StillbirthSStillbirthStillbirthEnglishPregnancyAdult (19+)BodyReproductive systemNAPrenatal Adult (19+)NA2009-09-11T04:00:00ZNicolette Caccia, MEd, MD, FRCSCRory Windrim, MB, MSc, FRCSC12.000000000000048.0000000000000791.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Learn about diagnosis and treatment of stillbirth, along with its causes and possible ways to prevent it. Dealing with grief is also discussed.</p><p>Stillbirth is when a baby dies in the womb after the 20th week of pregnancy. Stillbirth occurs in one of every 200 pregnancies. The loss of a baby in the second half of pregnancy can come as a complete shock, as about half of all stillbirths happen in pregnancies that seemed healthy. Often, the only sign of stillbirth is that the baby suddenly stops moving and kicking. </p><h2>Key points</h2> <ul><li>Ultrasound is used to confirm a stillbirth and can be helpful in determining what went wrong in the pregnancy.</li> <li>Causes of stillbirth include placental complications, birth defects, fetal growth restriction and infection.</li> <li>Medical advances in the treatment of certain conditions during pregnancy have decreased the rate of stillbirth over the last couple of decades.</li> <li>Ways to cope with grief include seeking counselling from a professional or joining a support group for parents who have been through pregnancy loss.</li></ul>
MortinaissanceMMortinaissanceStillbirthFrenchPregnancyAdult (19+)BodyReproductive systemNAPrenatal Adult (19+)NA2009-09-11T04:00:00ZNicolette Caccia, MEd, MD, FRCSC Rory Windrim, MB, MSc, FRCSC12.000000000000048.0000000000000791.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Apprenez-en davantage sur le diagnostic, le traitement et les causes de la mortinaissance et sachez comment la prévenir. Cette section contient également de l’information sur le deuil et le chagrin.</p><p>On parle de mortinaissance lorsque le bébé décède dans le ventre de sa mère après la 20<sup>è</sup> semaine de grossesse. La mortinaissance affecte une grossesse sur 200. La perte d’un bébé dans la seconde moitié de la grossesse est des plus accablantes, car dans prés de la moitié des cas, les bébés semblaient en parfaite santé. Souvent, la mortinaissance n’est détectée que parce que le bébé cesse brusquement de bouger et de donner des coups de pied. </p><h2>À retenir</h2> <ul><li>La mortinaissance est confirmée au moyen d’une échographie qui permet aussi de déterminer ce qui s’est passé au cours de la grossesse.</li> <li>Les causes de la mortinaissance comprennent des complications liées au placenta, des anomalies congénitales, des restrictions de la croissance fœtale et une infection.</li> <li>Compte tenu des avancées médicales de ces dernières décennies, certains troubles affectant la grossesse sont désormais traités et le nombre de mortinaissances a diminué.</li> <li>Pour faire face à votre chagrin, songez à demander conseil à un professionnel spécialisé ou à vous joindre à un groupe de parents ayant vécu une perte similaire. </li></ul>

 

 

Mortinaissance384.000000000000MortinaissanceStillbirthMFrenchPregnancyAdult (19+)BodyReproductive systemNAPrenatal Adult (19+)NA2009-09-11T04:00:00ZNicolette Caccia, MEd, MD, FRCSC Rory Windrim, MB, MSc, FRCSC12.000000000000048.0000000000000791.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Apprenez-en davantage sur le diagnostic, le traitement et les causes de la mortinaissance et sachez comment la prévenir. Cette section contient également de l’information sur le deuil et le chagrin.</p><p>On parle de mortinaissance lorsque le bébé décède dans le ventre de sa mère après la 20<sup>è</sup> semaine de grossesse. La mortinaissance affecte une grossesse sur 200. La perte d’un bébé dans la seconde moitié de la grossesse est des plus accablantes, car dans prés de la moitié des cas, les bébés semblaient en parfaite santé. Souvent, la mortinaissance n’est détectée que parce que le bébé cesse brusquement de bouger et de donner des coups de pied. </p><h2>À retenir</h2> <ul><li>La mortinaissance est confirmée au moyen d’une échographie qui permet aussi de déterminer ce qui s’est passé au cours de la grossesse.</li> <li>Les causes de la mortinaissance comprennent des complications liées au placenta, des anomalies congénitales, des restrictions de la croissance fœtale et une infection.</li> <li>Compte tenu des avancées médicales de ces dernières décennies, certains troubles affectant la grossesse sont désormais traités et le nombre de mortinaissances a diminué.</li> <li>Pour faire face à votre chagrin, songez à demander conseil à un professionnel spécialisé ou à vous joindre à un groupe de parents ayant vécu une perte similaire. </li></ul><h2>Confirmation de la mortinaissance </h2> <p>La mortinaissance est confirmée au moyen d’une échographie. Cette procédure permet aussi de déterminer ce qui s’est passé au cours de la grossesse. On recourt parfois à des analyses sanguines pour rechercher la cause du décès du bébé. Après l’accouchement, un examen minutieux du bébé et du placenta peut jeter la lumière sur la cause du décès. Toutefois, dans un tiers des cas, la cause de la mortinaissance reste indéterminée. </p> <h2>Causes de la mortinaissance </h2> <p>Voici quelques causes de mortinaissance. </p> <ul> <li>Complications liées au placenta : L’abruption placentae, dont on parle lorsque le placenta se décolle partiellement ou complètement de l’utérus avant l’accouchement, cause communément des saignements abondants et menace la vie de la mère et du bébé. L’abruptio placentae prive le bébé de l’oxygène dont il a besoin et peut ainsi provoquer sa mort. La mortinaissance est également imputable à d’autres complications liées au placenta, comme dans le cas de l’insuffisance placentaire, c’est-à-dire lorsque la placenta ne fournit pas assez d’oxygène au bébé et provoque son décès éventuel. </li> <li>Déficiences de naissance : Même s’il est plus fréquent que les anomalies chromosomiques et d’autres déficiences de naissance provoquent une fausse couche dans la première moitié de la grossesse, il peut leur arriver qu’elle se produise après la 20<sup>è</sup> semaine de grossesse. </li> <li>Restriction de la croissance fœtale : Les bébés à naître qui sont petits par rapport à leur âge gestationnel courent un plus haut risque de mourir avant ou pendant l’accouchement. Certaines femmes, comme celles qui souffrent d’hypertension artérielle, courent un plus haut risque de porter un bébé atteint de restriction de la croissance fœtale. </li> <li>Infections : Il peut arriver que des infections non détectées pendant la grossesse causent de graves complications telles qu’une naissance prématurée ou la mort du bébé en gestation. Après l’accouchement, on peut analyser le placenta pour déterminer si l’infection qui a causé le décès du bébé est d’origine virale, bactérienne ou protozoaire. </li></ul> <h2>Prévention de la mortinaissance </h2> <p>Compte tenu des avancées médicales de ces dernières décennies, certains troubles affectant la grossesse sont désormais traités et le nombre de mortinaissances a diminué. À titre d’exemple, la maladie hémolytique rhésus (Rh), caractérisée par une incompatibilité entre les groupes sanguins de la mère et de son enfant, est prévenue de nos jours et n’est plus associée à une forte mortalité. Le traitement d’autres troubles faisant encourir des risques élevés (tels que l’hypertension artérielle et le diabète) s’est amélioré au cours des dernières années. Si on considère que votre grossesse est à haut risque, votre bébé et vous-même serez étroitement surveillés et un traitement salutaire vous sera prescrit au besoin. Parfois, pour sauver la vie du bébé, un accouchement prématuré sera effectué. </p> <p>Voici d’autres moyens de se prémunir contre la mortinaissance.</p> <ul> <li>Si vous avez des saignements vaginaux, signalez-les immédiatement à votre fournisseur de soins. Les saignements vaginaux peuvent présager d’un décollement du placenta, auquel cas, une césarienne sera requise pour sauver le bébé. </li> <li>Si vous avez déjà donné naissance à un bébé mort-né, vous serez étroitement surveillée et toutes les mesures requises seront prises pour éviter que votre bébé subisse le même sort. </li> <li>Évitez de fumer et de consommer de l’alcool ou des drogues illicites car tous ces facteurs augmentent la probabilité d’une mortinaissance. </li> <li>Comptez les coups donnés par le fœtus dans la seconde moitié de la grossesse. Si le nombre de coups diminue ou si le bébé en gestation cesse de bouger, on vous fera sans doute passer une échographie; de plus, le rythme cardiaque du bébé sera surveillé et des mesures seront prises au besoin. </li></ul> <p>Pour plus d’information, consultez la section intitulée « <a title="" href="/Article?contentid=340&language=French">Coups de pieds</a> ». </p> <h2>Traitement après une mortinaissance </h2> <p>D’ordinaire, le travail commence après la mort du bébé. S’il n’y a aucune raison médicale d’accélérer l’accouchement, la femme peut attendre que le travail s’amorce naturellement. Cela étant dit, il peut être traumatisant de se savoir enceinte d’un bébé mort et maintes femmes opteront pour l’accouchement provoqué. En règle générale, on ne recourt à la césarienne que si un problème se pose au moment de l’accouchement ou si un état pathologique proscrit l’accouchement vaginal. </p> <h2>Le deuil </h2> <p>Votre partenaire et vous-même éprouverez un chagrin accablant à la suite du décès de votre bébé. Comme la mortinaissance se produit souvent sans l’apparition de signes précurseurs, vous passerez en un rien de temps de l’anticipation joyeuse à la plus grande désolation. Vous éprouverez possiblement toute une gamme d’émotions, allant de la torpeur à la dépression, en passant par le déni et la colère. Il est possible que chacun de vous vive son deuil différemment et que cela crée des tensions entre vous. </p> <p>Pour faire face, songez à demander conseil à un professionnel spécialisé en la matière ou à vous joindre à un groupe de parents ayant subi une perte similaire. Au sein du groupe, vous pourrez parler de vos sentiments à des personnes qui ont vécu une même situation; ce qui vous permettra de vous sentir moins seule. </p>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/stillbirth.jpgMortinaissance

Thank you to our sponsors

AboutKidsHealth is proud to partner with the following sponsors as they support our mission to improve the health and wellbeing of children in Canada and around the world by making accessible health care information available via the internet.