Attachment and babiesAAttachment and babiesAttachment and babiesEnglishNABaby (1-12 months)BodyNANAAdult (19+)NA2009-09-22T04:00:00ZBrenda S. Miles, PhD, CPsych12.000000000000045.00000000000001008.00000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Read about different types of attachment that a baby or child might develop. Attachment issues, such as disorganized attachment, are discussed.</p><p>Attachment is the emotional tie between your baby and you, their caregiver. Attachment goes both ways: from you to your baby, and from your baby to you. It is the system of behaviours your baby displays in order to get and stay close to you. Generally, your baby will seek to make contact with you when they are frightened, upset, tired, or ill. </p><h2>Key points</h2> <ul><li>Attachment is the emotional tie between a baby and their caregiver.</li> <li>There are several types of attachment including secure, insecure/avoidant, insecure/ambivalent/resistant, and insecure/disorganized/disoriented.</li></ul>
Attachement et les bébésAAttachement et les bébésAttachment and babiesFrenchNABaby (1-12 months)BodyNANAAdult (19+)NA2009-09-22T04:00:00ZBrenda S. Miles, PhD, CPsych12.000000000000045.00000000000001008.00000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Apprenez-en davantage sur les différents types d'attachement que le bébé ou l'enfant pourrait développer. On y discute des problèmes d'attachement, comme de l'attachement désorganisé.</p><p>L'attachement représente le lien émotionnel entre votre bébé et vous. L'attachement est une route à deux sens : de vous à votre bébé et de votre bébé à vous. Il s'agit du système de comportements que votre bébé utilise afin de se rapprocher de vous et de demeurer près de vous. En général, votre bébé cherchera à prendre contact avec vous lorsqu'il est effrayé, bouleversé, fatigué ou malade.</p><h2>À retenir</h2> <ul><li>L’attachement est le lien émotionnel entre votre bébé et vous.</li> <li>Il existe plusieurs types d’attachement dont l’attachement sûr, l’attachement précaire et évitant, l’attachement précaire, ambivalent ou hostile et l’attachement précaire, désorganisé et désorienté.</li></ul>

 

 

Attachement et les bébés502.000000000000Attachement et les bébésAttachment and babiesAFrenchNABaby (1-12 months)BodyNANAAdult (19+)NA2009-09-22T04:00:00ZBrenda S. Miles, PhD, CPsych12.000000000000045.00000000000001008.00000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Apprenez-en davantage sur les différents types d'attachement que le bébé ou l'enfant pourrait développer. On y discute des problèmes d'attachement, comme de l'attachement désorganisé.</p><p>L'attachement représente le lien émotionnel entre votre bébé et vous. L'attachement est une route à deux sens : de vous à votre bébé et de votre bébé à vous. Il s'agit du système de comportements que votre bébé utilise afin de se rapprocher de vous et de demeurer près de vous. En général, votre bébé cherchera à prendre contact avec vous lorsqu'il est effrayé, bouleversé, fatigué ou malade.</p><h2>À retenir</h2> <ul><li>L’attachement est le lien émotionnel entre votre bébé et vous.</li> <li>Il existe plusieurs types d’attachement dont l’attachement sûr, l’attachement précaire et évitant, l’attachement précaire, ambivalent ou hostile et l’attachement précaire, désorganisé et désorienté.</li></ul><p>Dans les années 1950, le psychiatre John Bowlby a proposé que l’attachement entre un parent et un bébé se développe à la suite d'un certain nombre de réactions comportementales qui se manifestent au cours de la première année de la vie. Le bébé assure sa propre survie en attirant l'attention de ses parents. Habituellement, c'est la mère qui occupe la place la plus importante pour le bébé.</p> <p>Votre bébé tentera d'établir et de maintenir le contact avec vous de diverses façons. Sa première façon de communiquer est de pleurer; donc, lorsqu'il a besoin de vous, il pleurera. Votre bébé vous démontrera également son attachement en s'allaitant, en agrippant votre doigt, en souriant et, lorsqu’il est plus vieux, en tendant ses bras vers vous. </p><p>Le système d'attachement de votre bébé émergera lentement au cours des huit premiers mois de sa vie. Au fur et à mesure que votre enfant grandit, son sens de l'attachement influence sa façon de percevoir les autres personnes et d’interagir avec eux. </p><h2>Types d'attachement </h2><p>Dans les années 1962, une psychologue, Mary Ainsworth, a élaboré un système pour catégoriser la relation entre les enfants et leurs parents. Elle a utilisé une procédure de recherche nommée la « situation étrange ». Cette procédure comprenait un certain nombre de séances d'observation des enfants pendant qu'ils étaient seuls avec le parent, seuls avec un étranger, seuls avec un étranger et le parent, ou complètement seuls dans une salle de jeux étrangère. Ainsworth a évalué comment les enfants réagissaient à ces situations stressantes. Elle a observé dans quelle mesure les enfants explorent le milieu en présence du parent, dans quel mesure ils s’ennuient du parent lorsqu'ils sont séparés, comment ils interagissent avec un parent comparativement à un étranger, et comment ils agissent lorsqu'on les réunit avec le parent. </p><p>Avec cette recherche, Ainsworth a pu démontrer que les enfants ont tendance à adopter un style d'attachement particulier (décrits ci-dessous) et que cela influe leur réaction face à des situations stressantes. Le type d'attachement qui définit une relation parent-enfant se fonde sur les réactions du parent envers son enfant, particulièrement lorsqu'il est effrayé, fatigué, bouleversé ou malade. </p><h3>L'attachement sûr</h3><p>Environ 60 % des enfants affichent un attachement sûr. Les enfants qui affichent un attachement sûr aiment être entourés d'autres enfants, ont de bonnes compétences sociales et s'entendent bien avec leurs camarades. Ils sont bouleversés lorsque leur mère sort de la salle de jeux et sont facilement réconfortés par la réaction sensible et réconfortante de la mère à son retour. Les enfants qui affichent un attachement sûr sont résilients face au stress et gèrent bien les conflits. </p><p>Les parents d'enfants sûrs sont sensibles aux signaux de leur enfant. Ils sont réceptifs à la détresse de leur enfant et l’acceptent. Ils réconfortent leur enfant de façon cohérente, particulièrement lorsqu’il est malade, blessé, bouleversé ou frustré. Ils affichent des sentiments positifs envers leur enfant, y compris de l’amour et une joie authentiques. De plus, ils évitent d’accaparer leur enfant. Ils lui offrent plutôt autant de liberté que possible afin qu'il explore le monde de façon indépendante tout en s'assurant de sa sécurité. </p><p>Lorsque les parents réagissent invariablement de façon affectueuse et compréhensive, les bébés et les enfants apprennent qu'une personne est là pour les soutenir et les protéger, particulièrement lorsqu'ils sont en détresse. Cette rassurance permet aux enfants de se sentir libres d'explorer le monde physique et social en toute confiance, en sachant qu'ils peuvent retourner à la sécurité d'un parent si une situation devient effrayante ou accablante. Les bébés et les jeunes enfants qui jouissent de cet avantage auront de nombreuses occasions d'apprendre de nouvelles aptitudes et de pleinement tirer profit de ces dernières. La certitude que le parent offre toujours un refuge sécuritaire à partir duquel explorer le monde est à la base de l'attachement sûr. </p><h3>Attachement précaire et évitant</h3><p>Environ 18 % des enfants affichent un style d'attachement précaire ou évitant. Un enfant évitant ne semble pas bouleversé par l'absence du parent et snobera souvent le parent au moment de leur réunion. Ils tolèrent bien les séparations et de se faire garder. Ils sont portés à ignorer les sentiments des autres enfants et à ne pas démontrer leurs propres sentiments.</p><p>L'attachement évitant peut se produire si le parent ne réconforte pas adéquatement l'enfant lorsqu’il est émotionnellement bouleversé, malade ou blessé. Ces parents affichent parfois de l’hostilité, ou ils ignorent ou rejettent leur enfant si ce dernier affiche des émotions négatives. Ils ne sont pas toujours accessibles et demeurent parfois insensibles aux signes de détresse de leur enfant qui cherche à obtenir du réconfort et du soutien. </p><p>Dans ces circonstances, un bébé ou un jeune enfant apprend que le parent ne veut pas ou ne peut pas le réconforter lorsqu'il est en détresse. Par conséquent, ces enfants apprennent à éviter le parent et tentent de gérer leur détresse eux-mêmes, tant bien que mal, afin d'éviter le rejet ou l'hostilité du parent. Lorsque le parent quitte, ces enfants ne semblent pas bouleversés par l'absence du parent et se préoccupent plutôt des jouets ou des autres objets dans l’environnement et évitent activement le parent au moment de la réunion. Puisqu’ils doivent gérer leur détresse sans l’aide du parent, ces enfants portent un fardeau supplémentaire et leur exploration et apprentissage est moindre que ceux des enfants qui jouissent d’un attachement sûr. </p><h3>Attachement précaire, ambivalent ou hostile</h3><p>Environ 12 % des enfants affichent un style d'attachement précaire, ambivalent ou hostile. Ces enfants semblent souvent très contrariés lorsqu'ils se retrouvent seuls et il est difficile de les calmer. Ils sont réticents à explorer leur environnement, même si la mère n'est pas loin, et ne réagissent pas toujours bien aux tentatives d’apaisement de la mère. Ces enfants peuvent être grincheux, malheureux, impulsifs, tendus, mécontents et intenses et ils pourraient manquer d'attention. Parfois, ils agissent comme s’ils étaient sans défense. </p><p>Les parents d'enfants hostiles sont peut-être trop anxieux et trop protecteurs et envahissants. Souvent, ils ne réagissent pas de façon cohérente aux signaux de détresse de leur enfant. Parfois, ces parents réagissent bien mais parfois ils ne semblent pas remarquer que leur enfant a besoin de réconfort et ne lui donnent pas le soutien nécessaire. </p><p>Les bébés et les jeunes enfants qui se retrouvent dans de telles situations apprennent que le parent est imprévisible – parfois, il les réconforte, mais pas toujours. En raison de ce caractère imprévisible, les bébés et les jeunes enfants apprennent à exagérer leur réaction émotionnelle afin d'attirer et de conserver l'attention du parent. Il est très difficile d'apaiser ces enfants; ils croient peut-être qu'ils perdront l'attention du parent une fois qu'ils commenceront à se calmer. Puisque ces enfants se préoccupent davantage de conserver l’attention du parent, leur exploration du monde est restreinte, tout comme les occasions d'apprendre de nouvelles choses. </p><h3>Attachement précaire, désorganisé et désorienté </h3><p>Un autre 10 % à 14 % des enfants font partie d’une quatrième catégorie : l'attachement précaire, désorganisé et désorienté. Les enfants de cette catégorie ne semblent disposer d'aucune stratégie pour composer avec la séparation ou la réunion. Ils ont parfois des comportements bizarres : ils gèlent, se dissocient ou semblent effrayés, par exemple. Ils semblent vouloir être près du parent mais se débattent. La désorganisation est considérée comme une forme extrême d'insécurité.</p><p>Les enfants qui font partie de la catégorie de l’attachement désorganisé ne peuvent prédire ce qui se passera s’ils s'approchent du parent pour obtenir du réconfort. Parfois, les parents semblent effrayés et incapables de composer avec la détresse de leur enfant. Parfois, les parents ont des comportements qui effraient leur enfant, comme être en colère ou afficher une hostilité importante. Ces habitudes comportementales mettent l'enfant dans une situation impossible lorsqu'il est en détresse; l'enfant désire se faire réconforter mais a peur de chercher à obtenir ce réconfort. </p><p>Les parents qui affichent de telles réactions sont parfois déprimés, toxicomanes (drogues ou alcool), abusifs envers leur enfant ou victimes de leurs propres traumas, abus ou perte d’une personne chère. L’attachement désorganisé se manifeste fréquemment chez les enfants qui sont exposés à la violence et aux abus. </p>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/attachment.jpgAttachement et les bébés

Thank you to our sponsors

AboutKidsHealth is proud to partner with the following sponsors as they support our mission to improve the health and wellbeing of children in Canada and around the world by making accessible health care information available via the internet.