Dietary therapies for epilepsyDDietary therapies for epilepsyDietary therapies for epilepsyEnglishNeurologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BrainNervous systemNon-drug treatmentCaregivers Adult (19+) EducatorsNA2010-02-04T05:00:00ZElizabeth J. Donner, MD, FRCPC11.00000000000000855.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Learn about dietary therapies for childhood epilepsy, which may be tried when medication has failed to control seizures and surgery is not an option.</p><p>Dietary therapy is a recognized treatment for epilepsy in children and is offered by many epilepsy care centres. It is usually tried in children for whom surgery is not an option, if two or more anti-epileptic medications have failed to control seizures or if the medications cause very severe side effects. Although it does not work for every child, it can produce dramatic results in some children.</p><h2>Key points</h2> <ul><li>Dietary therapies for epilepsy include the traditional ketogenic diet, medium-chain triglyceride (MCT) diet, modified Atkins diet and low glycemic index treatment (LGIT).</li> <li>All these dietary therapies involve restricting carbohydrates and increasing fat in the diet. </li> <li>Dietary therapies are usually tried in children for whom surgery is not an option, after two or more anti-epileptic drugs have failed to control seizures or if medication side effects are very severe.</li> <li>t is very important to follow a dietary therapy exactly as described under the guidance of a dietitian.</li></ul>
Traitement de l’épilepsie par l’alimentationTTraitement de l’épilepsie par l’alimentationDietary therapies for epilepsyFrenchNeurologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BrainNervous systemConditions and diseasesCaregivers Adult (19+) EducatorsNA2010-02-04T05:00:00ZElizabeth J. Donner, MD, FRCPC11.000000000000048.00000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Apprenez-en davantage sur les thérapies alimentaires pour l’épilepsie infantile qui peuvent être utilisées lorsque les médicaments ne réussissent pas à contrôler les crises et que la chirurgie n’est pas envisageable.</p><p>La thérapie alimentaire est un traitement reconnu pour l’épilepsie infantile qui est proposée dans de nombreux centres de soins pour l’épilepsie. On l’utilise habituellement chez les enfants pour qui l’opération n’est pas envisageable, lorsqu’au moins deux antiépileptiques n’ont pas réussi à contrôler les crises ou que les médicaments ont causé des effets secondaires graves. Même si cette thérapie n’est pas efficace chez tous les enfants, elle peut procurer des résultats remarquables chez d’autres.</p><ul><li>Les thérapies alimentaires pour l’épilepsie comprennent le régime cétogène classique, le régime de triglycérides à chaîne moyenne, le régime Atkins modifié et le traitement à faible indice glycémique.</li> <li>Toutes ces thérapies alimentaires comportent un régime faible en glucides et élevé en matières grasses.</li> <li>On utilise habituellement les thérapies alimentaires chez les enfants pour qui l’opération n’est pas envisageable, lorsqu’au moins deux antiépileptiques n’ont pas réussi à contrôler les crises ou que les médicaments ont causé des effets secondaires très graves.</li> <li>Il est très important de suivre une thérapie alimentaire à la lettre, selon les conseils d’un diététiste.</li></ul>

 

 

Traitement de l’épilepsie par l’alimentation2098.00000000000Traitement de l’épilepsie par l’alimentationDietary therapies for epilepsyTFrenchNeurologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BrainNervous systemConditions and diseasesCaregivers Adult (19+) EducatorsNA2010-02-04T05:00:00ZElizabeth J. Donner, MD, FRCPC11.000000000000048.00000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Apprenez-en davantage sur les thérapies alimentaires pour l’épilepsie infantile qui peuvent être utilisées lorsque les médicaments ne réussissent pas à contrôler les crises et que la chirurgie n’est pas envisageable.</p><p>La thérapie alimentaire est un traitement reconnu pour l’épilepsie infantile qui est proposée dans de nombreux centres de soins pour l’épilepsie. On l’utilise habituellement chez les enfants pour qui l’opération n’est pas envisageable, lorsqu’au moins deux antiépileptiques n’ont pas réussi à contrôler les crises ou que les médicaments ont causé des effets secondaires graves. Même si cette thérapie n’est pas efficace chez tous les enfants, elle peut procurer des résultats remarquables chez d’autres.</p><ul><li>Les thérapies alimentaires pour l’épilepsie comprennent le régime cétogène classique, le régime de triglycérides à chaîne moyenne, le régime Atkins modifié et le traitement à faible indice glycémique.</li> <li>Toutes ces thérapies alimentaires comportent un régime faible en glucides et élevé en matières grasses.</li> <li>On utilise habituellement les thérapies alimentaires chez les enfants pour qui l’opération n’est pas envisageable, lorsqu’au moins deux antiépileptiques n’ont pas réussi à contrôler les crises ou que les médicaments ont causé des effets secondaires très graves.</li> <li>Il est très important de suivre une thérapie alimentaire à la lettre, selon les conseils d’un diététiste.</li></ul> <figcaption class="asset-image-caption">Des médecins et des familles discutent d'un traitement spécial pour le contrôle de l'épilepsie incurable.</figcaption> <p>Toutes les formes de thérapie par l’alimentation mettent en cause la restriction des glucides et l’augmentation des gras dans l’alimentation. Le régime cétogénique habituel, où environ 90 pour cent des calories alimentaires proviennent du gras, a servi à traiter l’épilepsie depuis les années 1920, avec un taux de réussite significatif. Plus récemment, des régimes alimentaires moins restrictifs qui permettent une gamme plus variée d’aliments ont été conçus. Ce ne sont pas tous les traitements qui sont offerts à tous les centres de soins pour l’épilepsie.</p> <ul><li>Le régime cétogénique dit classique ou tradditionnel met habituellement en cause un ratio de trois à quatre gammes de matières grasses pour un gramme de protéines et de glucides. Certains enfants pourraient avoir besoin d’un ratio un peu différent. Les enfants qui suivent un régime cétogénique doivent manger des aliments riches en matières grasses pour la majorité, comme du beurre et de la crème. Ils ne peuvent manger de féculents comme du pain et des pâtes. </li> <li>Le régime de triglycérides à chaîne moyenne (TCM) contient un supplément (huile à TCM) qui contient des acides gras appelés triglycérides à chaîne moyennne. Les enfants peuvent manger davantage de protéines et de glucides avec de régime que dans le cadre d’un régime cétogénique classique. Cepedant, il est moins courant. </li> <li>Le régime Atkins modifié, comme son nom le laisse entendre, est une modification du régime minceur Atkins. Les enfants qui suivent ce régime ne peuvent manger plus de 10 g de glucides par jour, et obtiennent 65 % de leur apport calorique des matières grasses. Le régime Atkins modifié a été décrit en tant que traitement pour l’épilepsie pour la première fois en 2003. </li> <li>Le traitement à faible indice glycémique (FIG) permet plus de glucides que les autres régimes. Cependant, tous les glucides ingérés doivent avoir un faible indice glycémique, une mesure de la rapidité d’un aliment en particulier à élever le glucose sanguin (sucre). Le traitement à FIG a été décrit en tant que traitement de l’épilepsie pour la première fois en 2005. </li> </ul> <p>Peu importe le régime choisi, il doit être <strong>suivi à la lettre</strong> pour qu’il ait les meilleures chances d’être efficace. Le traitement doit aussi être suivi étroitement par une équipe soignante, y compris un médecin et une diététiste.</p> <p>Le traitement alimentaire de l’épilepsie ne devrait pas être perçu en tant que plus naturel que les médicaments ou encore plus sécuritaire pour traiter l’épilepsie. Comme pour les médicaments, les traitements par l’alimentation ont des effets secondaires et ne sont pas indiqués pour tous les enfants. De plus, comme les médicaments, ce ne sont pas des remèdes miracles : comme pour tous les autres traitements, chez certains enfants, on arrivera à contrôler les crises entièrement, chez certains autres, les crises seront encore présentes, et chez d’autres, les enfants ne verront aucun effet. </p> <p>À l’opposé de certaines formes de traitement, la thérapie par l’alimentation requiert un degré élevé de collaboration entre l’enfant, les parents, la diététiste et le médecin. Les parents sont ultimement les principaux responsables de mettre en œuvre le traitement : ce sont les parents qui doivent gérer les aliments et les repas de l’enfant. </p> <p>La thérapie par l’alimentation peut être utilisée seule ou conjointement avec un médicament antiépileptique. Si les enfants n’ont plus de crises après avoir utilisé un traitement par l’alimentation, on prolonge habituellement le traitement pendant au moins deux ans. Si un régime quelconque réussit à contrôler les crises, mais la famille trouve que le régime est difficile à suivre, il est parfois possible de tenter de passer d’une forme de thérapie par l’alimentation à une autre.</p> <h2>Comment la thérapie par l’alimentation fonctionne-t-elle?</h2> <p>Notre organisme consomme habituellement du glucose (glucides) pour obtenir de l’énergie. Quand le corps ne peut puiser dans les glucides pour obtenir de l’énergie, il utilisera des matières grasses. Quand le corps utilise le gras en tant que carburant, il produit des cétones. C’est ce que l’on appelle la cétose. Le cerveau peut utiliser les cétones au lieu du glucose en tant que source d’énergie. </p> <p>Les médecins et les chercheurs ne savent pas exactement pourquoi une alimentation qui produit des cétones est efficace pour contrôler les crises. Les études n’ont pas permis d’établir une relation évidente entre les niveaux de cétones dans le sang et le contrôle des crises. Le contrôle du taux de sucre sanguin pourrait aussi être un facteur dans le contrôle des crises. </p> <h2>Qui devrait utiliser la thérapie par l’alimentation?</h2> <p>On fait habituellement l’essai de la thérapie par l’alimentation chez les enfants pour qui une opération n’est pas envisageable, après que deux antiépileptiques ou plus n’aient pas réussi à contrôler les crises ou dans le cas où les médicaments causent des effets secondaires graves. Pour que la thérapie par l’alimentation ait une chance de fonctionner, l’enfant et la famille doivent être très motivés à apprendre à s’en servir correctement. La thérapie par l’alimentation requiert un effort constant des parents pour qu’elle puisse fonctionner, ainsi que la coopération de l’enfant.</p> <p>On a découvert que la thérapie par l’alimentation est efficace pour tous les types de crise. On a découvert qu’elle réussit à traiter les crises atoniques et les encéphalopathies épileptiques comme le syndrome de Dravet, l’épilepsie myoclonique-astatique et le syndrome de Lennox-Gastaut. </p> <p>La thérapie par l’alimentation a réussi à traiter les enfants de 12 mois à 12 ans, mais a aussi été utilisée chez des adolescents plus vieux et même chez des adultes. Il pourrait être possible de s’en servir même chez les bébés, à l’aide d’une formule spéciale, si du personnel spécialisé et une surveillance étroite sont offerts. </p> <p>Les enfants nourris par tube de gastrotomie (tube G) peuvent suivre le régime cétogénique. On l’administre en tant que formule liquide dans le tube G.</p>Traitement de l’épilepsie par l’alimentation

Thank you to our sponsors

AboutKidsHealth is proud to partner with the following sponsors as they support our mission to improve the health and wellbeing of children in Canada and around the world by making accessible health care information available via the internet.