Temporal lobe epilepsiesTTemporal lobe epilepsiesTemporal lobe epilepsiesEnglishNeurologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BrainNervous systemConditions and diseasesCaregivers Adult (19+) EducatorsNA2010-02-04T05:00:00ZElizabeth J. Donner, MD, FRCPC12.000000000000038.0000000000000965.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Read about the causes and features of temporal lobe epilepsies as well as how they are treated and long-term outlook. </p><p>Temporal lobe epilepsy syndromes feature simple or complex partial seizures arising from the temporal lobe. They account for nearly two-thirds of partial epilepsies in teenagers and adults. Because the temporal lobe is involved with emotions and memory, these seizures often produce emotions such as fear, joy, or anger or memory phenomena such as déjà vu (a feeling of having seen something before, even though it is new to you) or jamais vu (a feeling that you have never seen a familiar object or place before). </p><h2>Key points</h2> <ul><li>Temporal lobe epilepsy involves seizures that can produce fear, joy or anger or a sense of déjà vu or jamais vu.</li> <li>It can be caused by a build up of scar tissue on the temporal lobe, a tumour, a tangle of blood vessels or a temporal lobe malformation, but it can sometimes be due to a genetic condition.</li> <li>Features include an aura, automatisms such as chewing, swallowing or picking at clothes and confusion or difficulty speaking after the seizure.</li> <li>Treatments include medications if there is no obvious cause for the seizures. If there is an underlying brain problem, or if medications do not work, a child may be need to have surgery to remove the area of the brain in which seizures begin.</li></ul>
Épilepsies du lobe temporalÉÉpilepsies du lobe temporalTemporal lobe epilepsiesFrenchNeurologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BrainNervous systemConditions and diseasesCaregivers Adult (19+) EducatorsNA2010-02-04T05:00:00ZElizabeth J. Donner, MD, FRCPC12.000000000000038.00000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Apprenez-en davantage sur les causes et les caractéristiques de l’épilepsie du lobe temporal, sur la façon de la traiter et sur les perspectives à long terme.</p><p>Les syndromes épileptiques du lobe temporal comportent des crises partielles simples ou complexes qui commencent dans le lobe temporal. Ces syndromes sont responsables d’environ les deux tiers des épilepsies partielles chez les adolescents et les adultes. Puisque le lobe temporal joue un rôle au niveau des émotions et de la mémoire, les crises entraînent souvent des émotions comme la peur, la joie ou la colère ou encore des phénomènes liés à la mémoire comme le sentiment de déjà-vu, même s’il s’agit de la première fois, ou le sentiment de jamais-vu, même s’il s’agit d’un objet ou d’un endroit auparavant familiers.<br></p><h2>À retenir</h2><ul><li>L’épilepsie du lobe temporal est caractérisée par des crises qui peuvent engendrer de la peur, de la joie ou de la colère ou un sentiment de déjà-vu ou de jamais-vu.</li><li>Elle peut être causée par une accumulation de tissus cicatriciels sur le lobe temporal, une tumeur, un enchevêtrement de vaisseaux sanguins ou une malformation du lobe temporal, mais elle peut être parfois d’origine génétique.</li><li>Ses caractéristiques sont une aura, des automatismes comme mâcher, avaler ou jouer avec ses vêtements et de la confusion ou de la difficulté à parler après la crise.</li><li>L’épilepsie du lobe temporal est habituellement traitée à l’aide de médicaments si les crises ne comportent aucune cause évidente. Si l’enfant a un problème cérébral sous-jacent ou si les médicaments ne fonctionnent pas, l’ablation de la zone du cerveau dans laquelle les crises commencent pourrait être nécessaire.<br></li></ul>

 

 

Épilepsies du lobe temporal2074.00000000000Épilepsies du lobe temporalTemporal lobe epilepsiesÉFrenchNeurologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BrainNervous systemConditions and diseasesCaregivers Adult (19+) EducatorsNA2010-02-04T05:00:00ZElizabeth J. Donner, MD, FRCPC12.000000000000038.00000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Apprenez-en davantage sur les causes et les caractéristiques de l’épilepsie du lobe temporal, sur la façon de la traiter et sur les perspectives à long terme.</p><p>Les syndromes épileptiques du lobe temporal comportent des crises partielles simples ou complexes qui commencent dans le lobe temporal. Ces syndromes sont responsables d’environ les deux tiers des épilepsies partielles chez les adolescents et les adultes. Puisque le lobe temporal joue un rôle au niveau des émotions et de la mémoire, les crises entraînent souvent des émotions comme la peur, la joie ou la colère ou encore des phénomènes liés à la mémoire comme le sentiment de déjà-vu, même s’il s’agit de la première fois, ou le sentiment de jamais-vu, même s’il s’agit d’un objet ou d’un endroit auparavant familiers.<br></p><h2>À retenir</h2><ul><li>L’épilepsie du lobe temporal est caractérisée par des crises qui peuvent engendrer de la peur, de la joie ou de la colère ou un sentiment de déjà-vu ou de jamais-vu.</li><li>Elle peut être causée par une accumulation de tissus cicatriciels sur le lobe temporal, une tumeur, un enchevêtrement de vaisseaux sanguins ou une malformation du lobe temporal, mais elle peut être parfois d’origine génétique.</li><li>Ses caractéristiques sont une aura, des automatismes comme mâcher, avaler ou jouer avec ses vêtements et de la confusion ou de la difficulté à parler après la crise.</li><li>L’épilepsie du lobe temporal est habituellement traitée à l’aide de médicaments si les crises ne comportent aucune cause évidente. Si l’enfant a un problème cérébral sous-jacent ou si les médicaments ne fonctionnent pas, l’ablation de la zone du cerveau dans laquelle les crises commencent pourrait être nécessaire.<br></li></ul><h2>Quelles sont les différentes épilepsies du lobe temporal?</h2> <p>Il y a un grand nombre de syndromes épileptiques du lobe temporal et beaucoup de termes différents sont utilisés pour les nommer. Puisque le lobe temporal a trait aux émotions, l’épilepsie du lobe temporal est souvent appelée épilepsie psychomotrice. Étant donné que d’autres parties du système limbique peuvent être touchées, elle pourrait être appelée épilepsie limbique. Parfois, les médecins renvoient à l’emplacement précis des crises. Ils discutent d’épilepsie du lobe temporal mésial ou médial (interne) et d’épilepsie du lobe temporal latéral (externe).</p> <p>Les deux épilepsies suivantes du lobe temporal font l’objet d’une discussion dans cette section:<br></p> <ul> <li>l’épilepsie du lobe temporal avec sclérose temporale mésiale;<br></li> <li>l’épilepsie familiale du lobe temporal. </li> </ul> <h2>Quelles sont les causes de l’épilepsie du lobe temporal?</h2> <p>L’épilepsie du lobe temporal est habituellement causée par un problème comme une sclérose temporale mésiale, un amas de vaisseaux sanguins ou une malformation cérébrale congénitale. Quant à l’épilepsie familiale du lobe temporal, il s’agit d’une condition génétique qui comporte un héritage autosomal dominant. </p> <p>La sclérose temporale mésiale est une condition qui provoque le rétrécissement de la région temporale mésiale, de l’hippocampe, de l’amygdale et de l’uncus sur lesquels il peut également se développer des tissus cicatriciels, et souvent, la forme des neurones environnants est modifiée. La cause n’est pas claire. Il est possible que les crises fébriles au début de l’enfance ou les crises continues contribuent aux dommages. La sclérose temporale mésiale est également appelé sclérose hippocampique. </p> <h2>Quelles sont les caractéristiques de l’épilepsie du lobe temporal?</h2> <h3>Épilepsie du lobe temporal avec sclérose temporale mésiale </h3> <p>L’épilepsie du lobe temporal avec sclérose temporale mésiale est la forme la plus commune d’épilepsie chez les adultes. Habituellement, dans cette condition, les crises partielles complexes commencent pendant l’enfance. L’enfant a presque toujours une aura, habituellement une sensation de haut le cœur. L’enfant cessent ensuite de faire ce qu’il faisait et sont regard devient fixe. Il pourrait ressentir de l’angoisse, avoir une illusion de déjà vu ou ressentir une sensation étrange dans la tête. Il pourrait faire des automatismes, comme faire claquer ses lèvres, mâcher, avaler ou tenter d’attraper des choses du bout de ses doigts dans le vide ou sur ses vêtements. La crise dure habituellement de 30 à 90 secondes. L’enfant pourrait être confus ou avoir de la difficulté à parler pendant quelques minutes après la crise.</p> <p>Les crises peuvent répondre aux médicaments antiépileptiques au début et l’enfant pourrait bien fonctionner pendant quelques années, mais les crises reviennent souvent lorsque l’enfant est plus âgé. Les crises résistent au traitement dans au moins le tiers des cas. </p> <p>Souvent, les enfants atteints de ce type d’épilepsie ont eu des crises fébriles lorsqu’ils étaient plus jeunes et pourraient avoir des antécédents familiaux d’épilepsie ou de crises fébriles. </p> <p>D’autres problèmes, y compris des tumeurs, des amas de vaisseaux sanguins ou des malformations cérébrales congénitales, peuvent causer des crises semblables. </p> <h3>L’épilepsie familiale du lobe temporal </h3> <p>L’épilepsie familiale du lobe temporal cause des crises partielles simples accompagnées de symptômes psychiques ou autonomes. À l’occasion, elle cause des crises partielles complexes ou des crises généralisées secondaires. </p> <p>Les crises commencent lorsque la personne est âgée de 19 ans, en moyenne, bien qu’elles puissent également commencer à l’adolescence ou à l’âge adulte. </p> <p>Le syndrome est probablement causé par une des nombreuses mutations génétiques possibles.</p> <h2>Combien d’enfants sont atteints d’épilepsie du lobe temporal?</h2> <p>L’épilepsie du lobe temporal est plutôt commune. Elle est responsable d’environ le deux tiers des épilepsies partielles chez les adolescents et les adultes.</p> <h2>Comment savoir qu’un enfant a l’épilepsie du lobe temporal?</h2> <p>Un diagnostic d’épilepsie du lobe temporal est établi en fonction de la description des crises. Cette description pourrait être combinée à des résultats d’imagerie du cerveau et de l’<a href="https://akhpub.aboutkidshealth.ca/article?contentid=2047&language=French">EEG </a>en vue d’établir un diagnostic. La sclérose temporale mésiale, souvent associée à l’épilepsie du lobe temporal, est diagnostiquée au moyen de l’<a href="https://akhpub.aboutkidshealth.ca/article?contentid=2049&language=French">IRM</a>. </p> <h2>Comment l’épilepsie du lobe temporal est-elle traitée?</h2> <p>L’épilepsie du lobe temporal est habituellement traitée à l’aide de <a href="https://akhpub.aboutkidshealth.ca/article?contentid=2087&language=French">médicaments antiépileptiques</a> si les crises ne comportent aucune cause évidente. Cependant, si l’enfant a une sclérose temporale médiale ou un autre problème cérébral ou si les crises ne répondent pas aux différents médicaments antiépileptiques, la possibilité de procéder à <a href="https://akhpub.aboutkidshealth.ca/article?contentid=2091&language=French">une chirurgie</a> sera examinée afin de retirer la zone du cerveau dans laquelle les crises commencent. La chirurgie peut éliminer les crises pour environ 80 % à 90 % des enfants dont les crises ne répondent pas aux médicaments épileptiques.</p> <p>La chirurgie est plus susceptible de réussir dans les conditions suivantes : </p> <ul> <li>si elle est effectuée tôt après le moment auquel l’enfant commence à avoir des crises, afin d’éviter qu’il ait des crises pendant une longue période; </li> <li>s’il y a une anormalité visible à l’imagerie du cerveau (IRM) qui est liées aux crises;</li> <li>si la zone du cerveau dans laquelle les crises commencent peut être retirée complètement (cela dépend de la proximité de la zone avec d’autres zones qui contrôlent les mouvements ou le langage). </li> </ul> <h2>Quelles sont les perspectives pour un enfant atteint d’épilepsie du lobe temporal?</h2> <p>Les médicaments antiépileptiques peuvent réduire ou éliminer les crises dans 60 pour cent à 70 pour cent des cas d’épilepsie du lobe temporal. Il y a moins de chances que les crises soient éliminées dans les conditions suivantes : </p> <ul> <li>si l’enfant est atteint d’épilepsie symptomatique; </li> <li>si l’enfant a fréquemment des crises généralisées;</li> <li>si l’enfant continue d’avoir des crises après avoir essayé au moins deux médicaments antiépileptiques;</li> <li>si l’EEG de l’enfant est anormal entre les crises. </li></ul> <p>Si les crises de l’enfant ne sont pas contrôlées par la médication, ce qui se produit pour 30 pour cent à 40 pour cent des enfants, il est important de reconnaître ce facteur dès le début. Pour 80 pour cent à 90 pour cent des enfants, une chirurgie précoce visant à retirer les zones affectées du cerveau élimine les crises et, dans certains cas, améliore le développement social. D’un autre côté, si la chirurgie est retardée et si l’enfant a des crises pendant une longue période à l’adolescence, ces crises peuvent interférer avec son éducation, son comportement et son développement social. </p>Épilepsies du lobe temporal

Thank you to our sponsors

AboutKidsHealth is proud to partner with the following sponsors as they support our mission to improve the health and wellbeing of children in Canada and around the world by making accessible health care information available via the internet.