Aider votre enfant à composer avec la tumeur

PDF download is not available for Arabic and Urdu languages at this time. Please use the browser print function instead.

Réponses approfondies et discussion sur la tâche extrêmement difficile d’aider votre enfant à composer avec une tumeur cérébrale et à s’y ajuster.

À retenir

  • Avant d’adopter des stratégies d’adaptation particulières, tenez compte des systèmes de valeurs et du style de communication de votre famille.
  • Il existe différentes stratégies d’adaptation que vous pouvez mettre en œuvre avec votre enfant, ses amis et votre famille.

Vous, votre ou vos enfants et les autres membres de la famille pouvez faire face différemment aux effets du diagnostic et du traitement d’une tumeur cérébrale. Essayez de favoriser un espace ouvert et favorable à l’expression des sentiments, des pensées et des questions. Bien que le diagnostic et le traitement puissent avoir une incidence sur votre vie quotidienne, travailler à maintenir une certaine structure peut aider à s’adapter à cette expérience. N’oubliez pas que vous devrez peut-être adopter de nouvelles routines pour vous adapter aux changements.

Stratégies d’adaptation pour votre enfant

Avant d’adopter des stratégies d’adaptation en particulier, tenez compte des systèmes de valeurs et du style de communication de votre famille. Voici des suggestions qui pourraient aider votre enfant à composer avec la situation :

  • Encouragez votre enfant à exprimer ses sentiments de façon appropriée pour son âge. Il se sentira ainsi compris et appuyé. Pour ce qui est des jeunes enfants, encouragez les jeux – le dessin ou les jeux de rôle avec des marionnettes ou poupées – pour les aider à comprendre ce qu’ils vivent.
  • Faites de votre enfant l’expert. Les enfants aiment parler aux autres de ce que les médecins leur ont fait et de la façon dont ils ont composé avec les interventions. Par exemple, la pose d’une ligne de perfusion ou la réalisation d’un examen d’imagerie.
  • Parlez à votre enfant et préparez-le pour ce qu’il vivra. Donnez-lui l’occasion de poser des questions. S’il vous pose des questions auxquelles vous ne pouvez répondre, comme à propos de la mort, demandez de l’aide à votre équipe de traitement.
  • Conservez le plus possible les routines, mais soyez souple, au besoin. Par exemple, il peut notamment être bénéfique de conserver des routines quotidiennes régulières au coucher, de maintenir les attentes comportementales habituelles que vous aviez pour votre enfant avant le diagnostic, etc.
  • Essayez de mettre l’accent sur autre chose que la tumeur cérébrale. Les enfants mènent des vies actives et occupées. Bien que les activités de votre enfant puissent être affectées par le traitement, faites un effort afin de rester axé sur ses autres intérêts et laissez-le participer à des activités, dans la mesure du possible. Si votre enfant ne peut plus pratiquer d’activités physiques ou récréatives, pensez à d’autres façons pour lui de participer. Une fois admis, il y a de nombreuses activités, telles que l’art ou la musicothérapie, les jeux, etc., auxquelles votre enfant peut participer en toute sécurité. L’équipe soignante ou l’école de votre enfant peut aider à définir des plans entre les établissements.

Stratégies d’adaptation pour les amis de votre enfant

  • Trouvez du soutien pour votre enfant auprès de ses pairs. Aidez votre enfant à rester en contact avec ses amis, ses camarades de classe et ses frères et sœurs le plus possible au moyen de lettres, de courriels, de cartes, de vidéos et de visites. Vous pourriez être en mesure de préparer un site Web pour votre enfant que ses amis pourront consulter.
  • Encouragez les amis de votre enfant à lui rendre visite à l’hôpital ou à la maison lorsqu’ils peuvent le faire en toute sécurité.
  • trouvez des groupes de soutien pour les enfants qui ont des problèmes semblables par l’intermédiaire de l’hôpital ou d’autres organisations.

Stratégies d’adaptation pour votre famille

  • Suivez les mêmes règles à la maison avec votre enfant qu’avant le diagnostic. Par exemple, si vous permettez soudainement à votre enfant malade de frapper son frère, il sentira que quelque chose ne va vraiment pas. Il en résultera de l’anxiété chez votre enfant malade et du ressentiment chez son frère.
  • N’achetez pas beaucoup de cadeaux à votre enfant. Bien qu’il soit content à court terme, les cadeaux ne font pas partie de la vie « normale » et peuvent causer de l’anxiété. Quelques petits cadeaux pour récompenser son courage pourraient être appropriés.

Méditations guidées pour parents et enfants

Écouter une méditation guidée peut être un moyen utile de faire face au stress et de se concentrer sur ses pensées. Les méditations suivantes peuvent être utilisées par les enfants, les adolescents et les soignants chaque fois qu’ils se sentent accablés, stressés ou ont besoin de se ramener dans le moment présent.

Méditations sur la santé mentale

 

Méditations audio

 
Dernières mises à jour: janvier 10 2022