Pregnancy in teenagersPPregnancy in teenagersPregnancy in teenagersEnglishPregnancyTeen (13-18 years);Adult (19+)BodyReproductive systemNAPrenatal Teen (13-18 years) Adult (19+)NA2009-09-11T04:00:00Z11.000000000000049.0000000000000959.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Learn about teenage pregnancy. The rights of the teenage mother and options including abortion, adoption and keeping the baby are discussed.</p><p>Pregnancy can be a frightening experience for a young woman, filled with uncertainty, excitement and conflicting feelings. You may feel scared and overwhelmed with the decision about what to do regarding your pregnancy. Talking to a guidance counsellor through your school, a trusted friend or family member, or a health-care professional may help you to discuss your feelings about everything that is happening to you and what options are available to you.</p><h2>Key points</h2> <ul><li>Many young women have irregular periods and may not be aware of a potential pregnancy right away.</li> <li>Discussing your options for the pregnancy with your doctor, nurse, guidance counsellor, or a professional at a sexual health clinic may also provide you with useful information about choices that are available to you.</li> <li>Teenage mothers have a higher risk for some medical complications.</li> <li>There is no official age of consent for medical procedures; you are the one who should make decisions about procedures that will affect your body and your baby.</li></ul>
Grossesse chez les adolescentesGGrossesse chez les adolescentesPregnancy in teenagersFrenchPregnancyTeen (13-18 years);Adult (19+)BodyReproductive systemNAPrenatal Teen (13-18 years) Adult (19+)NA2009-09-11T04:00:00Z11.000000000000049.0000000000000959.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Apprenez-en davantage sur la grossesse chez les adolescentes. Cette section fournit de l’information sur les droits des mères adolescentes et sur les options dont elles disposent, y compris recourir à l’avortement ou à l’adoption, ou garder l’enfant.</p><p>Avec son lot d’incertitudes, d’exaltation et de sentiments contradictoires, la grossesse peut être une expérience terrifiante pour une jeune femme. Il est possible que vous vous sentiez effrayée et dépassée par les décisions que vous devez prendre au sujet de votre grossesse. Il pourrait être utile de discuter de vos sentiments avec un conseiller de l’école, un ami sûr, un membre de la famille ou un professionnel de la santé. </p><h2>À retenir</h2> <ul><li>Plusieurs jeunes femmes ont des menstruations irrégulières et pourraient ne pas être conscientes d’une potentielle grossesse immédiatement.</li> <li>Discuter de vos options de grossesse avec votre médecin, votre infirmier, votre conseiller en orientation ou un professionnel travaillant à une clinique de santé sexuelle pourrait vous fournir des informations utiles à propos des choix qui vous sont offerts.</li> <li>Les mères adolescentes sont plus à risques de développer certaines complications médicales.</li> <li>Il n’y a pas d’âge de consentement officiel pour les interventions médicales. Vous êtes la seule personne qui devrait prendre des décisions à propos des interventions qui affectent votre corps et votre bébé. </li></ul>

 

 

Grossesse chez les adolescentes345.000000000000Grossesse chez les adolescentesPregnancy in teenagersGFrenchPregnancyTeen (13-18 years);Adult (19+)BodyReproductive systemNAPrenatal Teen (13-18 years) Adult (19+)NA2009-09-11T04:00:00Z11.000000000000049.0000000000000959.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Apprenez-en davantage sur la grossesse chez les adolescentes. Cette section fournit de l’information sur les droits des mères adolescentes et sur les options dont elles disposent, y compris recourir à l’avortement ou à l’adoption, ou garder l’enfant.</p><p>Avec son lot d’incertitudes, d’exaltation et de sentiments contradictoires, la grossesse peut être une expérience terrifiante pour une jeune femme. Il est possible que vous vous sentiez effrayée et dépassée par les décisions que vous devez prendre au sujet de votre grossesse. Il pourrait être utile de discuter de vos sentiments avec un conseiller de l’école, un ami sûr, un membre de la famille ou un professionnel de la santé. </p><h2>À retenir</h2> <ul><li>Plusieurs jeunes femmes ont des menstruations irrégulières et pourraient ne pas être conscientes d’une potentielle grossesse immédiatement.</li> <li>Discuter de vos options de grossesse avec votre médecin, votre infirmier, votre conseiller en orientation ou un professionnel travaillant à une clinique de santé sexuelle pourrait vous fournir des informations utiles à propos des choix qui vous sont offerts.</li> <li>Les mères adolescentes sont plus à risques de développer certaines complications médicales.</li> <li>Il n’y a pas d’âge de consentement officiel pour les interventions médicales. Vous êtes la seule personne qui devrait prendre des décisions à propos des interventions qui affectent votre corps et votre bébé. </li></ul><p>Nombre de jeunes femmes ont des menstruations irrégulières et ne se rendront peut-être pas compte de leur grossesse immédiatement. Certaines femmes manifestent les symptômes de la grossesse (nausées, vomissements, fatigue), mais d’autres n’en manifestent aucun. Si vous vous pensez enceinte, utilisez un test de grossesse à domicile deux semaines après avoir eu des rapports sexuels non protégés. Sachez cependant que le test ne sera pas fiable à ce moment-là. Si les résultats du test sont positifs, consultez votre fournisseur de soins de santé ou rendez-vous dans une clinique de santé-sexualité pour effectuer une analyse de sang et une écographie. </p><p>Votre fournisseur de soins de santé vous posera des questions détaillées au sujet de vos menstruations, de vos antécédents médicaux et de tout médicament que vous avez pris, le cas échéant. Il est important que le fournisseur de soins de santé soit informé des maladies sévissant dans votre famille et des drogues ou de tout alcool que vous avez consommé. Votre médecin vous parlera possiblement des options dont vous disposez ou vous référera à une personne qui saura vous présenter les différents choix qui s’offrent à vous.</p><h2>Quels sont vos droits? </h2><p>En tant que patiente, vous avez les droits suivants : </p><ul><li>la confidentialité de vos renseignements personnels; votre fournisseur de soins de santé maintiendra confidentielle l’information relative à votre grossesse</li><li>des conseils dénués de tout jugement concernant les options dont vous disposez</li><li>un renvoi aux membres d’un service de soins de soutien pour qu’ils vous orientent, si vous le souhaitez </li></ul><h2>Quelles sont vos options?</h2> <p>La décision relative à la poursuite ou non d’une grossesse peut être très angoissante. Souvent, les jeunes femmes ne savent pas ce qu’elles veulent faire et changent d’avis régulièrement car leurs sentiments sont ambivalents. Il leur arrive de se sentir bien, puis de se sentir mal quelques instants plus tard; avançant une décision pour la modifier ensuite. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réaction face aux choix disponibles. Quelle que soit l’option que vous choisissez, vous devez en être totalement convaincue. Au bout du compte, c’est à vous et à vous seule que la décision revient quant à la poursuite ou non de la grossesse. </p><p>Discutez des options dont vous disposez avec votre médecin, une infirmière, un conseiller en orientation ou un professionnel œuvrant dans une clinique de santé-sexualité. Ils vous donneront des renseignements utiles sur les options dont vous disposez. Voici certains des faits associés à ces options. </p><h3>Avortement </h3><ul><li>L’avortement est généralement légal au Canada, aux É.-U., dans la plupart des pays d’Europe et dans l’Asie de l’Est. L’avortement est généralement illégal dans la plupart des pays africains, en Amérique centrale et en Amérique du Sud. En Amérique latine, l’avortement est légal à Cuba, à Puerto Rico et dans certains pays des Caraïbes. </li><li>Au Canada, les avortements effectués en milieu hospitalier ou dans les cliniques sont couverts par les régimes d’assurance-maladie provinciaux (par exemple le RAMO), ce qui signifie que vous ne devrez rien payer. Aux États-Unis, l’avortement est payant. Dans les autres pays, les règles en la matière diffèrent. Dans certains pays, il est très difficile de recourir à l’avortement et les femmes doivent voyager pour y accéder en raison des courants politiques défavorables à l’avortement. </li><li>Plus tôt l’avortement est pratiqué, moins grands sont les risques de complications après la procédure. </li><li>Les femmes qui ont subi un avortement thérapeutique peuvent avoir des grossesses tout à fait normales après. Le fait d’avoir subi un avortement ne vous empêche pas de retomber enceinte; par conséquent, la prise d’une pilule contraceptive est vivement recommandée après la procédure. </li><li>L’avortement augmente les risques d’un accouchement prématuré lors de grossesses ultérieures.</li></ul><h3>Adoption </h3><p>Il existe deux types d’adoption :</p><ul><li>Adoption publique : Vous aurez éventuellement votre mot à dire sur les parents adoptifs et vous aurez peut-être la possibilité de les rencontrer si vous le décidez.</li><li>Adoption privée : Si vous avez plus de 18 ans, vous pouvez opter pour l’adoption privée, laquelle s’effectue par le truchement d’un avocat. Vous devrez approuver le choix des parents qui adopteront votre enfant.</li></ul><h3>Condition parentale</h3><ul><li>Vous serez possiblement admissible à une aide financière ou une assistance sociale. </li><li>Vous serez possiblement admissible à un soutien financier de la part du père du bébé, même si celui-ci n’a aucun contact avec l’enfant. </li><li>Vous trouverez possiblement, au sein de votre collectivité, des ressources qui vous aideront à régler les questions liées à l’hébergement et l’éducation, vous orienteront vers des classes d’éducation familiale et vous apporteront le soutien voulu. </li></ul><p>Pour bien vivre votre condition parentale, vous devez bien vous sentir émotionnellement. Il est important de prendre cette décision pour les bonnes raisons. Il peut arriver qu’une jeune femme pense que l’arrivée d’un enfant améliorera sa relation de couple, ou encore que son partenaire la quittera si elle refuse d’avoir un enfant. Il peut aussi arriver qu’une jeune recherche, par la mise au monde d’un bébé, l’amour et la famille qu’elle n’a pas eus. Malheureusement, de multiples mères adolescentes élèvent leur bébé sans le soutien de leur partenaire ou de leur famille. Tenez compte de cette réalité au moment de prendre votre décision. </p><p>Si vous décidez de devenir parent, votre collectivité comprend des ressources qui vous aideront à terminer votre scolarité et à accéder à une garderie; elles vous allègeront aussi au besoin. Certaines collectivités organisent des cours sur le rôle parental et des classes prénatales spécialement dédiés aux adolescentes. </p><h2>Soins de santé pendant votre grossesse</h2><p>Quelle que soit la décision que vous prenez au sujet de votre grossesse, il est important que vous consultiez un fournisseur de soins de santé dès que possible pour bénéficier de soins prénataux appropriés. Si vous envisagez de poursuivre votre grossesse, vous devrez voir un fournisseur de soins de santé fréquemment, c’est-à-dire toutes les deux ou trois semaine; afin qu’il puisse évaluer votre santé et celle de votre bébé tout au long de votre grossesse. Votre fournisseur de soins de santé vous réfèrera souvent à un obstétricien pour ces visites et examens. </p><p>Les mères adolescentes courent de plus hauts risques d’avoir des complications médicales, y compris :</p><ul><li>une hypertension artérielle </li><li>un faible taux de fer dans le sang </li><li>des infections associées à la grossesse </li><li>un accouchement prématuré ou un accouchement qui se passe mal </li><li>des saignements anormaux après l’accouchement </li><li>des bébés plus petits que la normale </li></ul><p>Compte tenu de ces risques, il est important que vous suiviez les directives de votre fournisseur de santé en matière de soins prénataux. Appelez votre fournisseur de soins de santé ou rendez-vous à l’hôpital le plus proche sur-le-champ en cas de crampes, de saignements, de vomissements incoercibles, ou pour tout autre symptôme se manifestant à un moment donné de votre grossesse. </p><p>Voici, entre autres, ce que vous pourriez faire pour vivre une bonne grossesse : </p><ul><li>adoptez un régime alimentaire nutritif et bien équilibré </li><li>reposez-vous bien et dormez longuement </li><li>prenez vos vitamines prénatales</li><li>joignez-vous à un groupe d’éducation familiale ou aux classes prénatales offertes dans votre localité</li><li>modérez vos exercices physiques et vos activités préférées </li><li>évitez le tabac, l’alcool ou les drogues à usage récréatif, car ils pourraient nuire à votre bébé</li></ul><p>Si vous êtes une mère adolescente, il est important que votre famille et vous-même sachiez qu’il n’y a pas d’âge légal pour consentir à un traitement médical. Par conséquent, c’est vous qui prendrez des décisions au sujet des procédures touchant votre corps et votre bébé. Vos parents ne peuvent pas prendre ces décisions pour vous, quand bien le voudriez-vous. Parfois, les parents de mères adolescentes ont du mal à accepter cette réalité. Votre fournisseur de soins de santé vous aidera à clarifier ce point avec eux.</p><h4>Plus d’information</h4><ul><li> <a href="/Article?contentid=390&language=French">Ressources en matière de grossesse</a></li></ul>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/pregnant_teenagers.jpgGrossesse chez les adolescentes

Thank you to our sponsors

AboutKidsHealth is proud to partner with the following sponsors as they support our mission to improve the health and wellbeing of children in Canada and around the world by making accessible health care information available via the internet.