AboutKidsHealth (FR) AKH-Article

 

 

Le VIH et les adolescentsLLe VIH et les adolescentsHIV and teensFrenchInfectious DiseasesTeen (13-18 years)BodyImmune systemConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)NA2013-12-18T05:00:00ZDebra Louch, RN;Ari Bitnun, MD, MSc, FRCPC;Stanley Read, MD, PhD, FRCPC, FAAP;Georgina MacDougall, RN;Miriam Kaufman, BSN, MD, FRCPC8.0000000000000064.00000000000003090.00000000000Health (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p>Des renseignements sur le VIH pour les adolescents – comment on contracte l’infection, la prise en charge du VIH, la divulgation de sa séropositivité et la transition vers les soins pour adultes. </p><h2>Qu’est-ce que le VIH?</h2><p>Le <a href="/Article?contentid=910&language=French">VIH</a> est le virus de l’immunodéficience humaine. Il s’attaque à certains globules blancs du système immunitaire qui permettent à l’organisme de combattre les infections. Les cellules ciblées portent divers noms : cellules CD4, cellules CD4+, cellules T, lymphocytes auxilliaires ou lymphocytes CD4. Le VIH infecte les cellules CD4 et affaiblit le système immunitaire au fil du temps, d’où le risque d’autres infections graves.</p><p>Les personnes infectées par le VIH sont dites séropositives tandis et celles qui ne le sont pas sont dites séronégatives.</p><h2>À retenir</h2> <ul> <li>Le VIH est un virus qui détruit des globules blancs particuliers du système immunitaire.</li> <li>Il peut être transmis par contact avec les liquides organiques (sang, salive, sperme et sécrétions vaginales) durant les relations sexuelles de même que durant la grossesse et l’allaitement.</li> <li>Quand vous serez prêt à avoir des relations sexuelles, utilisez À LA FOIS des préservatifs, un lubrifiant et un moyen de contraception. Ces précautions réduiront les risques de transmission du VIH, d’ITS et de grossesse non souhaitée.</li> <li>Le fait de peu à peu vous occuper de votre santé et de la prise de vos médicaments et d’avoir une plus grande autonomie facilitera votre transition vers les services de soins de santé aux adultes lorsque vous aurez atteint l’âge de 18 ans.</li> </ul><h2>Comment contracte-t-on le VIH</h2> <h3>Les enfants peuvent contracter le VIH des façons suivantes :</h3> <ul> <li>Les femmes séropositives peuvent, à leur insu, transmettre le VIH à leur bébé pendant la grossesse, à l’accouchement ou durant l’allaitement. Certaines ne savent pas qu’elles sont infectées par le virus avant de devenir enceintes et de subir un test de dépistage sanguin. C’est de cette façon que la plupart des enfants sont infectés. Si vous êtes séropositive et enceinte, nous vous recommandons de consulter notre page Web <a href="/Article?contentid=908&language=French">Le VIH et la grossesse</a>. Vous y apprendrez comment réduire le risque de transmission du virus à votre bébé et de quelle manière déterminer si votre bébé est infecté.</li> <li>Certains enfants contractent le VIH au cours d’une transfusion de sang ou de produits sanguins contaminés. Cependant, cela se produit habituellement dans les pays où aucun dépistage du VIH n’est fait dans les dons de l’approvisionnement en sang. Les enfants peuvent aussi être infectés par des seringues ou des instruments chirurgicaux qui n’ont pas été nettoyés et stérilisés de façon appropriée.</li> <li>Les enfants ayant subi des sévices sexuels peuvent être infectés par le VIH.</li> </ul> <h3>Les adolescents et les adultes peuvent contracter le VIH des façons suivantes :</h3> <ul> <li>Les relations sexuelles anales, vaginales ou orales non protégées avec un partenaire séropositif peuvent se solder par une infection à VIH.</li> <li>Le partage de seringues (pour l’injection de drogues) ou d’aiguilles (pour les tatouages ou le perçage corporel) ayant servi à une personne contaminée constitue un facteur de risque.</li> <li>Certains peuvent contracter le VIH au cours de transfusion de sang ou de produits sanguins contaminés ou être infectés par des seringues ou des instruments chirurgicaux contaminés qui n’ont pas été nettoyés et stérilisés de façon appropriée.</li> </ul><h2>Médicaments</h2> <h3>À quel moment est-il recommandé de commencer un traitement?</h3> <p>Vous et votre fournisseur de soins de santé devrez tenir compte de nombreux facteurs pour commencer à envisager votre traitement. Voici certains des principaux renseignements dont vous devrez tenir compte :</p> <ul> <li>vos antécédents (temps qui s’est écoulé depuis le diagnostic, symptômes et autres infections),</li> <li>votre numération de cellules CD4,</li> <li>votre charge virale (quantité de copies du virus dans le sang).</li> </ul> <p>Il ne suffit pas que le traitement s’impose à des fins médicales pour l’amorcer. Vous devrez être résolu à prendre sans faute vos médicaments pour qu’ils soient efficaces. Le fait d’en discuter avec les membres de votre équipe de soins de santé, les personnes de votre réseau de soutien et les personnes séropositives que vous côtoyez vous permettra peut-être de déterminer si vous êtes prêt.</p> <p>Si les membres de votre équipe de soins de santé jugent que vous devriez démarrer le traitement et que vous y êtes disposé, l’étape suivante consistera à choisir le traitement approprié. Il existe de nombreuses combinaisons possibles de médicaments. Vous et votre équipe de soins de santé devez choisir une combinaison efficace.</p> <p>Il est important que vous vous souveniez de trois notions à mesure que vous apprenez à gérer vos médicaments :</p> <ul> <li>efficacité : mesure dans laquelle vos médicaments permettent de réduire votre charge virale et d’augmenter votre numération de cellules CD4,</li> <li>durée d’action : période pendant laquelle vos médicaments demeurent efficaces,</li> <li>tolérance : facilité avec laquelle vous prenez vos médicaments, effets secondaires éventuels et gravité de ceux-ci.</li> </ul> <p>Pour plus de renseignements sur un médicament particulier, consultez le site Web <a href="http://www.sickkids.ca/Go-Positive/Medications/index.html">Positively Good 2 Go</a> (en anglais seulement) de SickKids.</p> <h3>Comment prendre vos médicaments</h3> <p>La dose et la fréquence de prise de vos médicaments variera pour chacun d’eux. Votre équipe de soins de santé vous dira comment et à quel moment les prendre. Ce qui importe avant tout, c’est de vous souvenir de prendre vos médicaments et d’intégrer à votre routine des rappels qui vous aideront à respecter votre horaire. Vos médicaments ne seront efficaces que si vous les prenez tous les jours à l’heure fixée.</p> <p>Il peut être difficile de respecter l’horaire de prise de vos médicaments, mais votre santé à long terme en dépend. Le fait de devenir plus autonome dans la gestion de vos médicaments vous aidera à vous préparer à la transition vers les services de soins de santé aux adultes. Voici des façons conseillées pour ne pas oublier de prendre vos médicaments :</p> <ul> <li>Faites une liste de vos médicaments en y précisant la date et l’heure auxquelles vous devez les prendre, et collez-la sur le miroir de votre salle de bain avec du ruban adhésif. Vous pouvez aussi vous servir de papier quadrillé pour la liste et cocher la case correspondant à chaque médicament quand vous l’aurez pris.</li> <li>Placez vos médicaments à un endroit qui vous permettra de vous rappeler de les prendre à l’heure fixée. Par exemple, mettez votre dose du matin à côté de votre réveil.</li> <li>Utilisez un pilulier (dosette), lequel vous permettra de ranger vos médicaments par dose et vous aidera à ne pas en sauter.</li> <li>Si vous utilisez un ordinateur, vous pourriez télécharger des « feuillets autoadhésifs » pour afficher un rappel à l’écran.</li> <li>Réglez votre cellulaire ou tout autre appareil mobile pour qu’il sonne aux heures où vous devez prendre vos médicaments.</li> </ul> <h3>L’importance de ne pas oublier de prendre vos médicaments</h3> <p>Le fait de sauter des doses de médicaments peut permettre au virus de se reproduire plus facilement, ce qui augmenterait donc la quantité de copies de VIH (charge virale accrue) que vous avez dans votre sang. Lorsque la charge virale augmente, le virus peut acquérir une résistance aux médicaments et affaiblir davantage votre système immunitaire. Le fait de sauter quelques doses suffit pour déclencher ces phénomènes. Si le virus acquiert une résistance à vos médicaments, d’autres antiviraux agissant de façon similaire risquent également d’être inefficaces.</p> <p>NE cessez PAS de prendre les médicaments qui vous sont prescrits sans en parler préalablement à votre médecin.</p> <h2>Effets secondaires des médicaments anti-VIH</h2> <p>Chez la plupart des gens, les médicaments anti-VIH n’ont aucun effet secondaire. Lorsque des effets se manifestent, leur importance varie de très faible à très grave. Les médicaments anti-VIH déclenchent leurs propres effets secondaires, mais ils en ont également en commun. Pour connaître les effets secondaires particuliers de vos médicaments, consultez la fiche de renseignements de chacun d’eux.</p> <p>Les effets secondaires les plus courants sont les suivants :</p> <ul> <li>troubles digestifs (comme des nausées, des vomissements, la perte d’appétit, les diarrhées et la flatulence),</li> <li>éruptions cutanées.</li> </ul> <p>Les effets secondaires plus graves ci-dessous peuvent se manifester, mais ils sont plus rares :</p> <ul> <li>réactions allergiques,</li> <li>syndrome lipodystrophique (syndrome rare provoquant une redistribution de la graisse dans l’organisme).</li> <li>toxicité hépatique (dommages au foie).</li> </ul> <p>Pour plus de renseignements sur les effets secondaires, consultez<a href="/Article?contentid=910&language=French">Le VIH et le sida </a> et <a href="http://www.sickkids.ca/Go-Positive/index.html">Positively Good 2 Go</a>.</p> <h3>Gestion des effets secondaires</h3> <p>Assurez-vous de toujours signaler sans tarder à votre équipe de soins de santé les symptômes que vous présentez. Ces derniers peuvent être causés par un médicament. Il peut être indiqué de continuer de prendre le médicament quand les effets secondaires ne sont pas trop graves, car ils peuvent s’atténuer ou disparaître d’eux-mêmes.</p> <p>Si un médicament entraîne un effet secondaire qui est marqué ou que vous ne pouvez pas supporter, vous devrez peut-être cesser de le prendre. Discutez des possibilités qui s’offrent à vous avec votre équipe de soins de santé avant d’arrêter de prendre tout médicament.</p> <p>Assurez-vous que votre équipe de soins de santé connaît tous les médicaments et les suppléments (par exemple, vitamines et herbes médicinales) que vous prenez, car les effets secondaires peuvent parfois être causés par leurs interactions.</p> <p>Vous devriez aussi discuter avec votre équipe de soins de santé des effets secondaires possibles de tout nouveau médicament (y compris les produits naturels et à base d’herbes médicinales) avant de commencer à le prendre.</p> <h3>Interactions entre les médicaments</h3> <p>Les antirétroviraux peuvent réagir avec d’autres médicaments, lesquels peuvent en renforcer ou en affaiblir l’effet. Dans certains cas, ce sont les antirétroviraux qui augmenteront ou réduiront l’effet d’autres médicaments.</p> <p>Conservez une liste de tous les médicaments que vous prenez, y compris les autres médicaments sur ordonnance et ceux en vente libre dans les pharmacies ainsi que les vitamines et les suppléments à base d’herbes médicinales.</p>
HIV and teensHHIV and teensHIV and teensEnglishInfectious DiseasesTeen (13-18 years)BodyImmune systemConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)NA2013-12-18T05:00:00ZDebra Louch, RN;Ari Bitnun, MD, MSc, FRCPC;Stanley Read, MD, PhD, FRCPC, FAAP;Georgina MacDougall, RN;Miriam Kaufman, BSN, MD, FRCPC8.2000000000000062.50000000000003097.00000000000Health (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p>Information on HIV for teens including how people get HIV, managing HIV, disclosure and transitioning to adult health care.<br></p><h2>What is HIV?</h2><p>HIV stands for human immunodeficiency virus. <a href="/Article?contentid=910&language=English">HIV</a> is a virus that infects certain white blood cells of the <a href="/Article?contentid=926&language=English">immune system</a>. These white blood cells fight off infections. These cells have got several names: CD4 cells, CD4+ cells, T cells, helper cells or CD4 lymphocytes. HIV destroys CD4 cells and makes the immune system weaker over time. This puts a person at risk of other serious infections.</p><p>People who are infected with HIV are called HIV-positive. People who are not infected with HIV are called HIV-negative.</p><h2>Key points</h2><ul><li>HIV is a virus that destroys special white blood cells of the immune system.</li><li>HIV can be transmitted through contaminated body fluids (blood, saliva, semen and vaginal secretions), during sexual intercourse and during pregnancy and breastfeeding.</li><li>When you are ready to have sex, use condoms AND lubrication AND contraception. This will protect you and your partner from HIV transmission, protect you both from STIs and from unwanted pregnancy.</li><li>Slowly taking charge of your health, medications and becoming independent will help you transition into adult care when you turn 18.</li></ul><h2>How people get HIV</h2> <h3>Children can get HIV in the following ways:</h3> <ul> <li>A woman infected with HIV can unknowingly pass it onto her baby during pregnancy, at birth or after pregnancy through breastfeeding. Some women do not know they have HIV until they are pregnant and get tested. If you are HIV-positive and having a baby, please visit our page that explains how to <a href="/Article?contentid=908&language=English">lower the risk that your baby will get HIV</a> and how to find out if your baby is infected.</li> <li>Some children get HIV through blood or blood products that have HIV in them. This usually happens in countries where the blood supply is not tested. Some children also get HIV through contaminated needles or surgical equipment, if the surgical equipment and needles are not properly cleaned and sterilized.</li> <li>Children who have been abused can become infected with HIV.</li> </ul> <h3>Teenagers and adults can get HIV in the following ways:</h3> <ul> <li>Unprotected anal, vaginal or oral sex with an infected partner can lead to HIV infection.</li> <li>Sharing needles that have been in contact with contaminated blood, such as in drug use, tattooing or body piercing.</li> <li>Some people can get HIV through contaminated blood or blood products, or through needles or surgical equipment that were not properly cleaned and sterilized.</li> </ul><h2>Medication</h2> <h3>When is the right time to start a treatment?</h3> <p>There are many factors that must be considered when you and your health-care team start thinking about treatment. Some of the main factors that need to be considered when deciding to start treatment include:</p> <ul> <li>your history (time since diagnosis, symptoms, other infections)</li> <li>your CD4 count (the number of CD4 cells in your blood)</li> <li>your viral load (the amount of viruses in your blood)</li> </ul> <p>Starting treatment is not just about medical reasons. You have to commit to taking the medications all the time for them to work effectively. Talking with your health-care team, your support network and some of your peers living with HIV might help you decide whether to start a treatment.</p> <p>If your health-care team thinks you should start treatment and you feel ready to do so, the next step is to choose the right treatment. There is no single best treatment combination. You and your health-care team need to decide on a combination that will work for you.</p> <p>Three important words for you to remember as you learn to manage your HIV medications are:</p> <ul> <li>Efficacy: How well they work to lower your viral load and increase your CD4 count.</li> <li>Durability: How long they remain effective.</li> <li>Tolerability: How easy it is for you to take the medications, what side effects may occur and how serious they are.</li> </ul> <p>For more information on specific medications, visit SickKids <a href="http://www.sickkids.ca/Go-Positive/Medications/index.html">Positively Good 2 Go</a> website. </p> <h3>How to take your medications</h3> <p>Each medication has different dosing and frequency. Your health-care team will tell you how and when to take the medication. The most important thing is to remember to take your medications and create a routine with reminders that will help you. Your medications will only work if you take them at the right time every day.</p> <p>Sticking to the schedule (adherence) can be difficult but is important for your long-term health. Becoming more independent in managing your medications will help you prepare for adult health care. Here are tips to help you remember your medications:</p> <ul> <li>Write a list with the medications, time and date and tape the list to the mirror in your bathroom. You can also print this on a grid and check off each medication after you take it.</li> <li>Put the pill bottles where you will remember them at the time of day they are scheduled. For example, put your morning dose beside your alarm clock.</li> <li>Use a pill box (dosette) to help you organize and remember to take your medications.</li> <li>If you use a computer, download 'sticky notes' to have a reminder on your desk top.</li> <li>Set alarm times on your cell phone or mobile device to go off when medications are scheduled.</li> </ul> <h3>The importance of not forgetting to take your medications</h3> <p>Missing doses of medicines can allow the virus to replicate more easily. This will lead to an increase in the amount of HIV in your blood (increased viral load). When this happens, the virus can become resistant to the medication you are taking. This also risks your immune system being further damaged. A few missed doses can be enough for this to happen. If the virus becomes resistant to the medications you are taking, other antiretroviral medications that work in a similar way may also become ineffective.</p> <p>Do NOT stop medications without speaking to your doctor first.</p> <h2>Side effects of HIV medication</h2> <p>Most people do not have side effects from the anti-HIV medication. When side effects do happen, they can range from very mild to very severe. Every medication has its own unique side effects but there are some common ones. For unique side effects, refer to the information sheets for each medication.</p> <p>The most common side effects are:</p> <ul> <li>digestive problem (such as nausea, vomiting, loss of appetite, diarrhea and excess gas)</li> <li>rash</li> </ul> <p>Some more serious side effects may happen, but are rarer. They include:</p> <ul> <li>allergic reaction</li> <li>lipodystrophy syndrome (a rare syndrome affecting the location of the body fat)</li> <li>liver toxicity (damage to your liver)</li> </ul> <p>For more information on side effects, visit <a href="/Article?contentid=910&language=English">HIV and AIDS</a> and <a href="http://www.sickkids.ca/Go-Positive/index.html">Positively Good 2 Go</a>.</p> <h3>Managing side effects</h3> <p>Always talk with your health-care team as soon as possible about any symptom you have. It may be a side effect of a medication. If the side effect is not too serious, waiting it out may be an option. Sometime side effects improve or go away on their own.</p> <p>If the side effect is severe, or bothers you too much, the medicine may need to be stopped. Discuss your options with your health-care team before stopping any medications.</p> <p>Make sure your health-care team knows all the medications and supplements (such as vitamins and herbal medicine) you are taking because sometimes side effects can be due to interactions between medications.</p> <p>You should speak to your health-care team about possible side effects before starting any new treatments (including natural and herbal).</p> <h3>Medication interactions</h3> <p>Antiretroviral medications may have interactions with other medications. Other medications may lower or increase the effect of antiviral medications, or in some cases, the antiviral medication may lower or increase the effect of other medications.</p> <p>Keep a list of all medications you are taking, including other prescription medications, medications that you can buy in the pharmacy without a prescription, and vitamins or herbal supplements.</p>

 

 

 

 

Nous tenons à remercier nos commanditaires

AboutKidsHealth est fier de collaborer avec les commanditaires suivants, qui nous aident à accomplir notre mission, qui consiste à améliorer la santé et le mieux-être des enfants canadiens et étrangers, en leur donnant accès sur Internet à des renseignements sur les soins de santé.