Fetal monitoringFFetal monitoringFetal monitoringEnglishPregnancyAdult (19+)Body;UterusReproductive systemNAPrenatal Adult (19+)NA2009-09-11T04:00:00ZNicolette Caccia, MEd, MD, FRCSCRory Windrim, MB, MSc, FRCSC12.000000000000030.0000000000000629.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Read about external and internal fetal monitoring during pregnancy. Intermittent auscultation is also discussed.</p><p>Fetal monitors are used to assess the baby’s heart rate and the contractions of the uterus during pregnancy and childbirth. The main objective of fetal heart rate monitoring is to monitor the well being of the baby. There are two types of fetal monitoring: external and internal. Both types of monitor trace a pattern of the baby’s heart rate and the mother’s contractions onto a strip of graph paper. In childbirth, external fetal monitoring can be done either continuously throughout labour or intermittently. </p><h2>Key points</h2> <ul><li>External fetal monitoring can be done at any time during pregnancy.</li> <li>An internal fetal monitor is a small electrode placed on the baby's scalp can only be put into position after the mother’s fetal membranes have broken.</li> <li>The use of continuous fetal monitoring during childbirth is controversial because the accuracy of the technology is still quite limited.</li></ul>
Surveillance fœtaleSSurveillance fœtaleFetal monitoringFrenchPregnancyAdult (19+)Body;UterusReproductive systemNAPrenatal Adult (19+)NA2009-09-11T04:00:00ZNicolette Caccia, MEd, MD, FRCSCRory Windrim, MB, MSc, FRCSC12.000000000000030.0000000000000629.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Apprenez-en davantage sur la surveillance fœtale externe et interne au cours de la grossesse. On y discute également de l'auscultation intermittente.</p><p>On utilise des moniteurs fœtaux pour évaluer la fréquence cardiaque du bébé ainsi que les contractions de l'utérus durant la grossesse et l'accouchement. Principalement, la surveillance de la fréquence cardiaque fœtale vise à s’assurer du bien-être du bébé. Il y a deux types de moniteurs fœtaux : externe et interne. Les deux types de moniteurs affichent un tracé de la fréquence cardiaque du bébé ainsi que les contractions de la mère sur une banderole de papier graphique. Pendant l'accouchement, on peut effectuer une surveillance fœtale externe tout au long du travail ou de façon intermittente.</p><h2>À retenir</h2> <ul><li>La surveillance fœtale externe peut être réalisée en tout temps pendant la grossesse.</li> <li>Un moniteur fœtal interne se constitue d’une petite électrode placée sur la couronne de la tête du bébé et il peut seulement être placé en position une fois que les membranes fœtales de la mère se sont rompues.</li> <li>L’emploi d’une surveillance fœtale continue au cours de l’accouchement est controversée, car la précision de la technologie est encore plutôt limitée.</li></ul>

 

 

Surveillance fœtale402.000000000000Surveillance fœtaleFetal monitoringSFrenchPregnancyAdult (19+)Body;UterusReproductive systemNAPrenatal Adult (19+)NA2009-09-11T04:00:00ZNicolette Caccia, MEd, MD, FRCSCRory Windrim, MB, MSc, FRCSC12.000000000000030.0000000000000629.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Apprenez-en davantage sur la surveillance fœtale externe et interne au cours de la grossesse. On y discute également de l'auscultation intermittente.</p><p>On utilise des moniteurs fœtaux pour évaluer la fréquence cardiaque du bébé ainsi que les contractions de l'utérus durant la grossesse et l'accouchement. Principalement, la surveillance de la fréquence cardiaque fœtale vise à s’assurer du bien-être du bébé. Il y a deux types de moniteurs fœtaux : externe et interne. Les deux types de moniteurs affichent un tracé de la fréquence cardiaque du bébé ainsi que les contractions de la mère sur une banderole de papier graphique. Pendant l'accouchement, on peut effectuer une surveillance fœtale externe tout au long du travail ou de façon intermittente.</p><h2>À retenir</h2> <ul><li>La surveillance fœtale externe peut être réalisée en tout temps pendant la grossesse.</li> <li>Un moniteur fœtal interne se constitue d’une petite électrode placée sur la couronne de la tête du bébé et il peut seulement être placé en position une fois que les membranes fœtales de la mère se sont rompues.</li> <li>L’emploi d’une surveillance fœtale continue au cours de l’accouchement est controversée, car la précision de la technologie est encore plutôt limitée.</li></ul><p>La fréquence cardiaque d'un bébé à naître s'échelonne habituellement de 110 à 160 battements par minute. Lorsque la fréquence cardiaque est plus élevée, c'est souvent un signe de fièvre ou d'infection. Lorsque la fréquence cardiaque est moins élevée, cela pourrait représenter un manque d'oxygène ou un problème cardiaque chez le bébé, quoique cela soit moins courant. Lorsque la fréquence cardiaque descend en deçà de 110 battements par minute pendant une période prolongée, cela pourrait signifier que le bébé est en détresse et qu'il faut agir rapidement.</p><h2>Surveillance fœtale externe</h2><p>On peut procéder à une surveillance fœtale externe à tout moment durant la grossesse ou l'accouchement. Le moniteur fœtal externe se constitue d’un petit disque rond à ultrasons qui mesure les ondes sonores à grande vitesse. Un gel à ultrasons est appliqué sur l'abdomen de la mère et le disque est placé sur le gel. Si la surveillance est continue, on peut maintenir le disque en place au moyen d'une légère ceinture élastique. Dans le cas d'une surveillance intermittente, l’intervenant de la santé tiendra le disque sur l'abdomen. Le disque à ultrasons mesure la fréquence cardiaque du bébé. En même temps, durant le travail, si la surveillance est continue, on attachera un autre dispositif sensible à la pression au moyen d'une autre ceinture élastique afin de mesurer l'intensité des contractions de la mère. On peut surveiller la fréquence et la durée des contractions au moyen d'un moniteur de contractions externe. Il pourrait être difficile d'utiliser un moniteur externe pour détecter les contractions chez les femmes obèses.</p><h2>Surveillance fœtale interne</h2><p>Un moniteur fœtal interne se constitue d’une petite électrode placée sur la couronne de la tête du bébé afin de surveiller la fréquence cardiaque plus étroitement. On peut seulement placer un moniteur fœtal interne sur la tête du bébé une fois que les membranes fœtales de la mère se sont rompues. S'il faut surveiller la force des contractions de la mère, ont peut également le faire à l'aide d’un moniteur interne. Il s'agit d'un dispositif mince en forme de cathéter que l'on place sur l'utérus. Ce dispositif peut entraîner une infection. Par conséquent, on ne devrait l’utiliser que lorsqu'il est absolument nécessaire.</p><h2>Surveillance fœtale au cours de la grossesse</h2> <p>Normalement, on ne procède à une surveillance fœtale durant la grossesse que s'il y a des inquiétudes au sujet de la santé du bébé. On utilise la surveillance fœtale externe au cours d’examens de réactivité fœtale où l'on observe la réaction du cœur du bébé à naître à certains mouvements. On peut également utiliser la surveillance fœtale externe au cours d’une épreuve à l'ocytocine où l'on administre de l'ocytocine à la mère afin de provoquer des contractions; la surveillance fœtale externe est utilisée pour évaluer la réaction de la fréquence cardiaque du bébé aux contractions. Voici certaines raisons pour procéder à une surveillance fœtale externe durant la grossesse :</p><ul><li>La mère souffre de certains problèmes de santé, comme le diabète sucré, le lupus érythémateux disséminé ou l’hypertension chronique</li><li>Le bébé à naître présente certains problèmes comme une restriction de la croissance fœtale ou la maladie hémolytique de Rhésus (Rh)</li><li>On relève des complications au cours de la grossesse, comme une quantité insuffisante de liquide amniotique dans l'utérus</li><li>La présence de jumeaux ou de bébés multiples</li></ul><h2>Surveillance fœtale au cours de l'accouchement</h2><p>L'utilisation d'une surveillance fœtale continue au cours de l'accouchement est controversée car la précision de la technologie est encore plutôt limitée. On pourrait mal interpréter les moniteurs fœtaux et ils peuvent parfois indiquer un problème avec la fréquence cardiaque du bébé alors qu'il n'y en a pas. Le taux élevé de faux positifs associés à la surveillance fœtale continue au cours de l'accouchement a fait augmenter le nombre de césariennes pratiquées inutilement. Pour cette raison, on recommande d'utiliser une surveillance fœtale continue que pour les naissances qui comportent des risques élevés.</p><p>Malgré cela, une surveillance fœtale externe continue est encore utilisée dans de nombreux accouchements en Amérique du Nord. Certains intervenants de la santé croient qu'il s'agit d'un outil utile pour évaluer la fréquence cardiaque du bébé ainsi que les contractions de la mère.</p><p>La surveillance fœtale externe continue est plus fréquemment utilisée pour surveiller le travail d'une femme pendant une période de 20 minutes afin d'obtenir une évaluation initiale de son cycle de contractions et des effets du travail sur le bébé. Si le bébé semble en bonne santé, si sa fréquence cardiaque se trouve dans l'échelle normale et qu'elle affiche une bonne variation sans ralentissement, et s'il semble bien tolérer le travail, on pourrait retirer le moniteur fœtal externe. Une fois que ce moniteur est retiré, l'équipe de soins de santé continuera de vérifier la fréquence cardiaque du bébé à intervalles réguliers, ce que l'on nomme « auscultation intermittente ».</p><h3>Auscultation intermittente</h3><p>Chez les femmes qui présentent de faibles risques, on recommande une auscultation intermittente au lieu d'une surveillance fœtale externe continue tout au long du travail. Dans le cas d'une auscultation intermittente, l’intervenant de la santé vérifie la fréquence cardiaque du bébé à intervalles réguliers. Le terme « auscultation » signifie littéralement de vérifier la fréquence cardiaque à l'aide d’un stéthoscope. Cependant, on vérifiera probablement la fréquence cardiaque du bébé au moyen d'un instrument de Doppler ou d’un autre dispositif d’écoute nommé « foetoscope ».</p><p>Habituellement, l’intervenant de la santé placera ses mains sur l'abdomen de la femme pour sentir une contraction du début à la fin et écoutera la fréquence cardiaque du bébé pendant cette contraction. Il pourrait également évaluer les contractions en vérifiant si le col de l'utérus se dilate.</p><p>Au début du travail, on procède à une auscultation intermittente toutes les 30 minutes. L'intervalle augmente aux 15 minutes durant le travail actif et au moins à toutes les cinq minutes durant la phase de la poussée. Si la fréquence cardiaque du bébé devient anormale, l’intervenant de la santé pourrait décider d'utiliser une surveillance fœtale externe ou interne.</p><p>L'auscultation intermittente comporte certains avantages. Tout d'abord, la femme peut marcher et se déplacer lorsqu’elle n’est pas sous surveillance. Elle peut prendre des douches et faire autre chose pour tenter de rester confortable durant le travail. À l'inverse, si elle est branchée à un moniteur fœtal externe continu tout au long du travail, elle doit rester dans le lit ou près du lit. L'auscultation intermittente permet également à la femme d'avoir une expérience plus naturelle puisqu'elle n'est pas branchée à un appareil tout au long du travail. Le dernier avantage, et non le moindre, est que l'auscultation intermittente semble réduire les chances de recourir à une césarienne.</p>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/fetal_monitoring.jpgSurveillance fœtale

Thank you to our sponsors

AboutKidsHealth is proud to partner with the following sponsors as they support our mission to improve the health and wellbeing of children in Canada and around the world by making accessible health care information available via the internet.