The future of scoliosisTThe future of scoliosisThe future of scoliosisEnglishOrthopaedics/MusculoskeletalChild (0-12 years);Teen (13-18 years)Vertebrae;SpineMuscular system;Skeletal systemConditions and diseasesAdult (19+)NA2008-06-01T04:00:00ZSandra Donaldson, BA;Reinhard Zeller, MD, ScD, FRCSC8.0000000000000059.0000000000000621.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Find out what researchers are exploring as possible treatments and preventative techniques for scoliosis, including genetic testing.</p><p> While sensational changes in how scoliosis is treated can’t be expected any time soon, research has come a long way in spinal surgery. Once researchers understand the genetic cause of scoliosis, they may be able to use medication to slow its progression.</p><h2> Key points </h2> <ul><li>Researchers have found a few genes that are linked to scoliosis and may eventually be able to test for these genes, allowing for possible screening of scoliosis in future.</li> <li>Once researchers know the causes of scoliosis, they might be able to figure out how to prevent it.</li></ul>
L’avenir de la scolioseLL’avenir de la scolioseThe future of scoliosisFrenchOrthopaedics/MusculoskeletalChild (0-12 years);Teen (13-18 years)Vertebrae;SpineMuscular system;Skeletal systemConditions and diseasesAdult (19+)NA2008-06-01T04:00:00ZSandra Donaldson, BA;Reinhard Zeller, MD, ScD, FRCSC8.0000000000000059.0000000000000621.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Découvrez ce que les chercheurs explorent actuellement comme traitements possibles ainsi que des techniques préventives contre la scoliose, dont les tests génétiques.</p><p>Bien que des changements sensationnels dans la façon dont la scoliose est traitée ne peuvent être attendus de si tôt, des chercheurs ont avancé grandement en chirurgie de la colonne. Une fois que les chercheurs comprendront la cause génétique de la scoliose, ils pourront être en mesure d’utiliser des médicaments qui ralentissent sa progression.</p><h2> À retenir </h2> <ul><li>Des chercheurs ont découvert que certains gènes sont liés à la scoliose et, éventuellement, ils seront en mesure de tester ces différents gènes permettant de procéder à des tests de dépistage de la scoliose dans le futur.</li> <li> Une fois que les chercheurs connaîtront les causes de la scoliose, ils seront en mesure de trouver un moyen de la prévenir.</li></ul>

 

 

L’avenir de la scoliose2045.00000000000L’avenir de la scolioseThe future of scoliosisLFrenchOrthopaedics/MusculoskeletalChild (0-12 years);Teen (13-18 years)Vertebrae;SpineMuscular system;Skeletal systemConditions and diseasesAdult (19+)NA2008-06-01T04:00:00ZSandra Donaldson, BA;Reinhard Zeller, MD, ScD, FRCSC8.0000000000000059.0000000000000621.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Découvrez ce que les chercheurs explorent actuellement comme traitements possibles ainsi que des techniques préventives contre la scoliose, dont les tests génétiques.</p><p>Bien que des changements sensationnels dans la façon dont la scoliose est traitée ne peuvent être attendus de si tôt, des chercheurs ont avancé grandement en chirurgie de la colonne. Une fois que les chercheurs comprendront la cause génétique de la scoliose, ils pourront être en mesure d’utiliser des médicaments qui ralentissent sa progression.</p><h2> À retenir </h2> <ul><li>Des chercheurs ont découvert que certains gènes sont liés à la scoliose et, éventuellement, ils seront en mesure de tester ces différents gènes permettant de procéder à des tests de dépistage de la scoliose dans le futur.</li> <li> Une fois que les chercheurs connaîtront les causes de la scoliose, ils seront en mesure de trouver un moyen de la prévenir.</li></ul><figure> <img alt="Adrian se fait mesurer la grandeur" src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/AdrianHeightMeasurement_12539_FR.jpg" /> </figure> <h2>En quoi consiste l’avenir de la scoliose?</h2> <h3>Tests de dépistage génétique</h3> <p>On entend par scoliose idiopathique celle qui n’a pas de cause connue; elle a tendance à se transmettre de génération en génération. Si un parent proche d’une personne est atteint de scoliose, cette personne coure une chance sur dix de développer la maladie, pourcentage beaucoup plus élevé que dans la population générale, où environ une personne sur mille est atteinte de scoliose. </p> <p>La scoliose est une maladie génétique complexe, ce qui signifie que de nombreux gènes sont probablement en cause et qu’il est peu probable qu’un seul gène soit responsable. </p> <p>Les chercheurs ont découvert que certains gènes sont liés à la scoliose. Certains gènes peuvent contrôler la gravité de la maladie, mais d’autres gènes ou facteurs environnementaux peuvent aussi être en cause. Il est possible que les différents gènes qui ont été identifiés fonctionnent s’expriment tous de la même manière, qui mène à scoliose. </p> <p>Peut-être qu’un jour les chercheurs pourront dépister ces gènes et utiliser le test pour dépister la scoliose ou prédire sa gravité. </p> <p>Plusieurs groupes de chercheurs travaillent déjà à la mise au point de ces tests. Cependant, ils doivent déterminer la capacité des tests à prédire la maladie et sa gravité, et doivent réduire les chances au minimum d’obtenir un résultat erroné. </p> <p>Une fois que les chercheurs comprendront la cause génétique de la scoliose, ils pourront peut-être trouver un moyen d’en ralentir la progression au moyen de médicaments. </p> <h3>Prévention de la scoliose</h3> <p>Il n’existe actuellement aucun moyen connu de prévenir la scoliose. Les chercheurs analysent les causes de la maladie, et une fois qu’ils les connaîtront, ils pourraient être en mesure de trouver un moyen d’en empêcher l’apparition. </p> <p>Pour l’instant, voici les causes soupçonnées de la scoliose : </p> <ul> <li>Génétique – si un proche parent est atteint de scoliose, la personne a une chance sur dix d’être également atteinte. </li> <li>Croissance – la scoliose empire pendant la puberté, où les adolescents grandissent rapidement. </li> <li>Tissus conjonctifs – des problèmes de tissus conjonctifs peuvent être associés à la scoliose. Les tissus conjonctifs sont ceux qui lient les os à d’autres os. </li> <li>Muscles – des problèmes dans les muscles qui longent la colonne vertébrale peuvent être liés à la scoliose. </li> <li>Neurologie – notre posture et notre sens de l’équilibre peuvent être liés de près ou de loin à la scoliose. </li> <li>Mélatonine – une hormone sécrétée dans le cerveau. Des niveaux anormaux de mélatonine peuvent être associés à la scoliose. </li> </ul> <p>Pour en savoir davantage : <a href="/Article?contentid=2007&language=French">Qu’est-ce qui cause la scoliose? </a></p> <h3>Nouveaux instruments et nouvelles techniques</h3> <p>Il faudra attendre encore longtemps pour voir des changements sensationnels. Comme c’est le cas de la plupart des domaines de la médecine, les changements se produisent lentement, par des améliorations aux technologies et aux traitements existants. Par exemple, on n’a pas encore trouvé de remède contre le cancer, mais les médecins réussissent très bien à traiter certains types de cancer. </p> <p>Ce fait est aussi vrai pour le traitement de la scoliose. De grands progrès ont été réalisés dans le domaine de la chirurgie de la colonne vertébrale depuis ses débuts il y a plus de 100 ans. Le traitement chirurgical des déformations spinales a fait des bons de géant depuis l’invention des tiges de métal dans les années 1960. </p> <p>L’utilisation actuelle d’instruments spéciaux, appelés vis de pédicule, pendant l’opération a eu d’importantes répercussions dans le domaine médical. Les vis de pédicule sont attachées à certaines parties de la colonne, et les tiges sont attachées aux vis, ce qui améliore la correction de la déformation spinale. </p> <p>De nouvelles techniques d’imagerie en trois dimensions commencent à se développer. Elles diffusent moins de rayonnement que les radiographiques et donnent une meilleure image de la colonne en position droite. De meilleures images aideront les chirurgiens à planifier leur stratégie pour l’opération. </p> <p>Les chercheurs inventeront-ils un jour un médicament pour traiter la scoliose sans opération? Ce rêve n’est pas prêt de se réaliser de votre vivant. Malgré tout, des scientifiques étudient des éléments chimiques appelés marqueurs biologiques présents dans le sang. Un jour, ils pourraient utiliser ces marqueurs dans un test standard pour détecter la scoliose ainsi que ses formes les plus agressives. </p>https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/AdrianHeightMeasurement_12539_EN.jpgL’avenir de la scoliose

Thank you to our sponsors

AboutKidsHealth is proud to partner with the following sponsors as they support our mission to improve the health and wellbeing of children in Canada and around the world by making accessible health care information available via the internet.