AboutKidsHealth

 

 

Treatment for acute promyelocytic leukemia (APL)TTreatment for acute promyelocytic leukemia (APL)Treatment for Acute Promyelocytic Leukemia (APL)EnglishOncologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BodySkeletal systemDrug treatment;Non-drug treatmentAdult (19+)NA2018-03-06T05:00:00ZOussama Abla, MDDanielle Weidman, MDKarin Landenberg, MD000Flat ContentHealth A-Z<p> Learn how standard-risk and high-risk acute promyelocytic leukemia (APL) is treated and how this treatment differs from other forms of acute myeloid leukemia (AML).</p><p>The treatment of acute promyelocytic leukemia (APL) differs from other forms of AML. Children with APL have leukemic cells with a gene swap (translocation) between chromosomes 15 and 17. </p><p>Since these children respond well to therapy, the treatment is usually less intense than other types of AML. However, the medicines needed for treatment will affect healthy cells inside your child’s bone marrow, making them prone to infections and bleeding. For this reason, children with APL need to stay in the hospital during the first 10 days to 2 weeks of their first treatment phase (induction therapy). This way, the treatment team can carefully monitor your child for any infection, bleeding, or other complications.</p><div class="asset-video"><iframe src="https://www.youtube.com/embed/FDUNpXuUoKM?rel=0" frameborder="0"></iframe> </div><h2> Key points </h2> <ul><li> Treatment for acute promyelocytic leukemia (APL) is usually less intense than other forms of AML, but children with AML will be prone to infections and bleeding.</li> <li> APL is categorized into standard-risk and high-risk.</li> <li> Children with standard-risk APL will receive chemotherapy in induction and consolidation phases.</li> <li> Children with high-risk APL will receive chemotherapy in induction, consolidation, and maintenance phases.</li></ul>
Traitement pour la leucémie promyélocytique aiguë (LPA)TTraitement pour la leucémie promyélocytique aiguë (LPA)Treatment for Acute Promyelocytic Leukemia (APL)FrenchOncologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BodySkeletal systemDrug treatment;Non-drug treatmentAdult (19+)NA2018-03-06T05:00:00ZOussama Abla, MDDanielle Weidman, MDKarin Landenberg, MDFlat ContentHealth A-Z<p>Découvrez comment la leucémie promyélocytaire aiguë (LPA) à risque standard et à risque élevé est traitée et en quoi ce traitement diffère des autres formes de leucémie myéloblastique aiguë (LMA).</p><p>Le traitement de la leucémie promyélocytique aiguë (LPA) diffère de celui des autres types de LMA. Les enfants atteints de LPA ont des cellules cancéreuses avec translocation des chromosomes 15 et 17.</p><p>Étant donné que les enfants atteints de LPA répondent bien au traitement, la chimiothérapie est moins intense que pour d’autres types de LMA. Cependant, les médicaments touchent aussi les cellules saines à l’intérieur de la moelle osseuse de votre enfant, ce qui le rend plus susceptible aux infections et aux saignements. Pour cette raison, les enfants atteints de toutes formes de LMA restent à l’hôpital durant les 10 premiers jours à deux semaines de leur premièere phase de traitement (thérapie par induction). De cette manière, l’équipe soignante peut surveiller attentivement votr enfant pour déceler toute trace d’infection, de saignement ou d’autres complications.</p><h2>À retenir<br></h2><ul><li>Le traitement de la leucémie promyélocytique aiguë (LPA) diffère de celui des autres types de LMA, mais les enfants atteints de LMA seront sujets aux infections et aux saignements.</li><li>La LPA est classée en risque standard et à haut risque.</li><li>Les enfants présentant un risque standard de LPA recevront une chimiothérapie dans les phases d’induction et de consolidation.</li><li>Les enfants présentant un haut risque de LPA recevront une chimiothérapie au cours des phases d’induction, de consolidation et d’entretien.</li></ul>

 

 

Traitement pour la leucémie promyélocytique aiguë (LPA)2850.00000000000Traitement pour la leucémie promyélocytique aiguë (LPA)Treatment for Acute Promyelocytic Leukemia (APL)TFrenchOncologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BodySkeletal systemDrug treatment;Non-drug treatmentAdult (19+)NA2018-03-06T05:00:00ZOussama Abla, MDDanielle Weidman, MDKarin Landenberg, MDFlat ContentHealth A-Z<p>Découvrez comment la leucémie promyélocytaire aiguë (LPA) à risque standard et à risque élevé est traitée et en quoi ce traitement diffère des autres formes de leucémie myéloblastique aiguë (LMA).</p><p>Le traitement de la leucémie promyélocytique aiguë (LPA) diffère de celui des autres types de LMA. Les enfants atteints de LPA ont des cellules cancéreuses avec translocation des chromosomes 15 et 17.</p><p>Étant donné que les enfants atteints de LPA répondent bien au traitement, la chimiothérapie est moins intense que pour d’autres types de LMA. Cependant, les médicaments touchent aussi les cellules saines à l’intérieur de la moelle osseuse de votre enfant, ce qui le rend plus susceptible aux infections et aux saignements. Pour cette raison, les enfants atteints de toutes formes de LMA restent à l’hôpital durant les 10 premiers jours à deux semaines de leur premièere phase de traitement (thérapie par induction). De cette manière, l’équipe soignante peut surveiller attentivement votr enfant pour déceler toute trace d’infection, de saignement ou d’autres complications.</p><h2>À retenir<br></h2><ul><li>Le traitement de la leucémie promyélocytique aiguë (LPA) diffère de celui des autres types de LMA, mais les enfants atteints de LMA seront sujets aux infections et aux saignements.</li><li>La LPA est classée en risque standard et à haut risque.</li><li>Les enfants présentant un risque standard de LPA recevront une chimiothérapie dans les phases d’induction et de consolidation.</li><li>Les enfants présentant un haut risque de LPA recevront une chimiothérapie au cours des phases d’induction, de consolidation et d’entretien.</li></ul><h2>Risque standard de la LPA</h2><p>Le risque standard de la LPA est diagnostiqué lorsque le nombre initial de globules blancs du patient est inférieur à 10 000/mm3 dans le sang.</p><p>La chimiothérapie pour le risque standard de la LPA est divisée en deux phases distinctes. Le but de chaque phase est de détruire autant de cellules leucémiques que possible. Chaque phase diffère en longueur et nécessite des médicaments spécifiques.</p><h2>1. Phase d’induction</h2><p>La thérapie d’induction vise à détruire les cellules leucémiques et à faire entrer votre enfant en rémission.</p><p>Votre enfant est en rémission quand :</p><ul><li>Moins de 5 % des cellules de la moelle osseuse sont cancéreuses (au microscope).</li><li>La moelle osseuse produit un nombre normal de globules blancs, de globules rouges et de plaquettes (petites cellules qui aident à arrêter les saignements sur les sites du corps qui sont coupés ou blessés).</li></ul><p>Les enfants attents de LPA subissent un cycle de thérapie d’induction, qui dure entre 28 à 60 jours. La durée du cycle dépend de la réponse au traitement, qui est évaluée par un examen de la moelle osseuse au jour 29.</p><h3>Médicaments pris pendant la thérapie d’induction</h3><p>Pendant la thérapie d’induction, votre enfant prendra :</p><ul><li>un acide tout-trans rétinoïque (ATTR), par voie orale;</li><li>du trioxide d’arsenic, par intraveineuse (IV).</li></ul><h3>2. Phase de consolidation</h3><p>Même si votre enfant est en rémission complète, il pourrait encore rester des cellules leucémiques à l’intérieur de la moelle osseuse que nous ne pouvons voir au microscope. Pour traiter les cellules cancéreuses indétectables, votre enfant entreprendra d’autres cycles de chimiothérapie dans une deuxième phase de consolidation. Cette phase sert aussi à empêcher le retour de la maladie.</p><p>En général, le médecin traite votre enfant au moyen de quatre cycles de thérapie par consolidation. Chaque cycle dure huit semaines.</p><h3>Médicaments pris pendant la phase de consolidation</h3><p>Pendant la phase de consolidation, votre enfant prend les médicaments suivants :</p><ul><li>un acide tout-trans rétinoïque (ATTR), par voie orale;</li><li>du trioxide d’arsenic, par IV.</li></ul><h3>LPA à haut risque</h3><p>Un patient est diagnostiqué avec la LPA à haut risque lorsque son nombre initial de globules blancs est de 10 000/mm3 ou plus.</p><p>La chimiothérapie pour les LPA à haut risque est divisée en trois phases distinctes. Chaque phase est de durée différente et nécessite des médicaments spécifiques. L’objectif de chaque phase est de détruire autant de cellules cancéreuses que possible.</p><h2>1. Phase d’induction</h2><p>La thérapie d’induction vise à détruire les cellules leucémiques et à faire entrer votre enfant en rémission.</p><p>Votre enfant est en rémission quand :</p><ul><li>moins de 5 % des cellules de la moelle osseuse sont cancéreuses;</li><li>la moelle osseuse produit un nombre normal de globules blancs, de globules rouges et de plaquettes.</li></ul><p>Les enfants atteints de LPA à haut risque entreprennent un cycle de traitement par induction, qui dure environ 36 jours.</p><h3> Médicaments pris pendant le traitement d’induction </h3><p>Pendant la thérapie d’induction, votre enfant prendra :</p><ul><li>un ATTR, par voie orale;</li><li>du trioxide d’arsenic, par IV;</li><li>de l’idarubicine (chimiothérapie) par IV.</li></ul><h2>2. Phase de consolidation</h2><p>Même si votre enfant est en rémission complète, il pourrait encore rester des cellules leucémiques à l’intérieur de la moelle osseuse que nous ne pouvons voir au microscope. Ces cellules seraient découvertes dans un test PCR positif. Pour cette raison, une fois que votre enfant a terminé la thérapie d’induction, il entreprendra d’autres cycles de chimiothérapie dans une phase de consolidation. Cette phase sert aussi à empêcher le retour de la maladie.</p><p>En général, le médecin traite votre enfant au moyen de deux cycles de thérapie par consolidation. Chaque cycle de consolidation 1 dure 28 jours et le cycle 2 dure 35 jours.</p><h3>Médicaments pris pendant la phase de consolidation</h3><ul><li>un ATTR, par voie orale;</li><li> du trioxide d’arsenic, par IV.</li></ul><h2>3. Phase d’entretien</h2><p>Dans la phase d’entretien qui dure environ deux ans, il n’y a plus de cellules leucémiques détectables dans la moelle osseuse ou le sang de votre enfant. À ce stade, un test PCR serait négatif.</p><p>Cette phase vise à empêcher le retour de la maladie et à tuer toute cellule leucémique que nous ne pouvons pas identifier à l’aide d’un microscope ou d’une PCR.</p><h3>Médicaments pris pendant la phase d’entretien</h3><p>Pendant la phase d’entretien, votre enfant prendra tous les médicaments suivants par voie orale :</p><ul><li> un ATTR</li><li>de la mercaptopurine (6-MP);</li><li> du méthotrexate (MTX).</li></ul><p>Il prendra un 6-MP chaque nuit et un MTX une fois par semaine jusqu’à la fin de l’entretien. Tous les trois mois, il prendra également l’ATRA pendant 15 jours consécutifs.</p><p>Les ponctions lombaires ne sont pas incluses dans le plan de traitement de l’APL à moins que le cerveau et le liquide spinal aient été impliqués au moment du diagnostic.</p><p>Votre enfant devra se rendre à la clinique externe de l’hôpital pour : faire des tests sanguins pour vérifier sa formule sanguine complète (FSC) toutes les 2 à 4 semaines et des tests de fonction hépatique tous les 3 mois.</p><p>Les examens sanguins sont importants parce que les médecins doivent s’assurer que le nombre de globules blancs (neutrophiles ou Polys) de votre enfant n’est ni trop élevé ni trop faible. Si il est trop faible, cela signifie que la chimiothérapie tue un trop grand nombre de cellules de la moelle osseuse, ce qui rend votre enfant neutropénique et à risque de développer une infection. Si la quantité de neutrophiles est trop élevée, c’est que la thérapie ne tue pas assez de cellules leucémiques cachées. Pour cette raison, il est essentiel de veiller à ce que l’enfant prenne ses médicaments sans manquer une dose, pour que votre enfant reste en rémission et réduire le risque de rechute.</p><h2>Comment aider votre enfant à garder des habitudes saines pendant le traitement d’entretien?</h2><p>Pendant l’entretien, votre enfant a besoin de garder des habitudes saines. Encouragez votre enfant à manger des aliments nutritifs et à faire de l’exercice tous les jours. L’activité physique est très importante pour rester en santé et réduire le risque que votre enfant devienne obèse, ce qui peut être un effet secondaire à long terme du traitement. Habituellement, il n’y a pas de restrictions quant à l’activité physique pendant la phase de traitementDiscutez des possibilités de votre enfant quant à l’activité physique avec l’équipe soignante.</p><p>Pour plus d’informations, veuillez consulter la page sur la <a href="/Article?contentid=2864&language=French">Bonne nutrition pendant le traitement de la leucémie</a> dans la section Vivre avec la leucémie.</p>Traitement pour la leucémie promyélocytique aiguë (LPA)

Thank you to our sponsors

AboutKidsHealth is proud to partner with the following sponsors as they support our mission to improve the health and wellbeing of children in Canada and around the world by making accessible health care information available via the internet.