Rhesus hemolytic diseaseRRhesus hemolytic diseaseRhesus hemolytic diseaseEnglishPregnancyAdult (19+)BodyReproductive systemConditions and diseasesPrenatal Adult (19+)NA2009-09-11T04:00:00ZNicolette Caccia, MEd, MD, FRCSCRory Windrim, MB, MSc, FRCSC11.000000000000050.0000000000000473.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Learn about Rh incompatibility and Rh disease during pregnancy, including prevention of Rh disease and what to expect during pregnancy.</p><p>Rhesus (Rh) factor is a group of proteins that occurs on the surface of some people's red blood cells. If you have Rh factor on your red blood cells, you are referred to as Rh-positive. If you do not have Rh factor, you are Rh-negative. Rh incompatibility is when an Rh-negative mother becomes pregnant with an Rh-positive baby. If the unborn baby’s Rh-positive red blood cells cross the placenta and reach the mother, her immune system will produce antibodies that will destroy the baby’s red blood cells. This is the cause of a complication called Rh hemolytic disease in the unborn baby. </p><h2>Key points</h2> <ul><li>Rh incompatibility is when an Rh-negative mother becomes pregnant with an Rh-positive baby, which can cause Rh hemolytic disease.</li> <li>Women who are Rh-negative are given an injection of Rh immunoglobulin during and after pregnancy to block the immune system from harming the unborn baby.</li> <li>If the unborn baby shows signs of Rh hemolytic disease, early labour may need to be induced, so that the mother’s antibodies do not destroy too many of the baby’s red blood cells.</li></ul>
Maladie hémolytique RhésusMMaladie hémolytique RhésusRhesus hemolytic diseaseFrenchPregnancyAdult (19+)BodyReproductive systemConditions and diseasesPrenatal Adult (19+)NA2009-09-11T04:00:00ZNicolette Caccia, MEd, MD, FRCSC Rory Windrim, MB, MSc, FRCSC11.000000000000050.0000000000000473.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Apprenez ce qu’est l’incompatibilité Rh et la maladie Rh associées à la grossesse, y compris la prévention de la maladie Rh et ce à quoi il faut s’attendre pendant la grossesse.</p><p>Le facteur Rhésus (Rh) est un groupe de protéines présent à la surface des globules rouges. Si vous avez un facteur Rhésus sur vos globules rouges, vous êtes Rh positif. Si vous n’avez pas de facteur Rhésus, vous êtes Rh négatif. On parle d’incompatibilité Rh lorsqu’une femme Rh négatif tombe enceinte d’un bébé Rh positif. Advenant que les globules rouges Rh positifs du bébé en gestation traversent le placenta et parviennent au sang de la mère, le système immunitaire de celle-ci produira des anticorps qui détruiront les globules rouges du bébé. C’est alors que l’on parle d’une complication appelée maladie hémolytique Rh du bébé en gestation. </p><h2>À retenir</h2> <ul><li>Une incompatibilité Rh se produit lorsqu’une mère Rh négative devient enceinte d’un bébé Rh positif, ce qui peut causer une maladie hémolytique Rh.</li> <li>Les femmes qui sont Rh-négatives reçoivent une injection d’immunoglobuline Rh pendant et après leur grossesse afin de bloquer leur système immunitaire et ne pas nuire au fœtus.</li> <li>Si le fœtus montre des signes de maladie hémolytique Rh, il peut être nécessaire de provoquer un travail précoce afin que les anticorps de la mère ne détruisent pas un nombre trop important des globules rouges du fœtus.</li></ul>

 

 

Maladie hémolytique Rhésus350.000000000000Maladie hémolytique RhésusRhesus hemolytic diseaseMFrenchPregnancyAdult (19+)BodyReproductive systemConditions and diseasesPrenatal Adult (19+)NA2009-09-11T04:00:00ZNicolette Caccia, MEd, MD, FRCSC Rory Windrim, MB, MSc, FRCSC11.000000000000050.0000000000000473.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Apprenez ce qu’est l’incompatibilité Rh et la maladie Rh associées à la grossesse, y compris la prévention de la maladie Rh et ce à quoi il faut s’attendre pendant la grossesse.</p><p>Le facteur Rhésus (Rh) est un groupe de protéines présent à la surface des globules rouges. Si vous avez un facteur Rhésus sur vos globules rouges, vous êtes Rh positif. Si vous n’avez pas de facteur Rhésus, vous êtes Rh négatif. On parle d’incompatibilité Rh lorsqu’une femme Rh négatif tombe enceinte d’un bébé Rh positif. Advenant que les globules rouges Rh positifs du bébé en gestation traversent le placenta et parviennent au sang de la mère, le système immunitaire de celle-ci produira des anticorps qui détruiront les globules rouges du bébé. C’est alors que l’on parle d’une complication appelée maladie hémolytique Rh du bébé en gestation. </p><h2>À retenir</h2> <ul><li>Une incompatibilité Rh se produit lorsqu’une mère Rh négative devient enceinte d’un bébé Rh positif, ce qui peut causer une maladie hémolytique Rh.</li> <li>Les femmes qui sont Rh-négatives reçoivent une injection d’immunoglobuline Rh pendant et après leur grossesse afin de bloquer leur système immunitaire et ne pas nuire au fœtus.</li> <li>Si le fœtus montre des signes de maladie hémolytique Rh, il peut être nécessaire de provoquer un travail précoce afin que les anticorps de la mère ne détruisent pas un nombre trop important des globules rouges du fœtus.</li></ul><p>Un bébé atteint de maladie hémolytique Rh naîtra avec une jaunisse ou de l’anémie. Le symptôme le plus sévère se manifeste par une accumulation de liquides dans le corps du bébé, un trouble appelé anasarque. Ce symptôme peut être diagnostiqué pendant la grossesse au moyen d’une échographie. </p> <h2>Prévenir l’incompatibilité Rh </h2> <p>Au début de la grossesse, on effectue des analyses de sang pour déterminer le groupe sanguin et le facteur Rh de la femme enceinte. Si elle est Rh négatif, on lui administre une injection d’immunoglobuline Rh (également appelée RhoGAM) pendant la grossesse et après. C’est un anticorps qui empêche le système immunitaire de la femme de produire les anticorps ciblant les globules rouges du bébé en gestation. Les femmes qui sont Rh négatif devraient recevoir ces injections pour toutes leurs grossesses. L’immunoglobuline Rh est administrée à la 28<sup>è</sup> semaine de grossesse, puis dans les 72 heures qui suivent l’accouchement. L’injection est administrée après une amniocentèse, après tout saignement vaginal et après tout épisode durant lequel le placenta a été perturbé, par exemple après un coup reçu à l’abdomen. L’immunoglobuline RH est aussi administrée aux femmes Rh négatif qui ont fait une fausse couche. </p> <figure> <span class="asset-image-title">Transmission du facteur rhésus : Exemple 1</span> <img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/Rh_inheritance_1_MED_ILL_FR.jpg" /> <figcaption class="asset-image-caption">Dans cet exemple, le facteur rhésus du père est positif alors que celui de la mère est négatif. Tous les enfants de ce couple hériteront du gène allélomorphe de rhésus positif du père et auront donc un facteur rhésus positif. Il faut alors donner des injections d'immunoglobuline anti-Rh pendant toutes ses grossesses.</figcaption> </figure> <figure> <span class="asset-image-title">Transmission du facteur rhésus : Exemple 2</span> <img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/Rh_inheritance_2_MED_ILL_FR.jpg" /> <figcaption class="asset-image-caption">Dans cet exemple, le facteur rhésus du père est positif alors que celui de la mère est négatif. Les enfants de ce couple peuvent hériter d'un facteur rhésus positif ou négatif, selon la copie de gène dont ils héritent du père. La mère devrait recevoir par précaution des injections d'immunoglobuline anti-Rh pendant ses grossesses.</figcaption> </figure> <h2>À quoi faut-il s’attendre pendant la grossesse </h2> <p>Si la femme enceinte est Rh négatif, on analysera son sang tout au long de sa grossesse pour détecter la présence d’anticorps. Si le sang de la mère contient des anticorps Rh, le sang du père devrait être analysé pour connaître son facteur Rh. Advenant que le père du bébé est Rh négatif, le bébé le sera également et ne courra aucun risque de contracter la maladie hémolytique Rh. Si le père est Rh positif, on proposera à la mère de se prêter à une amniocentèse pour savoir si le bébé en gestation est Rh négatif ou Rh positif. S’il est Rh positif, des échographies seront pratiquées pour surveiller le bébé, puis on proposera à la mère de se prêter à une amniocentèse ou à un autre examen appelé cordocentèse pour déterminer si le bébé développe la maladie hémolytique Rh. L’examen doit être effectué toutes les deux ou quatre semaines; un faible risque de fausse couche lui est associé. </p> <p>Si le bébé en gestation manifeste de signes de maladie hémolytique Rh, il faudra possiblement provoquer l’accouchement pour empêcher les anticorps de la mère de détruire les globules rouges du bébé en trop grand nombre. Si la maladie hémolytique Rh est grave et qu’il est trop tôt pour déclencher l’accouchement, il est possible de transfuser du sang au bébé tandis qu’il se trouve encore dans le ventre de sa mère. Avec le traitement approprié, jusqu’à 90 % des bébés atteints de la maladie hémolytique Rh peuvent être sauvés.</p>Maladie hémolytique Rhésus

Thank you to our sponsors

AboutKidsHealth is proud to partner with the following sponsors as they support our mission to improve the health and wellbeing of children in Canada and around the world by making accessible health care information available via the internet.