Puberté chez les filles

 
Qu’est-ce que la puberté?

La puberté est une étape du développement. Elle survient lorsque le corps de votre enfant commence à changer et devient adulte. Pendant la puberté, le cerveau de votre enfant libère des hormones. Cette période est marquée par des changements physiques. Elle comprend le commencement de la sexualité et la capacité à se reproduire. La puberté rend possible la grossesse chez votre fille.

Comment la puberté touche-t-elle les filles?

Chez les filles, la puberté commence par une poitrine qui prend de l’ampleur (phénomène appelé « bourgeons ») et la croissance de poils doux autour du vagin. Les bourgeons sont des bosses sous-cutanées sensibles et dures qui se forment sous les mamelons. Au fil du temps, les seins prennent de l’ampleur et gonflent. Ils deviendront moins sensibles. À la même période, votre fille grandira et gagnera du poids. Du poil poussera sous ses aisselles et les glandes sudoripares se développeront.

Le début de la période des menstruations survient à la fin de l’étape de la puberté. Les menstruations​ sont le déversement sanguin mensuel provenant de l’utérus lorsqu’il y a absence de grossesse. Ce phénomène produit des saignements vaginaux. C’est l’étape de la vie d’une jeune fille où son corps est alors capable d'entrer en gestation.

La puberté est aussi caractérisée par la sudation, l’acné et les odeurs corporelles.

Il se peut que les filles ressentent de nouvelles sensations. Elles peuvent se comporter différemment avec leurs parents et leurs pairs.

Quand la puberté débute-t-elle chez les filles?

L’âge auquelle débute la puberté est unique pour chaque enfant. Habituellement, les changements physiques surviennent vers 10 ans.

La plupart des filles ont leurs règles 2 ans après qu’ait débuté la formation de la poitrine. En moyenne, les filles ont leurs premières règles à l'âge de 12 ou 13 ans. Chez certaines d’entre elles, les menstruations débutent vers 8 ou 9 ans. Pour d’autres, elles ne commencent que vers le milieu de l’adolescence.

À 15 ou 16 ans, le corps d’une fille atteint ses proportions d’adulte. On remarque chez les jeunes femmes des mamelons et des aréoles foncés (la zone autour des mamelons). Elles ont aussi des hanches plus courbées, des poils pubiens plus épais et des cuisses plus fortes.

Consultez votre médecin si votre fille présente des signes de puberté avant l'âge de 8 ans. Consultez également votre médecin si votre fille ne montre pas de signes de puberté à 15 ans.

Comment aider votre fille à se préparer à la puberté

Communication ouverte

Encouragez votre fille à poser des questions sur la puberté. Elle doit pouvoir se sentir libre de les poser sans peur ni jugement. Les amis de votre fille et Internet ne doivent pas être ses seules sources d’éducation. Si c’est le cas, il est possible qu’elle reçoive des conseils erronés.

Si votre fille n’a pas relevé le sujet à l’approche de la préadolescence, entamez la conversation avec elle. Vous pouvez commencer en lui demandant ce qu’elle sait sur la puberté. Donnez-lui autant de renseignements que vous croyez lui être utile. De nombreuses petites discussions peuvent couvrir divers sujets. Il est possible que vous vouliez discuter d'une hygiène de base, de la maturité sexuelle ou de la grossesse chez les adolescentes. Il est important de discuter à cette étape de la puberté avec votre enfant.

Si vous êtes père monoparental et que vous ne vous sentez pas à l’aise pour discuter du sujet, demandez à une amie ou à une parente d'en parler avec votre fille.

Se préparer avant la puberté

La transition de votre fille vers la puberté se fera beaucoup plus doucement si vous l’aidez à s’y préparer. Discutez des étapes de la puberté avant qu’elle ne les vive. Discutez aussi des « outils » dont votre fille aura besoin pour gérer les signes de puberté. Par exemple, elle aura besoin de savoir se servir des produits d'hygiène féminine lorsque ses règles surviendront. Aussi, les déodorants peuvent s’avérer utiles contre les odeurs corporelles. L’acné peut aussi être une autre question. Si les imperfections ou les boutons sont particulièrement présents, demandez de l’aide à votre médecin.

Autonomie croissante

La puberté est une étape qui marque le début de l’adolescence. Avec elle survient une autonomie croissante. Il se peut que votre fille se dispute davantage avec vous. Elle peut devenir plus désagréable. Il peut lui arriver d’avoir des sautes d’humeur. Par moments, elle peut vouloir être seule.

Il vaut mieux encourager la communication. Tentez de lui montrer que vous l’aimez inconditionnellement. Aussi, assurez-vous de maintenir l’ordre et la routine à la maison. Il est possible que vous ayez à essayer différentes formes de discipline au fur et à mesure que votre fille traverse la puberté et teste vos limites.

Masturbation

La masturbation signifie toucher ses propres parties génitales. La masturbation est normale. Il se peut que les jeunes femmes veuillent se toucher parce que la sensation est agréable. Il n’y a pas de mal à se masturber.

On peut la pratiquer à tout âge. Elle est plus courante chez les enfants plus âgés, les préadolescents, les adolescents et les adultes. Les réprimandes ou les punitions peuvent rendre votre enfant honteux. Ce sentiment peut conduire à des problèmes de sexualité et d'estime de soi plus tard au cours de sa vie. Au lieu de cela, dites-lui que la masturbation est normale mais qu’il vaut mieux la pratiquer en privé.

Changements émotionnels et sexuels

La puberté implique une montée des hormones dans le corps. De nouvelles sensations se développeront envers les pairs ainsi qu'une certaine curiosité sexuelle. Il se peut que votre fille ait des pensées ou des sensations sexuelles. Bon nombre de ses pairs parleront de sexe. Il se peut qu'ils aient des relations sexuelles.

Risques physiques et émotionnels

Il y a des risques physiques associés aux rapports sexuels non protégés. Expliquez à votre fille que les spermatozoïdes contiennent du matériel génétique. La grossesse peut survenir lorsque le sperme fertilise les ovules d’une fille ou d’une femme. Dès que le garçon éjacule du sperme, il est en mesure de faire un enfant avec une fille qui a ses règles. Discutez de l’importance des moyens de contraception avec votre fille.

Parlez aussi de l’usage de condoms (préservatifs) pendant le sexe oral ou les rapports sexuels. Cela peut éviter une infection transmise sexuellement.

Il existe aussi des risques émotionnels associés au sexe. Des questions sur la jalousie, l’insécurité, la confiance et la foi peuvent émerger lorsque les adolescents deviennent actifs sexuellement. De nombreuses filles sont contraintes à devenir actives sexuellement avant qu’elles n'y soient prêtes émotionnellement. Cela peut entraîner une perte de l’estime de soi et une diminution de leur confiance en soi. Parlez à votre fille des risques émotionnels associés au fait d’être sexuellement active. Vous pouvez en discuter avec elle ou vous faire aider par le médecin.

À retenir

  • Parlez de la sexualité à votre fille sur une base continue.
  • Assurez-vous qu’elle soit au courant que la masturbation est normale, mais est un sujet privé.
  • Avoir de courtes conversations sur la sexualité peut s'avérer une meilleure méthode que d'avoir de longues conversations moins fréquentes.
  • Écoutez ses pensées sans jugement et en l’aimant d’un amour inconditionnel.

Mark Feldman, MD, FRCPC

6/29/2010



www.aboutkidshealth.ca