Asphyxie chez les bébés prématurés

PDF download is not available for Arabic and Urdu languages at this time. Please use the browser print function instead

Lisez à propos de l’asphyxie chez les bébés prématurés. L’asphyxie est une pénurie dans l’approvisionnement en oxygène aux tissus corporels, ce qui a un effet négatif sur la santé physique et mentale du bébé.

À retenir

  • L’asphyxie est un manque d’oxygène des tissus du corps en oxygène qui peut mener à de graves lésions dans le cerveau et le reste du corps.
  • L’asphyxie intra-utérine peut être causée par : un blocage ou une compression du cordon ombilical; une pression artérielle maternelle faible; et une déchirure ou un décollement du placenta.
  • Pendant le travail, particulièrement pour ceux qui sont difficiles et durent longtemps, le flux d’oxygène vers le bébé peut être interrompu, causant une asphyxie.
  • Les bébés prématurés ont souvent des problèmes avec leurs poumons et leur cœur et peuvent avoir besoin de ventilation mécanique afin de recevoir de l’oxygène.

L’asphyxie est un manque d’oxygène aux tissus du corporels. L’asphyxie peut avoir un effet négatif sur tous les organes, y compris le cerveau. L’asphyxie peut se produire dans l’utérus, pendant l’accouchement, ou immédiatement après la naissance.

Le manque d’oxygène, selon sa gravité et sa durée, peut mener à des lésions au cerveau et au reste du corps. Du même coup, la plupart des bébés peuvent supporter de courtes périodes sans oxygène sans subir de répercussions néfastes à court ou à long termes. Ces périodes courtes se produisent plus fréquemment pendant le travail et l’accouchement ou immédiatement après la naissance.

Qu’il provienne par le sang de la mère ou par les poumons du bébé, l’oxygène est transportée par le système de circulation sanguine du bébé vers les cellules individuelles partout dans le corps, y compris le cerveau. Les cellules ont besoin d’oxygène pour survivre; une interruption dans l’apport en oxygène, à long terme, cause la mort des cellules. La mort de cellules du cerveau peuvent avoir des conséquences négatives graves, selon son emplacement et son étendue.

Dans l’utérus, les besoins en oxygène du fœtus sont comblés en entier par de l’oxygène qui est extrait du sang de la mère et acheminés au moyen du placenta et du cordon ombilical. L’asphyxie peut se produire en raison de ce qui suit :

  • un blocage ou un pincement du cordon ombilical, réduisant ainsi l’apport en sang;
  • une tension artérielle faible chez ma mère;
  • une déchirure ou un décollement du placenta, appelée abruptio placentæ.

Au cours de la grossesse, certaines femmes font de l’hypertension artérielle et de la pré-éclampsie, ou une tension artérielle élevée accompagnée d’un excès de protéines dans l’urine menant à une enflure rapide des membres et du visage de la mère. Dans plusieurs cas, cette condition peut être contrôlée et peut ne pas représenter de danger pour la mère ou le fœtus, cependant, la pré-éclampsie peut parfois nuire à l’apport en oxygène au fœtus. Si ces types d’événements sont de courte durée, le fœtus ne devrait pas subir de séquelles permanentes. Par contre, si ces problèmes se produisent sur une période de temps plus longue, le cerveau du bébé pourrait subir des lésions.

Lors de la naissance, il peut y avoir asphyxie, selon la façon dont l’accouchement se déroule. Les causes sont semblables à celles qui peuvent se produire dans l’utérus. Pendant le travail, surtout s’il est long et ardu, l’apport en oxygène au bébé peut être interrompu en raison d’un coincement du cordon ombilical, ou le placenta peut se décoller prématurément, coupant ainsi son approvisionnement en oxygène.

Après la naissance, les besoins du bébé en oxygène doivent être fournis par ses propres poumons et par l’entremise de sa circulation sanguine. Il arrive fréquemment que des bébés prématurés aient des problèmes avec leurs poumons ou leur cœur, ou les deux, ce qui a pour effet de réduire l’apport constant en oxygène aux cellules du corps, incluant le cerveau. Plusieurs bébés prématurés ne seront pas capables de respirer par eux-mêmes immédiatement après la naissance et auront besoin de l’assistance d’une ventilation mécanique de façon à recevoir suffisamment d’oxygène. Une circulation sanguine pauvre peut aussi réduire la quantité d’oxygène que les cellules individuelles reçoivent.

Pour de plus amples renseignements:

Dernières mises à jour: octobre 31 2009