou du patin à roulettes</li> <li>de l'équitation</li> <li>du hors route et du tout-terrain</li> <li>de la motoneige ou sont tirés en traîneau derrière une motoneige</li> <li>de la motocyclette ou de la mobylette.</li> </ul> <p>Assurez-vous toujours que votre enfant est muni d’un casque même si vous n’êtes assujetti à aucune loi rendant son port obligatoire.</p> <p>Plusieurs organismes établissent des normes auxquelles les casques doivent satisfaire pour des activités diverses. Ils font ensuite des essais pour s’assurer que les casques peuvent servir à ces fins. Quand vous achetez un casque, choisissez-en un qui a été homologué par un organisme de sécurité national.</p> <p>Bien qu’il soit généralement plus sage de porter des casques distincts pour chaque activité pratiquée, certains d’entre eux sont homologués pour plus d’une activité. Consultez l’étiquette d’homologation située sur le dessus du casque afin de savoir pour quelles activités ce dernier est approprié.</p> <h2>Les casques ont des limites</h2> <p>Il est important que tout le monde (et particulièrement les enfants) reconnaisse que le port du casque ne rend pas invincible. Voici des situations où le casque ne peut pas offrir de protection.</p> <ul> <li>La force d’impact peut dépasser la capacité de résistance du casque. Un casque peut normalement protéger le cerveau pendant une chute, mais il ne peut cependant pas prévenir un traumatisme grave si, par exemple, un enfant à vélo frappe un arbre la tête la première. Les casques ne sont souvent pas plus à l’épreuve des collisions impliquant un cycliste et un automobiliste.</li> <li>Le casque ne protège que ce qu’il couvre. Les adeptes de compétitions de descente à vélo tout-terrain et de motocross se protègent souvent aussi le menton et la mâchoire en portant un casque intégral. Mais, un compétiteur parcourant une longue distance ou gravissant des pentes jugera probablement que ce type de masque piège trop de chaleur.</li> <li>Un casque doit être bien ajusté pour permettre d’assurer une protection adéquate. De plus, un enfant doit porter et attacher correctement le casque pour qu’il le protège. Des instructions d’ajustement sont généralement fournies par le fabricant.</li> <li>Un casque qui est tombé ou qu’un enfant portrait au moment d’un accident n’offrira peut-être plus une protection efficace même s’il n’a pas l’air endommagé. Dans ces situations, il est préférable de s’en procurer un nouveau.</li> </ul>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/helmets_how_they_prevent_injury.jpgComment le port du casque permet de prévenir les traumatismes crâniens

Thank you to our sponsors

AboutKidsHealth is proud to partner with the following sponsors as they support our mission to improve the health and wellbeing of children in Canada and around the world by making accessible health care information available via the internet.