La dépression: traitement par prise de médicamentsLLa dépression: traitement par prise de médicamentsDepression: Treatment with medicationsFrenchPsychiatrySchool age child (5-8 years);Pre-teen (9-12 years);Teen (13-18 years)NANADrug treatmentCaregivers Adult (19+)NA2016-07-15T04:00:00ZMarijana Jovanovic, MD, FRCPC;Daphne Korczak MD, MSc, FRCPC (Paediatrics), FRCPC (Psychiatry)​;Irfan Mian, MD, FRCPC, DABPN​​​000Health (A-Z) - ProcedureHealth A-Z<p> Découvrez comment les antidépresseurs traitent les symptômes de la dépression.</p><p>Découvrez comment les antidépresseurs traitent les symptômes de la dépression. La dépression peut être traitée par des médicaments, une <a href="/Article?contentid=708&language=French">thérapie et des changements dans le mode de vie</a>, selon les besoins de votre enfant et les recommandations du fournisseur de soins de santé. Cette page décrit les médicaments prescrits le plus souvent pour traiter la dépression..</p><h2>À retenir</h2> <ul><li>Les ISRS contribuent à augmenter le niveau de sérotonine dans le cerveau ce qui réduit la dépression et l'anxiété.</li> <li>Les ISRS prennent habituellement de deux à quatre semaines pour faire de l'effet. Ils doivent être pris pendant au moins six mois à un an après qu'une personne commence à se sentir bien.</li> <li>Dans les effets secondaires fréquents des ISRS, on compte les nausées, les maux de tête et de l'agitation. D'autres effets secondaires, mais rares, consistent en une baisse d'intérêt pour l'activité sexuelle et des pensées suicidaires.</li> <li>Les ISRS sont efficaces pour traiter la dépression modérée à sévère chez les enfants et les adolescents. On peut envisager d'autres médicaments si les ISRS ne fonctionnent pas.</li></ul><h2>Quel type de médicament est habituellement prescrit pour la dépression?</h2> <p>Si votre enfant a besoin de médicaments pour la dépression, on lui prescrira fort probablement un type de médicaments appelés <a href="/Article?contentid=701&language=French">inhibiteurs spécifiques de la recapture de la sérotonine (ISRS)</a>.</p> <p>L'utilisation des ISRS chez les enfants et les adolescents est appuyée par un volume important de données probantes. Les ISRS sont particulièrement utiles lorsque la dépression perturbe de façon importante la vie de l'enfant, en entraînant des difficultés à fréquenter l'école de manière régulière, des troubles du sommeil et une baisse de l'appétit.</p> <p>Parmi les médicaments ISRS, on compte la <a href="/Article?contentid=142&language=French">fluoxétine</a>, la fluvoxamine, la sertraline, le citalopram et l'escitalopram. Ils sont disponibles uniquement sur ordonnance.</p><h2>Comment les ISRS traitent-il la dépression?</h2> <p>Les ISRS fonctionnent en augmentant le niveau de sérotonine dans le cerveau. Cette substance chimique contrôle les sensations de bien-être général et de bonheur. Une personne souffrant de dépression a généralement un plus faible niveau de sérotonine qu'une personne non affectée.</p> <p>Les ISRS peuvent réduire <a href="/Article?contentid=284&language=French">les symptômes de la dépression</a>. Ils peuvent parfois fournir un complément plus rapide à la psychothérapie.</p> <h2>Au bout de combien de temps les ISRS commencent-ils à faire de l'effet?</h2> <p>Il faut habituellement de deux à quatre semaines pour que les ISRS commencent à faire de l'effet. Mais cela peut parfois prendre jusqu'à six semaines.</p> <p>Dans la gamme des ISRS, la fluoxétine est celui qui a fait preuve de la plus grande efficacité chez les enfants et les adolescents souffrant de dépression et d'anxiété. Des études appuient également la prise de citalopram, escitalopram ou sertraline plutôt que de ne rien prendre.</p> <p>Les réactions aux ISRS étant différentes d'une personne à l'autre, il peut être nécessaire d'essayer plusieurs médicaments avant d'obtenir l'effet désiré. Les enfants et les adolescents commencent habituellement avec une très faible dose d'ISRS, de sorte qu'il peut être nécessaire d'augmenter la dose petit à petit.</p> <h2>Pendant combien de temps mon enfant peut-il avoir besoin de prendre un ISRS?</h2> <p>Il est généralement recommandé de continuer à prendre un ISRS jusqu'à ce que le patient se sente bien pendant six à 12 mois.</p> <h2>Les effets secondaires des ISRS</h2> <p>Comme les autres médicaments, les ISRS ont des effets secondaires. Certains de ces effets, notamment la nausée, les maux de tête, les étourdissements et l'agitation, se résorbent habituellement sous une à deux semaines. Le médecin de votre enfant ou de votre adolescent surveillera de près ces effets.</p> <p>La plupart des adolescents tolèrent bien les ISRS, sans éprouver d'effets secondaires. Cependant, certains adolescents qui prennent des doses plus élevées peuvent éprouver une baisse d'intérêt pour l'activité sexuelle et une réduction de la réceptivité sexuelle ainsi que d'autres effets secondaires. Il suffit d'ajuster la dose pour éliminer ces effets.</p> <p>Chez certains enfants et adolescents, les ISRS peuvent, au début, aggraver la situation, mais il est important d'être patient et de donner au médicament le temps de faire son effet.</p> <p>Un des effets indésirables, rare, mais grave est l'augmentation des <a href="/Article?contentid=291&language=French">pensées suicidaires</a>. Cela peut se produire chez 2 pour cent des adolescents traités aux ISRS, au début du traitement ou lors de l'augmentation du dosage.</p><h2>Sources</h2><p>Emslie, G., et al., <a href="http://www.jaacap.com/article/S0890-8567%2809%2961801-3/fulltext?showall=true=" target="_blank">Treatment for Adolescents with Depression Study (TADS): safety results</a>. J Am Acad Child Adolesc Psychiatry, 2006. 45(12): p. 1440-55.</p><p>Bridge, J.A., et al., <a href="http://jamanetwork.com/journals/jama/fullarticle/206656" target="_blank">Clinical response and risk for reported suicidal ideation and suicide attempts in pediatric antidepressant treatment: a meta-analysis of randomized controlled trials</a>. Jama, 2007. 297(15): p. 1683-96.</p><br>
Depression: Treatment with medicationsDDepression: Treatment with medicationsDepression: Treatment with medicationsEnglishPsychiatrySchool age child (5-8 years);Pre-teen (9-12 years);Teen (13-18 years)NANADrug treatmentCaregivers Adult (19+)NA2016-07-15T04:00:00ZMarijana Jovanovic, MD, FRCPC;Daphne Korczak MD, MSc, FRCPC (Paediatrics), FRCPC (Psychiatry)​;Irfan Mian, MD, FRCPC, DABPN​​​000Health (A-Z) - ProcedureHealth A-Z<p>Learn how antidepressants treat the symptoms of depression.</p><p>Depression can be treated with medications, <a href="/Article?contentid=708&language=English">therapy and lifestyle changes </a> , depending on your child's needs and their healthcare provider's recommendations. This page describes the medications that are most commonly prescribed to treat depression.</p><h2>Key points</h2> <ul> <li>SSRIs work by increasing the level of serotonin in the brain, which reduces depression and anxiety.</li> <li>SSRIs usually take two to four weeks to start working. They should be taken for at least six months to a year after a person starts feeling well.</li> <li>Common side effects of SSRIs include nausea, headaches and restlessness. Other side effects, some of which are rare, include reduced sexual interest and suicidal thoughts.</li> <li>SSRIs are effective for treating moderate to severe depression in children and teens. Other medications may be considered if SSRIs do not work.</li> </ul><h2>What type of medication is usually prescribed for depression?</h2> <p>If your child needs medication to treat depression, they will most likely be prescribed a class of medications called <a href="/Article?contentid=701&language=English">selective serotonin reuptake inhibitors (SSRIs)</a>.</p> <p>A large volume of evidence supports the use of SSRIs in children and teens. They are especially useful when depression significantly disrupts a child's routine, such as difficulty with attendance at school, poor sleep patterns and reduced appetite.</p> <p>Examples of SSRI medications include <a href="/Article?contentid=142&language=English">fluoxetine</a>, fluvoxamine, sertraline, citalopram and escitalopram. They are available only with a prescription.</p><h2>How SSRIs treat depression</h2><p>SSRIs work by increasing levels of the chemical serotonin in the brain. This chemical is involved with feelings of general wellbeing and happiness. A person with depression typically has lower levels of serotonin than someone without these disorders.</p><p>SSRIs can reduce <a href="/Article?contentid=284&language=English">symptoms of depression</a>. They can sometimes provide a faster and additional benefit to psychotherapy.</p><h2>How long do SSRIs take to start working?</h2><p>SSRIs typically take two to four weeks to start working. Sometimes they can take up to six weeks.</p><p>Of the range of SSRIs that exist, fluoxetine has the most evidence for effectiveness in children and teens with depression and <a href="/Article?contentid=18&language=English">anxiety​</a>​. Citalopram, escitalopram and sertraline also have studies showing benefits over not taking medication at all.</p><p>Because people can have different responses to different SSRIs, your child may need to try more than one medication before achieving the desired effect. Children and teens usually start on very low dose of SSRIs, so they may also need to increase their dose over time.</p> <h2>How long might my child need to take an SSRI?</h2><p>It is usually recommended that a person continue taking an SSRI until they are feeling well for six to 12 months.</p><h2>What are the side effects of SSRIs?</h2><p>Like other medications, SSRIs have side effects. Some of these effects, such as nausea, headaches, dizziness and restlessness, resolve within one to two weeks. Your child or teen's doctor will monitor your child closely to watch for these effects.</p><p>Most teens tolerate SSRIs well, without any side effects. However, some teens on higher doses can experience lower interest in sexual activity and reduced sexual responsiveness as well as other side effects. These can be addressed by adjusting the medication.</p><p>Some children and teens may find that an SSRI will make them feel worse in some ways at first, but it is important to be patient and give the medication a chance to work.</p><p>Rare but serious side effects include an increase in <a href="/Article?contentid=291&language=English">suicidal thoughts​</a>. This occurs in up to 2 per cent of teens treated with SSRIs, usually when treatment starts or the dose is increased.</p><h2>Further information</h2><p>For more information on depression, please see the following pages:</p><p><a href="/Article?contentid=19&language=English">Depression: Overview</a></p><p><a href="/Article?contentid=284&language=English">Depression: Signs and symptoms</a></p><p><a href="/Article?contentid=708&language=English">Depression: Treatment with psychotherapy and lifestyle changes</a></p> <h2>Resources</h2><p>Emslie, G., et al (2006). <a href="http://www.jaacap.com/article/S0890-8567%2809%2961801-3/fulltext?showall=true=" target="_blank">Treatment for Adolescents with Depression Study (TADS): safety results</a>. <em>Journal of the American Academy of Child & Adolescent Psychiatry</em>. 45(12):1440-1455. doi:10.1097/01.chi.0000240840.63737.1d</p><p>Bridge, J.A., et al (2007). <a href="http://jamanetwork.com/journals/jama/fullarticle/206656" target="_blank">Clinical response and risk for reported suicidal ideation and suicide attempts in pediatric antidepressant treatment: a meta-analysis of randomized controlled trials</a>. <em>Journal of the American Medical Association</em>. 297(15):1683-1696. doi:10.1001/jama.297.15.1683</p>

 

 

La dépression: traitement par prise de médicaments707.000000000000La dépression: traitement par prise de médicamentsDepression: Treatment with medicationsLFrenchPsychiatrySchool age child (5-8 years);Pre-teen (9-12 years);Teen (13-18 years)NANADrug treatmentCaregivers Adult (19+)NA2016-07-15T04:00:00ZMarijana Jovanovic, MD, FRCPC;Daphne Korczak MD, MSc, FRCPC (Paediatrics), FRCPC (Psychiatry)​;Irfan Mian, MD, FRCPC, DABPN​​​000Health (A-Z) - ProcedureHealth A-Z<p> Découvrez comment les antidépresseurs traitent les symptômes de la dépression.</p><p>Découvrez comment les antidépresseurs traitent les symptômes de la dépression. La dépression peut être traitée par des médicaments, une <a href="/Article?contentid=708&language=French">thérapie et des changements dans le mode de vie</a>, selon les besoins de votre enfant et les recommandations du fournisseur de soins de santé. Cette page décrit les médicaments prescrits le plus souvent pour traiter la dépression..</p><h2>À retenir</h2> <ul><li>Les ISRS contribuent à augmenter le niveau de sérotonine dans le cerveau ce qui réduit la dépression et l'anxiété.</li> <li>Les ISRS prennent habituellement de deux à quatre semaines pour faire de l'effet. Ils doivent être pris pendant au moins six mois à un an après qu'une personne commence à se sentir bien.</li> <li>Dans les effets secondaires fréquents des ISRS, on compte les nausées, les maux de tête et de l'agitation. D'autres effets secondaires, mais rares, consistent en une baisse d'intérêt pour l'activité sexuelle et des pensées suicidaires.</li> <li>Les ISRS sont efficaces pour traiter la dépression modérée à sévère chez les enfants et les adolescents. On peut envisager d'autres médicaments si les ISRS ne fonctionnent pas.</li></ul><h2>Quel type de médicament est habituellement prescrit pour la dépression?</h2> <p>Si votre enfant a besoin de médicaments pour la dépression, on lui prescrira fort probablement un type de médicaments appelés <a href="/Article?contentid=701&language=French">inhibiteurs spécifiques de la recapture de la sérotonine (ISRS)</a>.</p> <p>L'utilisation des ISRS chez les enfants et les adolescents est appuyée par un volume important de données probantes. Les ISRS sont particulièrement utiles lorsque la dépression perturbe de façon importante la vie de l'enfant, en entraînant des difficultés à fréquenter l'école de manière régulière, des troubles du sommeil et une baisse de l'appétit.</p> <p>Parmi les médicaments ISRS, on compte la <a href="/Article?contentid=142&language=French">fluoxétine</a>, la fluvoxamine, la sertraline, le citalopram et l'escitalopram. Ils sont disponibles uniquement sur ordonnance.</p><h2>Comment les ISRS traitent-il la dépression?</h2> <p>Les ISRS fonctionnent en augmentant le niveau de sérotonine dans le cerveau. Cette substance chimique contrôle les sensations de bien-être général et de bonheur. Une personne souffrant de dépression a généralement un plus faible niveau de sérotonine qu'une personne non affectée.</p> <p>Les ISRS peuvent réduire <a href="/Article?contentid=284&language=French">les symptômes de la dépression</a>. Ils peuvent parfois fournir un complément plus rapide à la psychothérapie.</p> <h2>Au bout de combien de temps les ISRS commencent-ils à faire de l'effet?</h2> <p>Il faut habituellement de deux à quatre semaines pour que les ISRS commencent à faire de l'effet. Mais cela peut parfois prendre jusqu'à six semaines.</p> <p>Dans la gamme des ISRS, la fluoxétine est celui qui a fait preuve de la plus grande efficacité chez les enfants et les adolescents souffrant de dépression et d'anxiété. Des études appuient également la prise de citalopram, escitalopram ou sertraline plutôt que de ne rien prendre.</p> <p>Les réactions aux ISRS étant différentes d'une personne à l'autre, il peut être nécessaire d'essayer plusieurs médicaments avant d'obtenir l'effet désiré. Les enfants et les adolescents commencent habituellement avec une très faible dose d'ISRS, de sorte qu'il peut être nécessaire d'augmenter la dose petit à petit.</p> <h2>Pendant combien de temps mon enfant peut-il avoir besoin de prendre un ISRS?</h2> <p>Il est généralement recommandé de continuer à prendre un ISRS jusqu'à ce que le patient se sente bien pendant six à 12 mois.</p> <h2>Les effets secondaires des ISRS</h2> <p>Comme les autres médicaments, les ISRS ont des effets secondaires. Certains de ces effets, notamment la nausée, les maux de tête, les étourdissements et l'agitation, se résorbent habituellement sous une à deux semaines. Le médecin de votre enfant ou de votre adolescent surveillera de près ces effets.</p> <p>La plupart des adolescents tolèrent bien les ISRS, sans éprouver d'effets secondaires. Cependant, certains adolescents qui prennent des doses plus élevées peuvent éprouver une baisse d'intérêt pour l'activité sexuelle et une réduction de la réceptivité sexuelle ainsi que d'autres effets secondaires. Il suffit d'ajuster la dose pour éliminer ces effets.</p> <p>Chez certains enfants et adolescents, les ISRS peuvent, au début, aggraver la situation, mais il est important d'être patient et de donner au médicament le temps de faire son effet.</p> <p>Un des effets indésirables, rare, mais grave est l'augmentation des <a href="/Article?contentid=291&language=French">pensées suicidaires</a>. Cela peut se produire chez 2 pour cent des adolescents traités aux ISRS, au début du traitement ou lors de l'augmentation du dosage.</p><h2>Sources</h2><p>Emslie, G., et al., <a href="http://www.jaacap.com/article/S0890-8567%2809%2961801-3/fulltext?showall=true=" target="_blank">Treatment for Adolescents with Depression Study (TADS): safety results</a>. J Am Acad Child Adolesc Psychiatry, 2006. 45(12): p. 1440-55.</p><p>Bridge, J.A., et al., <a href="http://jamanetwork.com/journals/jama/fullarticle/206656" target="_blank">Clinical response and risk for reported suicidal ideation and suicide attempts in pediatric antidepressant treatment: a meta-analysis of randomized controlled trials</a>. Jama, 2007. 297(15): p. 1683-96.</p><br>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/depression_medication.jpg

Nous tenons à remercier nos commanditaires

AboutKidsHealth est fier de collaborer avec les commanditaires suivants, qui nous aident à accomplir notre mission, qui consiste à améliorer la santé et le mieux-être des enfants canadiens et étrangers, en leur donnant accès sur Internet à des renseignements sur les soins de santé.