Low glycemic index treatment (LGIT) for epilepsyLLow glycemic index treatment (LGIT) for epilepsyLow glycemic index treatment (LGIT) for epilepsyEnglishNeurologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BrainNervous systemNon-drug treatmentCaregivers Adult (19+) EducatorsNA2010-02-04T05:00:00ZElizabeth J. Donner, MD, FRCPC9.0000000000000063.0000000000000997.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Learn about the benefits and limitations of the low glycemic index treatment (LGIT) for childhood epilepsy and how to use it at home.</p><p>The low glycemic index treatment (LGIT) is a form of dietary therapy for epilepsy.</p><h2>Key points</h2> <ul><li>The low glycemic index treatment (LGIT) involves avoiding starchy and sugary carbohydrates such as potatoes and white bread. A child can eat 40-60 g of low-glycemic carbohydrates a day and get about 60 per cent of their calories from fat.</li> <li>This diet is easier to follow and has fewer side effects than the ketogenic diet, but it may take a few months to see if it is effective.</li> <li>Side effects may include constipation, changes in blood chemistry and weight loss. Your child will be monitored closely for these side effects.</li> <li>The diet is restrictive and needs to be followed carefully under the guidance of a dietitian and your child's doctor.</li></ul>
Traitement au faible indice glycémique (TFIG)TTraitement au faible indice glycémique (TFIG)Low glycemic index treatmentFrenchNeurologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BrainNervous systemConditions and diseasesCaregivers Adult (19+) EducatorsNA2010-02-04T05:00:00ZElizabeth J. Donner, MD, FRCPC9.0000000000000063.00000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Apprenez-en davantage sur les avantages et les limites du traitement à faible indice glycémique pour l’épilepsie infantile et sur la façon de le commencer et de l’utiliser à la maison.</p><p>Le traitement à faible indice glycémique est une forme de thérapie alimentaire pour l’épilepsie.</p><ul><li>Le traitement à faible indice glycémique consiste à éviter les féculents et les glucides sucrés, comme les pommes de terre et le pain blanc. Un enfant peut prendre de 40 à 60 g de glucides à faible indice glycémique par jour et obtenir environ 60 pour cent de ses calories des matières grasses.</li> <li>Ce régime est plus facile à suivre et comporte moins d’effets secondaires que le régime cétogène traditionnel, mais il peut s’écouler quelques mois avant de pouvoir en constater l’efficacité.</li> <li>Ses effets secondaires sont la constipation, les changements dans la composition chimique du sang et la perte de poids. Votre enfant sera suivi de près pour en vérifier la présence.</li> <li>Le régime est restrictif et il doit être suivi soigneusement sous les conseils d’un diététiste et du médecin de votre enfant.</li></ul>

 

 

Traitement au faible indice glycémique (TFIG)2102.00000000000Traitement au faible indice glycémique (TFIG)Low glycemic index treatmentTFrenchNeurologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BrainNervous systemConditions and diseasesCaregivers Adult (19+) EducatorsNA2010-02-04T05:00:00ZElizabeth J. Donner, MD, FRCPC9.0000000000000063.00000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Apprenez-en davantage sur les avantages et les limites du traitement à faible indice glycémique pour l’épilepsie infantile et sur la façon de le commencer et de l’utiliser à la maison.</p><p>Le traitement à faible indice glycémique est une forme de thérapie alimentaire pour l’épilepsie.</p><ul><li>Le traitement à faible indice glycémique consiste à éviter les féculents et les glucides sucrés, comme les pommes de terre et le pain blanc. Un enfant peut prendre de 40 à 60 g de glucides à faible indice glycémique par jour et obtenir environ 60 pour cent de ses calories des matières grasses.</li> <li>Ce régime est plus facile à suivre et comporte moins d’effets secondaires que le régime cétogène traditionnel, mais il peut s’écouler quelques mois avant de pouvoir en constater l’efficacité.</li> <li>Ses effets secondaires sont la constipation, les changements dans la composition chimique du sang et la perte de poids. Votre enfant sera suivi de près pour en vérifier la présence.</li> <li>Le régime est restrictif et il doit être suivi soigneusement sous les conseils d’un diététiste et du médecin de votre enfant.</li></ul><p>Le TFIG permet plus de glucides que le régime cétogénique, le régime aux TCM ou le régime Atkins modifié. Les enfants peuvent manger de 40 à 60 g de glucides par jour. Cependant, tous les glucides que les enfants mangent doivent avoir un indice glycémique (IG) faible. Cet indice représente la mesure dans laquelle un aliment en particulier élève le taux de glucose (sucre) sanguin. De nombreux facteurs différents exercent un effet sur l’IG d’un aliment. Les aliments farineux et sucrés comme les pommes de terre et le pain blanc ont un IG élevé, tandis que les aliments dont la teneur en fibres est élevée ont un IG faible. </p> <p>Le TFIG contient toutefois plus de matières grasses qu’une alimentation dite normale. Enviorn 60 % des calories proviennent des matières grasses, et environ 20 à 30 %, des protéines. </p> <p>Le TFIG a été reconnu en tant que traitement pour l’épilepsie pour la première fois en 2005, après qu’on ait observé que certains enfants avaient plus de crises après avoir mangé des aliments dont l’IG est élevé. La stabilisation du glucose sanguin semble aider à contrôler les crises chez certains enfants. </p> <h2>Bienfaits du TFIG</h2> <p>Bien qu’il ne soit pas efficace pour tous les enfants, on a prouvé que le TFIG réduit les crises chez des nombreux enfants, parfois par plus de 90 %. Il est plus facile à suivre que le régime cétogénique traditionnel et offre une meilleure variété alimentaire. Les enfants peuvent commander des aliments qui respectent le régime dans les restaurants et les cafétérias. Bien que la recherche soit encore limitée, les enfants qui suivent le régime avoir moins d’effets secondaires que ceux qui suivent le régime cétogénique traditionnel. </p> <p>On pourrait devoir attendre plusieurs mois pour voir si le régime est efficace. Si le TFIG réussit à contrôler les crises, on pourrait le poursuivre pendant plusieurs années sous la surveillance et la supervision du médecin. </p> <h2>Limites et effets secondaires du TFIG </h2> <p>Jusqu’à présent les études ont dégagé peu d’effets secondaires du régime Atkins modifié. Les effets secondaires comprennent la constipation, des changements dans la chimie du sang et la perte de poids.</p> <p>Étant donné que le TFIG est encore un traitement relativement nouveau, nous n’en savons pas beaucoup sur les effets secondaires à long terme. La recherche à cet égard se poursuit. </p> <p>Il importe aussi que votre enfant prenne des suppléments de vitamines et de minéraux précis. Le médecin et la diététiste de votre enfant peuvent vous conseiller à ce sujet. </p> <p>Demandez au médecin de votre enfant d’expliquer tous les effets secondaires possibles, ce que vous devez surveiller et les mesures à prendre pour chacun. </p> <p>Avant de décider de tenter le TFIG, il importe de noter que : </p> <ul> <li>Le régime permet plus d’aliments que le régime cétogénique classique, mais il est tout de même très restrictif, surtout pour un enfant. Le régime contrôle le type et la quantité d’aliments ingérés. </li> <li>Le régime ne fonctionnera pas à moins de faire l’objet d’un étroit suivi, et certains enfants ne peuvent et ne veulent pas le suivre. </li> <li>La préparation peut être très longue et fastidieuse. Cela s’améliore avec le temps à mesure que la famille s’adapte à la nouvelle routine. </li> <li>Il pourrait ne pas être efficace pour certains enfants, même s’ils suivent le régime à la lettre. </li> <li>Les enfants doivent faire l’objet d’un suivi étroit par un médecin pendant le traitement.</li> </ul> <h2>Commencer le TFIG</h2> <p>Avant de commencer le TFIG, votre enfant devra faire l’objet d’une évaluation complète, y compris un examen physique, une mesure de sa taille et de son poids et quelques tests de sang et d’urine. L’équipe posera aussi des questions pour constituer les antécédents de votre enfant, y compris ce qu’il mange à la maison, ce qu’il aime et n’aime pas manger, la quantité de nourriture qu’il mange, les problèmes qui pourraient se présenter avec le régime et la question de savoir si votre famille a des restrictions alimentaires culturelles et religieuses. </p> <p>Le TFIG commence habituellement en clinique externe. Votre enfant n’a pas besoin d’être admis à l’hôpital, mais il importe qu’il demeure en contact étroit avec son médecin. </p> <p>Votre famille rencontrera une diététiste qui vous enseignera à compter les glucides, à lire les étiquettes nutritionnelles, à cerner les sources de glucides et à estimer la valeur de l’IG des aliments, ainsi qu’à planifier les menus et à calculer les portions. Elle vous dira quels sont les suppléments de vitamines et de minéraux que votre enfant devra prendre, et où les trouver. Elle vous donnera des stratégies pour composer avec des problèmes que vous pourrez avoir à gérer quand votre enfant suivra le régime, comme la constipation, l’acidose et la perte de poids. Une infirmière vous enseignera comment mesurer les cétones urinaires de votre enfant et comment assurer un suivi sur son poids et son activité épileptique. </p> <p>Avant de commencer le régime à la maison, c’est une bonne idée de se familiariser avec le concept du régime et d’acheter assez d’aliments pour plusieurs jours. </p> <h2>Utiliser le TFIG à la maison</h2> <p>Il est très important d’observer étroitement le régime à la maison pour faire en sorte que votre enfant puisse l’essayer correctement et pour voir s’il peut contrôler les crises. Il faudra attendre plusieurs mois pour voir si le régime réduit les crises. Si vous trouvez le régime trop restrictif, parlez à votre diététiste et à votre médecin pour discuter de moyens de le modifier pour en faciliter l’observance. Des changements au régime peuvent prendre la forme de changements au contenu, à la quantité ou à l’horaire. </p> <p>À l’opposé du régime classique et du régime aux TCM, d’autres membres de la famille peuvent aussi suivre le TFIG s’ils le souhaitent. Cela pourrait aider l’enfant à se sentir moins isolé et à suivre le régime plus facilement.</p> <p>Les enfants qui suivent le TFIG doivent se soumettre à des rendez-vous de suivi fréquents, habituellement à chaque mois pendant les premiers mois, et par la suite tous les trois à six mois. Ces visites de suivi comprendront la mesure du poids et de la taille, ainsi que des tests d’urine et de sang. </p> <p>Entre les rendez-vous, vous devrez observer l’activité épileptique de votre enfant, ses niveaux de cétonurie et son poids corporel. </p> <p>Certains médicaments, y compris les médicaments en vente libre contre la toux et le rhume et les liquides IV contiennent des sucres (glucides). La diététiste vous dira comment éviter l’usage de médicaments qui contiennent des glucides. Quand vous accompagnerez votre enfant chez le médecin ou obtiendrez une nouvelle prescription, vous devrez mentionner que votre enfant suit le TFIG. </p> <h2>Mettre fin au TFIG</h2> <p>Après plusieurs années où les crises ont été bien contrôlées, en consultation avec le médecin de votre enfant, on pourrait mettre fin au régime progressivement. Par ailleurs, si le régime n’est pas efficace ou si vous le trouvez trop restrictif, on pourrait y mettre fin progressivement, ou le médecin pourrait suggérer de suivre un régime différent.</p>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/low_glycemic_index_treatment_for_epilepsy.jpgTraitement au faible indice glycémique (TFIG)

Thank you to our sponsors

AboutKidsHealth is proud to partner with the following sponsors as they support our mission to improve the health and wellbeing of children in Canada and around the world by making accessible health care information available via the internet.