Anesthésie par bloc nerveux : soins à domicile de votre enfant après l’intervention

Votre enfant a subi une anesthésie par blocage nerveux, ce qui veut dire que votre enfant a reçu une injection d’anesthésique local à proximité d’un nerf. L’injection endort le nerf et l’empêche de transporter les messages, donc votre enfant ne ressent aucune douleur dans la région où le nerf va. L’effet peut durer environ six à douze heures, selon le médicament utilisé. Les blocs nerveux servent à réduire ou à supprimer la douleur ressentie après une intervention chirurgicale.

Ces directives vous aideront à prendre soin de votre enfant à la maison après le bloc nerveux.

Il existe différents types d’anesthésie par bloc nerveux

Les blocs nerveux sont souvent faits dans les bras ou les jambes, que l’on appelle aussi les membres.

Écrivez ici l’endroit où votre enfant a reçu le bloc nerveux (par exemple, le bras gauche ou les deux jambes) :

 

Prenez grand soin du membre qui a reçu le bloc nerveux

Après un bloc nerveux, le membre de votre enfant sera engourdi. Il sera donc difficile pour votre enfant de contrôler les mouvements de ce membre.

Si votre enfant a reçu un bloc nerveux à la jambe, ne le laissez pas mettre tout son poids sur cette jambe. Demandez-lui plutôt d’utiliser les béquilles, un fauteuil roulant ou une poussette pour se déplacer.

Si votre enfant a reçu un bloc nerveux dans le bras ou la main, protégez le membre contre toute pression excédentaire. On vous donnera une attelle pour le bras de votre enfant. Servez-vous-en pour soutenir le bras et éviter qu’il pende sans appui.

Après la dissipation de l’effet du bloc nerveux

Après quelques heures, les effets du bloc nerveux de votre enfant se dissiperont. Cela signifie que le soulagement de la douleur cessera. Le médecin ou l’infirmière de votre enfant vous donnera d’autres médicaments contre la douleur à lui donner. Vous devrez les lui donner AVANT que les effets se dissipent.

On demande souvent aux parents de donner les médicaments au premier souper ou coucher qui suit l’opération. De cette manière, les médicaments auront le temps d’agir avant que les effets du bloc nerveux ne s’estompent.

Le médecin ou l’infirmière vous expliqueront quand et comment donner les médicaments contre la douleur à votre enfant.

Écrivez quand et comment donner le médicament ici :

Nouveau médicament pour le soulagement de la douleur

Le médecin de votre enfant pourrait prescrire de la codéine ou de la morphine pour gérer la douleur. On pourrait aussi permettre à votre enfant de prendre de l’acétaminophène (par exemple, du Tylenol) ou de l’ibuprofène (par exemple, du Motrin). Suivez les directives du médecin quand vous donnez ces médicaments à votre enfant.

Le médecin de votre enfant a prescrit :

Nom du médicament :

Quantité à administrer :

Quand l’administrer :

Votre enfant peut aussi prendre :

Nom du médicament :

Quantité à administrer :

Quand l’administrer :

Problèmes à surveiller

Appelez le médecin de votre enfant ou l’hôpital où l’intervention a été faite si :

  • le membre n’a pas retrouvé sa force le lendemain matin;
  • votre enfant éprouve beaucoup de douleur, que les médicaments ne soulagent pas;
  • l’état de votre enfant vous inquiète;
  • vous avez des questions au sujet du bloc nerveux ou des médicaments contre la douleur.

Écrire le numéro de l’hôpital ici :

Écrire le nom du médecin de votre enfant ici :

À retenir

  • Protégez le membre qui a eu le bloc nerveux.
  • Utilisez le médicament prescrit ou recommandé par le médecin de votre enfant.
  • Donnez des médicaments contre la douleur à votre enfant avant que les effets du bloc nerveux ne s’estompent.
Andrew Matisoff, MD
Basem Naser, MBBS, FRCPC
Jennifer Tyrrell, RN, MN, CNeph(c)
11/10/2009



www.aboutkidshealth.ca