AboutKidsHealth (FR) Home

AboutKidsHealth est un site d'éducation sur la santé, destiné aux enfants et aux adolescents, et aux personnes s'en occupent.
Explorez le menu pour en savoir plus sur les problèmes de santé courants et sur les maladies complexes.

 

 

L’hyperphagie boulimique: présentation généraleL’hyperphagie boulimique: présentation généraleBinge eating disorder: OverviewLFrenchPsychiatryTeen (13-18 years)BodyNAConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)NA2016-02-02T05:00:00Z​Se​ena Grewal, MD, MSc, FRCP(C);Robyn Legge, PhD;Jessica Watts, RN000Health (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p>Découvrez les principales caractéristiques et les principales causes de l’hyperphagie boulimique et qui est le plus susceptible d’en être touché.</p>​​<h2>Qu’est-ce que l’hyperphagie boulimique?</h2> <p>L’hyperphagie boulimique consiste en des épisodes récurrents d’hyperphagie ou de frénésie alimentaire accompagnés d’une détresse psychologique.</p><h2>L’hyperphagie boulimique et la suralimentation sont-ils pareils?</h2> <p>Non, l’hyperphagie boulimique est différente de la suralimentation.</p> <p>La suralimentation consiste en la consommation d’une plus grande quantité d’aliments que celle dont le corps a besoin à un moment précis, par exemple le fait de prendre une deuxième portion de dessert après un repas complet parce que cette nourriture est disponible et très alléchante. La plupart des gens se suralimentent à l’occasion. Cela est tout à fait normal.</p> <p>Par contre, l’hyperphagie boulimique est un phénomène beaucoup moins courant et s’accompagne d’une détresse psychologique. Un épisode d’hyperphagie boulimique est caractérisé par :</p> <ul> <li>le fait de consommer une quantité de nourriture plus grande que ce que la plupart des gens consommeraient dans une même situation; et</li> <li>le fait de se sentir incapable de se maîtriser quant à ce que l’on mange, la quantité de nourriture que l’on mange et quand il faut s’arrêter de manger.</li> </ul> <p>Bien qu’elle puisse se manifester en concomitance avec divers autres états de santé, l’hyperphagie boulimique est un trouble de santé mentale caractérisé par des épisodes d’hyperphagie accompagnés d’une détresse psychologique. Plusieurs personnes aux prises avec l’hyperphagie boulimique se sont probablement astreintes à un régime avant que les épisodes de frénésie alimentaire se soient produits.</p> <p>La personne atteinte d’hyperphagie boulimique ne compense pas ses épisodes d’hyperphagie, par exemple en expurgeant les aliments ingurgités ou en faisant de l’exercice. La compensation est plutôt un phénomène caractéristique de <a href="/Article?contentid=282&language=French">la boulim​ie mentale​</a>.</p><h2>À retenir</h2> <ul> <li>L’hyperphagie boulimique consiste en des épisodes récurrents d’ingestion d’une plus grande quantité de nourriture que d’habitude en un court laps de temps résultant en un sentiment de détresse psychologique. Ce phénomène est différent de celui de la suralimentation.</li> <li>Les personnes aux prises avec l’hyperphagie boulimique ressentent souvent une perte de contrôle de leur alimentation. Toutefois, elles ne compensent pas les épisodes d’hyperphagie par la purge ou un surplus d'exercice physique.</li> <li>L’hyperphagie boulimique est généralement attribuable à des facteurs sociaux et psychologiques ou à des facteurs génétiques, ou à une combinaison de ces facteurs.</li> <li>L’hyperphagie boulimique commence habituellement vers la fin de l’adolescence ou le début de l’âge adulte. Les adolescents en dépression ou anxieux peuvent présenter un risque accru d’hyperphagie boulimique.</li> </ul><h2>Qu’est-ce qui cause l’hyperphagie boulimique?</h2> <p>Les causes précises de l’hyperphagie boulimique demeurent inconnues, mais l’on pense que divers facteurs y contribuent.</p> <h3>Les facteurs sociaux</h3> <p>Des études ont montré que la pression sociale ou les messages vantant la minceur peuvent contribuer au phénomène de « manger ses émotions ».</p> <h3>Les facteurs psychologiques</h3> <p>Manger ses émotions, une faible estime de soi et l’insatisfaction envers son apparence corporelle sont également des facteurs liés à l’hyperphagie boulimique. Il n’est pas clair si de tels sentiments ou activités provoquent en soi l’hyperphagie boulimique, mais une personne qui se mettrait au régime afin de gérer ces sentiments pourrait être touchée par l’hyperphagie boulimique.</p> <p>Les adolescents aux prises avec une dépression ou de l’<a href="/Article?contentid=18&language=French">anxiété​</a> s’exposent davantage au risque d’hyperphagie boulimique.</p> <h3>Les facteurs génétiques</h3> <p>Les antécédents familiaux de troubles de l’alimentation peuvent rendre une personne plus vulnérable à l’hyperphagie boulimique.</p> <h2>Qui est touché par l’hyperphagie boulimique?</h2> <p>L’hyperphagie boulimique se manifeste le plus souvent vers la fin de l’adolescence ou au début de l’âge adulte. Elle est généralement précédée d’une période de régime ou de perte de poids extrême.</p> <p>Parmi les troubles psychiatriques souvent reliés à l’hyperphagie boulimique, signalons:</p> <ul> <li>la dépression,</li> <li>le trouble bipolaire,</li> <li>l’anxiété,</li> <li>les troubles liés à la toxicomanie.</li> </ul><h2>En savoir plus</h2><p>Pour plus d’informations sur l’hyperphagie boulimique, consultez les pages suivantes:</p><p> <a href="/Article?contentid=278&language=French">L'hyperphagie boulimique: signes avant-coureurs </a></p><p> <a href="/Article?contentid=640&language=French">L’obésité: complications médicales</a></p><p> <a href="/Article?contentid=276&language=French">L’hyperphagie boulimique: comment aider votre enfant​</a>​</p><h2>Ressources​</h2><p> <a href="http://www.nedic.ca/" target="_blank">NEDIC – Centre d’information sur les troubles alimentaires</a> (Canada)</p><p> <a href="https://www.nationaleatingdisorders.org/">NEDA – Association nationale des troubles alimentaires</a> (États-Unis)</p><p>L'académie américaine de pédiatrie – <em> <a href="https://www.healthychildren.org/English/health-issues/conditions/emotional-problems/Pages/Eating-Disorders-in-Children.aspx" target="_blank">​Eating Disorders in Children</a></em></p><p> <a href="http://www.b-eat.co.uk/" target="_blank">B-EAT – Lutter contre les troubles alimentaires</a> (Royaume Uni)</p><p> <a href="http://www.keltyeatingdisorders.ca/" target="_blank">Troubles alimentaires Kelty</a> (Centre de ressources sur la santé mentale Kelty, Hôpital pour enfants de la Colombie-Britannique)</p><p>Le Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario – <em> <a href="https://www.cheo.on.ca/fr/troubles_alimentaires_info" target="_blank">Troubles de l'alimentation​</a></em>​​</p>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/chocolate_chip_cookies.jpgSemaine des troubles alimentaires : le 1er au 7 février c'est la semaine des troubles alimentaires. Informez-vous sur l'hyperphagie boulimique.
Santé mentaleSanté mentaleMental healthSFrenchPsychiatryChild (0-12 years);Teen (13-18 years)NANANACaregivers Adult (19+)NALanding PageLearning Hub<p>Apprenez à soutenir le bien-être de votre enfant par l’activité, le sommeil et l’alimentation et à gérer divers troubles de santé mentale.</p><br><p>Ce centre offre des ressources pour soutenir la santé mentale de votre enfant grâce à l'activité physique, au sommeil et à la nutrition. Il offre également de l'information sur la reconnaissance, le traitement et la gestion d'une gamme de problèmes de santé mentale, y compris les troubles anxieux, le trouble bipolaire, la dépression, les troubles du comportement, l'anorexie mentale et le trouble de déficit de l’attention et hyperactivité (TDAH).<br></p><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title">Bien-être</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Les pressions de la vie quotidienne pendant la croissance d’un enfant peuvent mettre à l'épreuve sa santé mentale. Découvrez comment l’activité physique, de bonnes habitudes de sommeil, des limites au temps passé devant un écran et une alimentation équilibrée peuvent stimuler la santé mentale de votre enfant et l'aider à traverser les périodes difficiles.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Activité physique</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=642&language=French">Activité physique : directives à l’intention des enfants et des jeunes</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=641&language=French">Activité physique : bienfaits pour la santé et le bien-être</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Le sommeil</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=645&language=French">Le sommeil : bienfaits et nombre d’heures recommandées</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=646&language=French">Conseils sur le sommeil : aider votre enfant à bien dormir</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=647&language=French">Conseils sur le sommeil : aider votre jeune à bien dormir</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Temps d'écran</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=643&language=French">Temps d'écran : présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=644&language=French">Temps d'écran : comment aider votre enfant à fixer des limites saines</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Nutrition</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=639&language=French">Nutrition : une alimentation saine et équilibrée peut favoriser la santé mentale de votre enfant</a></li></ol></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title">Les troubles anxieux</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Tout enfant éprouvera de l’anxiété à un moment ou à un autre car cela fait partie intégrante du développement. Toutefois, un trouble anxieux se manifeste lquand il affecte le quotidien. Apprenez-en davantage sur les signes, les symptômes et le spectre des troubles anxieux et de leur traitement.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=18&language=French">Anxiété : présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=271&language=French">Anxiété : signes avant-coureurs</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=270&language=French">Anxiété : types de troubles</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=701&language=French">Anxiété : traitement par prise de médicaments</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=702&language=French">Anxiété : le traitement par la psychothérapie et les changements de mode de vie</a></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title">Le trouble obsessionnel-compulsif </h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Le trouble obsessionnel-compulsif (TOC) se produit lorsqu’une personne souffre de pensées inquiétantes et intrusives et/ou suit des habitudes répétitives ou strictes pour être moins inquiète. En savoir plus sur les causes, les symptômes et les conséquences de ce trouble et comment vous pouvez aider votre enfant.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=285&language=French">Le trouble obsessionnel-compulsif (TOC) : présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=288&language=French">TOC : signes avant-coureurs</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=286&language=French">Comment les TOC affectent-ils la vie de votre enfant</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=709&language=French">TOC : le traitement par la psychothérapie et les médicaments</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=287&language=French">TOC : comment aider votre enfant</a></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title">La dépression</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>La dépression est une maladie qui se manifeste par un sentiment de profonde tristesse ou un manque d'intérêt pour des activités qu'on aimait faire auparavant. Découvrez comment cette condition affecte l'humeur de l'enfant, le sommeil, la concentration et les niveaux d'énergie, et comment cela peut être traité.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=19&language=French">La dépression : présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=284&language=French">Dépression : signes avant-coureurs</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=707&language=French">Dépression : traitement par prise de médicaments</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=708&language=French">Dépression : le traitement par la psychothérapie et les changements de mode de vie</a></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title">Le trouble bipolaire</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Le trouble bipolaire entraîne une​ alternance entre les humeurs faibles et élevées pendant des jours, des semaines ou des mois. Découvrez le spectre du trouble bipolaire, les symptômes des épisodes maniaques et dépressifs et comment les médicaments, la thérapie et les changements de style de vie peuvent aider.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=279&language=French">Le trouble bipolaire : présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=280&language=French">Trouble bipolaire : signes avant-coureurs</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=704&language=French">Trouble bipolaire : le traitement par prise de médicaments</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=705&language=French">Trouble bipolaire : le traitement par la psychothérapie et les changements de mode de vie</a></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title">Le suicide chez les enfants et les adolescents</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Il arrive souvent qu’un enfant qui a des pensées suicidaires ou d'automutilation soit en même temps sous l’emprise d’une souffrance émotive envahissante. Apprenez comment aider votre enfant à composer avec des émotions perturbatrices, comment lui apporter du soutien et le protéger et où vous adresser pour obtenir de l’aide professionnelle.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=291&language=French">Le suicide chez les enfants et les adolescents : présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=289&language=French">L’automutilation chez les enfants et les adolescents : présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=290&language=French">Les risques de suicide : signes avant-coureurs</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=293&language=French">Aider votre enfant à comprendre des émotions difficiles à gérer</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=292&language=French">Suicide et automutilation : comment protéger votre enfant</a></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title">Les troubles d'alimentation</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Les troubles de l’alimentation peuvent non seulement comporter des risques pour la santé de votre enfant mais aussi perturber votre vie familiale. Renseignez-vous sur les symptômes et la prise en charge de l’anorexie, de la boulimie, du trouble d’alimentation sélective et/ou d’évitement et de l’hyperphagie boulimique, et comment aider votre enfant.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>L'anorexie mentale</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=268&language=French">Anorexie mentale : présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=269&language=French">Anorexie : signes avant-coureurs</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=267&language=French">Anorexie : complications médicales</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=700&language=French">Anorexie : options de traitement</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=266&language=French">Anorexie : comment aider votre enfant à la maison</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>La boulimie mentale</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=282&language=French">Boulimie mentale : présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=283&language=French">Boulimie : signes avant-coureurs</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=281&language=French">Boulimie : complications médicales</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=706&language=French">Boulimie : options de traitement</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=294&language=French">Boulimie : comment aider votre enfant à la maison</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Trouble d’alimentation sélective et/ou d’évitement</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=274&language=French">Trouble d’alimentation sélective et/ou d’évitement : présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=275&language=French">ARFID : signes avant-coureurs</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=273&language=French">ARFID : complications médicales</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=703&language=French">ARFID : options de traitement</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=272&language=French">ARFID : comment aider votre enfant à la maison</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>L’hyperphagie boulimique</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=277&language=French">L’hyperphagie boulimique : présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=278&language=French">Hyperphagie boulimique : signes avant-coureurs</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=640&language=French">L’obésité : complications médicales</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=276&language=French">Hyperphagie boulimique : comment aider votre enfant à la maison</a></li></ol></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title"> Trouble de déficit de l’attention et hyperactivité (TDAH)</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Le trouble de déficit de l’attention et hyperactivité (TDAH) est lié à des difficultés de régulation de l’attention et de maîtrise du comportement. Découvrez les principaux symptômes du TDAH chez les enfants et les adolescents, comment la maladie est diagnostiquée et comment aider votre enfant à la maison et à l’école.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1922&language=French"> Trouble de déficit de l’attention et hyperactivité : présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1923&language=French">TDAH : signes avant-coureurs</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1997&language=French">TDAH : comment aider votre enfant à la maison</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1999&language=French">TDAH : communiquer avec l’école de votre enfant</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1998&language=French">TDAH : traitement à l’aide des médicaments</a></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title"> Les troubles du comportement</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Les troubles de comportement comprennent le trouble oppositionnel avec provocation et le trouble des conduites. Apprenez comment ces problèmes diffèrent de l’inconduite typique, comment la thérapie et les médicaments peuvent aider à les atténuer et comment vous pouvez gérer un comportement problématique à la maison.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1924&language=French"> Les troubles du comportement : présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1925&language=French">Troubles du comportement : signes avant-coureurs</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=2000&language=French">Troubles du comportement: psychothérapie et médicaments</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=2001&language=French">Troubles du comportement : comment aider votre enfant à la maison</a></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title"> Trouble de stress post-traumatique (TSPT)</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Le trouble de stress post-traumatique (TSPT) est directement lié à l’observation ou à l’expérience d’un événement terrifiant. Découvrez-en les symptômes principaux et apprenez comment le problème est diagnostiqué et comment la psychothérapie et les médicaments peuvent aider votre enfant.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1927&language=French"> Trouble de stress post-traumatique : présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1928&language=French">TSPT : signes avant-coureurs</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=2005&language=French">TSPT : traitement à l’aide de la psychothérapie et des médicaments</a></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title">Les troubles du cerveau et la santé mentale</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Un trouble du cerveau est un problème médical, une maladie ou une blessure qui perturbe le cerveau et qui se développe avant ou après la naissance. Découvrez comment il peut compromettre l’apprentissage, l’humeur et les aptitudes sociales de votre enfant, comment en sont évaluées les conséquences sur sa santé mentale et comment l’aider à s’adapter.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1926&language=French">Les troubles du cerveau et la santé mentale : présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=2002&language=French">Troubles du cerveau : évaluer la présence de problèmes neuropsychologiques chez votre enfant</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=2003&language=French">Troubles du cerveau : comment aider votre enfant à s’adapter</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=2004&language=French">Troubles du cerveau : les traitements actuels</a></li></ol></div>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/Mental_health_landing-page.jpgsantementaleviesaine
Trouble de stress post-traumatique: présentation généraleTrouble de stress post-traumatique: présentation généralePost-traumatic stress disorder: OverviewTFrenchPsychiatryPreschooler (2-4 years);School age child (5-8 years);Pre-teen (9-12 years);Teen (13-18 years)NANAConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)NA2017-07-27T04:00:00ZDiane Benoit, MD, FRCPC10.000000000000050.0000000000000563.000000000000Health (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p>Découvrez les causes et les taux de trouble de stress post-traumatique chez les enfants et les adolescents.</p><h2>Qu’est-ce que le trouble de stress post-traumatique?</h2><p>Le trouble de stress post-traumatique (TSPT) est un problème de santé mentale qui est directement lié à l’observation ou à l’expérience d’un événement terrifiant. Parmi ces événements, on compte:</p><ul><li>la violence ou la négligence;</li><li>la violence familiale ou communautaire;</li><li><a href="https://akhpub.aboutkidshealth.ca/article?contentid=303&language=French">l’intimidation</a>;</li><li>la guerre;</li><li>les accidents;</li><li>les brûlures;</li><li>les <a href="https://akhpub.aboutkidshealth.ca/article?contentid=1040&language=French">attaques animales ou les piqûres</a>;</li><li>les catastrophes naturelles;</li><li>les actes médicaux douloureux.</li></ul><p>Les enfants et les adolescents atteints d’un TSPT peuvent éprouver des flashbacks, des cauchemars, une <a href="https://akhpub.aboutkidshealth.ca/article?contentid=18&language=French">anxiété</a> incontrôlée et des pensées incontrôlables au sujet de l’événement traumatisant. Par conséquent, ils vont souvent éviter tout rappel de l’événement.</p><br><h2>Comment le TSPT diffère-t-il des autres réactions à des événements stressants ou troublants?</h2> <p>Le TSPT diffère d’une réaction typique au stress de deux façons:</p> <ul><li>il dure plus d’un mois après l’événement traumatisant;</li> <li>ses symptômes entravent de manière importante la vie quotidienne.</li></ul><h2>À retenir</h2> <ul> <li>Le TSPT peut être présumé si un enfant a des difficultés à surmonter un événement traumatique après plus d’un mois et que cet événement entrave la vie quotidienne.</li> <li>Les facteurs associés au TSPT sont principalement les antécédents de problèmes de santé mentale de la famille, la façon dont on répond au stress et une exposition antérieure à un événement traumatisant. Cependant, même en l’absence de ces facteurs de risque, le TSPT peut toucher les enfants et les adolescents qui sont exposés à un événement traumatisant.</li> <li>Si votre enfant présente des symptômes de TSPT, discutez de ses sentiments avec lui et consultez votre médecin pour obtenir une évaluation plus poussée.</li> </ul><h2>Quelles sont les causes du TSPT?</h2> <p>Par définition, le TSPT apparaît après qu’on a vécu ou été témoin d’un événement traumatisant. Toutefois, ce ne sont pas toutes les personnes subissant un événement traumatisant qui manifestent un TSPT. Certains enfants et adolescents sont plus à risque de présenter un TSPT en raison de:</p> <ul><li>facteurs biologiques;</li> <li>facteurs psychologiques;</li> <li>facteurs sociaux.</li></ul> <h3>Facteurs biologiques</h3> <p>Les facteurs biologiques comprennent l’hérédité (traits qui peuvent être transmis d’une génération à l’autre) et les antécédents de problèmes de santé mentale de la famille.</p> <h3>Facteurs psychologiques</h3> <p>Les facteurs psychologiques correspondent à la façon dont on répond au stress. Celui qui a tendance à vivre plus d’émotions négatives en réponse à un facteur de stress est plus à risque de manifester un TSPT.</p> <h3>Facteurs sociaux</h3> <p>Les facteurs sociaux se rapportent à l’environnement dans lequel on baigne, par exemple, sa vie de famille et sa collectivité. Le TSPT risque d’être plus fréquent chez les personnes qui ont déjà vécu un événement traumatisant ou qui ont manqué de soutien pour le surmonter.</p> <h2>Quelle est la fréquence du TSPT chez les enfants et les adolescents?</h2> <p>On ne trouve pas de statistiques canadiennes sur le TSPT chez les enfants et les adolescents. Cependant, les données américaines laissent supposer que cinq pour cent des adolescents de 13 à 18 ans (un adolescent sur 20) répondent aux critères de diagnostic du TSPT. Au sein de ce groupe, il est plus fréquent chez les filles et également plus fréquent à mesure que les adolescents vieillissent.</p> <p>Il n’existe aucune étude claire sur les taux de TSPT chez les enfants en bas âge, mais les données américaines indiquent que le trouble apparaît chez 60 % des enfants et des adolescents exposés à de la violence conjugale ou familiale.</p><h2>Le TSPT se manifeste-t-il conjointement avec d’autres troubles?</h2> <p>Le TSPT se manifeste généralement en conjonction avec d’autres troubles, en particulier les <a href="/Article?contentid=270&language=French">troubles anxieux</a>. Il apparaît aussi fréquemment avec la <a href="https://akhpub.aboutkidshealth.ca/article?contentid=19&language=French">dépression​</a> et les troubles de toxicomanie.</p><h2>Comment puis-je aider mon enfant si je pense qu’il a un TSPT?</h2> <p>Si votre enfant semble montrer des <a href="https://akhpub.aboutkidshealth.ca/Article?contentid=1928&language=French">signes et symptômes d’un TSPT</a> à la suite d’un événement traumatisant, discutez d’abord de ses sentiments avec lui. Écoutez-le et offrez-lui du soutien.</p> <p>Si votre enfant manifeste un TSPT, il est important qu’il subisse une évaluation appropriée et un <a href="https://akhpub.aboutkidshealth.ca/Article?contentid=2005&language=French">traitement en règle</a>. Dans une première étape, amenez votre enfant chez le médecin.</p> <h2>Pour de plus amples renseignements</h2> <p>Pour de plus amples renseignements sur le trouble de stress post-traumatique, veuillez consulter les pages suivantes:</p> <p><a href="https://akhpub.aboutkidshealth.ca/Article?contentid=1928&language=French">TSPT: signes et symptômes</a><br></p> <p><a href="https://akhpub.aboutkidshealth.ca/Article?contentid=2005&language=French">TSPT: traitement à l’aide de la psychothérapie et des médicaments</a></p>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/post_traumatic_stress_disorder_overview.jpgTrouble de stress post-traumatique Découvrez les causes du TSPT chez les jeunes.
Cardiomyopathie hypertrophiqueCardiomyopathie hypertrophiqueHypertrophic CardiomyopathyCFrenchCardiologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)HeartCardiovascular systemConditions and diseasesAdult (19+)NA2010-01-15T05:00:00ZJennifer Russell, MD, FRCPC11.000000000000038.0000000000000222.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Informez-vous sur la myocardiopathie hypertrophique, un épaississement exceptionnel du muscle cardiaque qui peut affecter la quantité de sang pompé vers le cœur et causer de l’arythmie.</p><p>Cette page explique en quoi la myocardiopathie hypertrophique influence la capacité du cœur à pomper, à se décontracter normalement, et à faire circuler le sang dans le corps. </p><h2> À retenir </h2> <ul><li> En présence de myocardiopathie hypertrophique, le muscle cardiaque est exceptionnellement épais et le cœur a donc du mal à pomper du sang vers le corps. </li> <li>La cardiomyopathie hypertrophique est normalement héréditaire. </li> <li> Les médecins recommandent de recourir à un défibrillateur cardiaque implantable (DCI) lorsque l’épaisseur du cœur atteint une taille déterminée. </li></ul><h2>Qu’est-ce que la cardiomyopathie hypertrophique</h2><p>La cardiomyopathie hypertrophique est moins fréquente chez les bébés et les enfants et elle est souvent diagnostiquée durant l’adolescence. Elle affecte une personne sur 500.</p><p>Cette maladie est parfois appelée sténose sous-aortique ou hypertrophie septale asymétrique.</p><p>En cas de cardiomyopathie hypertrophique, un muscle du cœur, généralement celui des ventricules, est anormalement épais, d’où l’appellation d’hypertrophie. Quand elle réduit la taille du ventricule gauche ou raidit les enveloppes du ventricule, cette hypertrophie empêche le cœur de pomper le sang, de se dilater et de propulser le sang dans l’organisme.<br></p> <figure class="swf-asset-c-80"> <span class="asset-image-title">Cardiomyopathie hypertrophique</span> <div class="asset-animation"> src="https://akhpub.aboutkidshealth.ca/Style%20Library/akh/swfanimations/swf.html?swffile=Hypertrophic_Cardiomyopathy_MED_ANI_FR.swf" </div> <figcaption class="asset-image-caption">Dans un tel cas, le muscle cardiaque est exceptionnellement épais; ce qui réduit la taille du ventricule gauche et durcit les parois du ventricule. Le cœur a alors du mal à pomper et à relaxer correctement, ainsi qu'à faire circuler du sang dans le corps.</figcaption> </figure> <p>Lorsque l’épaisseur du muscle empêche le sang d’être propulsé hors du cœur, on parle de myocardiopathie hypertrophique obstructive. Cette maladie entrave la propulsion du sang dans les poumons et/ou l’organisme. La disposition irrégulière des fibres musculaires peut provoquer des rythmes cardiaques anormaux et potentiellement mortels.</p><h2>Causes de la cardiomyopathie hypertrophique</h2><p>Bien qu’elle puisse se manifester spontanément, la cardiomyopathie hypertrophique se transmet habituellement au fil des générations.</p><h2>Traitement de la cardiomyopathie hypertrophique</h2><p>On recommande de recourir à un défibrillateur cardiaque implantable (DCI) lorsque l’épaisseur du cœur atteint une taille déterminée, même si aucune arythmie ne se manifeste. Chez les patients porteurs d’un certain type de cardiomyopathie hypertrophique, le DCI peut réduire le risque d’arythmies importantes. Des bêtabloquants sont prescrits à de nombreux enfants pour alléger la charge de travail du cœur. Une greffe du cœur peut s’imposer. </p>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/PST_ICCP_girl_consulting_doctor_EN.jpgCardiomyopathie hypertrophique Informez-vous sur la cardiomyopathie hypertrophique, un épaississement du muscle cardiaque.

 

 

LeucémieLeucémieLeukemiaLFrenchOncologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BodyNAConditions and diseasesAdult (19+) CaregiversNA2018-04-03T04:00:00ZLanding PageLearning Hub<p>Apprenez-en davantage au sujet des symptômes, du diagnostic et des traitements de la leucémie. Découvrez aussi les défis qui peuvent se présenter aux parents lorsqu'ils s'occupent de leur enfant pendant et après les traitements.</p><p>Ce carrefour d'informations vous aiderez à comprendre les symptômes, le diagnotic et les traitements de la leucémie. On discute aussi les défis auxquelles les parents peuvent être confrontés en s'occupant de leur enfant pendant les traitements aussi que plusieurs résultats à long terme des traitements contre la leucémie.</p><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"> <i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span><h2 class="panel-title">À propos de la leucémie</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Le terme leucémie est le terme général pour le cancer du sang. Il existe de différentes formes de la leucémie; les deux les plus courantes sont la leucémie lymphoblasqitue aiguë (LLA) et la leucémie myéloblastique aiguë (LMA).</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2825&language=French">À propos de la leucémie</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2832&language=French">Sang, moelle osseuse et le système lymphatique</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2833&language=French">L’équipe soignante de la leucémie</a></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"> <i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span><h3>La leucémie lymphoblastique aiguë (LLA)</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2826&language=French">Présentation générale de la leucémie lymphoblastique aiguë</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2827&language=French">Sous-types de leucémie lymphoblastique aiguë</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2828&language=French">Gènes et LLA</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2829&language=French">Signes et symptômes de la leucémie lymphoblastique aiguë</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"> <i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span><h3>La leucémie myéloblastique aiguë (LMA)</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2830&language=French">Présentation générale de la leucémie myéloblastique aiguë</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2831&language=French">Sous-types de leucémie myéloblastique aiguë</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=3197&language=French">Signes et symptômes de leucémie myéloblastique aiguë</a></li></ol></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"> <i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span><h2 class="panel-title">Diagnostic</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Apprenez comment le test de formule sanguine complète, le prélèvement de moelle osseuse et la ponction lombaire aident à diagnostiquer la leucémie.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2834&language=French">La leucémie : comprendre le diagnostic</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2839&language=French">L’hémogramme complet</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2840&language=French">Leucémie et ponction lombaire</a></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"> <i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span><h3>Ponction et biopsie de moelle osseuse</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2835&language=French">Ponction et biopsie de moelle osseuse</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2836&language=French">Test de morphologie cellulaire</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2838&language=French">Immunophénotypage</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2837&language=French">Cytogénétique et tests moléculaires</a></li></ol></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"> <i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span><h2 class="panel-title">Traitement de la leucémie</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>L'objectif des traitements est de faire entrer votre enfant en rémission. Découvrez les traitements possibles pour la leucémie lymphoblastique aiguë et la leucémie myéloblastique aiguë.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2841&language=French">Traitement de la leucémie</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2854&language=French">Autres considérations pendant le traitement de leucémie</a></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"> <i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span><h3>Traitement de la leucémie lymphoblastique aiguë</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/fr/_layouts/15/Catalog.aspx?Url=https%3A%2F%2Fauthoring%2Eaboutkidshealth%2Eca%2Fakh%2FPages%2FLeukemia%2DFrench%2Easpx">Traitement de la leucémie lymphoblastique aiguë</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2843&language=French">Catégories de risques liées à la leucémie lymphoblastique aiguë</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2849&language=French">La chimiothérapie dans le traitement des leucémies infantiles aiguës</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2846&language=French">Phases de chimiothérapie pour la LLA</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2845&language=French">Traiter la LLA par radiothérapie</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2844&language=French">LLA : greffe de moelle osseuse</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2852&language=French">Leucémie : cathéter veineux central (CVC)</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2853&language=French">Médicaments pour la LLA</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"> <i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span><h3>Traitement de la leucémie myéloblastique aiguë</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2847&language=French">Traitement de la leucémie myéloblastique aiguë</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2849&language=French">La chimiothérapie dans le traitement des leucémies infantiles aiguës</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2851&language=French">Phases de chimiothérapie pour la LMA</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2848&language=French">LMA : greffe de moelle osseuse</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2850&language=French">Traitement pour la leucémie promyélocytique aiguë (LPA)</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2852&language=French">Leucémie : cathéter veineux central (CVC)</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2853&language=French">Médicaments pour la LMA</a></li></ol></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"> <i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span><h2 class="panel-title">Vivre avec la leucémie</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Découvrez les défis qui se poseront à votre enfant et votre famille et pourquoi une bonne alimentation est une part importante de la thérapie contre la leucémie de votre enfant.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2855&language=French">Vivre avec la leucémie</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2864&language=French">Bien s'alimenter pendant le traitement de la leucémie</a></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"> <i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span><h3>Vivre avec la leucémie lymphoblastique aiguë</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2858&language=French">Être parent d’un enfant atteint de la LLA</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2856&language=French">La leucémie et les questions financières</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2860&language=French">Aider votre enfant à gérer la maladie</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=1652&language=French">Composer avec la douleur</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2861&language=French">Changements comportementaux et la leucémie</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2862&language=French">Image de soi et changements à l'apparence de la leucémie</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2857&language=French">L’école et la LLA</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2863&language=French">Vivre avec la LLA et comment aider les frères et sœurs à faire face à la maladie</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"> <i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span><h3>Vivre avec la leucémie myéloblastique aiguë</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2858&language=French">Être parent d’un enfant atteint de la LMA</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2856&language=French">La leucémie et les questions financières</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2860&language=French">Aider votre enfant à gérer la maladie</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2859&language=French">À l’hôpital : LMA</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=1652&language=French">Composer avec la douleur</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2861&language=French">Changements comportementaux et la leucémie</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2862&language=French">Image de soi et changements à l'apparence de la leucémie</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2857&language=French">L’école et la LMA</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2863&language=French">Vivre avec la LMA et comment aider les frères et sœurs à faire face à la maladie</a></li></ol></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"> <i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span><h2 class="panel-title">Regard vers l’avenir pour les survivants de la leucémie</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>En fonction de facteurs tel que l'âge de votre enfant au diagnostic, son sexe et les transitions de vie qu'il vit en tant que survivant, il pourrait réagir de différentes manières à différents moments dans sa vie après avoir fini des traitements contre la leucémie.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2865&language=French">Regard vers l’avenir pour les survivants de la leucémie</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2876&language=French">Vivre avec la leucémie : effets sociaux et émotionnels</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2878&language=French">Récidive de la leucémie</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2877&language=French">Soins palliatifs d’enfants atteints de leucémie</a></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"> <i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span><h3>Après la fin des traitements</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2866&language=French">Après la fin des traitements contre la leucémie</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2867&language=French">Auto-soins après traitement de la leucémie</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2868&language=French">Visites de suivi après le traitement contre la leucémie</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2869&language=French">Le passage à l’âge adulte après une leucémie</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"> <i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span><h3>Effets tardifs possibles du traitement contre la leucémie lymphoblastique aiguë</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2870&language=French">Effets tardifs possibles du traitement contre la leucémie lymphoblastique aiguë</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2871&language=French">La leucémie et la prise de poids</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2872&language=French">La leucémie et la santé des os</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2873&language=French">Cancers secondaires</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2874&language=French">Les traitements contre la leucémie, l’apprentissage et la mémoire</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=2875&language=French">Autres effets tardifs de la leucémie</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"> <i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span><h3>Effets tardifs possibles du traitement contre la leucémie myéloblastique aiguë</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=3204&language=French">Effets tardifs potentiels des traitements pour la leucémie myéloblastique aiguë</a></li></ol></li></ol></div>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/leukemia_learning_hub.jpgleucemie En savoir plus sur les symptômes de la leucémie, son diagnostic et son traitement.
Comment faire une écharpe rudimentaireComment faire une écharpe rudimentaireSlings: How to make a basic slingCFrenchOrthopaedics/MusculoskeletalPreschooler (2-4 years);School age child (5-8 years);Pre-teen (9-12 years);Teen (13-18 years)ArmBonesNon-drug treatmentAdult (19+) CaregiversNAhttps://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/IMD_slings_forearm_03_EN.jpg2015-02-12T05:00:00ZElizabeth Berger, BA, MD, FRCPC, FAAP, MHPE​6.0000000000000079.0000000000000770.000000000000Health (A-Z) - ProcedureHealth A-Z<p>Apprenez à faire des écharpes brachiales ou claviculaires qui soient simples mais efficaces.</p><p>Si votre enfant se blesse le bras, il se peut qu’il doive porter une écharpe d’ici à ce qu’il guérisse. L’écharpe lui soutient le bras, ce qui atténue sa douleur et empêche sa blessure de s’aggraver.</p><h2>À retenir</h2><ul><li>Avant de poser l’écharpe, vérifiez si votre enfant s’est gravement coupé et si l’hémorragie s’est arrêtée.</li><li>Pour faire une écharpe brachiale (de l’avant-bras), appliquez un rembourrage sur son bras blessé et attachez l’écharpe autour de son cou, du côté opposé à la blessure.</li><li>Pour faire une écharpe scapulaire (de l’épaule) ou claviculaire, drapez le côté long du pansement depuis l’épaule se trouvant du côté opposé à la blessure jusqu’à son bras, puis attachez-la dans son dos.</li><li>Il faut que son écharpe soutienne son bras, mais vous devez éviter qu’elle soit trop serrée, car elle risque alors de nuire à la circulation sanguine.</li><li>Consultez le médecin si votre enfant saigne abondamment ou s’il s’est déboîté une articulation ou fracturé un os.</li></ul><h2>Quand consulter un médecin pour une blessure au bras</h2><p>Consultez le médecin si vous croyez que votre enfant s’est déboîté une articulation, s’est fracturé un os ou saigne abondamment.</p><h2>Comment poser une écharpe</h2><p>Il existe deux principaux types d’écharpes : l’écharpe brachiale (en cas de blessure de l’avant-bras) et l’écharpe claviculaire ou scapulaire (pour l’épaule).</p><h3>Écharpe brachiale</h3> <ol class="akh-steps fr-steps"> <li> <figure> <img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/IMD_slings_forearm_01_FR.jpg" alt="Tenant le coin d'un bandage triangulaire à l'épaule non-blessé de l'enfant" /> </figure> <p>Placez le bandage triangulaire sur le sens de la longueur contre le tronc de votre enfant. Le côté long du bandage devrait tomber de son épaule, du côté opposé à sa blessure. Les côtés courts devraient pointer vers le bras blessé et se rencontrer près du coude. Laissez pour l’instant la partie supérieure du bandage sur l’épaule de votre enfant.</p></li><li> <figure> <img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/IMD_slings_forearm_02_EN.jpg" alt="Plaçant le bras blessé de l'enfant au-dessus du bandage drapé sur son épaule non-blessé" /></figure> <p>Placez doucement son bras blessé au-dessus du bandage, à l’horizontale devant sa poitrine. Son poignet devrait être légèrement plus élevé que son coude et au milieu du côté long du bandage.</p></li><li> <figure> <img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/IMD_slings_forearm_03_EN.jpg" alt="Plaçant du rembourrage autour du bras blessé de l'enfant, encore tenu au-dessus du bandage" /></figure> <p>Soutenez le bras blessé d’une main. De l’autre, entourez-le d’un rembourrage généreux (un journal que vous aurez roulé ou du papier essuie-tout que vous aurez plié).</p></li><li> <figure> <img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/IMD_slings_forearm_04_EN.jpg" alt="Passant le bandage dessous et puis au-dessus du bras blessé de l'enfant et attachant les coins derrière son cou" /> </figure> <p>Placez la partie inférieure du bandage au-dessus du bras blessé et derrière le cou.</p></li><li>Faites un nœud avec les deux extrémités du bandage derrière le cou, du côté opposé à la blessure de peur d’exercer une pression dessus.</li><li> <figure> <img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/IMD_slings_forearm_05_EN.jpg" alt="Enfant portant une écharpe pour garder son bras blessé tenu à sa poitrine" /></figure> <p>Afin de garder son bras en place, fixez la pointe de l’écharpe, à la hauteur de son coude, à l’aide de bande papier ou d’épingles de sûreté. </p></li></ol><h3>Écharpe claviculaire ou scapulaire</h3><ol class="akh-steps fr-steps"><li><figure> <img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/IMD_slings_collarbone_01_FR.jpg" alt="Enfant tenant la main de son bras blessé à l'épaule du côté opposé" /> </figure> <p>Placez doucement le bout des doigts de votre enfant sur son épaule, du côté opposé à la blessure. </p></li><li><figure> <img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/IMD_slings_collarbone_02.jpg" alt="Plaçant un coin d'un bandage triangulaire au-dessus des doigts de l'enfant encore tenus à son épaule non-blessé" /> </figure> <p>Prenez une extrémité du bandage triangulaire et tenez-la à proximité du bout de ses doigts.</p></li><li>Placez le bandage sous le coude de votre enfant, de sorte qu’il lui soutienne le bras du côté de sa blessure.</li><li><figure> <img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/IMD_slings_collarbone_03.jpg" alt="Apportant l'autre bout du bandage dessous le coude et derrière le dos pour joindre les deux extrémités à l'épaule" /> </figure> <p>Placez l’autre extrémité du bandage derrière son dos et faites un nœud avec les deux extrémités derrière son cou. </p></li><li><figure> <img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/IMD_slings_collarbone_04.jpg" alt="Enfant portant une écharpe pour garder son bras blessé en place avec sa main tenue à l'épaule opposée" /> </figure> <p>Rentrez le bandage qui dépasse derrière l’écharpe, près du coude, ou fixez-le à l’aide de bande papier ou d’épingles de sûreté. </p></li></ol><p>Vous pouvez suivre un cours de secourisme pour en savoir plus sur la pose des différents types d’écharpes.</p><h2>Vérifiez si l’écharpe de votre enfant lui fait bien</h2><p>Après avoir posé son écharpe, vérifiez de temps à autre si son sang circule bien dans son bras blessé.</p><p>Vous devrez desserrer son écharpe dans les cas suivants :</p><ul><li>Il a la peau pâle ou bleue, ou sa peau est un peu froide au toucher.</li><li>Il a le bras engourdi ou il commence à sentir des fourmillements.</li><li>Son pouls est faible.</li></ul><h2>Comment garder le bras de votre enfant complètement immobile</h2><p>Selon la blessure de votre enfant, il se peut que vous deviez attacher son écharpe à sa poitrine pour lui immobiliser le bras complètement. Pour ce faire, entourez-lui le corps d’une deuxième pièce de tissu et attachez-la du côté opposé à sa blessure.</p><h2>Éléments de l'écharpe</h2><p>Une écharpe est un bandage triangulaire que vous trouverez dans la plupart des <a href="/Article?contentid=1038&language=French">trousses de premiers soins</a>. Si votre trousse n’en contient pas, essayez d’en fabriquer une à partir d’une pièce de tissu. En cas d’urgence, vous pouvez vous servir d’une chemise ou d’un chandail. Quel que soit le matériel utilisé, assurez-vous qu’il ne s’étire pas.</p><h2>Vérifiez si votre enfant s'est coupé et s'il saigne</h2><p>Avant de poser l’écharpe sur votre enfant, examinez-lui le bras pour vérifier s’il s’est fait des coupures graves qu’il faut traiter. Assurez-vous que l’hémorragie s’est arrêtée et nettoyez-lui la peau le mieux possible avant de poser l’écharpe.</p>
Canaux lacrymaux bouchésCanaux lacrymaux bouchésBlocked tear ductsCFrenchOphthalmologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)EyesLacrimal glandsNon-drug treatmentCaregivers Adult (19+)Eye discomfort and rednesshttps://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/Tear_duct_MED_ILL_EN.png2014-07-21T04:00:00ZYasmin Shariff, RN;Robert C. Pashby, MD, FRCSC;Dan D. DeAngelis, MD, FRCSC6.0000000000000072.00000000000001531.00000000000Health (A-Z) - ProcedureHealth A-Z<p>Apprenez comment le canal lacrymal bouché de votre enfant peut être traité.</p><h2>Rôle des larmes</h2><p>Les larmes servent à nettoyer les yeux et à maintenir leur surface humide. Elles sont produites de façon continue par les glandes lacrymales et s’écoulent sur l’extérieur de l’œil. Les larmes sont évacuées par un minuscule orifice (point lacrymal) situé près du coin intérieur de l’œil, dans le sac lacrymal, puis s’écoulent le long d’un tube appelé canal nasolacrymal jusque dans le nez et la gorge.</p><h2>Quel est l’incidence d’un canal lacrymal bouché?</h2><p>Le blocage d’un canal lacrymal empêche l’écoulement des larmes des yeux dans le nez. Le canal lacrymal d’un seul œil ou des deux yeux peut se boucher.</p> <figure class="asset-c-80"><span class="asset-image-title">Canal lacrymal bloqué </span> <img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/Tear_duct_MED_ILL_fr.png" alt="Œil avec production normale des larmes et œil avec conduit lachrymal bloqué, causant le refoulement de larmes" /><figcaption class="asset-image-caption">Normalement, les larmes passent par les yeux et sont acheminées à l'intérieur du nez au moyen de petits passages. Lorsqu'un de ces passages est bloqué, on parle de canal lacrymal bloqué. </figcaption></figure> <h2>Causes des canaux lacrymaux bouchés</h2> <p>Le blocage d’un canal lacrymal survient habituellement quand l’extrémité inférieure du canal nasolacrymal dans le nez ne s’ouvre pas.</p> <p>Cette obstruction peut être congénitale (présente à la naissance) ou acquise (survenant plus tard dans la vie). Le blocage congénital touche environ un bébé sur 25.</p> <h2>Symptômes des canaux lacrymaux bouchés</h2> <ul><li>Les cils sont mouillés ou les glandes lacrymales produisent un excès de larmes. Puisque les larmes ne peuvent pas être évacuées par le canal lacrymal, elles s’écoulent sur les cils et mouillent souvent les joues.</li> <li>Le mucus, qui est un liquide clair et collant qui se dissout normalement dans les larmes, s’accumule sur les paupières, lesquelles peuvent alors se coller l’une à l’autre, ce que l’on observe surtout le matin. Lorsque les larmes ne s’écoulent pas correctement, le mucus reste à l’extérieur des yeux. La formation de mucus est un phénomène normal. Toutefois, si les sécrétions sont jaunâtres ou verdâtres, il s’agit de pus causé par une infection.</li> <li>Il arrive souvent que les yeux deviennent rouges, ce qui est causé par des infections. Celles-ci sont plus fréquentes lorsque le drainage des larmes ne s’effectue pas correctement.</li></ul> <h3>Un excès de larmes ne signifie pas toujours que les canaux lacrymaux sont bouchés</h3> <p>Un excès de larmes n’est pas nécessairement causé par le blocage des canaux lacrymaux. Si votre enfant présente des larmes abondantes, un ophtalmologue devrait lui examiner les yeux.</p><h2>À retenir</h2> <ul><li>Un canal lacrymal bouché empêche les larmes de s’écouler de l’œil jusque dans le nez. </li> <li>Les excès de larmes ne sont pas nécessairement causés par le blocage des canaux lacrymaux.</li> <li>De nombreux traitements existent pour les canaux lacrymaux bouchés. Votre enfant ne subira une chirurgie que si les autres traitements ne donnent aucun résultat.</li> <li>Si votre enfant subit une chirurgie, assurez-vous de bien suivre toutes les directives de soins à domicile et d’assister à tous les rendez-vous de suivi.</li></ul> <h2>Comment prendre soin de votre enfant suivant une chirurgie pour remédier aux canaux lacrymaux bouchés</h2> <h3>Compresses d’eau froide</h3> <p>Certains médecins suggéreront de placer des compresses d’eau froide ou d’eau glacée sur les yeux après l’intervention afin d’atténuer l’inconfort et réduire l’enflure. Demandez au médecin si vous pouvez appliquer des compresses d’eau froide sur les yeux de votre enfant.</p> <p>Suivez les étapes suivantes pour préparer une compresse d’eau froide :</p> <ol><li>Remplissez un contenant d’eau froide. L’eau froide du robinet convient parfaitement. Si vous avez un puits, faites bouillir l’eau et laissez-la refroidir avant de l’utiliser.​</li> <li><a href="https://akhpub.aboutkidshealth.ca/article?contentid=1981&language=French">Lavez-vous les mains</a>.</li> <li>Trempez une débarbouillette dans l’eau froide.</li> <li>Essorez-la et placez-la sur l’œil ou les yeux enflés.</li> <li>Ne laissez pas la débarbouillette en place plus de deux minutes à la fois.</li> <li>Répétez les étapes 3 et 4 à quelques reprises.</li> <li>Lavez-vous de nouveau les mains.</li></ol> <p>Demandez au médecin la fréquence à laquelle vous pouvez appliquer des compresses froides sur les yeux de votre enfant. Pendant les deux premiers jours, vous pouvez sans doute le faire plusieurs fois par jour. Assurez-vous de toujours vous laver les mains avant de toucher les yeux de votre enfant et après les avoir touchés.</p> <h3>Gouttes antibiotiques</h3> <p>Le médecin pourrait prescrire un onguent antibiotique à appliquer sur la zone de la chirurgie ou des gouttes à administrer dans l’œil ou les yeux. Assurez-vous d’obtenir l’ordonnance et de suivre minutieusement les directives présentées dans les articles <a href="/Article?contentid=996&language=French">Onguent ophtalmique : Comment l’appliquer​</a> ou <a href="/Article?contentid=995&language=French">Gouttes ophtalmiques : Comment les administrer</a>.</p> <h3>Se moucher et s’essuyer le nez</h3> <p>Votre enfant ne doit pas se moucher pendant les deux premières semaines suivant la chirurgie. Vous pouvez cependant lui essuyer doucement le nez.</p> <h3>Tubes</h3> <p>Les tubes insérés dans le canal lacrymal ne suscitent habituellement aucune difficulté. Si un tube a été inséré dans le canal lacrymal de votre enfant et que, dans le coin de l’œil, la boucle devient très évidente, collez celle-ci au visage de votre enfant à l’aide de sparadrap et communiquez avec le médecin pour lui signaler.</p> <h3>Jeux calmes uniquement pendant la première semaine</h3> <p>Pendant la première semaine suivant l’intervention chirurgicale, votre enfant doit se limiter à des activités calmes comme jouer doucement dans la maison, utiliser un ordinateur ou regarder la télévision.</p> <p>Pendant cette semaine, votre enfant doit éviter toute activité brusque, le bac à sable et les sports de contact comme le soccer ou le hockey ou tout autre jeu où il risque de se frapper à un autre enfant. Il doit également éviter de se pencher et de pratiquer toute activité qui l’essouffle.</p> <p>Adressez-vous au médecin de votre enfant si vous avez des questions sur d’autres activités possibles.</p> <h3>École et garderie</h3> <p>En règle générale, les enfants ne devraient pas aller à l’école ou à la garderie durant les deux premiers jours suivant la chirurgie et parfois même plus longtemps. Consultez le médecin de votre enfant à ce sujet. Assurez-vous aussi de signaler les activités que votre enfant ne peut pas pratiquer à son moniteur ou à son enseignant.</p> <h3>Natation et baignade</h3> <p>En général, la natation et la baignade sont interdites pendant la première semaine suivant la chirurgie, au moment du prochain rendez-vous avec le médecin. Celui-ci pourra vous préciser quand votre enfant pourra reprendre de nouveau la natation et la baignade.</p> <h3>Bains et douches</h3> <p>Demandez à votre médecin quelles sont les consignes concernant les bains et les douches. Certains recommandent des bains plutôt que des douches pendant la première semaine suivant la chirurgie.</p> <h3>Exposition au soleil</h3> <p>Votre enfant devra éviter d’aller au soleil juste après la chirurgie. Demandez au médecin à quel moment votre enfant pourra de nouveau s’exposer au soleil.</p><h2>Quand communiquer avec le médecin</h2> <p>Après l’intervention, assurez-vous de communiquer avec le médecin qui a effectué la chirurgie si :</p> <ul><li>votre enfant ne voit pas bien</li> <li>ses douleurs s’intensifient,</li> <li>il a mal au ventre,</li> <li>l’enflure de son œil s’aggrave,</li> <li>son œil saigne.</li></ul> <h3>Consignez ici le nom et le numéro de téléphone du médecin de votre enfant :</h3> <p>Nom: ________________________________________</p> <p>Numéro de téléphone : _________________________________</p><h2>Rendez-vous de suivi</h2> <p>Une ou deux semaines après la chirurgie, vous devrez amener votre enfant à son rendez-vous de suivi. Demandez au médecin à quel moment ce rendez-vous aura lieu.</p> <h3>Consignez ici la date et l’heure du premier rendez-vous :</h3> <p>_____________________________________________</p> <p>Il arrive parfois que la chirurgie doit être reprise. Le médecin vous informera si c’est le cas pour votre enfant.</p> <p>Si un tube a été installé dans le canal lacrymal de votre enfant, vous devrez prendre un rendez-vous de suivi quelques semaines ou quelques mois après l’intervention pour qu’il soit retiré.</p> <h3>Consignez ici la date et l’heure du rendez-vous :</h3> <p>_____________________________________________</p><h2>Traitements des canaux lacrymaux bouchés</h2> <p>Les canaux lacrymaux bouchés se traitent de diverses façons. Votre médecin vous précisera quel traitement convient le mieux à votre enfant.</p> <p>Les traitements comprennent le massage des yeux et, en cas d’infection, des antibiotiques. Si ces traitements ne donnent aucun résultat, votre médecin recommandera une chirurgie.</p> <h3>Massage des yeux</h3> <p>Un massage délicat du sac lacrymal peut souvent aider à ouvrir les canaux lacrymaux. Vous devrez habituellement répéter le massage de quatre à six fois par jour. Votre médecin vous indiquera comment effectuer le massage.</p> <h3>Gouttes ou onguent antibiotiques</h3> <p>Si votre enfant présente une infection, le médecin pourrait lui prescrire des gouttes ou un onguent antibiotiques. Assurez-vous de faire correctement usage <a href="/Article?contentid=995&language=French">des gouttes</a> ou de <a href="/Article?contentid=996&language=French">l’onguent</a>.</p> <h3>Chirurgie pour remédier aux canaux lacrymaux bouchés</h3> <p>Si, au bout de plusieurs mois, les traitements n’ont donné aucun résultat, votre enfant devra peut-être subir une chirurgie. Il aura peut-être aussi besoin d’une chirurgie si le sac lacrymal est infecté et si la peau entre le globe oculaire et le côté du nez est rouge et gonflée.</p> <p>Il existe divers types de chirurgie pour remédier au blocage. Votre médecin vous indiquera quelle intervention convient le mieux à votre enfant en fonction de son âge et de la gravité du blocage. Il vous expliquera également les risques associés aux interventions en général.</p><h2>Comment se déroule la chirurgie pour remédier aux canaux lacrymaux bouchés?</h2> <p>Avant l’intervention, on administrera à votre enfant <a href="https://akhpub.aboutkidshealth.ca/Article?contentid=1261&language=French">une anesthésie générale</a>, qui consiste à donner un mélange de médicaments au patient pour l’endormir. Cela permettra de s’assurer que votre enfant dormira pendant toute l’intervention et qu’il ne ressentira aucune douleur.</p> <p>Trois types d’intervention peuvent être réalisés :</p> <ul><li>sondage et irrigation,<br></li> <li>insertion d’un tube en silicone,</li> <li>dacryocystorhinostomie.</li></ul> <h3>Sondage et irrigation</h3> <p>L’intervention la plus courante consiste à sonder ou à irriguer les canaux lacrymaux bouchés.</p> <ol><li>Une mince sonde à pointe arrondie est insérée dans le canal lacrymal pour le déboucher. </li> <li>Une deuxième sonde, introduite dans le nez, doit toucher la première sonde pour s’assurer que le canal est ouvert.</li> <li>Si le médecin décide d’irriguer le canal, il y insérera une seringue émoussée pour injecter une solution saline (eau salée stérile).</li> <li>Lorsque l’intervention est terminée, le médecin retire la seringue et les sondes.</li></ol> <h3>Insertion d’un tube en silicone</h3> <p>Dans ce type d’intervention, le chirurgien insère un petit tube en silicone dans le canal lacrymal. Le tube demeure dans le canal pendant quelques semaines pour éviter qu’il se bouche de nouveau.</p> <h3>Dacryocystorhinostomie</h3> <p>Une dacryocystorhinostomie est une chirurgie qui consiste à pratiquer une nouvelle ouverture dans le sac lacrymal qui traverse l’os du nez. L’ouverture permet l’écoulement des larmes dans le nez.</p> <p>Les trois types d’intervention sont des chirurgies d’un jour, ce qui veut dire que votre enfant n’aura pas à passer la nuit à l’hôpital. </p><h2>À quoi vous attendre après la chirurgie</h2> <h3>Douleur ou inconfort</h3> <p>Votre enfant ressentira peut-être de la douleur dans l’œil même ou dans la zone qui l’entoure. Demandez à votre médecin si vous pouvez lui donner des analgésiques pour enfants.</p> <h3>Écoulements des yeux</h3> <p>Les larmes de votre enfant ainsi que le mucus s’écoulant de son nez pourraient contenir du sang pendant un jour ou deux, ce qui est tout à fait normal.</p> <p>Vous pourriez aussi observer du sang dans les sécrétions provenant de la zone de la chirurgie. Si cela se produit, appliquez une légère pression sur la zone à l’aide d’une compresse propre.</p> <p>Si les sécrétions ou les saignements persistent pendant plus de quelques jours ou si les sécrétions deviennent jaunâtres ou verdâtres, informez-en votre médecin.</p> <h3>Pansement oculaire</h3> <p>Le port d’un pansement oculaire n’est habituellement pas nécessaire suivant la chirurgie. Cependant, si votre enfant a besoin d’un pansement oculaire, votre médecin vous précisera quand le retirer.</p> <h3>Tubes insérés dans l’œil</h3> <p>Si un tube a été inséré dans le canal lacrymal de votre enfant, un rendez-vous avec le médecin aura été fixé pour le retirer. Pour ce retrait, qui a normalement lieu quelques semaines ou mois suivant la chirurgie, aucune anesthésie n’est requise. Le médecin vous fournira les directives à suivre pendant que le tube est en place.</p><h2>À SickKids:</h2> <p>Si le médecin de votre enfant n’est pas disponible, communiquez avec l’hôpital au 416 813-7500 et demandez de parler à l’ophtalmologue de garde.</p>
Explorons le cœurExplorons le cœurAll About the HeartEFrenchOrthopaedics/MusculoskeletalSchool age child (5-8 years);Pre-teen (9-12 years);Teen (13-18 years)LegsBonesProceduresCaregivers Adult (19+)NAhttps://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/J4K_all_about_the_heart_promo.png2015-08-31T04:00:00Z000Kids ContentKids<figure class="swf-asset-c-80"> <div class="asset-animation">src="https://www.youtube.com/embed/-s5iCoCaofc?rel=0"</div></figure><br>Explorons le cœur Montrez à votre enfant comment son cœur pompe son sang dans tout le corps.explorons-le-coeur

Nous tenons à remercier nos commanditaires

AboutKidsHealth est fier de collaborer avec les commanditaires suivants, qui nous aident à accomplir notre mission, qui consiste à améliorer la santé et le mieux-être des enfants canadiens et étrangers, en leur donnant accès sur Internet à des renseignements sur les soins de santé.