AboutKidsHealth (FR) Home

AboutKidsHealth est un site d'éducation sur la santé, destiné aux enfants et aux adolescents, et aux personnes qui s'en occupent.

Explorez le menu pour en savoir plus sur les problèmes de santé courants et sur les maladies complexes.

 

 

ConstipationConstipationConstipationCFrenchGastrointestinalChild (0-12 years);Teen (13-18 years)Large Intestine/ColonLarge intestine;RectumConditions and diseasesAdult (19+)Constipation2019-05-16T04:00:00Z8.1000000000000062.2000000000000992.000000000000Health (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p>Découvrez les différentes causes de la constipation chez votre enfant et comment vous pouvez aider à la soulager avec un régime alimentaire adéquat, l’apprentissage de la propreté ou des médicaments.</p><h2>Qu’est-ce que la constipation?</h2><p>La constipation est un comportement anormal des intestins lors duquel les selles sont évacuées moins souvent et sont plus dures que d’habitude. La constipation s’accompagne d’inconfort. Dans les cas extrêmes, s’il y a souillures, on parle d’<a href="/Article?contentid=3&language=French">encoprésie</a>.</p><p>Chaque personne a un « comportement intestinal » différent. La fréquence des selles peut varier de plusieurs fois par jour à plusieurs fois par semaine. Si la fréquence des selles de votre enfant a diminué, il se peut qu’il soit constipé.</p><p>La constipation peut s’étendre sur plusieurs jours, plusieurs semaines ou plusieurs mois. Elle peut aussi se produire lors d’un changement dans les habitudes, comme l’<a href="/Article?contentid=636&language=French">apprentissage de la propreté</a>, l’entrée à l’école, l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur, un départ en vacances ou une modification du régime alimentaire.</p><p>Souvent, les selles peuvent sembler normales, mais s’accumulent dans les intestins avec le temps. Cette accumulation cause des crampes abdominales (au ventre) et de la douleur. Pour les enfants qui ont été constipés pendant une longue période, entraîner l’intestin à reprendre un comportement normal peut prendre plusieurs mois, voire des années. </p><p>Point à se rappeler : votre enfant peut souffrir de constipation même s’il va à la selle tous les jours.</p><h2>À retenir</h2><ul><li>La constipation consiste en des selles moins abondantes que d’habitude, douloureuses ou difficiles à évacuer.</li><li>La constipation peut être causée par le manque de fibres dans le régime alimentaire, une modification des habitudes intestinales ou des médicaments, ou le fait de ne pas boire suffisamment de liquides.</li><li>Chez la majorité des enfants, la constipation peut être une composante familiale.</li><li>Des changements dans le régime alimentaire de votre enfant peuvent contribuer au soulagement de sa constipation.</li><li>Le médecin de votre enfant peut également vous proposer l’administration de médicaments comme des émollients fécaux pour vider les intestins.</li><li>Consultez votre médecin s’il y a du sang dans les selles de votre enfant, s’il perd le contrôle de ses selles, s’il a de la fièvre, s’il souffre de douleurs abdominales intenses ou qu’il vomit. </li></ul><h2>Qu'est-ce qui cause la constipation?</h2><p>Chez la majorité des enfants, la constipation est causée par de mauvaises habitudes intestinales ou un mauvais régime alimentaire. Voici des causes courantes de la constipation :</p><ul><li>ne pas boire suffisamment de liquides; </li><li>manque de fibres issues de grains complets, fruits ou légumes dans le régime alimentaire de votre enfant; </li><li>trop de malbouffe et autres aliments provoquant la constipation dans le régime alimentaire de votre enfant; </li><li>se retenir pour éviter les douleurs à l'évacuation des selles dues à des fissures (petites déchirures) à l'anus;</li><li>causes génétiques: certains enfants héritent de la tendance à la constipation de leurs parents;</li><li>mauvaises habitudes intestinales, troubles de l'apprentissage de la propreté, et parfois​ refus de passer du temps sur le siège des toilettes.</li></ul><p>Certains enfants peuvent avoir peur des toilettes publiques, alors que d’autres préfèrent simplement continuer de jouer plutôt que d’aller à la toilette lorsqu’ils ressentent l’urgence d’évacuer des selles. Ils préfèrent « se retenir », ce qui cause une accumulation de selles.</p><p>Voici d’autres causes moins courantes de la constipation :</p><ul><li>maladies qui causent des <a href="/Article?contentid=746&language=French">vomissements</a> ou de la <a href="/Article?contentid=30&language=French">fièvre</a>, et qui provoquent une perte de liquides corporels et de la <a href="/Article?contentid=776&language=French">déshydratation</a>;</li><li>certains médicaments comme la <a href="/Article?contentid=2999&language=French">morphine</a>;</li><li>insuffisance de la glande thyroïde (<a href="/Article?contentid=2309&language=French">hypothyroïdisme</a>);</li><li><a href="/Article?contentid=830&language=French">maladie de Hirschsprung</a>, maladie de l’intestin que l’on diagnostique habituellement dans les premières semaines de vie.</li></ul><h2>Comment prendre soin de votre enfant qui souffre de constipation</h2><p>Chez la majorité des enfants, la constipation peut être soulagée en changeant le régime alimentaire et les habitudes de vie. Une fois que la constipation a commencé, elle peut durer longtemps. Le traitement est de longue haleine et requière la patience, la coopération et l'engagement de la part des membres de la famille et de l'école. </p><h3>Régime alimentaire des enfants de moins de 1 an</h3><p>Les bébés de moins de 2 mois ne sont généralement pas constipés. Parlez au médecin de votre enfant avant d'apporter des changements au lait ou à la préparation pour nourrissons (lait maternisé) de votre bébé ou de donner des médicaments pour soulager la constipation. </p><p>Si votre bébé a moins de 4 mois, vous pouvez envisager de donner une once (30 ml) de jus de pommes ou de jus de pruneaux 1 ou 2 fois par jour.</p><p>Si votre bébé a plus de 4 mois, vous pouvez lui donner de la nourriture en purée à teneur élevée en fibres, comme des abricots, des haricots, des céréales, des pêches, des poires, des prunes et des pruneaux.</p><h3>Régime alimentaire des enfants de plus d’un an</h3><p>Faites boire à votre enfant beaucoup de liquides, surtout de l’eau.</p><p>Assurez-vous que votre enfant mange des fruits et des légumes tous les jours. Le Guide alimentaire canadien recommande que les enfants consomment 4 à 6 portions de fruits et légumes par jour. Les pommes, les abricots, les haricots, les bleuets, le brocoli, le chou, le chou-fleur, les dates, les figues, la laitue, les pois, les poires, les pruneaux et les raisins secs sont de bons exemples. Évitez tous les aliments avec lesquels les enfants plus jeunes risqueraient de s’<a href="/Article?contentid=1039&language=French">étouffer</a>.</p><p>Faites en sorte d’augmenter la portion de fibres dans le régime alimentaire de votre enfant. Faites-lui manger du son tous les jours. C’est un laxatif émollient naturel puisqu’il a une teneur élevée en <a href="/Article?contentid=964&language=French">fibres</a>. Il y a de nombreuses sources de son parmi lesquelles choisir : céréales au son (type All-Bran), muffins au son, biscuits Graham, gruau, pain de blé entier. Le maïs soufflé (popcorn) est également une bonne source de fibres pour les enfants de plus de 4 ans. </p><p>Certains aliments sont une cause connue de constipation. Diminuez-en la quantité dans le régime alimentaire de votre enfant. On peut citer en exemple les aliments pauvres en fibres comme le riz blanc, le pain blanc, la malbouffe comme les croustilles (chips) ou les boissons gazeuses sucrées. Se gaver de produits laitiers au détriment d’aliments riches en fibres peut aussi constiper. Les changements de régimes alimentaires sont plus efficaces quand toute la famille suit ces choix santé. </p><h3>Apprentissage de la propreté</h3><p>Deux à trois fois par jour et 20 à 30 minutes après les repas, faites en sorte que votre enfant passe au moins 5 minutes sur le siège de toilette ou sur le pot pour bébé. Même s’il n’évacue pas de selles, vous favorisez le développement d’une habitude. À cette fin, vous pourriez trouver utile de vous servir d’un calendrier pour entretenir leur nouvelle habitude : de jeunes enfants voudront chaque jour apposer leurs autocollants sur le diagramme après leur séance sur le petit pot.</p><p>Votre enfant devrait être confortablement installé, les genoux élevés, avec un repose-pied pour empêcher les jambes de votre enfant de pendre de chaque côté. Il aidera aussi à maintenir les genoux pliés, ce qui facilite l’évacuation des selles.</p><p>Si vous éprouvez de la difficulté avec l’apprentissage de la propreté et que votre enfant retient ses selles, il se peut que vous deviez retarder son apprentissage de la propreté jusqu’à ce que son problème de constipation ait été traité avec succès.</p><h3>Activité physique régulière</h3><p>L’exercice ou l’activité physique peut aider à prévenir la constipation. Les enfants d’un à quatre ans ont besoin de 180 minutes (3 heures) d’<a href="/Article?contentid=642&language=French">exercice physique régulier</a> chaque jour; les enfants de cinq ans et plus ont besoin de 60 minutes (une heure). </p><h3>Médicaments</h3><p>Si un changement dans le régime alimentaire ne soulage pas la constipation de votre enfant, parlez-en à son médecin. Certains enfants ne seront pas réceptifs aux seuls changements dans les habitudes alimentaires ou pour aller à la selle et auront besoin de médicaments.</p><p>Les médicaments les plus efficaces contre la constipation sont les émollients fécaux. Leur effet est dû au fait qu’ils attirent l’eau dans les intestins et en chassent les selles. Le <a href="/Article?contentid=219&language=French">polyéthylène glycol (PEG 3350)</a> est sans danger pour les enfants et peut être utilisé pendant de longues périodes. De nombreuses marques sont disponibles sans ordonnance. Le produit n’a aucun goût quand il est complètement dissous dans une boisson.</p><p>Pour les enfants souffrant de constipation sévère, des doses plus importantes de médicaments sont nécessaires au départ pour vider les intestins des selles accumulées et soulager la douleur due à la constipation. Vous pouvez ensuite ajuster la dose pour aider l’enfant à aller à la selle tous les jours.</p><p>Les suppositoires ou les lavements sont à éviter autant que possible. Si vous devez les utiliser, suivez scrupuleusement les indications de votre médecin.</p><p>N’ayez pas peur de donner à votre enfant un traitement contre la constipation à long terme sous la supervision de votre médecin. Les intestins ne deviendront pas dépendants du PEG 3350 et ne deviendront pas paresseux. Aller à la selle de façon régulière est important pour la santé des intestins.</p><h2>À quel moment consulter le médecin de votre enfant</h2><p>Consultez le médecin de votre enfant si :</p><ul><li>la santé générale de votre enfant semble affectée par sa constipation;</li><li>il y a du sang dans les selles;</li><li>votre enfant a de la <a href="/Article?contentid=30&language=French">fièvre</a>;</li><li>il urine souvent ou a mal lorsqu’il urine;</li><li>il commence à souiller ses sous-vêtements;</li><li>il perd du poids;</li><li>il se réveille la nuit pour aller à la selle;</li><li>il se plaint de douleurs abdominales.</li></ul><h3>Amenez votre enfant au service des urgences le plus proche si :</h3><ul><li>il souffre beaucoup;</li><li>il vomit sans cesse ou le vomi est vert foncé;</li><li>son abdomen (ventre) est gonflé.</li></ul>constipationhttps://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/constipation.jpg Découvrez les causes de la constipation et comment la soulager avec un régime alimentaire, l’apprentissage de la propreté ou des médicaments.Main
Fièvre du voyageurFièvre du voyageurFever in a returning travellerFFrenchInfectious DiseasesChild (0-12 years);Teen (13-18 years)NAImmune systemConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)NA2022-07-13T04:00:00Z8.6000000000000059.60000000000001375.00000000000Health (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p>Apprenez quels sont les signes et les symptômes à surveiller et quand consulter un médecin si votre enfant a une fièvre au retour d’un voyage à l’étranger.</p><p>La <a href="/Article?contentid=30&language=French">fièvre</a> est la réaction de l’organisme à une infection. Les personnes de retour d’un voyage à l’étranger qui présentent une fièvre pourraient avoir contracté une infection pendant leur séjour.</p><p>Si votre enfant présente une fièvre à son retour de voyage, consultez un médecin immédiatement. Ce dernier vous demandera de lui préciser:</p><ul><li>le pays ou les pays où votre enfant s’est rendu</li><li>combien de temps il y est resté</li><li>le type d’endroits qu’il a visités et où il a séjourné (par exemple, une ville ou une région rurale)</li><li>la raison de son voyage</li><li>ce qu’il a généralement mangé et bu durant le voyage</li><li>les vaccins qu’il a reçus avant son départ</li><li>les médicaments préventifs qu’il a pris avant son départ ou pendant son voyage</li><li>si d’autres personnes avec qui il a voyagé présentent une fièvre ou toute autre maladie.</li></ul> <br><h2>À retenir</h2> <ul> <li>Si votre enfant présente une fièvre à son retour de l’étranger, il y a peut-être contracté une maladie.</li> <li>Pour établir un diagnostic, le médecin de votre enfant devra connaître le pays ou les pays où votre enfant s’est rendu, ce qu’il y a généralement mangé et bu, s’il est à jour dans ses vaccins et les médicaments préventifs qu’il a pris avant son départ ou pendant son voyage. Il devra peut-être aussi lui faire passer des tests.</li> <li>Mentionnez toujours à vos fournisseurs de soins de santé que vous avez voyagé, car la malaria pourrait apparaître jusqu’à 12 mois suivant votre retour d’une région où on sait que cette maladie est présente.</li> <li>La prévention est votre meilleure défense contre la maladie. Prenez un rendez-vous avec le médecin de votre enfant de 6 à 8 semaines avant votre départ pour que vous ayez le temps d’obtenir les vaccins qui peuvent être nécessaires ou les ordonnances de médicaments précis dont vous aurez besoin.</li> </ul><h2>Causes possibles de la fièvre chez un voyageur de retour au pays</h2><p>Pendant les voyages, les enfants peuvent être exposés à des maladies inhabituelles quoique des maladies similaires à celles qu’ils peuvent contracter ici représentent plus de la moitié des causes les plus courantes de la fièvre. C’est le cas, entre autres, des maladies respiratoires (comme la grippe ou la pneumonie), des infections des voies urinaires, des maux de gorge et des gastro-entérites (infections aiguës de l’appareil digestif).</p><p>Cependant, lorsqu’un enfant rentre de voyage, les médecins doivent déterminer s’il présente une infection très inhabituelle ou inconnue. Cela explique pourquoi il est généralement nécessaire de bien connaître tous ses antécédents et de lui faire un examen physique et, éventuellement, des tests.</p><p>La fièvre chez un enfant de retour de voyage peut être un signe qu’il est atteint de l’une des maladies suivantes:</p><ul><li>la dengue qui est courante en Amérique Centrale et du Sud, en Asie du Sud et du Sud-Est et en Afrique, mais qui est aussi parfois signalée dans les États du Texas et d’Hawaii et au Moyen-Orient</li><li>l’hépatite A qui est courante en Amérique Centrale et du Sud, en Afrique, au Moyen-Orient, en Asie et dans la région du Pacifique occidental</li><li>la malaria (ou paludisme) qui est courante en Afrique sub-saharienne, en Asie du Sud et du Sud-Est, en Amérique Centrale et du Sud, au Moyen-Orient et au Mexique</li><li>la fièvre typhoïde qui est courante en Asie, en Afrique, en Amérique latine et au Moyen-Orient</li><li>la fièvre jaune qui est courante en Afrique sub-saharienne, au Panama et en Amérique du Sud tropicale.</li></ul><h3>Dengue et dengue hémorragique</h3><p>La dengue est une maladie virale transmise par les moustiques. La dengue ne se propage pas par contact direct entre les personnes.</p><p>Je change donc comme suit: Les symptômes de la dengue apparaissent généralement de quatre à sept jours après la survenue de l’infection, quoiqu’ils puissent se manifester jusqu’à 14 jours après ce moment. Les enfants sont habituellement moins malades que les adultes, et certaines personnes n’ont aucun symptôme.</p><p>Voici les signes et les symptômes possibles de cette maladie:</p><ul><li>fièvre</li><li> <a href="/Article?contentid=29&language=French">maux de tête</a></li><li>douleurs derrière les yeux</li><li>douleurs articulaires et musculaires</li><li>éruptions cutanées.</li></ul><p>Il existe quatre types de virus de la dengue (appelés sérotypes). La dengue hémorragique peut survenir quand une personne est infectée par un sérotype de la dengue, se rétablit et est infectée plus tard par un sérotype différent.</p><p>La dengue hémorragique est plus fréquente chez les enfants. Les signes et les symptômes possibles de cette infection sont les suivants:</p><ul><li>fièvre</li><li>ecchymoses (bleus), épistaxis (saignements de nez), saignement des gencives ou autre problème de coagulation du sang</li><li>douleurs abdominales (au ventre)</li><li> <a href="/Article?contentid=746&language=French">vomissements.</a></li></ul><h3>Hépatite A</h3><p>Le foie est un organe qui favorise la digestion des aliments. De plus, il élimine les déchets et les toxines du corps et emmagasine l'énergie.<a href="/Article?contentid=819&language=French">L’hépatite </a> est une inflammation du foie nuisant à sa capacité à exercer ses fonctions habituelles. </p><p>L’hépatite A est une maladie virale. On la contracte habituellement par voie fécale-orale (par exemple, quand après être allé à la toilette, on se lave mal les mains avant de toucher sa nourriture) ou en consommant des aliments ou des boissons contaminées.</p><p>La plupart du temps, l’hépatite A apparaît de deux à six semaines suivant l’exposition au virus. Chez les jeunes enfants, la plupart des infections à l’hépatite A sont légères et peuvent même ne provoquer aucun symptôme.</p><p>Les enfants plus âgés peuvent présenter les signes et les symptômes suivants:</p><ul><li>urine foncée</li><li>fatigue extrême</li><li>symptômes ressemblant à ceux de la grippe: fièvre, maux de tête et faiblesse</li><li>nausées et vomissements</li><li>malaise abdominal</li><li>douleurs du côté droit du corps, dans la région du foie, sous les vertèbres inférieures</li><li>manque d’appétit</li><li>douleurs musculaires</li><li>démangeaisons</li><li>jaunisse (jaunissement de la peau et des yeux) [manifestation rare].</li></ul><h3>Malaria (paludisme)</h3><p> <a href="/Article?contentid=904&language=French">La malaria</a>, aussi appelée paludisme, est causée par des parasites. Elle se propage par l’intermédiaire des moustiques. Cette maladie peut être mortelle si elle n’est pas traitée. </p><p>Les symptômes de la malaria se manifestent chez les personnes au bout de six à 30 jours après qu’elles ont été infectées, bien qu’ils puissent apparaître jusqu’à 12 mois après ce moment.</p><p>Les symptômes de la malaria qui sont présentés ci-dessous sont similaires à ceux d’une très mauvaise grippe:</p><ul><li>fièvre</li><li>frissons</li><li>maux de tête</li><li>nausées</li><li>vomissements</li><li> <a href="/article?contentid=7&language=French">diarrhée</a></li><li>faiblesse extrême</li><li>douleurs musculaires (courbatures)</li><li>douleurs abdominales, dorsales et articulaires</li><li>toux</li><li>confusion.</li></ul><p>Consultez immédiatement un médecin si votre enfant présente plusieurs de ces symptômes qui peuvent s’aggraver rapidement s’ils ne sont pas traités de manière appropriée.</p><p>Les meilleures façons d’éviter de contracter la malaria sont:</p><ul><li>de prendre des médicaments préventifs (antipaludéens)</li><li>d’éviter les piqûres de moustiques en portant des vêtements protecteurs, d’utiliser des produits à base de DEET sans dangers pour les enfants et de dormir sous une moustiquaire.</li></ul><h3>Fièvre typhoïde</h3><p> <a href="/Article?contentid=902&language=French">La fièvre typhoïde </a>est une infection bactérienne qui est habituellement contractée en consommant des aliments ou des boissons contaminés.</p><p>Les signes et les symptômes de la fièvre typhoïde se manifestent entre sept et 14 jours environ après l’exposition à la bactérie. Toutefois, certains enfants peuvent devenir malades au bout de seulement trois jours ou aussi tard que deux mois suivant l’exposition.</p><p>Voici les signes et les symptômes possibles de la fièvre typhoïde:</p><ul><li>fièvre persistante qui passe progressivement à 39ºC et à 40ºC (à 102ºF et à 104ºF)</li><li>maux de tête</li><li>mal de gorge</li><li>fatigue</li><li>manque d’énergie</li><li>douleurs à l’estomac</li><li> <a href="/article?contentid=6&language=French">constipation</a></li><li>diarrhées</li><li>éruption cutanée provisoire (boutons roses) sur l’estomac ou la poitrine.</li></ul><h3>Fièvre jaune</h3><p>La fièvre jaune est une maladie virale qui est propagée par les moustiques. Les symptômes qui suivent peuvent prendre de trois à six jours à apparaître après l’exposition au virus:</p><ul><li>fièvre</li><li>frissons</li><li>maux de tête</li><li>douleurs au dos et aux genoux</li><li>douleurs abdominales (au ventre)</li><li>nausées</li><li>rougissement des yeux, de la langue et du visage.</li></ul><p>Dans les cas graves, la fièvre jaune peut provoquer un choc, une insuffisance des organes et la mort.</p><p>Le médecin devra faire des examens sanguins afin d’établir le diagnostic de la fièvre jaune.</p><p>Le meilleur moyen de prévenir cette infection est de se faire vacciner. Le vaccin, qui peut être donné à compter de l’âge de neuf mois, protégera votre enfant pendant 10 ans. Quand vous et votre enfant voyagez, prévenez les piqûres de moustiques:</p><ul><li>en portant des vêtements qui vous en protégeront</li><li>en utilisant des produits à base de DEET sans dangers pour les enfants</li><li>en dormant sous une moustiquaire.</li></ul><h2>Déterminer la cause de la fièvre chez un voyageur de retour au pays</h2> <p>Le médecin devra peut-être effectuer des examens pour déterminer la cause de la fièvre de votre enfant. Ces examens peuvent comprendre:</p> <ul> <li>des analyses de sang</li> <li>des analyses d’urine</li> <li>des imageries diagnostiques comme une radiographie des poumons</li> <li>des analyses de selles.</li> </ul> <p>Votre enfant devra peut-être subir d’autres tests également.</p><h2>Prévenir les maladies contractées durant les voyages</h2> <p>La prévention est votre meilleure défense contre les maladies contractées durant les voyages.</p> <ul> <li>De six à huit semaines avant votre départ, prenez un rendez-vous avec le médecin de votre enfant. Ce dernier pourra alors s’assurer que votre enfant est à jour dans son programme de vaccination, déterminer si d’autres vaccins sont nécessaires ou, au besoin, prescrire des médicaments antipaludéens (contre la malaria).</li> <li>Avant votre départ, faites des lectures pour connaître les conditions sanitaires dans les pays que vous prévoyez de visiter, les risques que vous y courez de contracter des maladies et les mesures que vous pouvez prendre pour éviter d’être malade.</li> <li>Se laver les mains avec du savon sous l’eau courante est la meilleure façon de prévenir les maladies en voyage. Les désinfectants pour les mains peuvent aussi être utilisés pour tuer les microbes à condition que les mains ne soient ni mouillées ni visiblement sales.</li> <li>Éviter les piqûres de moustiques et les aliments et l’eau contaminés sont d’autres précautions à prendre pour rester en santé.​</li> </ul><p>Centers for Disease Control and Prevention. <em> <a target="_blank" href="https://wwwnc.cdc.gov/travel/?s_cid=cdc_homepage_topmenu_003">Travelers' Health​</a></em></p><p>Gouvernement du Canada. <a target="_blank" href="https://voyage.gc.ca/voyager?_ga=2.203267665.1194994733.1657806349-1651159399.1657806349"> <em>Voyager à l’étranger</em></a></p><p>Agence de la santé publique du Canada. <em> <a target="_blank" href="https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/sante-voyageurs.html">La santé des voyageurs</a></em></p><p>World Health Organization. <em> <a target="_blank" href="https://www.who.int/topics/travel/en/">Travel and health</a></em></p>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/fever_in_returning_traveller.jpg ​Apprenez les signes et les symptômes à surveiller et quand consulter un médecin si votre enfant a une fièvre au retour d’un voyage. Main
Infection des ongles (périonyxis ou paronychie)Infection des ongles (périonyxis ou paronychie)Fingernail infection (paronychia)IFrenchDermatologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)Fingers;ToesNailsConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)NA2019-05-10T04:00:00ZHealth (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p>Un aperçu des infections des ongles, comme les causes possibles, le traitement et quand consulter un médecin.</p><h2>Qu’est ce qu’une infection des ongles?</h2><p>Les infections des ongles se produisent sur ou près de la peau autour de l’ongle. La plupart du temps, les infections des ongles ne sont pas graves, mais elles peuvent être douloureuses. Ce type d’infection peut également apparaître sur les ongles des orteils.<br></p><h2>À retenir</h2> <ul> <li>Les infections des ongles peuvent se manifester sur les mains et sur les pieds. </li> <li>Se ronger les ongles et se sucer les doigts peut causer des lésions cutanées, ce qui permet aux bactéries d’y entrer. </li> <li>L’enflure, les rougeurs et la sensibilité près de la région infectée sont quelques uns des symptômes. </li> <li>Nettoyez l’ongle infecté trois fois par jour dans de l'eau chaude et un savon antiseptique. </li> <li>Si l’infection est toujours là après quatre ou cinq jours, consultez un médecin.</li></ul><h2>Signes et symptômes</h2><p>Voici certains des signes et des symptômes des infections des ongles :<br></p><ul><li>enflure à l’endroit où la cuticule rencontre l’ongle; </li><li>rougeurs et légère sensibilité autour de la région infectée; </li><li>une ampoule remplie de pus jaune ou de pus jaune s’écoulant de la région enflée.</li></ul><h2>Causes </h2> <p>Les infections des ongles sont causées par des bactéries qui entrent sous la peau autour de l’ongle. Se ronger les ongles (onychophagie), les ongles incarnés et se sucer les doigts peut endommager la peau et permettre aux bactéries d’y entrer. Repousser ou couper la cuticule (ceci fait généralement partie d'une manucure) peut aussi entraîner une infection.<br></p><h2>Traitement</h2> <h3>Laisser tremper l’infection dans une solution antiseptique</h3> <p>Laissez tremper l’infection dans de l’eau chaude et un savon antiseptique. Répétez cette procédure 3 fois par jour à raison de périodes de 10 à 20 minutes. Si l’infection n’est pas guérie après quatre ou cinq jours, prenez un rendez-vous avec le médecin de votre enfant.</p> <h3>Drainage</h3> <p>Dans la plupart des cas, le pus s’écoulera tout seul après avoir laissé tremper le site infecté. Il se peut que vous deviez exercer une légère pression en frottant ou en appuyant délicatement sur la région avec une serviette humide ou un coton tige. Si cela ne fonctionne pas, allez voir le médecin. Il est possible qu'il draine le pus en ouvrant la région infectée à l’aide d’une aiguille.</p> <h3>Antibiotiques</h3> <p>Vous pouvez commencer par appliquer une pommade antibiotique en vente libre, telle que Polisporin, sur la zone infectée deux à trois fois par jour. Le meilleur moment pour appliquer cette pommade est juste après avoir faire tremper le(s) doigt(s) infecté(s) dans de l'eau chaude pendant 10 à 20 minutes. Si l'infection persiste, le médecin de votre enfant pourrait prescrire une pommade antibiotique plus forte afin de combattre l’infection. Appliquez la pommade selon les directives jusqu’à ce que l’infection disparaisse. Si l’infection semble se propager au delà de l’ongle, le médecin de votre enfant pourrait prescrire un antibiotique oral.</p> <h2>Prévention</h2> <p>Encouragez votre enfant à ne pas se ronger les ongles, les écorcher ou les mâcher. Utilisez plutôt un coupe-ongles. Évitez de repousser ou couper les cuticules.</p><h2>Quand consulter un médecin?</h2><p>Prenez un rendez vous avec le médecin de votre enfant si :</p><ul><li>votre enfant a de la <a href="/Article?contentid=30&language=French">fièvre</a>; </li><li>l’infection n’est pas guérie après quatre ou cinq jours; </li><li>les rougeurs ou l’enflure prennent de l’ampleur;<br></li><li>si la région est chaude et douloureuse.</li></ul>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/fingernail_infection.jpgInfection des ongles Un aperçu facile à comprendre des infections des ongles, y compris les causes possibles, le traitement et quand consulter un médecin. Main
Ganglions lymphatiques enflésGanglions lymphatiques enflésSwollen lymph nodesGFrenchInfectious DiseasesChild (0-12 years);Teen (13-18 years)NAImmune systemConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)Swollen glands2019-05-10T04:00:00ZHealth (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p>L’enflure des ganglions lymphatiques se produit lorsque l’organisme combat une infection. Apprenez à les traiter chez votre enfant.</p><h2>Que sont les ganglions lymphatiques?</h2><p>Les ganglions lymphatiques jouent un rôle important au sein du système immunitaire. Ils agissent comme de minuscules filtres retenant les virus et les bactéries que les leucocytes détruisent. Ils produisent aussi des substances qui tuent les microbes pathogènes (causant des maladies).<br></p><p>L’organisme comprend plus de 600 ganglions lymphatiques. Ceux-ci forment un réseau qui s’étend dans toutes les parties de l’organisme, exception faite du cerveau et du cœur. La plupart des ganglions lymphatiques sont regroupés près de l’aisselle, de l’aine et du cou. On les trouve également en profondeur dans la poitrine et dans l'abdomen.</p><p>Les ganglions lymphatiques mesurent normalement entre 0,5 et 1,5 centimètres de diamètre selon leur emplacement et sont généralement de la grosseur d’un pois.</p><h2>Par quoi est causé l’enflure des ganglions lymphatiques?<br></h2><p>L’enflure des ganglions lymphatiques (lymphadénopathie) se produit lorsque l’organisme combat une infection. Les jeunes enfants sont sans cesse exposés à de nouveaux antigènes et infections, et leurs ganglions lymphatiques sont donc souvent plus gros que ceux des adultes.<br></p><h2>À retenir</h2><ul><li>Le plus souvent, les ganglions lymphatiques enflent lorsqu’ils combattent une infection.</li><li>Le traitement de l’enflure des ganglions lymphatiques varie selon sa cause.</li><li>L’enflure des ganglions lymphatiques provoquée par une infection virale, telle que le rhume, disparaît d’elle-même.</li><li>L’enflure des ganglions lymphatiques provoquée par une infection due à une bactérie comme celle responsable de l’angine streptococcique exige des antibiotiques.</li><li>Donnez de l’acétaminophène ou de l’ibuprofène à votre enfant pour soulager la douleur ou la fièvre.</li><li>Prenez un rendez-vous avec votre médecin si votre enfant présente des écchymoses (bleus) inhabituelles ou perd du poids ou si l’enflure des ganglions lymphatiques ne disparaît pas au bout de quelques semaines.</li></ul><h2>Causes de l’enflure des ganglions lymphatiques</h2> <figure> <span class="asset-image-title">Système lymphatique</span><img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/Lymphatic_system_MED_ILL_FR.jpg" alt="L’emplacement des végétations, de l’amygdale, du thymus, de la rate et des vaisseaux lymphatiques" /><figcaption class="asset-image-caption">Le système lymphatique fait partie du système immunitaire. Il est formé d’un réseau de ganglions et de vaisseaux lymphatiques qui fabriquent et véhiculent des substances combattant les infections en détruisant les microorganismes présents dans l’organisme.</figcaption> </figure> <p>Les ganglions lymphatiques peuvent enfler parce qu’ils réagissent à une infection ou qu’ils sont infectés.</p><h3>Réaction des ganglions lymphatiques<br></h3><p>Les ganglions lymphatiques de votre enfant enfleront dans une certaine région de l’organisme quand ils luttent contre une infection à proximité. Si les ganglions lymphatiques sont infectés par un virus comme ceux qui causent le <a href="/Article?contentid=12&language=French">rhume</a> ou par une bactérie comme celle responsable de l’<a href="/Article?contentid=11&language=French">angine</a><span> streptococcique</span>, ils peuvent atteindre environ deux centimètres de diamètre dans la région du cou. La présence de cette légère enflure ainsi que d’une certaine sensibilité révèlent que ces ganglions réagissent à une infection et la combattent.</p><h3>Ganglions lymphatiques infectés<br></h3><p>Si les ganglions lymphatiques de votre enfant sont très sensibles, qu’ils mesurent plus de quatre centimètres de diamètre et que la peau environnante rougit, ils commencent peut-être à être infectés. Cette infection s’appelle lymphadénite.</p><p>La lymphadénite est traitée au moyen d’antibiotiques. Les enfants qui en sont atteints peuvent être hospitalisés afin de leur administrer des antibiotiques par voie intraveineuse s’ils présentent une forte fièvre, éprouvent une importante douleur et ont du mal à boire ou à avaler.</p><h3>Autres causes possibles de l’enflure des ganglions lymphatiques</h3><ul><li>Les <a href="/Article?contentid=511&language=French">infections de la peau</a>, les éruptions cutanées et les <a href="/Article?contentid=800&language=French">morsures d’insectes</a> peuvent provoquer l’enflure des ganglions lymphatiques.</li><li>Rarement, l'enflure des ganglions lymphatiques peut être due à certains types de cancer, telle que la leucémie ou le lymphome.<br></li></ul><h2>Comment contrer les effets secondaires des ganglions lymphatiques enflés</h2><h3>Enflure</h3><p>L’enflure des ganglions lymphatiques provoquée par une infection virale disparaîtra d’elle-même au bout de deux à quatre semaines environ. Si votre enfant est atteint d’une infection bactérienne, son médecin peut lui prescrire des antibiotiques pour traiter la cause sous-jacente de l’enflure.</p><p>Dans certains cas, la disparition complète de l’enflure peut prendre plus d’un mois.</p><h3>Douleur ou fièvre</h3><p>Pour soulager la douleur ou la fièvre de votre enfant, vous pouvez lui donner de l’<a href="/Article?contentid=62&language=French">acétaminophène</a> ou de l’<a href="/Article?contentid=153&language=French">ibuprofène</a> en suivant les instructions sur l’emballage ou les directives du médecin de votre enfant.</p><h2>Quand consulter un médecin au sujet de l’enflure des ganglions lymphatiques</h2><h3>Prenez un rendez-vous avec votre médecin :</h3><ul><li>si votre enfant présente une <a href="/Article?contentid=30&language=French">fièvre</a>;<br></li><li>s’il a mal à la gorge;<br></li><li>si ses ganglions lymphatiques continuent d’enfler ou ne retrouvent pas leur taille normale pendant plusieurs semaines;<br></li><li>s’il présente des écchymoses (bleus) inhabituelles;<br></li><li>s’il perd du poids.</li></ul><h3>Obtenez des soins médicaux de toute urgence :<br></h3><ul><li>si la peau entourant un ganglion lymphatique enflé est rouge et douloureuse;<br></li><li>si, en raison de l’enflure, un ganglion lymphatique mesure quatre centimètres ou plus de diamètre;<br></li><li>si un ganglion lymphatique dans le cou est très enflé et votre enfant a du mal à respirer ou à bouger la tête.</li></ul>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/swollen_lymph_nodes.jpgMain
Marcher sur la pointe des pieds, idiopathiqueMarcher sur la pointe des pieds, idiopathiqueToe walking, idiopathicMFrenchOrthopaedics/MusculoskeletalPreschooler (2-4 years);School age child (5-8 years);Pre-teen (9-12 years)Lower leg;Foot;ToesSkeletal muscleConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)NA2020-04-28T04:00:00Z1062.00000000000Health (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p>​On parle de la marche idiopathique sur la pointe des pieds lorsque votre enfant marche encore sur la pointe de ses pieds après l'âge de trois ans. Apprenez-en davantage sur les étirements et les exercices de renforcement, ainsi que sur les chaussures appropriées afin d'aider votre enfant.<br></p><figure><img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/Idiopathic_toe_walking_MED_ILL_EN.jpg" alt="Bas du corps d’un enfant marchant sur la pointe des pieds" /> </figure> <p>​La plupart des enfants commencent à marcher entre l'âge de 12 et 14 mois en ayant leurs pieds bien à plat au sol. Par contre, certains enfants commencent à marcher sur la pointe des pieds. Cette démarche disparait habituellement de trois à six mois après l'apprentissage de la marche. Presque tous les enfants ne marchent plus sur la pointe des pieds à la fin de leur troisième année.</p><p>On parle de la marche idiopathique sur la pointe des pieds lorsqu'un enfant marche encore sur la pointe de ses pieds après l'âge de trois ans. Il se tiendra souvent debout avec ses pieds bien plats au sol, mais préfèrera se tenir sur ses pointes lorsqu'il marchera ou courra. Si votre enfant ne cesse pas de marcher sur la pointe des pieds après l'âge de trois ans, consultez un professionnel de la santé.</p><h2>À retenir</h2><ul><li>On parle de la marche idiopathique sur la pointe des pieds lorsqu'un enfant marche encore sur la pointe de ses pieds après l'âge de trois ans. </li><li>Les enfants qui marchent sur leurs orteils peuvent développer des tensions aux muscles du mollet à l'arrière de leurs jambes et peuvent avoir une diminution de l'amplitude des mouvements de leurs chevilles.</li><li>Le traitement pour les enfants de moins de six ans comprend les étirements du mollet, l'étirement du tendon d'Achille, et les exercices d'assis à debout.<br></li><li>Le traitement pour les enfants de six ans et plus comprend les étirements du mollet et des exercices additionnels : marcher sur place, monter une côte, marcher sur une surface irrégulière, marcher sur les talons et faire des accroupissements.</li></ul> <br><h2>Caractéristiques de la marche idiopathique sur la pointe des pieds</h2><p>Même si nous ne comprenons pas vraiment pourquoi certains enfants préfèrent marcher sur la pointe des pieds, nous savons que les enfants qui pratiquent la marche idiopathique sur la pointe des pieds :</p><ul><li>marchent sur la pointe des pieds autant à gauche qu'à droite;</li><li>se balancent constamment sur leurs orteils;</li><li>sont physiquement capables de suivre des enfants de leur âge;</li><li>marchent avec les genoux bloqués;</li><li>seront souvent capables de se tenir debout en ayant les pieds bien à plat au sol;</li><li>ont souvent des antécédents familiaux de marche sur la pointe des pieds.</li></ul> <h2>Aidez votre enfant à l'aide d'un programme d'exercice à la maison</h2><p>Un programme d'exercice à la maison peut être très utile si votre enfant souffre de marche idiopathique sur la pointe des pieds. Le but de ce programme est d'étirer les muscles du mollet et de renforcer les muscles situés à l'avant des jambes. Ceci aidera votre enfant à adopter une démarche du talon vers les orteils.</p><p>Si les muscles du mollet de votre enfant sont tendus, ou si le mouvement de ses chevilles est limité, on vous enseignera des étirements à pratiquer à la maison avec lui. À la fin des étirements, des activités favorisant l'utilisation de ses muscles dans leur nouvelle position allongée devraient être pratiquées. Ces exercices seront nécessaires et bénéfiques aussi longtemps que votre enfant aura une démarche sur la pointe des pieds. Les exercices seront différents en fonction de son âge. La partie la plus importante de ce programme est de ne pas oublier d'avoir du plaisir avec votre enfant !</p><h2>Étirements et exercices de renforcement pour les enfants de moins de six ans</h2><ul class="akh-steps"><li><h3>Étirements du mollet<br></h3> <figure><img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/Idiopathic_toe_walking_calfstretch_under6_MED_ILL_EN.jpg" alt="Un main poussant le pied d’un enfant vers sa tête et l’autre main tenant la jambe étroite" /> </figure> <ul><li>Demandez à votre enfant de s'étendre sur le dos sur une surface confortable comme un lit ferme.</li><li>Avec ses genoux bloqués et ses jambes reposant sur le lit, levez le pied de votre enfant vers sa tête, la cheville en dorsiflexion.</li><li>Maintenez l'étirement à la fin du mouvement (en respectant les limites d'étirement de votre enfant) de 15 à 30 secondes. Votre enfant ne devrait pas ressentir de douleur.</li><li>Ramenez le pied de votre enfant en position normale. Répétez l'exercice 10 fois pour chaque jambe chaque jour.</li></ul></li><li><h3>Étirement du tendon d'Achille</h3> <figure><img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/Idiopathic_toe_walking_achillesstretch_MED_ILL_EN.jpg" alt="Un main poussant le pied d’un enfant vers sa tête avec la jambe pliée au genou" /> </figure> <ul><li>Demandez à votre enfant de s'étendre sur le dos sur une surface confortable comme un lit ferme.</li><li>Les genoux pliés, soulevez le pied de votre enfant vers sa tête, la cheville en dorsiflexion.<br></li><li>Maintenez l'étirement à la fin du mouvement (en respectant les limites d'étirement de votre enfant) de 15 à 30 secondes. Votre enfant ne devrait pas ressentir de douleur.</li><li>Ramenez le pied de votre enfant en position normale. Répétez l'exercice 10 fois pour chaque jambe chaque jour.</li></ul></li><li><h3>D'assis à debout</h3> <figure><img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/Idiopathic_toe_walking_sit_to_stand_MED_ILL_EN.jpg" alt="Enfant se mettant debout d’un tabouret lorsque son parent tient ses chevilles" /> </figure> <ul><li>Demandez à votre enfant de s'assoir sur une chaise ou un tabouret pour enfant.</li><li>Placez vos mains en dessous de ses genoux en appliquant une pression modérée et constante, en guise de rappel de garder ses talons au sol.</li><li>Demandez à votre enfant de se lever en maintenant ses talons au sol.</li><li>Amusez-vous au cours de cet exercice en jouant au jeu de « tape m'en cinq » à souffler des bulles, à attraper des objets, installez-vous devant un miroir ou chantez des chansons.</li></ul></li></ul><h2>Des exercices adaptés aux enfants de six ans et plus</h2><ul class="akh-steps"><li><h3>Étirements des mollets</h3> <figure><img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/Idiopathic_walking_calfstretch_6up_MED_ILL_EN.jpg" alt="Enfant debout, faisant face au mur avec les deux mains sur le mur, une jambe étendu derrière lui et une jambe en avant" /> </figure> <ul><li>Demandez à votre enfant de se tenir debout à une distance d'environ deux pieds (60 cm) d'un mur. Placez ses deux mains sur le mur à la hauteur de ses épaules.</li><li>En tenant son genou droit bloqué, demandez-lui d'avancer son pied gauche vers le mur. Il devrait se pencher vers le mur jusqu'à ce qu'il ressente un étirement à l'arrière de son mollet droit. Assurez-vous que le talon de son pied droit soit bien à plat au sol.</li><li>Maintenez l'étirement de 15 à 30 secondes.</li><li>Répétez l'exercice 10 fois pour chaque jambe chaque jour.</li></ul></li><li><h3>Des exercices additionnels :<br></h3> <figure><span class="asset-image-title">Accroupissements</span><img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/Idiopathic_walking_squats_MED_ILL_EN.jpg" alt="Enfant faisant un accroupissement avec quelqu’un lui soutenant par les mains" /> </figure> <ul><li>Marcher sur place. Demandez à votre enfant de lever ses genoux bien hauts et ensuite de déposer son pied bien à plat au sol.</li><li>Monter une côte.</li><li>Marcher sur une surface irrégulière, comme un terrain de jeu ou du sable.<br></li><li>Marcher sur les talons seulement. Garder les orteils en l'air en tout temps.</li><li>Faire des accroupissements. En ayant les pieds bien à plat au sol, en ligne avec les hanches, demandez à votre enfant de pencher son corps jusqu'au sol en pliant ses genoux et ses hanches, mais en gardant sa poitrine vers le haut.<br></li></ul></li></ul><h2>L'identification précoce de la marche sur la pointe des pieds afin d'éviter des troubles musculaires</h2><p>Les enfants qui marchent sur leurs orteils peuvent développer des tensions aux muscles du mollet à l'arrière de leurs jambes et peuvent avoir une diminution de l'amplitude des mouvements de leurs chevilles. De plus, les muscles à l'avant de leurs jambes peuvent s'affaiblir. S'il y a de la tension et de la faiblesse, votre enfant aura de la difficulté à marcher sur ses talons. L'identification précoce de la marche sur la pointe des pieds peut aider à prévenir ces troubles musculaires.</p> <h2>Des chaussures pour votre enfant</h2><p>Porter des souliers peut ne pas corriger la marche sur la pointe des pieds. Par contre, porter une chaussure adéquate peut aider votre enfant à abaisser davantage ses talons. Lorsque vous sélectionnez des chaussures pour votre enfant, ayez en tête les critères suivants :</p><ul><li>Choisissez une bottine avec une large semelle qui soutient bien le pied.</li><li>Le soulier devrait être rigide ou ferme, il ne devrait pas être flexible vers le milieu de la semelle.</li><li>L'arrière du talon devrait être rigide.</li></ul><h2>Des traitements additionnels</h2><p>La marche idiopathique sur la pointe des pieds n'est pas une affection grave. Elle disparaît souvent spontanément et ne cause pas de problèmes graves à l'enfant hormis l'aspect esthétique. Votre enfant n'aura normalement pas besoin d'opération chirurgicale. En plus des exercices d'étirement et de renforcement, on compte parmi les traitements la pose répétée de plâtres des pieds et des chevilles, des orthèses ou une combinaison des deux. Vous pouvez discuter de ces options de traitement avec votre médecin. Même si votre enfant peut démontrer des améliorations à court terme en ce qui a trait à la longueur du muscle et à l'amplitude des mouvements de la cheville, il est important de comprendre que ces traitements n'assurent pas toujours l'atteinte d'une démarche normale du talon vers les orteils.</p> https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/toe_walking_ideopathic.jpgMarcher sur la pointe des pieds Apprenez-en davantage sur les étirements et les exercices de renforcement, ainsi que sur les chaussures appropriées afin d'aider votre enfant.Main
FièvreFièvreFeverFFrenchNAChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BodyImmune systemConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)Fever2019-02-13T05:00:00Z10.000000000000051.00000000000001966.00000000000Health (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p>Lisez sur les signes, la cause, la durée et le traitement approprié de la fièvre. Les réponses sont fiables puisqu'elles proviennent du SickKids.</p><p>La fièvre peut être un signe que le corps combat une infection. Lorsqu’une bactérie ou un virus active le système de défense du corps (système immunitaire), de nombreuses réactions se produisent : la fièvre est le signe de l’une de ces réactions. La fièvre n’est pas une maladie en soi, mais une indication que quelque chose ne va pas dans le corps. L’apparence et le comportement de votre enfant sont plus importants que le degré de la fièvre.</p><h2>À retenir</h2><ul><li>La fièvre est habituellement un signe que le corps combat une infection.</li><li>Une température supérieure à 38°C (100,4°F) indique de la fièvre.<br></li><li>Consultez votre médecin si votre enfant a de la fièvre depuis plus de 3 jours ou s’il a de la fièvre et est âgé de moins de 3 mois.</li><li>Surveillez l’apparence et le comportement de votre enfant. Notez le nombre de jours que dure la fièvre.</li><li>Pour aider l’enfant à se sentir mieux, habillez-le légèrement. Donnez beaucoup de liquide à boire à votre enfant et administrez-lui de l’acétaminophène ou de l’ibuprofène si cela semble lui faire du bien.</li></ul><h2>À quoi vous attendre lorsque votre enfant a de la fièvre</h2><p>La fièvre peut monter ou diminuer sans aucun médicament. L’enfant qui a de la fièvre peut se sentir mal à l’aise.</p><ul><li>L’enfant peut être légèrement irritable ou avoir mal, dans le cas de symptômes bénins. Certains enfants sont moins actifs et ont plus envie de dormir. Ils peuvent ne pas avoir envie de boire ni de manger.</li><li>Dans certains cas, la fièvre entraîne des tremblements (frissons ou raideurs) lorsque la température corporelle change. Le corps utilise ce genre de tremblement pour essayer de réguler sa température. Il ne s’agit pas d’une crise ou de convulsion et ce n’est pas lié à des changements dans le niveau de conscience de l’enfant.</li><li>Environ 5 % des enfants âgés de six mois à six ans peuvent avoir des <a href="/Article?contentid=1&language=French">convulsions fébriles</a>. Il s’agit d’épisodes de convulsions ou de poussées fébriles associées à la fièvre. Vous devriez emmener l’enfant chez le médecin après une convulsion fébrile, mais en général elles ne sont pas dangereuses.</li></ul><p>Le type d’infection responsable de la fièvre détermine la récurrence et la durée de la fièvre. S’il s’agit d’une infection virale, la fièvre peut durer de deux à trois jours jusqu’à deux semaines. En cas d’infection bactérienne, la fièvre va durer jusqu’à ce que l’enfant soit traité avec des antibiotiques.</p><h2>Qu’est-ce qui cause la fièvre?</h2> <p>De nombreuses infections variées peuvent occasionner de la fièvre. Pour déterminer la cause de la fièvre chez votre enfant, le médecin recherchera d’autres signes ou symptômes de maladie, plutôt que de s’occuper de la fièvre elle-même. Le degré de fièvre ne permet pas au médecin de déterminer si l’infection est bénigne ou grave, ou si elle est causée par une bactérie ou un virus.</p> <p>Il est important de savoir depuis combien de jours votre enfant a de la fièvre. Il serait bon de noter la température de votre enfant de façon à rapporter exactement au médecin depuis combien de temps votre enfant a de la fièvre.</p> <h3>La fièvre peut être causée par d’autres états de santé :</h3> <ul> <li>Une augmentation légère de la température peut être due à l’exercice, au fait d’être vêtu trop chaudement, après un bain chaud ou une douche chaude ou en raison du temps chaud.</li> <li>Dans de rares cas, <a href="/Article?contentid=1915&language=French">un coup de chaleur</a> ou la prise de certains médicaments ou de certaines drogues peut entraîner une augmentation importante, voire dangereuse, de la température corporelle.</li> <li><a href="/Article?contentid=1986&language=French">Une vaccination</a> peut entraîner de la fièvre.</li> <li>Certaines maladies non infectieuses et états inflammatoires peuvent entraîner de la fièvre de manière persistante ou récurrente.</li> </ul> <h3>La poussée des dents ne provoque pas de fièvre.</h3> <p>De nombreuses personnes pensent que la <a href="/Article?contentid=304&language=French">poussée des dents</a> provoque de la fièvre. Les recherches scientifiques ont démontré que la poussée des dents ne cause pas réellement de la fièvre. Si votre bébé a de la fièvre, ne présumez pas que c’est à cause de la poussée de ses dents.</p><h2>Mon enfant a-t-il de la fièvre?</h2><h3>Si la température est supérieure à 38°C (100,4°F), il s’agit de fièvre.</h3><p>Un enfant est souvent chaud au toucher en cas de fièvre. Utilisez un thermomètre pour mesurer la température corporelle de l’enfant afin de confirmer s’il a de la fièvre. Une température supérieure à 38°C (100,4°F) indique que l’enfant a de la fièvre.​</p><h3>Prendre la température de l’enfant</h3><p>NE PAS utiliser un thermomètre en verre qui contient du mercure.</p><p>La <a href="/Article?contentid=966&language=French">façon la plus exacte de prendre la température</a> est avec un thermomètre utilisé d’une des façons suivantes :</p><ul class="akh-steps"><li> <figure><span class="asset-image-title">Prise de la température rectale</span><img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/IMD_temperature_rectal_FR.jpg" alt="Bébé étendu sur son ventre sur les genoux d'une personne insérant un thermomètre dans le rectum du bébé" /> </figure> <p>Inséré dans l’anus (ou rectum) pour prise de température rectale chez les bébés et tout petits de moins de trois ans.<br></p></li><li> <figure><span class="asset-image-title">Prise de la température buccale</span><img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/IMD_temperature_oral_FR.jpg" alt="Une fille couchée sous une couverture avec un thermomètre dans la bouche" /> </figure> <p>Placé dans la bouche (pour prise de température buccale) chez les enfants plus âgés, capables de garder le thermomètre dans leur bouche assez longtemps.</p></li></ul><p>​D’autres méthodes de prise de température peuvent être parfois utiles, mais le résultat est moins fiable. En voici quelques-unes :​</p><ul class="akh-steps"><li> <figure><span class="asset-image-title">Prise de la température axillaire (sous l'aisselle)</span><img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/IMD_temperature_armpit_FR.jpg" alt="Un bébé allongé sur son dos avec un thermomètre sous l'aisselle" /> </figure> <p>Placer un thermomètre sous l’aisselle (méthode axillaire)</p></li><li> <figure><span class="asset-image-title">Prise de la température auriculaire (dans l’oreille)</span><img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/IMD_temperature_ear_FR.jpg" alt="Garçon regardant droit devant lui lorsque quelqu'un tire le haut de son oreille et tient le thermomètre là-dedans" /> </figure> <p>Placer un thermomètre dans l’oreille (méthode auriculaire ou tympanique)</p> <br> </li></ul><p>Ne pas placer un thermomètre sur le front ou utiliser un thermomètre sucette, car ces méthodes ne sont pas fiables.​</p><h3>La fièvre chez les bébés de moins de 3 mois</h3><p>Si votre bébé a moins de 3 mois et a de la fièvre, consultez un médecin immédiatement.</p><p>Pour un bébé de moins d’un mois, la fièvre peut être le symptôme d’une infection grave. Si cela arrive durant la fin de semaine, n’attendez pas de voir votre médecin habituel; rendez-vous immédiatement au service d’urgence le plus proche pour faire examiner votre bébé. Ne donnez aucun médicament contre la fièvre à votre bébé sauf indication d’un médecin.</p><h2>Prendre soin d’un enfant qui a de la fièvre</h2> <h3>Vêtements</h3> <p>Habillez votre enfant légèrement. Une grande partie de la chaleur corporelle s’évapore par la peau; si vous habillez trop votre enfant, il risque d’avoir plus de fièvre et d’être incommodé davantage. Si votre enfant éprouve des frissons, donnez-lui une couverture légère. Gardez la pièce à une température agréable pour vous-même quand vous vous habillez légèrement.</p> <h3>Davantage de liquides</h3> <p>La fièvre fait perdre des fluides corporels à votre enfant, alors encouragez-le à boire plus de liquides afin d’éviter la <a href="/Article?contentid=776&language=French">déshydratation</a>. Cela n’a pas d’importance que vous donniez des boissons chaudes ou froides à l’enfant. Mais une boisson ou de l’eau fraîche peut aider votre enfant à se sentir mieux.</p> <h3>Utilisation d’une éponge</h3> <p>Il n’est pas nécessaire d’éponger votre enfant pour faire baisser la température et cela peut l’incommoder davantage. Cette façon de faire peut refroidir l’extérieur de son corps et lui donner des frissons sans changer sa température corporelle interne. N’utilisez une éponge qu’en cas d’urgence, par exemple en cas de coup de chaleur.</p> <h3>Médicaments</h3> <p>Utilisez des médicaments pour aider l’enfant à se sentir mieux. Faites-le non pas en fonction du degré de fièvre mais de la façon dont se sent votre enfant. Les médicaments peuvent réduire la fièvre de 1°C à 2°C (de 2°F à 3°F) seulement et ne pas faire revenir la température à la normale.</p> <p>La fièvre peut également varier d’elle-même à la hausse ou à la baisse. Il est donc difficile de savoir si la fièvre a baissé en raison de la prise de médicaments ou d’une fluctuation naturelle. Si votre enfant dort bien, ce n’est pas nécessaire de le réveiller pour lui donner des médicaments.</p> <h3>Deux types de médicaments sont habituellement recommandés pour traiter la fièvre</h3> <p>Ce sont :</p> <ul> <li><a href="/Article?contentid=62&language=French">l’acétaminophène</a></li> <li><a href="/Article?contentid=153&language=French">l’ibuprofène</a></li> </ul> <p>Ces deux médicaments existent sous forme de comprimés, de capsules et de préparations liquides, en dosages variés. L’acétaminophène est également disponible en suppositoires. N’utilisez pas comme suppositoire un comprimé destiné à être avalé.</p> <p>Votre médecin ou pharmacien peut vous aider à choisir la formule et le dosage les plus appropriés pour votre enfant. La dose correcte pour un enfant est déterminée selon le poids corporel. Une dose estimative est généralement indiquée sur l’emballage. Veuillez noter que ces deux médicaments ont des dosages et des intervalles d’utilisation différents.</p> <p>Ces médicaments sont utilisés pour aider votre enfant à se sentir mieux, mais ils ne soignent pas la cause sous-jacente de la fièvre. Il n’y a pas d’interaction entre l’acétaminophène et l’ibuprofène. Ces deux médicaments peuvent être tout aussi efficaces pour réduire la température. Notez les médicaments donnés. De manière générale, n’alternez pas la prise d’acétaminophène et d’ibuprofène.</p> <p>Si votre enfant est déjà atteint d’une maladie ou s’il prend déjà des médicaments, informez-vous auprès de son médecin pour vous assurer que l’acétaminophène et l’ibuprofène sont sans danger pour lui.</p> <h3>Ne pas utiliser de l’aspirine (ASA) pour soigner la fièvre de votre enfant</h3> <p>Bien que ce soit rare, <a href="/Article?contentid=77&language=French">l’aspirine (acide acétylsalicylique ou aspirine)​</a> a été associé à une maladie grave, le syndrome de Reye. Ne donnez pas d’aspirine à un enfant pour réduire sa fièvre, sauf en cas d’indication de votre médecin. Il est conseillé de vérifier l’étiquette d’autres médicaments, ou de consulter votre pharmacien, pour vous assurer que ces médicaments ne contiennent pas d’aspirine.</p><h2>Quand consulter un médecin?</h2> <h3>Rendez-vous chez le médecin de votre enfant, ou au service d’urgence le plus proche, immédiatement si votre enfant a de la fièvre et remplit l’une de ces conditions :</h3> <ul> <li>votre nourrisson a moins de 3 mois;</li> <li>vous êtes récemment revenus d’un voyage à l’étranger;</li> <li>l’enfant développe une irritation qui ressemble à des petits points violets qui ne disparaissent pas lorsque vous appuyez dessus avec vos doigts (blanchissement);</li> <li>l’enfant n’est pas capable de garder les liquides et semble déshydraté;</li> <li>la peau de l’enfant semble très pâle ou grise, ou est froide ou tachetée;</li> <li>l’enfant souffre constamment;</li> <li>l’enfant est léthargique (très faible) ou vous avez du mal à le réveiller;</li> <li>il a la nuque raide;</li> <li>il a eu une convulsion liée à la fièvre pour la première fois ou une convulsion de longue durée;</li> <li>il a l’air très malade;</li> <li>il semble confus ou il délire;</li> <li>il n’utilise pas un bras ou une jambe normalement ou refuse de se tenir debout;</li> <li>il a des difficultés à respirer;</li> <li>il pleure constamment et ne peut être calmé.</li> </ul> <h3>Consultez un médecin dans un délai d'un à deux jours si votre enfant a de la fièvre et :</h3> <ul> <li>votre nourrisson a entre 3 et 6 mois.</li> <li>l’enfant a mal à un endroit précis, par exemple aux oreilles ou à la gorge, ce qui peut nécessiter un examen;</li> <li>l’enfant a de la fièvre depuis plus de trois jours;</li> <li>la fièvre a disparu pendant plus de 24 heures puis est revenue;</li> <li>l’enfant a une infection bactérienne traitée avec un antibiotique, mais la fièvre ne disparaît pas même après l’administration des antibiotiques pendant 2 ou 3 jours;</li> <li>il pleure quand il va aux toilettes;</li> <li>vous avez d’autres préoccupations ou questions.</li> </ul> <p>En cas d’incertitude, appelez Telehealth Ontario au 1-866-797-0000 (sans frais) si vous habitez en Ontario.</p> <h2>Quelques mythes à propos de la fièvre</h2> <p>Il existe de nombreux mythes au sujet de la fièvre; certains d’entre eux peuvent vous causer une inquiétude inutile. Si votre enfant a de la fièvre, le plus important est de surveiller son apparence et son comportement.</p> <h3>Mythe : la fièvre doit être soignée par des médicaments</h3> <p>Faux! La fièvre par elle-même n’est pas dangereuse et il n’est pas nécessaire de la soigner. La prise de médicaments est destinée à permettre à votre enfant de se sentir mieux en cas de fièvre. Si l’enfant se sent bien (à l’état éveillé ou en dormant) tout en ayant de la fièvre, il n’est pas nécessaire de lui donner des médicaments.</p> <h3>Mythe : le chiffre exact de la température est utile</h3> <p>Faux! Le plus important, avec un enfant fiévreux, est son apparence et son comportement, particulièrement s’il a pris des médicaments contre la fièvre. Par exemple, un enfant qui semble en santé, mais qui a une température élevée est moins inquiétant qu’un enfant qui n’a qu’une fièvre légère, mais semble très malade ou ne réagit pas. Certaines maladies virales mineures peuvent s’accompagner d’une fièvre élevée; certaines infections bactériennes graves peuvent être associées à une température corporelle anormalement basse. Dans tous les cas, il est recommandé de prendre la température de l’enfant et de noter depuis combien de jours dure la fièvre.</p> <h3>Mythe : la fièvre entraîne des lésions cérébrales</h3> <p>Faux! La plupart des fièvres associées aux infections sont de moins de 42°C (107.6°F); elles n’entraînent pas de lésions cérébrales. Seules les températures corporelles persistantes supérieures à 44°C (111.2°F) peuvent causer des lésions cérébrales. Ces températures corporelles élevées risquent davantage de se produire en raison d’un coup de chaleur ou à la suite de prise de certaines drogues illicites ou de certains médicaments, comme les anesthésiques ou d’autres médicaments utilisés en psychiatrie. Elles ne sont généralement pas causées par les infections habituelles des enfants.</p> <h3>Mythe : la fièvre est mauvaise pour l’enfant</h3> <p>Faux! La fièvre signifie simplement que le système immunitaire du corps a été activé. La fièvre aide à combattre les infections, car de nombreux germes ne survivent pas aussi bien à des températures corporelles légèrement plus élevées. En ce sens, la plupart des fièvres ont un effet bénéfique même si l’enfant est incommodé. Les médicaments sont principalement utilisés pour aider l’enfant à se sentir mieux.</p> <h3>Mythe : la fièvre répond toujours à la prise d’ibuprofène ou d’acétaminophène</h3> <p>Faux! Ces médicaments peuvent aider l’enfant à se sentir mieux, mais ne réduire la fièvre que de 1°C à 2°C (de 2°F à 3°F) seulement et ne pas faire revenir la température à la normale. Parfois, la fièvre persiste même après la prise d’ibuprofène ou d’acétaminophène.</p> <h3>Mythe : la fièvre répond rapidement aux antibiotiques</h3> <p>Faux! Les antibiotiques ne sont utiles que pour traiter des infections bactériennes. Ils commencent à combattre la bactérie aussitôt qu’ils sont administrés à votre enfant, mais la fièvre peut mettre 2 ou 3 jours à disparaître. Les antibiotiques n’ont aucun effet sur les infections virales. Chez les enfants, la plupart des infections sont causées par des virus; un antibiotique n’aura donc aucun effet sur elles.</p> <h3>Mythe : soigner la fièvre permet d’éviter les convulsions fébriles.</h3> <p>Faux! Le fait de soigner la fièvre n’empêchera pas les convulsions et vous ne devez pas utiliser de médicaments en ce sens. En général, il y a des antécédents familiaux de convulsions. Elles se produisent également plutôt au début d’une infection.</p>​​ <h2>Références</h2><p>Richardson M, Purssell E. (2015). Who's afraid of fever? <em>Arch Dis Child</em>. 100(9):818-20. doi:10.1136/archdischild-2015-309491. Retrieved on February 10th, 2016 <a href="https://adc.bmj.com/content/100/9/818">https://adc.bmj.com/content/100/9/818</a></p> <br> <p>Sullivan JE, Farrar HC. (2011). Fever and antipyretic use in children. <em>Pediatrics</em>.127(3):580-7. doi:10.1542/peds.2010-3852. Retrieved February 10th, 2016 <a href="https://pediatrics.aappublications.org/content/pediatrics/127/3/580.full.pdf">https://pediatrics.aappublications.org/content/pediatrics/127/3/580.full.pdf</a> </p> <br> <p>Mistry N, Hudak A. (2014). Combined and alternating acetaminophen and ibuprofen therapy for febrile children. <em>Paediatrics & Child Health</em>. 19(10):531-2. Retrieved on February 10th, 2016 <a href="https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4276386/pdf/pch-19-531.pdf">https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4276386/pdf/pch-19-531.pdf</a> and Corrigendum. (2015). <em>Paediatrics & Child Health</em>, 20(8), 466–467. Retrieved on February 10th, 2016 <a href="https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4699537/">https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4699537/</a> </p> <br> <p>National Collaborating Centre for Women's and Children's Health (2013). <em>Feverish illness in children: assessment and initial management in children younger than 5 years</em> (2nd ed.). Sections 9.1 and 9.2. London, UK: Royal College of Obstetricians and Gynaecologists. Retrieved February 10th, 2016 <a href="https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK327853/">https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK327853/​</a><br></p> ​fievrefever,fievrehttps://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/fever.jpg La fièvre est habituellement un signe que le corps combat une infection. Qu'est-ce qui cause la fièvre?Main
BronchioliteBronchioliteBronchiolitisBFrenchInfectious DiseasesChild (0-12 years);Teen (13-18 years)LungsImmune systemConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)Cough;Fever;Runny nosehttps://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/Respiratory_system_MED_ILL_EN.jpg2019-01-25T05:00:00Z6.0000000000000072.0000000000000969.000000000000Health (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p>La bronchiolite est une infection des poumons causée par un virus que la plupart des enfants contractent à l’âge de deux ans environ. Il ne s’agit habituellement pas d’une maladie grave et elle disparaît d’elle-même en sept à dix jours. <br></p><h2>Qu'est-ce la bronchiolite?</h2><p>La bronchiolite est une infection courante des poumons qui est causée par un virus. L'infection provoque l’inflammation (gonflement) des minuscules voies respiratoires des poumons appelées <a href="https://pie.med.utoronto.ca/htbw/module.html?module=lung-child">bronchioles</a>. Puisque l’inflammation rétrécit les voies respiratoires, les enfants atteints de bronchiolite ont de la difficulté à respirer.<br></p> <figure class="asset-c-100"> <span class="asset-image-title">Système respiratoire</span><img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/Respiratory_system_MED_ILL_FR.jpg" alt="L’emplacement des poumons, de a trachée, de la bronche, des bronchioles et da diaphragme dans un garçon" /> </figure> <p>En règle générale, la bronchiolite est causée par le <a href="/Article?contentid=764&language=French">virus respiratoire syncytial</a> (VRS), mais il y en a plusieurs d'autre virus qui peuvent la causer aussi. La plupart des enfants auront contracté le VRS avant d’atteindre l’âge de 2 ans. L’infection est plus répandue de novembre à avril, pendant la saison du VRS.</p><h2>À retenir</h2><ul><li>La bronchiolite est une infection virale courante des poumons.</li><li>Les enfants infectés peuvent avoir de la difficulté à respirer.</li><li>Si votre enfant a du mal à respirer, est devenu déshydraté ou semble très malade, amenez le à l’hôpital le plus proche.</li><li>Un lavage de mains approprié permettra de réduire les risques de transmission de l’infection.</li></ul> <h2>Symptômes de la bronchiolite</h2><p>Au départ, votre enfant est susceptible de présenter de la fièvre, des écoulements du nez ou une <a href="/Article?contentid=774&language=French">toux</a>. Il risque de tousser beaucoup.</p><h3>Autres signes de la bronchiolite que vous pouvez observer : </h3><ul><li>respiration rapide et superficielle, </li><li>respirations sifflantes (sifflements aigus),</li><li>creusement de la poitrine, en particulier sous la cage thoracique, sur la partie supérieure de la clavicule, entre les côtes ou sur le cou, portant le nom de tirage ou de rétraction,</li><li>dilatation des narines,</li><li>irritabilité, attitude grincheuse ou fatigue marquée,</li><li>diminution de l’appétit et de la soif,</li><li>difficulté à dormer.</li></ul><p>Au début, votre enfant présentera probablement une faible toux superficielle, sèche et courte. Après plusieurs jours, votre enfant pourrait commencer à expulser beaucoup de mucus (phlegme) lorsqu’il tousse. Cela signifie que son état commence à s’améliorer et que son organisme tente de se débarrasser non seulement du mucus, mais de l’infection.</p><p>La plupart des enfants atteints de bronchiolite ne présentent qu’une toux et une respiration sifflante modérées. Ils n’ont pas besoin de soins médicaux particuliers. La bronchiolite dure habituellement de 7 à 10 jours environ. Toutefois, chez certains enfants, la toux et la respiration sifflante peuvent se prolonger plusieurs semaines et même jusqu’après la disparation du virus.</p><h2>Chez certains enfants, la bronchiolite peut être plus grave</h2><h3>La bronchiolite peut être plus grave chez certains bébés et enfants dans les cas suivants:</h3><ul><li>ils sont âgés de moins de 3 mois,</li><li>ils vivent avec des fumeurs,</li><li>ils sont <a href="/Article?contentid=1470&language=French">asthmatiques</a> ou sont atteints d'autres troubles respiratoires chroniques,</li><li>ils sont nés prématurément (35 semaines de grossesse au plus),</li><li>ils souffrent de certains <a href="/Article?contentid=1576&language=French">types de cardiopathie congénitale</a> (malformations du cœur),</li><li>ils présentent des affections du système immunitaire.</li></ul><p>Il peut être nécessaire d’amener les enfants qui souffrent de bronchiolite plus grave à l’hôpital.<br></p><h2>Les virus à l’origine de la bronchiolite se transmettent par la toux, les éternuements et au toucher</h2><p>Les virus pouvant causer la bronchiolite se transmettent dans les minuscules gouttelettes de liquides expulsées du nez ou de la bouche d’une personne infectée quand elle tousse ou éternue. Ils peuvent aussi se propager quand une personne infectée touche à un objet comme un jouet, puis qu’une autre personne y touche par la suite. Lorsque les enfants touchent leurs propres nez, yeux ou bouches, ils peuvent s’infecter eux mêmes. Le fait que des enfants partagent des jouets ou jouent à proximité les uns des autres augmente les risques de propagation de l’infection.</p><h2>Soins de la bronchiolite à la maison</h2><p>La plupart des cas de la bronchiolite peuvent être gérés à la maison. Soins de la bronchiolite implique habituellement la gestion des symptômes de la condition.</p><ul><li>Placez votre enfant dans une position partiellement assise ou redressée pour faciliter la respiration.</li><li>Pour les bébés, continuez de les allaiter ou de leur donner du lait maternisé comme d'habitude.</li><li>Si le nez de votre bébé est <a href="/Article?contentid=778&language=French">congestionné</a>, mettez des gouttes de solution saline dans ses narines pour en dégager le mucus. Cela pourra aider votre bébé à boire plus facilement.</li><li>Si votre bébé a de la difficulté à boire, essayez des tétées plus courtes, mais plus fréquentes. Cela aidera votre bébé à se nourrir et à boire suffisamment.</li><li>Encouragez votre enfant à boire, en particulier des liquides clairs comme de l’eau ou du jus de pomme dilué avec de l’eau. Si votre enfant refuse de boire, essayez de lui offrir de plus petites quantités de liquides plus fréquemment.</li><li>N’exposez pas votre enfant à la fumée de cigarette.</li><li>Si votre enfant a des allergies aux animaux de compagnie ou aux poussières ou autres substances présentes dans l’air, assurez vous qu’il n’y soit pas exposé. Autrement, ses poumons sont susceptibles de s’irriter davantage, ce qui risque d’aggraver la bronchiolite.</li><li>N'administrez pas de médicaments contre la toux aux enfants âgés moins de six ans.</li><li>Surveillez chez votre enfant les signes de <a href="/Article?contentid=776&language=French">déshydratation</a> comme les yeux secs ou enfoncés, la bouche sèche et collante et une quantité réduite d’urine.</li></ul><h2>Soins hospitaliers administrés dans les cas de bronchiolite</h2><p>Dans les cas plus graves de la bronchiolite, il peut être nécessaire de traiter les enfants atteints au milieu hospitalier. À l'hôpital, votre enfant se trouvera dans un endroit inconnu, ce qui pourrait l'effrayer un peu. Vous pouvez le réconforter et le calmer en le dorlotant.</p><p>Voici ce à quoi vous pouvez vous attendre à l'hôpital :</p><ul><li>Les médecins, les infirmiers et d’autres professionnels de la santé écouteront souvent les bruits dans la poitrine de votre enfant à l'aide d'un stéthoscope. Ces bruits les aideront à déterminer si votre enfant respire relativement bien.</li><li>On placera votre enfant dans une position partiellement assise ou redressée pour faciliter sa respiration.</li><li>Un membre de l’équipe de soins pourra appliquer délicatement une succion dans les narines de votre enfant.</li><li>Votre enfant pourra avoir besoin d’oxygène supplémentaire. Cela permettra de s'assurer qu’une quantité suffisante se rend dans le sang.</li><li>Afin d'aider votre enfant à respirer, le médecin pourra lui administrer par inhalation des médicaments comme le <a href="/Article?contentid=234&language=French">salbutamol</a> (Ventolin) ou l’épinéphrine. Ces médicaments permettent parfois de dilater les voies respiratoires pour permettre aux enfants d’inspirer et d’expirer une plus grande quantité d’air. Pour les enfants très malades, les médecins pourront demander des analyses de sang, une <a href="/article?contentid=1647&language=French">radiographie de la poitrine</a> ou l’installation d’un tube dans une veine (ligne intraveineuse) ou du nez à l'estomac (<a href="/fr/_layouts/15/Catalog.aspx?Url=https%3A%2F%2Fauthoring%2Eaboutkidshealth%2Eca%2Fakh%2FPages%2FArticle%3Fcontentid%3D984%26language%3DFrench">sonde NG</a>). Cela n’est cependant pas requis dans la plupart des cas.</li></ul><p>Votre enfant n’aura pas besoin de médicaments comme des antibiotiques ou des antiviraux, car ils n’amélioreront pas son état. Généralement, les médicaments contre le sifflement n'aideront non plus. Sauf dans certaines situations, les stéroïdes ne sont pas plus utiles.<br></p><h2>Prévention de la bronchiolite</h2><p>La bronchiolite est une affection très courante et est très contagieuse, mais vous pouvez réduire les risques que votre enfant soit touché de diverses façons.</p><ul><li>Se <a href="/Article?contentid=1981&language=French">laver les mains</a> de manière appropriée à l’aide d’eau tiède et de savon est le moyen le plus efficace de réduire les risques de transmission de l’infection. Le lavage des mains est important en rentrant de l’extérieur, après s’être amusé avec les jouets d’autres enfants et avant de manger.</li><li>N’exposez pas votre bébé à la fumée de cigarette. L’usage de la cigarette a été associé à des taux d’infection accrus. Même la fumée secondaire (ou tabagisme passif) est nocive pour votre enfant.</li><li>Essayez d’éviter les personnes infectées et les foules, particulièrement si votre bébé est âgé de moins de 3 mois.</li><li>Comme les jeunes enfants se mettent souvent des jouets dans la bouche, lavez les souvent si d’autres enfants s’amusent avec.</li><li>Montrez aux enfants à éviter la transmission de microbes en leur enseignant à éternuer et à tousser dans la manche de leur vêtement ou à l’intérieur de leur coude. Lorsqu’un papier–mouchoir est à portée de main, votre enfant peut s’en servir, mais assurez vous ensuite de mettre le papier mouchoir souillé à la poubelle et de laver les mains de votre enfant.</li><li>Si votre enfant fréquente une garderie ou l’école, signalez les signes de maladies qu’il présente au personnel.</li><li>Dans la mesure du possible, gardez votre enfant à la maison jusqu’à ce qu’il respire plus aisément.</li></ul><h2>Les enfants qui ont de la difficulté à respirer doivent être soignés à l’hôpital</h2><h3>Amenez votre enfant aux services d’urgence les plus proches si vous observez l’une des manifestations suivantes chez votre enfant : </h3><ul><li>Votre enfant respire très rapidement.</li><li>Il a de la difficulté à respirer. Observez le pour déterminer s’il présente des rétractions à la poitrine ou au cou et s’il dilate les narines. Ces symptômes sont encore plus graves si la respiration de votre enfant est également sifflante.</li><li>Sa peau est bleuâtre ou plus pale qu’à l’ordinaire.</li><li>Il ne mange ou boit pas suffisamment et est devenu déshydraté, ce qui veut dire que son organisme ne dispose pas d’assez de liquides pour bien fonctionner. La déshydratation peut se produire chez un enfant qui ne boit pas suffisamment. Votre enfant est peut être atteint s’il a les yeux secs ou enfoncés ou s’il urine (fait pipi) moins qu’en temps normal.</li><li>Il est nettement plus léthargique ou fatigué qu’à l’ordinaire et ne veut pas jouer.</li><li>Il est très capricieux, grincheux et vous n’arrivez pas à le réconforter.</li><li>Votre jeune bébé n’est pas en mesure de téter ou de boire.</li></ul>bronchiolitis La bronchiolite est une infection virale courante des poumouns. La plupart des cas de la bronchiolite peuvent être gérés à la maison.Main
Rhumes (Infections virales des voies respiratoires supérieures)Rhumes (Infections virales des voies respiratoires supérieures)Colds (viral upper respiratory infections)RFrenchInfectious DiseasesChild (0-12 years);Teen (13-18 years)Nose;TracheaNose;Nasopharynx;TracheaConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)Cough;Fever;Runny nose;Sore throat;Eye discomfort and redness2019-05-10T04:00:00ZHealth (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p>Les rhumes sont causés par des infections virales du nez et de la gorge. Renseignez-vous sur les causes, la durée et la prévention et le traitement des infections virales des voies respiratoires supérieures.<br></p><h2>Qu’est-ce que le rhume?​</h2><p>Le rhume est une infection du nez et de la gorge causée par un virus. Il porte aussi le nom d’infection virale des voies respiratoires supérieures. Jusqu’à 200 virus distincts peuvent causer l’infection. Un enfant risque de contracter de 6 à 12 rhumes au cours de toute année donnée. Toutefois, le fait d’avoir de nombreux rhumes n’est pas un signe d’une faible défense immunitaire. Des expositions répétées à divers virus au fil des ans permettent de combattre ces micro organismes. Votre enfant aura donc moins tendance à attraper le rhume en vieillissant.</p> <h2>À retenir</h2> <ul> <li>Les symptômes du rhume sont l’écoulement nasal, la toux, les éternuements et une fièvre légère.</li> <li>Le rhume est causé par un virus qui se transmet facilement d’une personne à une autre.</li> <li>Si votre enfant est enrhumé, gardez le aussi à l'aise que possible et offrez lui beaucoup de liquides.</li> <li>La meilleure façon d’éviter la propagation du rhume est de se laver souvent les mains.</li> </ul><h2>Symptômes du rhume</h2> <p>Les symptômes du rhume sont les suivants :</p> <ul> <li>écoulement ou congestion nasal,</li> <li>éternuements,</li> <li><a href="/Article?contentid=774&language=French">toux</a>,</li> <li><a href="/Article?contentid=30&language=French">fièvre</a>,</li> <li><a href="/Article?contentid=748&language=French">mal de gorge</a>,</li> <li>rougeur des yeux.</li> </ul> <p>En général, le rhume dure environ une semaine mais peut se prolonger. La toux peut persister pendant trois semaines au plus.</p> <p>Le rhume peut être accompagné de fièvre. Celle ci se manifeste habituellement au début du rhume et dure de trois à cinq jours.<br></p> <h2>Le rhume peut se propager par contact avec ​des personnes enrhumées</h2> <p>On peut contracter un rhume quand une personne tousse, éternue ou ne se lave pas les mains. Des gouttelettes d'une toux ou d'un éternuement pouvent atteindre votre nez ou bouche. Vouz pouvez aussi attrapez un rhume en touchant une surface contaminée par des germes. Le rhume n’est pas causé par une exposition au froid ou aux courants d’air. Les enfants sont infectés par d’autres membres de la famille, les autres personnes qui s’en occupent et leurs compagnons de jeu. Ceux qui fréquentent les garderies ou ont des frères et sœurs ont tendance à attraper plus souvent le rhume.</p><h2>Comment soigner un enfa​nt enrhumé</h2><p>Il n’existe aucun moyen de faire passer un rhume plus rapidement. Tant que votre enfant est enrhumé, essayez de le garder aussi à l'aise que possible, et offrez lui beaucoup de liquides.</p><h3>Écoulement​ ou congestion nasal</h3><p>Pour un bébé, utilisez de l’<a href="/Article?contentid=778&language=French">eau saline</a> (sel de mer) pour déloger le mucus du nez. Il faudra deux à trois gouttes dans chaque narine plusieurs fois par jour. Faites-le plus souvent au besoin, surtout avant de nourrir votre enfant et de le coucher.<br></p><p>Après avoir mis les gouttes, vous pouvez retirer le mucus des narines à l’aide d’une poire à succion ou d'un aspirateur nasal. Il est préférable de le faire chez les nourrissons puisqu’ils doivent respirer par le nez pendant l'alimentation. Ils ne peuvent pas bien téter quand ils ont le nez congestionné. Placer un vaporisateur à vapeur froide ou un humidificateur dans la chambre à coucher peut parfois aider à libérer le mucus.</p><h3>Fièvre</h3><p>Si votre enfant a de la fièvre et qu'il est inconfortable, vous pouvez lui donner de l’<a href="/Article?contentid=62&language=French">acétaminophène</a> ou de l’<a href="/Article?contentid=153&language=French">ibuprofène</a>. ÉVITEZ l'<a href="/Article?contentid=77&language=French">acide acétylsalicylique</a> (AAS).</p><h3>T​oux</h3><p>Chez la plupart des enfants, la toux est simplement un symptôme du rhume. Vous ne pouvez rien faire pour qu’elle cesse plus rapidement. La toux s’atténuera à mesure que le virus disparaît.<br></p><p>Une toux grave peut parfois être un signe de complication, comme une infection pulmonaire ou l’asthme. Votre médecin devra ausculter la poitrine de votre enfant pour y explorer les bruits afin de déterminer si le rhume se complique.</p><p>Les médicaments contre le rhume en vente libre ou sur ordonnance ne permettent pas une guérison plus rapide. Les médicaments contre la toux et le rhume ne sont pas recommandés pour les enfants de moins de six ans. Même si les médicaments contre le rhume et la grippe sont habituellement inoffensifs, ils peuvent avoir des effets indésirables comme de la somnolence, des étourdissements, des battements de cœur accélérés et de la difficulté à s’endormir.<br></p><h3>Antibio​tiques</h3><p>Les antibiotiques n’ont aucun effet sur les virus du rhume. Ils ne sont efficaces que dans le cas des infections bactériennes. De plus, ils peuvent causer des diarrhées, des nausées ou des éruptions cutanées.</p><p>Votre médecin ne prescrira un antibiotique que si votre enfant présente des symptômes d’une infection bactérienne.</p><h2>Les rhumes peuvent présenter des complications</h2> <p>Les rhumes sont généralement bénins. Ils peuvent toutefois aboutir à une infection bactérienne. Les infections bactériennes courantes touchent les oreilles, la gorge, les sinus et les poumons. Des douleurs à l’endroit infecté, une forte fièvre persistante ou de la difficulté à respirer en constituent des symptômes.</p> <p>Les enfants peuvent aussi avoir de la difficulté à respirer si le virus du rhume déclenche une respiration sifflante ou l’asthme.</p> <p>Les rhumes entraînent plus souvent des complications chez les bébés. Il faut éviter autant que possible le contact des bébés âgés de moins de trois mois avec les enfants et les adultes qui ont le rhume ou d’autres maladies infectieuses.</p> <h2>Prévention d​u rhume</h2><p>Une bonne hygiène des mains est la meilleure façon de prévenir la transmission du rhume. Il est donc important de <a href="/Article?contentid=1981&language=French">laver souvent les mains de votre enfant aussi que les vôtres</a>. Faites le après une toux, un éternuement, un mouchage et un contact avec une personne enrhumée. À défaut d'eau et de savon, utilisez un désinfectant à base d’alcool pour les mains.</p><p>On peut prévenir les rhumes causés par l'<a href="/Article?contentid=763&language=French">influenza</a> (la grippe) avec le vaccin antigrippal.<br></p><h2>Quand c​onsulter un médecin</h2><h3>Communiquez ave​c le médecin si :</h3><ul><li>votre enfant est âgé de moins de trois mois;<br></li><li>il fait une poussée de fièvre plusieurs jours après le début du rhume;<br></li><li>sa fièvre persiste plus de cinq jours;<br></li><li>il présente un écoulement de liquide jaunâtre des yeux;<br></li><li>il n'arrive pas à boire assez de liquides parce qu’il a le nez bouché;<br></li><li>il a des douleurs à la poitrine;<br></li><li>il a un mal d’oreille ou présente un écoulement d’oreille;<br></li><li>il a très mal à la gorge.</li></ul><h3>Rendez-vous au service d’urgence le plus proche ou composez immédiatement le 911 si votre enfant :</h3><ul><li>semble léthargique (très endormi) ou irritable (de très mauvaise humeur);<br></li><li>a de la difficulté à respirer;<br></li><li>semble avoir les lèvres bleutées;<br></li><li>a des douleurs ou des raideurs au cou ou a très mal à la tête;</li><li>est déshydraté et n'urine pas.</li></ul>coldhttps://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/colds_viral.jpgRhumes ​Les rhumes sont causés par des infections virales du nez et de la gorge. Découvrez les causes du rhume. Main

 

 

Otite moyenne (infection de l’oreille)Otite moyenne (infection de l’oreille)Ear infection (otitis media)OFrenchOtolaryngologyBaby (1-12 months);Toddler (13-24 months);Preschooler (2-4 years);School age child (5-8 years);Pre-teen (9-12 years)EarsNAConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)Earache;Feverhttps://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/Ear_anatomy_V2_MED_ILL_EN.jpg2014-12-15T05:00:00Z8.0000000000000070.00000000000001213.00000000000Health (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p>L’otite moyenne est une infection de l’oreille moyenne qui est causée par l’accumulation de liquide à l’arrière du tympan. Apprenez quels sont les causes, les symptômes et le traitement de l’otite moyenne.</p><br><h2>Qu’est-ce qu’une otite moyenne?</h2><p>L’otite moyenne est une infection de l’oreille moyenne. L’oreille moyenne est la cavité à l’arrière du tympan. Son infection peut être causée par des bactéries ou des virus.</p> <figure class="asset-c-80"><span class="asset-image-title">Anatomie de l’oreille</span><img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/Ear_anatomy_V2_MED_ILL_FR.jpg" alt="Les parties de l'oreille externe, moyenne, et interne sont identifiées" /><figcaption class="asset-image-caption">L’oreille est formée de trois parties: l’oreille externe, l’oreille moyenne et l’oreille interne. Chacune d’elles est composée d’éléments plus petits qui, en agissant ensemble, vous permettent d’entendre.</figcaption> </figure><h2>À retenir</h2> <ul> <li>L’otite moyenne est une infection de l’oreille moyenne. Elle est courante chez les enfants, en particulier entre les âges de six mois à deux ans.</li> <li>L’infection est causée par des bactéries ou des virus.</li> <li>Donnez à votre enfant des médicaments pour soulager la fièvre et la douleur, au besoin. Si votre enfant est âgé de plus de six mois et est généralement bien portant, évitez de lui administrer des antibiotiques avant d’avoir surveillé son état pendant un jour ou deux.</li> <li>Pour prévenir les infections d’oreille à répétition chez votre enfant, lavez-vous souvent les mains et faites-en autant avec ses jouets, respectez son calendrier régulier de vaccination et évitez qu’il soit exposé à la fumée secondaire du tabac.</li> <li>Consultez votre médecin si la prise d’antibiotiques n’atténue pas les symptômes de votre enfant au bout de 48 heures. Rendez-vous aux services d’urgence les plus près si la douleur de votre enfant augmente ou si votre enfant semble léthargique (endormi) ou s’il vomit.</li> </ul> <h2>Symptômes de l’otite</h2> <p>Si un enfant développe une otite moyenne, il se produit généralement après avoir eu une première infection des voies respiratoires supérieures comme un <a href="/Article?contentid=12&language=French">rhume</a>. Si votre enfant a une otite moyenne, il peut présenter un des symptômes suivants, ou plus:</p> <ul> <li><a href="/Article?contentid=30&language=French">il a de la fièvre</a></li> <li>il la douleur à l’oreille</li> <li>il tire ou frotte l’oreille</li> <li>il pleure</li> <li>il pleure</li> <li>son oreille coule.</li> </ul> <p>Chez certains enfants, la pression de l’oreille moyenne cause une rupture du tympan (trou dans le tympan). Un liquide jaunâtre ou opaque coule alors de l’oreille. Le trou guérit généralement dans une semaine ou deux. Chez certains enfants, des infections et des perforations auriculaires répétées peuvent entraîner des cicatrices du tympan et des problèmes auditifs à plus long terme.</p><h2>Causes de l’otite moyenne</h2><p>La trompe d’Eustache relie l’oreille à l’arrière de la gorge et favorise l’aération et le drainage de l’oreille moyenne. Une otite moyenne survient lorsque le mucus ou l’enflure des tissus dû au rhume bloque la trompe d’Eustache. Ce blocage a deux incidences principales.</p><ul><li>Il empêche la trompe d’Eustache d’assurer la circulation d’air dans l’oreille moyenne, ce qui modifie la pression d’air et peut être douloureux. Ce phénomène est très similaire à ce qui se produit au décollage et à l’atterrissage d’un avion.</li><li>Il entraîne l’accumulation de liquide dans l’oreille et piège toutes les bactéries qui s’y trouvent déjà. Le liquide peut s’infecter et exercer une pression sur le tympan, ce qui l’enflamme (le fait bomber) et peut occasionner de la douleur.</li></ul> <figure class="asset-c-80"><span class="asset-image-title">Otite moyenne</span><img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/IMD_otitis_media_FR.jpg" alt="Un tympan gonflé à cause de l'enflure et des blocages dans la trompe d'Eustache" /><figcaption class="asset-image-caption">L’otite moyenne survient quand la trompe d’Eustache est bouchée. Un liquide s’accumule alors dans l’oreille moyenne, ce qui exerce une pression sur le tympan, l’enflamme (le fait bomber) et occasionne de la douleur.</figcaption> </figure> <h2>Qui est le plus à risque d’otite moyenne?</h2><p>L’otite moyenne touche majoritairement les enfants âgés de six mois à deux ans, bien qu’elle puisse survenir tout au long de l’enfance. La plupart des enfants seront atteints d’au moins une infection d’oreille tandis que certains d’entre eux en auront de nombreuses.</p><p>Ce sont les enfants qui sont les plus vulnérables aux infections de l’oreille moyenne étant donné que leurs trompes d’Eustache sont plus courtes et risquent davantage d’être bloquées en présence de <a href="/Article?contentid=831&language=French">végétations adénoïdes enflées</a>. Toutefois, cette tendance disparaît au fil du temps puisque la structure de l’oreille change à mesure que les enfants grandissent.</p><h2>Comment le médecin diagnostique-t-il une otite moyenne</h2> <p>Le médecin devra effectuer un examen physique afin de diagnostiquer correctement une otite moyenne. Il déterminera si l’oreille de votre enfant contient du liquide et si le tympan a changé. Il examinera également le cou et la gorge de votre enfant pour déterminer s’il présente des <a href="/Article?contentid=777&language=French">ganglions lymphatiques enflés</a>.</p><h2>Comment soigner l’otite moyenne de votre enfant</h2> <h3>Soulagement de la douleur et de la fièvre</h3> <p>Donnez à votre enfant de l’<a href="/Article?contentid=62&language=French">acétaminophène</a> ou de l’<a href="/Article?contentid=153&language=French">ibuprofène</a> pour soulager le mal d’oreille. Ces analgésiques commencent habituellement à offrir un soulagement en moins d’une heure. Si votre enfant a besoin d’antibiotiques (voir la section ci-dessous), attendez que ceux-ci agissent avant de cesser les analgésiques. Ces derniers ne nuiront pas à l’efficacité des antibiotiques.</p> <h3>Antibiotiques</h3> <p>Les otites moyennes n’exigent pas obligatoirement la prise d’antibiotiques. Si l’infection semble légère et que votre enfant est âgé de plus de six mois, votre médecin peut recommander d’éviter les antibiotiques pendant un jour ou deux pour permettre à l’infection de se résorber d’elle-même.</p> <p>Votre médecin sera plus susceptible de prescrire des antibiotiques si :</p> <ul> <li>l’otite moyenne s’aggrave,</li> <li>votre enfant souffre beaucoup ou présente une forte fièvre.</li> </ul> <p>Votre médecin pourrait aussi prescrire des gouttes antibiotiques pour les oreilles si le tympan de votre enfant est perforé et qu’un liquide s’en écoule.</p> <p>Les antibiotiques tueront les bactéries ayant causé l’infection. Même si votre enfant devrait se sentir mieux au bout de quelques jours, assurez-vous de lui donner tous les antibiotiques prescrits. Cela évitera toute récidive et réduira le risque que votre enfant présente une infection plus difficile à traiter à l’aide d’antibiotiques dans le futur.</p> <h3>Garderie et école</h3> <p>Votre enfant pourra retourner à la garderie ou à l’école quand il n’aura plus de fièvre et qu’il se sentira bien. L’otite moyenne n’est pas contagieuse (ne se transmet pas d’une personne à l’autre).</p> <h3>Autres activités quotidiennes</h3> <p>Votre enfant peut aller à l’extérieur sans se couvrir les oreilles. Si son tympan est perforé, il doit éviter la baignade et la natation tant que la lésion ne s’est pas cicatrisée.</p> <h3>Déplacements en avion</h3> <p>Prendre l’avion pendant qu’on a une infection d’oreille peut intensifier les douleurs et accroître le risque de perforation du tympan. Il s’agit là des seuls dangers associés à ce mode de transport. Vous pourriez tout de même décider d’éviter l’avion tant que votre enfant présente des symptômes.</p> <p>Si vous ne pouvez pas éviter de prendre l’avion, munissez-vous d’analgésiques pour le vol. Pendant le décollage et l’atterrissage, assurez-vous que votre enfant tète sa suce, boit ou mâche de la gomme. La déglutition (le fait d’avaler) aide aussi souvent à réduire la pression exercée sur le tympan.</p> <h2>Rendez-vous de suivi</h2> <p>Lorsque votre enfant aura pris tous les antibiotiques prescrits, il serait bon de fixer un autre rendez-vous chez le médecin. Celui-ci pourra s’assurer que votre enfant ne présente plus de symptômes et, s’il y a lieu, que la perforation du tympan s’est cicatrisée.</p> <p>Le liquide qui s’accumule derrière le tympan peut prendre des semaines ou même des mois à se drainer. Il s’élimine habituellement de lui-même, mais le médecin pourrait souhaiter surveiller votre enfant pour déceler toute perte auditive. Il pourra, au besoin, demander un examen auditif.</p><h2>Comment prévenir l’otite moyenne</h2><ul><li>Les rhumes peuvent entraîner des otites moyennes. Autant que possible, assurez-vous que votre enfant n’est pas exposé aux personnes qui ont le rhume, en particulier s’il est âgé de moins de douze mois. Pour les jeunes enfants souvent malades et présentant des infections d’oreille à répétition, il est préférable d’éviter les grandes garderies jusqu’à ce qu’ils atteignent l’âge d’un an. De bonnes solutions sont de faire garder votre enfant à domicile ou en milieu familial.</li><li> <a href="/Article?contentid=1981&language=French">Lavez-vous les mains</a> souvent et faites-en autant avec les jouets de votre enfant.</li> <li>Respectez le calendrier de vaccination de votre enfant. Par exemple, le vaccin antigrippal et le vaccin antipneumococcique, qui font partie du programme régulier d’immunisation, offrent une protection contre l’otite moyenne aiguë.</li><li>Assurez-vous que votre enfant n’est pas exposé à la fumée secondaire du tabac, car cela peut augmenter le nombre d’infections.</li><li>Autant que possible, allaitez votre bébé jusqu’à ce qu’il atteigne l’âge de trois mois au moins. Les anticorps dans le lait maternel peuvent réduire la fréquence des infections d’oreille de même que le risque d’otite moyenne aiguë pendant les six à 12 premiers mois de vie.</li><li>Si vous nourrissez votre bébé au lait maternisé, élevez-lui la tête lorsque vous lui donnez le biberon. En position couchée, votre bébé tétera de façon excessive, ce qui crée une pression indue dans la trompe d’Eustache.</li><li>Si votre enfant a été atteint d’une otite moyenne, essayez de lui retirer sa suce progressivement. L’usage de la suce peut augmenter les risques d’infections d’oreille à répétition.</li><li>Si votre petit ronfle ou respire par la bouche, ses végétations adénoïdes sont peut-être enflées, ce qui augmente le risque d’infections d’oreille. Au besoin, votre médecin de famille pourra diriger votre enfant vers un spécialiste qui évaluera l’état de ses végétations adénoïdes.</li></ul><h2>Quand consulter un médecin pour une otite moyenne</h2> <p>Communiquez avec votre médecin si :</p> <ul> <li>la fièvre ou la douleur de votre enfant persiste durant 48 heures après le début de la prise des antibiotiques,</li> <li>un liquide s’écoule constamment de son oreille,</li> <li>vous vous préoccupez de son audition.</li> </ul> <p>Amenez votre enfant aux services d’urgence les plus près ou composez le 911 :</p> <ul> <li>si la douleur de votre enfant augmente même après la prise d’un analgésique,</li> <li>si votre enfant a des douleurs ou des raideurs à la nuque ou semble soit léthargique (endormi) soit irritable, </li> <li>s’il <a href="/Article?contentid=746&language=French">vomit</a> à répétition et élimine alors ses médicaments ou une trop grande quantité de liquides,</li> <li>s’il présente des rougeurs et une enflure derrière l’oreille,</li> <li>si ses oreilles semblent décollées de la tête,</li> <li>s’il présente une éruption cutanée ou une enflure du visage ou des lèvres pendant qu’il prend ses antibiotiques.</li> </ul>earinfectionMain
Influenza (grippe)Influenza (grippe)Influenza (flu): An overviewIFrenchInfectious DiseasesChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BodyImmune systemConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)Cough;Fever;Headache;Sore throat2019-12-04T05:00:00Z1040.00000000000Health (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p>Même si la grippe est très fréquente, elle peut très dangereuse pour certain, y compris les jeunes enfants, les personnes âgées et les gens dont le système immunitaire est compromis. Apprenez-en davantage sur l'influenza et comment se protéger.<br></p><h2>Qu'est-ce que l'influenza?</h2> <p>L'influenza (la grippe) est une infection pulmonaire causée par un virus. Les gens contractent la grippe à tou​t moment de l'année, mais elle est plus fréquente en automne et en hiver. </p><h2>À retenir</h2><ul><li>L'influenza (grippe) est différente du rhume.</li><li>La grippe est causée par le virus de l’influenza. </li><li>La plupart des gens qui attrapent la grippe ne tombent pas gravement malades et présenteront des symptômes pendant deux à sept jours.</li><li>Se faire vacciner tous les ans et se laver les mains fréquemment peut aider à prévenir la grippe.</li><li>Si vous ou votre enfant êtes infecté, le mieux est de rester à la maison et de vous reposer. Si l'état de votre enfant ou le vôtre ne s'améliore pas au bout de quelques jours ou si les symptômes s'aggravent, communiquez avec votre médecin.</li></ul><h2>Symptômes courants de la grippe</h2><p>Les personnes atteintes de la grippe présentent habituellement la totalité ou une partie de ces symptômes : </p><ul><li><a href="/article?contentid=30&language=french">fièvre</a></li><li>douleurs musculaires</li><li><a href="/article?contentid=29&language=french">maux de tête</a></li><li><a href="/article?contentid=748&language=french">maux de gorge</a></li><li><a href="/article?contentid=774&language=french">toux</a></li><li>fatigue ou faiblesse</li></ul><p>La plupart de ces symptômes durent environ de deux à sept jours. Des complications rares mais graves de la grippe sont possibles, comme une pneumonie bactérienne et une infection grippale du cerveau. <br></p><h2>La grippe peut être grave pour certaines personnes</h2><p>La plupart des gens qui attrapent la grippe ne seront pas gravement malades, mais la grippe peut être plus grave pour certaines personnes. Habituellement, les personnes les plus à risque font partie de l'un des groupes suivants : </p><ul><li>enfants très jeunes, âgés de moins de deux ans;</li><li>personnes âgées de 65 ans ou plus;</li><li>personnes qui vivent dans des établissements de soins de longue durée, comme un foyer de soins, une résidence pour personnes âgées ou un hôpital de soins chroniques;</li><li>personnes aux prises avec une maladie cardiaque, pulmonaire ou rénale chronique; </li><li>personnes qui ont du diabète, un cancer, des problèmes de système immunitaire ou l'anémie falciforme;</li><li>enfants et adolescents âgés de six mois à 18 ans qui ont déjà pris de l'<a href="/article?contentid=77&language=french">acide acétylsalicylique</a> (AAS) pendant de longues périodes; </li><li>personnes qui ont de la difficulté à évacuer le mucus du nez et de la gorge parce qu'elles sont trop faibles ou ont une maladie sous-jacente. </li></ul><p>Toute personne qui vit ou travaille avec des personnes qui font partie de ces groupes doit être immunisée grâce au vaccin antigrippal. De cette manière, il y a moins de risques que les personnes qui font partie des groupes à risque élevé soient infectées par le virus de la grippe.<br></p><h2>Comment se propage la grippe<br></h2> <p>La grippe se propage très facilement d'une personne infectée à d'autres par la toux et les éternuements. Elle se propage aussi en touchant des objets qu'une personne grippée a touchés. </p><h2>Traitement de la grippe</h2><p>Si vous ou votre enfant êtes infecté, restez à la maison et reposez-vous. Habituellement, le traitement est centré sur les symptômes ressentis par la personne. Par exemple, si votre enfant a de la fièvre, vous pouvez lui donner de l'acétaminophène pour la réduire. </p><p>Ne donnez pas d'<a href="/article?contentid=77&language=french">acide acétylsalicylique</a> (AAS) aux enfants âgés de moins de 16 ans. Ne donnez pas des médicaments contre la toux aux enfants de moins de six ans. Lisez toujours les instructions sur l'étiquette avant d'administrez aucun médicament.<br></p><p>En plus des liquides et des analgésiques, voici d'autres façons de soulager les symptômes de la grippe :</p><ul><li>appliquer de la chaleur sur les muscles endoloris pendant de courtes périodes à l'aide d'une bouillotte ou d'un coussin chauffant;<br></li><li>prendre un bain chaud;<br></li><li>se gargariser avec de l'eau tiède;<br></li><li>pour un nez congestionné, utiliser un vaporisateur ou des gouttes de solution saline et une poire à succion;<br></li><li>faites de votre domicile un milieu sans fumée.<br></li></ul><p>Consultez votre fournisseur de soins primaires si les mesures ci-dessus n'aident pas à soulager les symptômes de votre enfant et si ses symptômes s'aggravent ou si vous êtes inquiet.</p><h2>Votre enfant est grippé à l'hôpital</h2><p>Votre enfant sera placé dans une chambre privée et ne pourra pas aller à la salle de jeu avant qu'il n'aille mieux. Demandez à l'éducateur en milieu pédiatrique d'apporter des jouets et des fournitures dans la chambre. </p><p>Le personnel de l'hôpital portera un masque, des lunettes de protection, des gants et des blouses d'hôpital quand il visitera votre enfant. </p><p>Lavez-vous les mains souvent, soit avec des tampons d'alcool soit avec de l'eau et du savon, avant et après de toucher votre enfant et avant de sortir de sa chambre. Le personnel de l'hôpital doit aussi se laver les mains. </p><p>Si vous ou une autre personne ayant rendu visite à l'enfant présentez des symptômes ou tombez malade, dites-le au médecin ou à l'infirmier. </p><h2>Prévenir la grippe</h2><p>Pour aider à prévenir la grippe, c'est important de vous faire vacciner (vous et votre enfant) contre la grippe tous les ans.</p><p>Vous devrez aussi vous <a href="/article?contentid=1981&language=french">laver bien les mains</a>. Cela peut vous empêcher de contracter ou de propager le virus de la grippe. C'est particulièrement important dans les hôpitaux, mais aussi ailleurs.<br></p><p>Nettoyez régulièrement les surfaces dans votre maison, surtout celles qui son fréquemment touchées. Celles-ci incluent les poignées de porte, le réfrigérateur, les interrupteurs d'éclairage, les téléphones et les ordinateurs.</p><p>Si vous avez la grippe, vous devriez faire ce qui suit pour éviter sa propagation : </p><ul><li>Toujours se couvrir la bouche ou le nez avec un mouchoir quand vous toussez ou éternuez, et jetez le mouchoir. Ensuite, lavez-vous les mains. Ces étapes préviendront la propagation de la grippe et d'autres virus respiratoires. </li><li>Ne vous rendez pas dans un hôpital quand vous avez des symptômes de la grippe. Aucune personne malade ne devrait aller voir un patient à l'hôpital, même si c'est un membre de la famille. </li></ul><h2>Le vaccin antigrippal</h2><p>Le vaccin antigrippal est fait d'éléments du virus de la grippe soit mort, soit rendu inoffensif. Il contient trois à quatre types de virus de la grippe. Une personne qui reçoit le vaccin antigrippal développe une immunité contre les types de grippe contenus dans le vaccin. L'immunité, c'est le corps qui fabrique des défenses naturelles contre le virus. </p><p>Le corps a besoin d'environ deux semaines après la vaccination pour fabriquer ces défenses contre le virus. La protection dure environ six mois. </p><p>Le vaccin antigrippal ne protège pas contre les autres virus, comme ceux qui cause les rhumes. </p><h3>Un nouveau vaccin chaque année</h3><p>Nous avons tous besoin d'un nouveau vaccin antigrippal chaque année. Le virus change chaque année, donc il faut utiliser un vaccin différent chaque année. Des médecins et des scientifiques travaillent à découvrir les types de virus de la grippe qui circulent partout dans le monde. Le vaccin est ensuite fabriqué pour assurer une protection contre les types de grippe qui ont le plus de risques de se manifester chaque année. </p><h3>La plupart des gens peuvent se faire vacciner</h3><p>Le vaccin antigrippal est gratuit pour les résidents de l'Ontario. Toute personne âgée de plus de six mois devrait se faire vacciner contre la grippe, à moins qu'une raison ne l'empêche. Le meilleur temps pour se faire vacciner, c'est l'automne, avant que la grippe devient plus courante. Demandez au fournisseur de soins primaires si votre enfant peut se faire vacciner. </p><h2>Quand rechercher une aide médicale</h2><p>Consultez un m​édecin ou rendez-vous à l'hôpital si votre bébé est âgé de moins de trois mois et qu'il :</p><ul><li>a de la fièvre;<br></li><li>respire rapidement ou difficilement;<br></li><li>vomit ou refuse les tétés.</li></ul><p>Consultez un​ médecin si votre enfant :</p><ul><li>est plus somnolent que d’habitude;<br></li><li>est plus grincheux que d’habitude;<br></li><li>ne boit pas assez de liquides ou n'urine pas au moins toutes les six heures quand il est réveillé;<br></li><li>vomit;<br></li><li>a mal à la poitrine ou à l’estomac;<br></li><li>ne se sent pas mieux au bout de cinq jours ou bien son état s'améliore, puis s'aggrave soudainement.</li></ul><p>Composez​ le 911 ou rendez-vous immédiatement aux services d'urgence les plus proches si votre enfant :</p><ul><li>respire rapidement ou semble y travailler fort;<br></li><li>se sent faible ou étourdi, est difficile à réveiller ou ne réagit pas;<br></li><li>est très grincheux et vous n’arrivez pas à le réconforter;<br></li><li>boite ou refuse de marcher;<br></li><li>a les lèvres ou la peau bleuâtres ou d'une teinte foncée;<br></li><li>a le cou rigide, a un mal de tête sévère ou est pris de convulsions;<br></li><li>a un rythme cardiaque très rapide, même lorsque la fièvre s’est abaissée.</li></ul><p>Si vous vous préoccupez de l'état de votre enfant, communiquez avec votre médecin ou avec votre service de santé publique local. En Ontario, vous pouvez aussi appeler Télésanté Ontario au 1-866-797-0000.</p><p>Si vous ou votre enfant faites partie d'un des groupes à risque élevé, appelez votre médecin au moment que vous remarquez des symptômes de la grippe. Il existe des antiviraux spécifiques qui aide à traiter la grippe, mais il faut les commencer au début de la maladie pour qu'ils soient efficaces. Communiquez avec le médecin de votre enfant pour en savoir davantage.</p>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/influenza_overview.jpg La grippe peut dangereuse pour certain, compris les enfants et les gens dont le système immunitaire est compromis. Apprenez-en davantage sur l'influenza.Main
Virus respiratoire syncytial (VRS)Virus respiratoire syncytial (VRS)Respiratory syncytial virus (RSV)VFrenchInfectious DiseasesChild (0-12 years);Teen (13-18 years)Trachea;LungsImmune systemConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)Cough;Fever;Runny nose2013-10-29T04:00:00Z8.0000000000000062.00000000000001097.00000000000Health (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p>Le VRS est un virus qui infecte les poumons et les voies respiratoires, et qui produit des symptômes semblables à ceux de la grippe. </p><h2>Qu'est-ce que le VRS?</h2><p>Le virus respiratoire syncytial (VRS) est un virus qui atteint les poumons et les voies respiratoires. Il provoque des rhumes et constitue la principale cause de la <a href="/article?contentid=765&language=french">bronchiolite</a> chez les nourrissons et les bambins. La plupart des enfants auront contracté l’infection due au VRS avant d’atteindre l’âge de 2 ans. L’infection est plus répandue de novembre à avril, soit la période où le virus est le plus actif. Toutefois, la majorité des enfants auront une infection légère et n’auront pas besoin de soins médicaux. </p> <figure class="asset-c-80"><span class="asset-image-title">Système respiratoire</span><img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/Respiratory_system_MED_ILL_FR.jpg" alt="L’emplacement des poumons, de a trachée, de la bronche, des bronchioles et du diaphragme dans un garçon" /> </figure><h2>À ret​enir</h2> <ul><li>Le VRS est un virus très répandu causant des infections pulmonaires dont les symptômes sont peu marqués chez la plupart des bébés et des enfants. Il peut toutefois causer des infections pulmonaires graves chez certains d’entre eux.</li> <li>Vous pouvez limiter ou prévenir la propagation du virus en vous lavant régulièrement les mains et en évitant tout contact direct avec votre bébé quand vous êtes vous même infecté ainsi que toute exposition de votre bébé à d’autres personnes infectées.</li> <li>Si votre bébé est fortement à risque de contracter des infections pulmonaires graves, il aura besoin d’une dose du médicament « palivizumab » tous les mois durant la saison du VRS (de novembre à avril).</li> <li>Vous pouvez vous assurer que votre bébé reçoive ce médicament en rappelant à votre fournisseur de soins de santé qu’il en a besoin ainsi qu’en en faisant le suivi des dates de rendez vous.</li></ul><h3>Symptômes de l’infection au VRS</h3><p>Un bébé ou un enfant infecté peut :</p><ul><li> <a href="/article?contentid=774&language=french">tousser</a>,</li><li>présenter un écoulement du nez,</li><li>avoir de la <a href="/article?contentid=30&language=french">fièvre</a>,</li><li>présenter parfois une respiration sifflante.</li></ul><p>Il est facile de confondre une infection au VRS avec une grippe ou une autre infection virale, car ils ont tous des symptômes en commun.</p><p>Dans la plupart des cas, les parents peuvent eux mêmes s’occuper de leurs enfants infectés par le VRS tant que les petits ces derniers respirent aisément, que leur peau ne devient pas bleuâtre et qu’ils boivent et urinent (font pipi) normalement. L’infection ne dure généralement que quelques jours. Les adultes en santé ne sont généralement pas gravement infectés, mais ils peuvent tout de même transmettre le virus aux enfants.</p><h2>Les incidences de l’infection au VRS peuvent être gr​aves</h2><p>Chez certains bébés et enfants, l’infection au VRS peut entraîner une <a href="/article?contentid=784&language=french">pneumonie</a> ou une <a href="/article?contentid=765&language=french">bronchiolite​</a> qui sont des maladies susceptibles d’être graves. Dans de telles situations, vous devrez peut-être amener votre enfant au cabinet de votre omnipraticien ou de votre pédiatre ou aux services d’urgence d’un hôpital.</p><h3>Votre bébé ou votre enfant a potentiellement plus de risques d’être très malade à la suite d’une infection au VRS dans les cas suivants :</h3><ul><li>Il est né prématurément (avant la 33e semaine de grossesse) et est âgé de moins de 6 mois au début de la saison du VRS, en novembre.</li><li>Il est âgé de moins de 2 ans et est aux prises avec certains troubles pulmonaires, une cardiopathie congénitale, le syndrome de Down ou une affection du système immunitaire. Le médecin de votre enfant vous expliquera la situation.</li><li>Il présente d’autres problèmes de santé particuliers dont vous parlera le médecin de votre enfant.</li></ul><p>Le VRS peut se pro​pager au toucher :</p> <ul><li>du mucus du nez ou de la bouche d’une personne infectée,</li> <li>des papiers mouchoirs souillés d’une personne infectée ainsi que la surface (des comptoirs, par exemple), des vêtements et des jouets auxquels elle a touché,</li> <li>des mains contaminées non lavées d’une personne infectée.</li></ul> <p>Le VRS peut vivre sur les surfaces dures comme les comptoirs pendant plus de 6 heures. Il demeure actif sur les vêtements et les mains jusqu’à 1 heure. Il peut s’écouler de 2 à 8 jours avant qu’une personne exposée au VRS devienne malade.</p><h2>Traitem​ent</h2><p>Lorsqu’un enfant lutte contre une infection au VRS, le traitement consiste principalement à soulager les symptômes de l’infection. Comme les antibiotiques n’ont aucun effet sur les virus, ils ne peuvent pas accélérer la guérison de votre enfant.</p><h2>U​​n médicament est nécessaire aux bébés à risques élevés durant la saison du VRS</h2><p>Aucun médicament ne peut empêcher votre bébé d’être infecté par le VRS. De plus, le fait d’avoir eu une infection au VRS ne permet pas de l’immuniser par la suite. L’individu moyen peut avoir une infection au VRS à maintes reprises pendant sa vie.</p><p>Aucun vaccin contre le virus n’est encore disponible pour le grand public. Il existe néanmoins un médicament qui permet d’éviter que l’infection au VRS devienne très grave. Ce produit est recommandé pour les bébés risquant fortement une telle complication. Votre fournisseur de soins de santé déterminera si votre enfant a besoin de ce médicament appelé <a href="/article?contentid=208&language=french">palivizumab</a> et dont le nom commercial est Synagis. On nomme parfois ce traitement prophylaxie anti VRS, ce qui veut dire  « traitement préventif contre le VRS ». Le palivizumab est donné sous forme injectable. La piqûre est habituellement administrée dans un muscle. Il n’y a aucune contre indication en ce qui concerne les vaccins habituels des enfants. Le médicament stimulera chez votre enfant la production d’anticorps qui permettront à son organisme de combattre une infection au VRS. Ces anticorps réduiront les risques que l’infection devienne grave.</p><p>Puisque l’efficacité d’une dose de palivizumab dure 30 jours environ, votre enfant devra obtenir une injection chaque mois au cours de la saison du VRS. Si vous remettez un rendez vous ou en sautez un, l’effet bénéfique du médicament aura pris fin et votre enfant n’aura plus de protection contre le virus.</p><h3>Les réactions sont ra​res</h3><p>Les effets secondaires les plus courants du palivizumab sont la fièvre, les éruptions cutanées ou la rougeur de la peau dans la zone d’injection. Les réactions graves dues aux allergies sont très rares. Demandez au médecin ou à l’infirmier prenant en charge votre enfant de vous fournir les renseignements à jour au sujet des réactions au médicament.</p><h3>Rappelez au médecin ou à l’infirmier responsable que votre bébé a besoin d’un médicament pour éviter une infection au VRS</h3><p>L’injection, qui peut se faire à l’hôpital, au cabinet du médecin, ou dans une clinique de traitement contre le VRS, peut être administrée par un médecin ou un infirmier.</p><h3>Pour vous assurer que votre bébé obtienne tous les mois le traitement approprié, vous devriez :</h3><ul><li>Consigner les dates des rendez vous. Pour faire un suivi, servez vous du carnet d’immunisation régulier ou imprimez les tableaux ci dessous.</li></ul><h2>Prophylaxie anti-VRS</h2><table class="akh-table"><thead><tr><th>Palivizumab</th><th>Date<br></th><th>Emplacement</th></tr></thead><tbody><tr><td>Dose #1</td><td></td><td></td></tr><tr><td>Dose #2</td><td></td><td></td></tr><tr><td>Dose #3</td><td></td><td></td></tr><tr><td>Dose #4</td><td></td><td></td></tr><tr><td>Dose #5</td><td></td><td></td></tr><tr><td>Dose #6</td><td></td><td></td></tr></tbody></table><p></p><h2>Infection au VRS: résultats positifs aux tests et hospitalisations</h2><table class="akh-table"><thead><tr><th> </th><th> Date </th><th> Date </th></tr></thead><tbody><tr><td>VRS- positif</td><td></td><td></td></tr><tr><td>VRS admission à l'hôpital</td><td></td><td></td></tr><tr><td>Congé de l'hôpital</td><td></td><td></td></tr></tbody></table><ul><li>Rappelez au médecin ou à l’infirmier responsable que votre bébé a besoin d’un médicament pour éviter une infection au VRS.</li></ul><p>Pour plus de renseignements au sujet de la prophylaxie anti VRS, consultez le site du <a href="https://www.ontario.ca/fr/page/obtenez-le-remboursement-integral-de-certains-medicaments" target="_blank">ministère de la santé de l'Ontario</a>.</p><h2>Prévention des infections au VRS</h2><p>N’exposez pas votre bébé à la fumée de cigarette. L’usage de la cigarette a été associé à des taux d’infection accrus.</p><h3>Voici des mesures que vous pouvez prendre pour limiter ou prévenir la transmission du VRS :</h3><ul><li> <a href="/article?contentid=1981&language=french">Lavez vous les mains</a> avec de l’eau et du savon ou avec un désinfectant à base d’alcool servant à cette fin avant ainsi qu’après tout contact direct avec votre enfant, et demandez aux autres personnes d’en faire de même.</li><li>Toussez et éternuez dans la manche de votre vêtement et non pas dans vos mains et jetez immédiatement les papiers mouchoirs souillés à la poubelle.</li><li>Évitez tout contact direct (comme les baisers) avec le visage ou les mains de votre bébé quand vous êtes vous même infecté.</li><li>Ne vous rendez pas auprès de votre bébé prématuré hospitalisé si vous éternuez ou toussez ou si votre nez coule ou si vous avez une fièvre.</li><li>N’exposez pas votre bébé à des foules ou à toute personne qui éternue ou tousse, dont le nez coule ou qui a une fièvre, en particulier durant la saison du VRS (de novembre à avril). Les infections se propagent plus facilement en présence de nombreuses personnes.</li><li>À la maison, lavez régulièrement les surfaces dures (des comptoirs par exemple) que des personnes touchent souvent, et faites le plus souvent pendant la saison du VRS.<br></li></ul>rsvhttps://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/respiratory_syncytial_virus.jpgMain
Angine streptococciqueAngine streptococciqueStrep throatAFrenchInfectious DiseasesPreschooler (2-4 years);School age child (5-8 years);Pre-teen (9-12 years)Mouth;Trachea;EsophagusMouth;Esophagus;TracheaConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)Fever;Sore throat2023-06-26T04:00:00Z1222.00000000000Health (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p>L’angine streptococcique est une infection de la gorge causée par la bactérie streptocoque. Renseignez-vous sur la façon de prendre soin de votre enfant.<br></p><h2>En quoi consiste l'angine streptococcique?</h2><p>L’angine streptococcique est une infection de la gorge causée par une forme de bactérie appelée streptocoque. </p><p>L’angine streptococcique est plus courante chez les enfants d'âge scolaire. </p><p>Le streptocoque bêta-hémolytique du groupe A (SGA) constitue la principale bactérie à l’origine de cette infection. Cette bactérie peut aussi entraîner des complications dans d’autres parties de l’organisme.<br></p><h2>À retenir</h2> <ul> <li>La fièvre et le mal de gorge constituent les principaux symptômes de l’angine streptococcique.</li> <li>Si vous soupçonnez que votre enfant souffre d'une angine streptococcique, amenez-le chez un fournisseur de soins de santé pour un prélèvement de gorge.​</li> <li>Assurez-vous que votre enfant termine tous les antibiotiques qui lui sont prescrits afin de prévenir une récidive et des complications.</li> <li>Servez des aliments mous et des boissons froides à votre enfant et, au besoin, donnez-lui des analgésiques pour soulager la douleur.</li> <li>Assurez-vous que tous les autres membres de la famille ainsi que les contacts relatifs consultent leur fournisseur de soins de santé s’ils présentent des symptômes de l’infection.</li> </ul><h2> Signes et symptômes de l’angine streptococcique<br></h2><p>Les symptômes de l’angine streptococcique sont semblables à ceux d’un mal de gorge causé par un virus ou d’autres maladies. Voici les symptômes les plus courants :</p><ul><li> <a href="https://www.aboutkidshealth.ca/fr/article?contentid=30&language=french">fièvre</a>,</li><li><a href="https://www.aboutkidshealth.ca/fr/article?contentid=748&language=french">mal de gorge</a>,</li><li>ne pas vouloir boire ou manger à cause de la douleur,</li><li>difficulté à avaler,</li><li><a href="https://www.aboutkidshealth.ca//fr/article?contentid=748&language=french">amygdales rouges et enflées</a>, parfois couvertes d’une substance jaune-blanc.</li></ul><p>Certains enfants peuvent présenter d’autres symptômes comme un <a href="https://www.aboutkidshealth.ca/fr/article?contentid=29&language=french">mal de tête</a>, la nausée, des vomissements et des douleurs abdominales et musculaires. </p><h2>Réduire la propagation de l’infection​</h2><p>Comme l’angine streptococcique se propage facilement, votre enfant risque de la transmettre aux autres membres de la famille et à ses camarades de classe. Tout enfant ou adulte habitant à votre domicile qui présente des symptômes de l’infection dans les cinq jours qui suivent le diagnostic chez votre enfant devrait avoir un prélèvement de gorge. </p><p>L'infection de votre enfant ne sera plus contagieuse 24 heures après avoir commencé à prendre les antibiotiques. Il pourra donc retourner à l'école après un jour de traitement antibiotique s'il se sent mieux.<br></p><h3>Pour prévenir la propagation de l'infection, votre enfant :</h3><ul><li>doit <a href="/article?contentid=1981&language=french">se laver les mains</a> avec de l’eau chaude et du savon ou un désinfectant à base d’alcool servant à cette fin,<br></li><li>ne doit pas partager ses verres ou ses autres ustensiles de table avec ses amis ou ses camarades de classe (pour votre part, assurez-vous de laver les verres et les autres ustensiles de table que votre enfant utilise à l’eau chaude savonneuse ou au lave-vaisselle),</li><li>doit éternuer dans son coude ou se couvrir la bouche et le nez lorsqu’il tousse,</li><li>doit éviter les baisers et d’approcher le visage trop près de celui d’autres personnes jusqu’à ce que l’infection disparaisse.​</li></ul><h2>Comment l’angine streptococcique est-elle diagnostiquée? </h2><p>L'angine streptococcique ne peut pas être diagnostiquée en regardant la gorge de votre enfant. Le diagnostic doit être confirmée par un prélèvement de gorge. Cela se fait en frottant un écouvillon (bâtonnet ouaté long et mince) le long des parois latérales et à l’arrière de la gorge de votre enfant. L’écouvillon sera ensuite acheminé au laboratoire où un test sera réalisé afin de savoir si l’infection est due au SGA. Votre médecin obtiendra​ les résultats au bout d’une journée ou deu​x. </p><p>Certaines cliniques médicales peuvent avoir recours à un test de dépistage rapide (dont on obtient les résultats en quelques minutes) pour déterminer si une personne est atteinte d’angine streptococcique. Cette technique n’est utile que s’il révèle la présence de la bactérie streptocoque (ce qui s’appelle un résultat positif). Un résultat négatif n’exclut pas le diagnostic d’angine à streptocoque. En cas de résultat négatif, un prélèvement de gorge devrait être envoyé à un laboratoire pour confirmer que votre enfant n'est pas atteint de l'angine streptococcique.</p><p>Un prélèvement de la gorge est très important au diagnostic de l’angine streptococcique, car ses symptômes sont similaires à ceux de la <a href="https://www.aboutkidshealth.ca/fr/article?contentid=748&language=french">pharyngite virale</a>, qui ne peut pas être traitée au moyen d’antibiotiques.</p><h2>Comment l’angine streptococcique est-elle traitée? </h2><p>Si le test de dépistage rapide ou le prélèvement de gorge est positif pour le SGA, le médecin prescrira des antibiotiques oraux (pris par la bouche) à votre enfant. Même si l’angine streptococcique peut disparaître seule, l’infection au SGA non traitée peut entraîner des complications. </p><h2>Complications de l’angine streptococcique </h2><h3>Abcès de la gorge</h3><p>Une des complications de l’angine streptococcique consiste en la formation d'un abcès dans la gorge (accumulation de pus dans les tissus de la gorge). Les symptômes habituels d’un abcès sont une forte fièvre, une voix caverneuse, des difficultés à ouvrir la bouche, la production accrue de salive et de bave et l’enflure du cou. Si vous observez ces symptômes, consultez un fournisseur de soins de santé. </p><h3>Fièvre rhumatismale </h3><p>Une autre complication de l’angine streptococcique qui est toutefois rare est la <a href="https://www.aboutkidshealth.ca/fr/article?contentid=2315&language=french">fièvre rhumatismale</a>. Celle-ci est une maladie pouvant toucher la peau, les articulations, le cœur et le cerveau. Le traitement de l’angine streptococcique au moyen d’antibiotiques prévient presque toujours cette maladie.</p><h3>Autres complications </h3><p>L’inflammation des articulations (arthrite) ou des reins sont d’autres complications possibles. La bactérie SGA est aussi responsable de la <a href="https://www.aboutkidshealth.ca/fr/article?contentid=751&language=french">scarlatine</a> et cause parfois une infection cutanée appelée <a href="https://www.aboutkidshealth.ca/fr/article?contentid=796&language=french">impétigo</a>.</p><h2>Prendre soin de votre enfant à domicile </h2><h3>Atténuer la fièvre et les douleurs </h3><p>L’<a href="/Article?contentid=62&language=French">acétaminophène</a> ou l’<a href="/Article?contentid=153&language=French">ibuprofène</a> peut être utilisé pour calmer la fièvre ou la douleur. <a href="https://www.aboutkidshealth.ca/fr/article?contentid=77&language=french">L'AAS (acide acétylsalicylique)</a> ne devrait pas être donné aux enfants. </p><h3>Administrer tous les antibiotiques prescrits </h3><p>La fièvre et le mal de gorge s’atténuent habituellement trois jours après le début de la prise d’antibiotiques. Toutefois, même si votre enfant semble se sentir mieux, il est très important qu’il prenne tous les antibiotiques prescrits. Cela permettra de prévenir la récurrence et les complications de l’infection. </p><h3>Proposer des aliments mous et des liquides à votre enfant </h3><p>Il peut être douloureux pour un enfant qui est atteint d'angine streptococcique de manger et de boire. Voici des conseils qui vous permettront de mettre le vôtre plus à l’aise.</p><ul><li>Si votre enfant a du mal à avaler, donnez-lui des aliments mous qui sont faciles à avaler, comme de la soupe, de la crème glacée, de la crème-dessert (pouding) ou du yogourt.</li><li>Faites-le boire quantité de liquides. Siroter à l’aide d’une paille ou d’une tasse à bec peut l’aider.</li><li>Si votre enfant a plus de 12 mois, essayez de lui donner une à deux cuillères à thé (5 à 10 ml) de miel pasteurisé pour apaiser le mal de gorge et réduire la toux.</li><li>Les enfants plus âgés peuvent tenter de se gargariser avec de l'eau chaude salée.</li></ul><p>Les glaçons et les pastilles peuvent aussi procurer un certain soulagement chez les enfants plus âgés ou les adolescents. N’en donnez cependant pas aux tout-petits qui risquent de s’étouffer. </p><h2>Quand consulter un médecin </h2><p>Communiquez avec le fournisseur de soins de santé habituel de votre enfant si : </p><ul><li>la fièvre ne disparaît pas dans les trois jours suivant le début de la prise des antibiotiques,</li><li>vous observez chez lui des symptômes parmi les suivants : fièvre, éruption cutanée, enflure des articulations ou de la difficulté à boire des liquides ou à garder les liquides.</li></ul><p>Amenez votre enfant au service des urgences le plus près ou composez le 911 :</p><ul><li>s’il a de la difficulté à respirer ou de l'essoufflement.</li></ul>strepthroathttps://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/strep_throat.jpgAngine streptococciqueMain
Gastroentérite viraleGastroentérite viraleViral gastroenteritis (stomach flu)GFrenchInfectious DiseasesChild (0-12 years);Teen (13-18 years)Stomach;Small Intestine;Large Intestine/ColonImmune systemConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)Abdominal pain;Diarrhea;Fever;Headache;Vomiting2019-03-12T04:00:00ZHealth (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p>La gastroentérite virale, souvent appelée « grippe intestinale » est une infection qui cause l’inflammation de l’estomac et des intestins. Apprenez quels sont les symptômes et le traitement de la gastroentérite virale.</p><h2>Qu'est-ce que la gastroentérite virale?</h2><p>La gastroentérite est une inflammation de l'estomac, de l'intestin grêle et du gros intestin. Le terme « viral » signifie que l'inflammation est causée par un virus. Elle provoque souvent des <a href="/Article?contentid=746&language=French">vomissements</a> ou la <a href="/Article?contentid=7&language=French">diarrhée</a>. </p><p>La gastroentérite virale est souvent appelée « grippe intestinale », mais elle n'est pas causée par le virus de la grippe. La maladie peut être causée par différents groupes de virus, comme les rotavirus, les torovirus, les adénoviruses, les calicivirus, les astrovirus et un groupe de virus apparentés au virus de Norwalk.</p><h3>La gastroentérite virale n'est PAS causée par l'un ou l'autre des facteurs suivants, bien que les symptômes puissent se ressembler :</h3><ul><li>des bactéries comme la salmonelle ou E. coli;</li><li>des parasites comme le Giardia;</li><li>des médicaments;</li><li>d'autres problèmes de santé.</li></ul><h2>À retenir</h2> <ul> <li>La gastroentérite virale est une infection de l'estomac et des intestins causée par un virus.</li> <li>Les principaux symptômes comprennent la diarrhée et les vomissements.<br></li> <li>La diarrhée et les vomissements peuvent causer une perte de liquides, aussi appelée déshydratation.</li> <li>Les patients souffrant d'une grave déshydratation peuvent se voir administrer des liquides par voie intraveineuse (IV) à l'hôpital.</li> <li>La gastroentérite virale peut se propager par le partage de nourriture, d'eau et d'ustensiles. Le fréquent lavage de mains peut aider à prévenir la propagation de l'infections.</li> <li>En règle générale, la gastroentérite virale n'est pas une maladie grave, mais les personnes dont le système immunitaire est affaibli sont à risque de contracter une infection plus grave.</li> </ul><h2>Quels sont les principaux symptômes de la gastroentérite virale?<br></h2><p>La diarrhée et les vomissements sont les principaux symptômes de la gastroentérite virale.</p><p>En plus de la diarrhée et des vomissements, un enfant atteint de gastroentérite virale peut aussi présenter :</p><ul><li>de la <a href="/Article?contentid=30&language=French">fièvre</a>;</li><li>des crampes ou des douleurs à l’estomac;</li><li>des <a href="/Article?contentid=29&language=French">maux de tête</a>;</li><li>un mal de gorge;</li><li>un ralentissement de ses activités;</li><li>de la somnolence;</li><li>une perte d’appétit.</li></ul><p>En général, les symptômes se manifestent un ou deux jours après que la personne a contracté le virus et peuvent perdurer de un à dix jours.</p><h2>La gastroentérite virale est contagieuse</h2><h3>La gastroentérite se propage par l'un des moyens suivants :</h3><ul><li>le partage d'aliments, d'eau ou d'ustensiles comme des fourchettes et des couteaux avec une personne atteinte du virus;</li><li>l'omission de se laver les mains après avoir touché des objets qui peuvent porter le virus;</li><li>l'omission de se laver les mains après avoir changé des couches ou aidé un enfant à aller aux toilettes.</li></ul><p>Il est important de bien nettoyer et de désinfecter les surfaces et les articles à la portée de votre enfant, y compris ses jouets, et de faire soigneusement la lessive afin d’éliminer le virus de votre foyer.</p><h2>Tout le monde peut contracter la gastroentérite virale</h2><p>Tout le monde, peu importe son âge ou son origine, peut contracter le virus de la gastroentérite virale. Cependant, les virus contractés peuvent varier selon l’âge :</p><ul><li>les bébés et les tout-petits ont tendance à contracter plus souvent les rotavirus et les torovirus;</li><li>les adénovirus et les astrovirus ont tendance à surtout provoquer la diarrhée chez les jeunes enfants;</li><li>les virus de type Norwalk ont tendance à provoquer de la diarrhée chez les enfants plus âgés et chez les adultes.</li></ul><h2>Traiter la gastroentérite virale</h2><p>Le plus important pour traiter la gastroentérite virale chez les enfants et les adultes est de prévenir la <a href="/Article?contentid=776&language=French">déshydratation</a>, qui correspond à une perte importante de liquides.<br></p><h3>Les symptômes de déshydratation comprennent :<br></h3><ul><li>des lèvres sèches et craquelées ainsi qu’une bouche sèche ou poisseuse;</li><li>la soif;</li><li>un faible débit d'urine ou l'absence d'urine (l'urine est concentrée et jaune foncé);</li><li>l'absence de larmes;</li><li>de l'irritabilité ou de la mauvaise humeur;</li><li>de l'ennui ou désintéressement apparents;</li><li>des maux de tête;</li><li>des étourdissements;</li><li>des crampes;</li><li>des frissons;</li><li>de la fatigue.</li></ul><h3>La déshydratation avancée peut causer :</h3><ul><li>l'enfoncement des yeux;</li><li>l'enfoncement de la fontanelle, la région molle sur le dessus de la tête d'un bébé;</li><li>des nausées ou des vomissements;</li><li>de l'irritabilité;</li><li>de la léthargie.</li></ul><p>Si votre enfant est très déshydraté, il pourrait devoir être traité à l'hôpital, où l'on administre des liquides par un cathéter intraveineux (IV) au besoin.</p><h2>La gastroentérite virale est rarement une maladie grave</h2><p>Pour la plupart des gens, la gastroentérite virale n'est pas une maladie grave. Les gens atteints se rétablissent presque toujours complètement sans présenter de séquelles à long terme. La rapidité du rétablissement de votre enfant dépend du virus qui a causé la maladie.</p><p>La gastroentérite virale peut être une maladie grave chez les personnes qui ne sont pas en mesure de boire suffisamment pour remplacer les fluides corporels perdus par les vomissements ou la diarrhée. Les bébés, les jeunes enfants et les personnes non autonomes, comme les personnes présentant une déficience ou les personnes âgées, sont à risque de se déshydrater après une perte importante de fluides corporels. </p><p>Les personnes dont le système immunitaire est compromis sont à risque de déshydratation parce qu'elles peuvent éprouver des symptômes plus graves, dont de la diarrhée et des vomissements importants. Ces personnes pourraient devoir demeurer à l'hôpital afin de remédier à la déshydratation ou la prévenir.</p><h2>Vous pouvez prévenir la gastroentérite virale en vous lavant bien les mains<br></h2> <h3>Afin d'éviter de contracter ou de propager la gastroentérite virale, vous devez faire ce qui suit :</h3> <ul> <li>Bien vous laver les mains et de le faire souvent, tout particulièrement dans les hôpitaux et les autres établissements de santé.</li> <li>Ne pas rendre visite à un patient hospitalisé si vous souffrez des symptômes de gastroentérite virale. Suggérez aux membres de votre famille et à vos amis de faire de même.</li> </ul><h2>Si votre enfant est hospitalisé, contribuez à freiner la propagation de la gastroentérite virale</h2><ul><li>Il se peut que votre enfant soit placé dans une chambre individuelle et qu’il ne soit pas autorisé à fréquenter la salle de jeux jusqu’à ce qu’il se sente mieux.</li><li>Lavez-vous souvent les mains avant et après tout contact avec votre enfant. Lavez-vous également les mains avant de quitter sa chambre. Les employés de l’hôpital devraient également suivre ces consignes.</li><li>Si vous ou une autre personne présentez des symptômes de la gastroentérite virale après une visite, faites-en part au médecin ou à l’infirmière.</li><li>Si votre enfant présente des symptômes de la gastroentérite virale pendant son séjour à l’hôpital, tout le personnel responsable de ses soins devrait porter des gants et une blouse d’hôpital.<br></li></ul>stomachfluhttps://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/viral_gastroenteritis_flu.jpg Apprenez-en davantage sur la gastroentérite virale, une infection virale qui cause l’inflammation de l’estomac et des intestins.Main

Nous tenons à remercier nos commanditaires

AboutKidsHealth est fier de collaborer avec les commanditaires suivants, qui nous aident à accomplir notre mission, qui consiste à améliorer la santé et le mieux-être des enfants canadiens et étrangers, en leur donnant accès sur Internet à des renseignements sur les soins de santé.

Nos Sponsors