print article
For optimal print results, please use Internet Explorer, Chrome or Safari.

Évaluer les bambins et les enfants d’âge préscolaire (de un à quatre ans)

Les bambins sont capables d’exprimer l’intensité de leur douleur. Même les enfants qui ne parlent pas encore ou qui ont un vocabulaire restreint peuvent habituellement exprimer le type de douleur qu’ils ressentent, son intensité, ainsi que l'endroit où elle se situe. Dans la mesure du possible, il est important de poser des questions à l’enfant à propos de sa douleur et de l’encourager à exprimer sa douleur à l'aide de mots qu'il comprend comme « bobo », « aïe » et « mal ». Afin d’obtenir et d’interpréter une réponse utile, il faut s’armer de patience et user d'aptitudes puisque les enfants peuvent refuser de se confier à un étranger dans le milieu hospitalier.

À cet âge, les enfants acquièrent un sentiment d’identité et peuvent se rappeler les incidents douloureux. Cela peut accroître la peur et l’anxiété chez l’enfant. Par exemple, le fait d’apercevoir du sang, même provenant d’une blessure mineure, peut être très alarmant pour un enfant et cet état émotionnel influencera sa réaction à la douleur.

En même temps, cette meilleure compréhension d’eux-mêmes et de ce qui les entoure offre la possibilité d’aider les enfants à composer avec la douleur, ce qui n’est pas le cas pour les bébés. Il est important que les parents reconnaissent la douleur de leur enfant et lui explique ce qui se passe. Lorsqu’un enfant en douleur sait et comprend ce qui se passe, il se sent davantage en contrôle. Cela peut l’aider à composer efficacement avec la douleur. Expliquer à un enfant ce qui se passe et pourquoi cela se passe l’aidera également à ne pas avoir de croyances négatives à propos de la douleur et de ses causes. Les enfants de cet âge peuvent croire que la douleur est une forme de punition pour quelque chose de mal qu’ils ont fait. De plus, les enfants de cet âge ont souvent la « pensée magique », ce qui peut mener à des croyances négatives à propos de la douleur.

Indices comportementaux qui sont des signes douleur

Comme avec les enfants en bas âge, les bambins et les enfants d’âge préscolaire peuvent protéger ou tirer sur un membre ou une autre partie du corps pour exprimer la douleur. Par exemple, on voit souvent les jeunes enfants tirer sur leur oreille lorsqu’ils ont une otite ou un mal d’oreille. Les parents doivent également essayer de relever d’autres changements inhabituels dans le comportement, comme des réactions négatives aux activités qu’ils apprécient habituellement ou un refus de leur aliment ou de leur jouet préféré.

Kim Dionne, RN, MN, NNP

9/15/2009




Notes: