print article
For optimal print results, please use Internet Explorer, Chrome or Safari.

Effets sur la glande thyroïde

Fonction de la glande thyroïde
Get Adobe Flash player
L'hypophyse libère des hormones qui contrôlent la glande thyroïde. La glande thyroïde, quant à elle, libère des hormones qui contrôlent de nombreuses fonctions corporelles.
La radiothérapie dans l’encéphale ou le cou, la chirurgie ou certaines tumeurs comme les craniopharyngiomes peuvent endommager la glande thyroïde et causer des problèmes thyroïdiens. La glande thyroïde est une glande en forme de papillon qui se trouve dans le cou. À la suite de dommages causés par la radiothérapie, la chirurgie ou la tumeur elle-même, la glande thyroïde pourrait ne pas produire assez d’hormones.

Les hormones thyroïdiennes sont des produits chimiques qui régissent bon nombre de processus importants dans le corps qui produisent de l’énergie. Par exemple, les hormones thyroïdiennes régissent la façon dont notre corps utilise l’oxygène et elles dégradent les glucides et le cholestérol qui proviennent de la nourriture. Elles ont aussi un effet sur la croissance et le raisonnement. Quand le corps n’a pas assez d’hormones thyroïdiennes, on nomme cet état l’hypothyroïdisme.

Des problèmes thyroïdiens peuvent se manifester des mois ou des années après le traitement. La Childhood Cancer Survivor Study aux États-Unis a montré que parmi 1 607 personnes atteintes de tumeurs cérébrales, 16 % ont dit avoir des problèmes thyroïdiens.

Quand les taux d’hormones thyroïdiennes sont faibles, de nombreuses fonctions du corps ralentissent. Les symptômes peuvent être très subtils ou encore très évidents. Voici certains des symptômes de l’hypothyroïdisme :

  • fatigue;
  • difficulté de concentration;
  • dépression ou changements d’humeur;
  • faiblesse;
  • gain de poids;
  • peau sèche;
  • constipation;
  • anémie;
  • perte de cheveux;
  • mauvaise croissance.

Quelles sont les causes de ce problème?

La radiothérapie peut causer des problèmes thyroïdiens des deux façons suivantes :

  1. la radiothérapie dans l’encéphale peut endommager l’hypophyse, qui produit l’hormone qui contrôle la glande thyroïde. Normalement, l’hypophyse produit la thyréostimuline (TSH). La TSH signale à la glande thyroïde de produire les hormones thyroïdiennes : la thyroxine (T3) et la triiodothyronine (T4). Si l’hypophyse est endommagée, elle produit moins de TSH. En conséquence, la production d’hormones thyroïdiennes baissera ou arrêtera;
  2. pendant l’irradiation craniospinale, le faisceau de rayonnement peut sortir du corps près de la glande thyroïde. Ce faisant, il peut endommager la glande. En conséquence, la glande ne peut pas produire assez d’hormones thyroïdiennes : la thyroxine (T3) et la triiodothyronine (T4). Au début, l’hypophyse réagira en produisant davantage de TSH.

Quelles sont les méthodes de dépistage?

Pendant les visites cliniques de suivi, le médecin tâtera la glande thyroïde avec sa main et demandera s'il y a des symptômes d’hypothyroïdisme. On vérifiera les taux de TSH et de T4 pendant les analyses de sang. La croissance et la hauteur seront inscrites sur un graphique de croissance. On diagnostique souvent les problèmes thyroïdiens par la présence de symptômes, et on les confirme au moyen d’analyses de sang.

Que peut-on faire?

On peut facilement traiter les faibles taux d'hormones thyroïdiennes avec des hormones thyroïdiennes artificielles. On les prend chaque jour sous forme de comprimé. La décision de le faire doit être prise avec l’équipe de traitement et l’endocrinologue, un médecin spécialisé dans le traitement des problèmes hormonaux.

Quelles seront les répercussions sur l’avenir de votre enfant?

Les enfants affectés devront recevoir un remplacement hormonal pendant toute leur vie. Les femmes à risque d’avoir des problèmes thyroïdiens devraient faire vérifier leurs taux thyroïdiens avant de devenir enceinte et pendant la grossesse afin de s’assurer de la santé de la mère et du fœtus.

Des problèmes thyroïdiens peuvent se produire 10 années ou plus après le traitement, ce qui fait qu’il faudra vérifier les taux d’hormones thyroïdiennes chaque année toute la vie durant. Les enfants qui ont reçu une irradiation craniospinale peuvent développer un kyste ou un cancer thyroïdien. Par conséquent, une partie de leur suivi peut comprendre l’échographie de la glande thyroïde.

Eric Bouffet, MD, FRCPC

8/14/2009




Notes: