AboutKidsHealth est un site d'éducation sur la santé, destiné aux enfants et aux adolescents, et aux personnes qui s'en occupent.
Explorez le menu pour en savoir plus sur les problèmes de santé courants et sur les maladies complexes.

 

 

Discipline: comment l'inculquer à votre enfantDiscipline: comment l'inculquer à votre enfantDisciplining your childDFrenchDevelopmentalChild (0-12 years);Teen (13-18 years)NANAHealthy living and preventionCaregivers Adult (19+)NA2010-05-13T04:00:00Z000Flat ContentHealth A-Z<p>La discipline a pour but d’inculquer des connaissances et des aptitudes. Découvrez les avantages de la discipline positive et certains conseils pour vous aider avec votre enfant à différents âges. <br></p><h2>Qu’est-ce que la discipline?</h2> <p>La discipline sert à modifier le comportement de votre enfant. La discipline ne vise pas nécessairement à punir l’enfant ni à le forcer à obéir et à suivre des ordres. La discipline aide les enfants à apprendre à établir des limites. Elles les aide à s’autodiscipliner. Une discipline juste et saine peut aider votre enfant à devenir un adulte mature sur le plan émotionnel et social. </p> <p>La discipline positive repose sur la confiance, l’amour, le soutien et le respect. Elle doit correspondre à l’âge et à l’étape du développement de l’enfant. </p><h2>À retenir</h2><ul><li>La discipline vise à modifier le comportement de votre enfant et non à le punir.</li><li>Une discipline efficace est dispensée d’une manière ferme, raisonnable et cohérente. </li><li>Le renforcement positif est un type de discipline efficace et peut être utilisé pour encourager le comportement désiré.</li></ul><h2>Le problème avec la fessée</h2><p>La discipline sert à enseigner des connaissances ou des habiletés. Dans notre société, la discipline est souvent liée aux punitions. Il se peut que vous ayez reçu la fessée quand vous étiez enfant. Certaines cultures appuient la fessée. Par contre, la <a>Société canadienne de pédiatrie (SCP)</a> décourage fortement la fessée et d’autres formes de punition physique. La SCP estime que la fessée entraîne des résultats négatifs chez les enfants. Elle peut mener à des sentiments de honte et à une perte de confiance.</p><h2>Quand utiliser la discipline<br></h2><p>Pour élever un enfant, il faut de la patience. Certaines étapes du développement nécessitent une discipline plus ciblée. Les repas, l’<a href="/Article?contentid=636&language=French">apprentissage de la propreté</a> et le <a href="/Article?contentid=646&language=French">coucher</a> requièrent tous une méthode de discipline créative. </p><p>Une discipline efficace signifie d’enseigner des choses à votre enfant avec un respect mutuel. Elle devrait être faite de manière ferme, juste, raisonnable et uniforme. Il peut être stressant d’élever des enfants. Les parents pourraient devoir prendre une pause pour ne pas s’emporter. </p><h2>Renforcement positif<br></h2><p>Le renforcement positif est un type de discipline très efficace. Il peut être plus efficace que les punitions. Le renforcement positif peut être profitable à la fois aux parents et aux enfants.<br></p><p>Le renforcement positif sert à encourager un comportement souhaité. Si vous voulez que votre enfant agisse de façon appropriée, remarquez ses bons comportements et complimentez-le. Les compliments pour un bon comportement sont une forme de renforcement positif et peuvent encourager un bon comportement à l’avenir. D’autre part, les punitions sont une réaction aux mauvais comportements. </p><p>Parfois, les punitions sont nécessaires. Cependant, les punitions excessives risquent de rendre votre enfant plus <a href="/Article?contentid=18&language=French">anxieux</a> ou impuissant, ou provoquer sa colère.</p><h2>Conseils sur la discipline de votre enfant</h2><h3>Bébés (de la naissance à 12 mois)</h3><p>Les bébés répondent favorablement aux horaires et à la routine.</p><p>Une fois que votre bébé n’est plus un nouveau-né, vous pouvez l’aider à mieux tolérer la frustration en ne le prenant pas immédiatement quand il pleure.</p><p>Dans les mois qui suivront, laissez votre bébé s’endormir seul. Cela l’encouragera à se calmer lui-même.</p><h3>Jeunes bambins (un an à deux ans)</h3><p>C’est à ce moment que votre enfant commencera à agir selon sa volonté. Soyez patient. La discipline à cette étape de la vie peut aider à garder votre enfant en sécurité. Elle peut aussi limiter les agressions physiques ou verbales. </p><p>Étant donné que votre enfant n’est pas assez mature pour comprendre de simples indications verbales, vous devrez accompagner vos mots de gestes. Par exemple, si votre enfant touche à un objet fragile sur une étagère, dites-lui fermement « non ». Redirigez ensuite votre enfant vers une autre pièce ou un autre objet. Restez avec votre enfant pour qu’il n’ait pas peur d’être abandonné.</p><h3>Bambins plus âgés (deux à trois ans)</h3><p>Cette étape est appelée l’« âge terrible » pour une bonne raison. Votre enfant se bat pour avoir son indépendance. Il est frustré quand il se rend compte de ses limites. C’est que l’on appelle des crises de colère. Encore une fois ici, la patience est de mise. Aidez votre enfant en montant de l’empathie pour ses efforts. Supervisez-le et établissez des limites. </p><p>Des indications verbales ne suffisent pas à elles seules. Faites suivre chaque indication verbale par un changement de lieu ou un exemple de ce qui est acceptable. </p><h3>Enfants d’âge préscolaire et maternelle (de trois à cinq ans)</h3><p>À cette étape, votre enfant répond bien à une certaine constance et à des modèles. Il peut suivre des indications verbales plus facilement, mais a encore besoin de supervision pour sa sécurité. L’enfant se comportera en imitant ses parents et ses enseignants. Utilisez l’approbation et les compliments pour motiver votre enfant et renforcer les comportements que vous souhaitez voir. Des « temps-mort » ou « arrêt d'agir » peuvent être utiles si votre enfant perd le <a href="/Article?contentid=301&language=French">contrôle</a>. </p><p> <em>Arrêt d'agir</em></p><p>Attention, même si ces arrêts d'agir comprennent une punition, ils pourraient en fait récompenser l’enfant et renforcer un comportement inapproprié. Les arrêts d'agir doivent empêcher l’enfant d’obtenir ce genre d’attention. </p><p>Les arrêts d'agir doivent être utilisés régulièrement et sans émotion. Choisissez un endroit approprié. Il ne doit pas être situé près d’une télévision, d’un ordinateur ou d’autres formes de divertissement. Les temps d’arrêt doivent durer environ une minute par année d’âge, jusqu’à un maximum de cinq minutes. Installez une horloge à proximité. Dites à votre enfant exactement combien de temps il doit passer dans cet endroit. Faites le lien entre le comportement inapproprié et l'arrêts d'agir. Dites quelque chose comme « tu es en arrêt d'agir parce que tu as frappé ta sœur ». Ignorez votre enfant pendant qu’il est en arrêt d'agir. </p><p>Une fois que l’arrêt d'agir est terminé, recommencez à zéro. Ne discutez pas du comportement indésiré. Passez à autre chose. L’arrêt d'agir ne mettra pas fin à ce comportement, mais il peut en diminuer la fréquence. </p><h3>Enfant d’âge scolaire (de 6 à 12 ans)</h3><p>À cette étape, votre enfant assume son indépendance. Il passe plus de temps chez des amis ou à l’école. Les parents peuvent superviser, être de bons modèles et appliquer des règles de façon uniforme. Des formes de discipline appropriées comprennent le retrait ou le report de privilèges (par exemple privation d’Internet ou de télévision pour une journée), des arrêts d'agir et des conséquences. </p><p>Dans la mesure du possible, les conséquences devraient être logiques ou naturelles. Une conséquence logique, par exemple, peut être : « tu te comportes comme si tu étais fatigué; tu iras donc te coucher une demi-heure plus tôt ce soir. » </p><p>Une conséquence naturelle, par exemple, serait de laisser votre enfant avoir un peu froid aux mains s’il a refusé d’apporter ses mitaines (mais gardez-les à portée de main). </p><p>Il importe que les enfants comprennent les règles. Si un comportement indésiré est récurrent, dites à votre enfant quelles sont les conséquences logiques avant qu’il ne se produise de nouveau.</p><p>Il importe aussi que votre enfant vous prenne au sérieux. Votre enfant ne vous prendra pas au sérieux si vous faites des menaces sans les exécuter. Par exemple, si vous avez dit à votre enfant qu’il doit se coucher tôt, à l’heure du coucher, s’il reste debout, votre ordre aura moins d’effet la prochaine fois. </p><h3>Adolescents (de 13 à 18 ans)</h3><p>L’adolescence peut être difficile. L’expérience dépendra de la manière dont les parents répondent à la croissance personnelle de l’enfant. Voici quelques conseils. </p><ul><li>Communiquez avec votre adolescent.</li><li>Restez disponible et accessible.</li><li>Établissez des règles justes et uniformes.</li><li>Évitez de diminuer ou de trop critiquer votre adolescent.</li><li>Éviter de le sermonner ou de prédire des catastrophes.</li></ul><p>Les contrats verbaux avec votre adolescent sont une bonne technique de discipline. Assurez-vous que les règles de base sont respectées. Établissez des conséquences logiques. Par exemple, si votre adolescent endommage la voiture, la conséquence serait que l’adolescent paye la réparation. Cela lui enseignera la responsabilité de ses actes. </p><h2>Autres conseils pour établir des règles et appliquer les conséquences </h2><ul><li>Complimentez les comportements positifs dans la mesure du possible.</li><li>Évitez de faire des menaces sans conséquence.</li><li>Soyez constant dans l’application des règles.</li><li>Choisissez vos batailles. Ignorez les comportements qui n’ont pas d’importance.</li><li>Établissez des limites raisonnables.</li><li>Acceptez les comportements appropriés pour leur âge.</li><li>Imposez les conséquences immédiatement pour les jeunes enfants.</li><li>Autant que possible, évitez les émotions quand vous imposez des conséquences.</li><li>Ne criez pas quand vous vous adressez à vos enfants.</li><li>Montrez à votre enfant que vous l’aimez et lui faites confiance après une conséquence. De cette manière, votre enfant saura que la conséquence visait le comportement inapproprié et non pas lui personnellement.</li></ul>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/disciplining_your_child.jpgDiscipline et renforcement positif Découvrez les avantages de la discipline positive et certains conseils pour vous aider avec votre enfant à différents âges.Main
Changements dans les seins et problèmesChangements dans les seins et problèmesBreast changes and conditionsCFrenchNeonatologyNewborn (0-28 days)BodyNANAAdult (19+)NA2009-10-18T04:00:00Z9.0000000000000063.0000000000000825.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Apprenez-en davantage sur les changements qui se produiront dans vos seins après la naissance et sur les divers problèmes mammaires qui peuvent interférer avec l’allaitement.</p><p>Vous pourriez observer des changements de vos seins après la grossesse et lorsque vous commencerez à allaiter. L’engorgement des seins, des mamelons douloureux, des canaux galactophores bouchés et des mammites sont peuvent survenir pendant l’allaitement.</p><h2>À retenir</h2> <ul><li>Les traitements contre l’engorgement des seins comprennent le massage délicat de vos seins, l’utilisation de compresses chaudes avant l’allaitement et de compresses froides entre les tétées.</li> <li>Un canal galactophore bouché peut mener à une infection, il est donc important de nettoyer ce canal aussitôt que possible.</li> <li>Une mammite est traitée à l’aide d’antibiotiques et en appliquant des compresses chaudes. </li> <li>Les abcès doivent être drainés de manière chirurgicale.</li></ul><h2>Changement dans les seins et après la naissance</h2><p>Vos seins, qui sont devenus plus tendres et plus gros durant la grossesse, sont remplis d'un liquide spécial nommé colostrum pendant les journées qui suivent la naissance. Le colostrum est un liquide très concentré et présent en petite quantité. Il fournit à votre nouveau-né tous les ingrédients dont il a besoin jusqu’à ce que vos seins commencent à produire davantage de lait vers la troisième ou quatrième journée de sa vie. Le colostrum est riche en anticorps qui protégeront votre nouveau-né contre certaines infections. Cela est important car le système immunitaire de votre nouveau-né n’est pas encore mature et ne peut combattre les infections très efficacement par lui-même. Après environ une semaine, votre lait maternel commence à changer et se transforme en lait plus mature afin de répondre à tous les besoins de croissance et de développement de votre bébé.</p><h3>Congestion mammaire </h3><p>Lorsque vos seins se rempliront de lait au cours de la troisième ou quatrième journée après la naissance, ils seront gros, fermes et inconfortables. C'est ce que l'on nomme la congestion mammaire et cela pourrait s’accompagner de fièvre pendant une courte période. Portez un soutien-gorge de maternité bien ajusté pour soutenir vos seins. Si du lait s’écoule de vos mamelons, prenez des douches tièdes et non chaudes et massez doucement vos seins afin d'augmenter la circulation et d’ouvrir les canaux galactophores. Utilisez des compresses chaudes avant d'allaiter et videz complètement vos seins lorsque vous avez fini d'allaiter. Tentez d'utiliser des compresses froides sur vos seins entre les allaitements afin de réduire l'enflure et de vous soulager quelque peu.</p><h3>Mamelons endoloris</h3><p>Si votre bébé n’apprend pas rapidement à saisir les mamelons adéquatement, ils pourraient devenir sensibles. Voici quelques conseils pour vous aider :</p><ul><li>Laissez vos mamelons à l’air après l'allaitement jusqu'à ce qu'ils soient secs.</li><li>Protégez vos mamelons contre le frottement des vêtements en utilisant des coquilles pour les seins.</li><li>Changez la position que vous utilisez pour allaiter afin que la bouche du bébé n'exerce pas toujours une pression au même endroit.</li><li>Tentez de vous détendre avant et après l’allaitement.</li><li>Si vous n'êtes pas bien installée, appuyez doucement sur le menton du bébé vers le bas afin d'ouvrir sa bouche un peu plus.</li><li>Éloignez le bébé du mamelon et réinstallez-le si l’inconfort ne se dissipe pas après une ou deux minutes.</li><li>Évitez d'utiliser du savon sur vos mamelons puisque cela les asséchera.</li><li>Si vos mamelons sont douloureux ou s'ils affichent des fissures qui saignent, demandez à votre intervenant de la santé de vous aider.</li></ul><p>Pour plus de renseignements à cet égard, consultez «<a href="/Article?contentid=1911&language=French">Allaitement : mamelons douloureux</a>». </p><p>Essayez d'être patiente pendant que vous et votre bébé vous familiarisez avec l'allaitement car le lait maternel est la nourriture idéale pour votre bébé. Il faut habituellement compter trois à quatre semaines avant que l'allaitement soit bien établi et qu’il se déroule sans anicroche. Durant ce temps, il est préférable de ne pas donner le biberon à votre bébé afin d'éviter qu’il confonde les différentes méthodes pour téter et les différents flux de lait. N'oubliez pas que si vous ne pouvez ou ne voulez pas continuer d'allaiter votre bébé au sein, vous pouvez facilement tirer votre lait maternel et le donner à votre bébé au moyen d’un biberon.</p><p>Si vous allaitez, tentez de manger sainement afin de demeurer en santé. Continuez de prendre vos vitamines prénatales pendant que vous allaitez afin d’obtenir suffisamment de vitamines et de minéraux.</p><h3>Blocage des canaux galactophores</h3><p>Un canal galactophore bloqué se produit lorsqu'il y a blocage temporaire de l'un de vos canaux galactophores, ou des deux. Vous aurez l'impression d’avoir une bosse sensible et dure dans le sein. Cela peut se produire si votre bébé ne vide pas complètement vos seins, si vous avez mis de la pression sur une partie de votre sein avec vos doigts ou si vous avez porté un soutien-gorge serré. </p> <figure class="asset-c-80"> <span class="asset-image-title">Canal de lactation bouché</span><img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/Plugged_milk_duct_MED_ILL_FR.jpg" alt="Un sein avec le conduit normal et un sein avec les glandes mammaires enflées et le conduit obstrué" /><figcaption class="asset-image-caption">Le lait est produit par les glandes lactaires et circule vers le mamelon en passant par les canaux de lactation. Parfois, ces canaux se bouchent si le sein ne s'est pas vidé complètement pendant l'allaitement.</figcaption> </figure> <p>Un canal bloqué peut provoquer une infection. Il est donc important de vider le canal dès que possible. Il y a plusieurs façons de s’y prendre. Tentez d'allaiter votre bébé avec le sein sensible en premier afin de vous assurer qu'il est vide avant de donner l’autre sein au bébé. Massez doucement le canal galactophore et appliquez de la pression doucement en direction du mamelon puis tentez de faire sortir le lait. Utilisez de la chaleur humide, comme un bain chaud, une douche ou une compresse chauffante sur le sein sensible pour ouvrir le canal galactophore et extraire le lait bloqué. Si vous détectez des rougeurs ou si vous affichez des symptômes qui ressemblent à ceux de la grippe, cela pourrait être un signe d’infection mammaire, nommée « mastite ».</p><h3>Mastite</h3><p>Après la naissance, certaines femmes développent une infection des seins nommée mastite. La mère affiche des frissons, de la fièvre et des symptômes qui ressemblent à ceux de la grippe. Une partie des seins devient dure, rouge et douloureuse. La mastite se soigne à l'aide d'antibiotiques. Vous pouvez tout de même allaiter. Tirez votre lait ou allaitez doucement pour prévenir le développement d'un abcès. Assurez-vous de vider vos seins à intervalles réguliers. Continuez d'appliquer de la chaleur sur la région touchée. Si un abcès se développe, c'est habituellement très douloureux et il faut le vider au moyen d'une intervention chirurgicale.</p><h3>Mamelons plats ou inversés</h3><p>Certaines femmes ont des mamelons plats ou, plus rarement, inversés. Il est quand même possible d’allaiter si l'on place le bébé sur le sein immédiatement après la naissance, même si le sein est mou, et si l’on n’utilise pas de mamelon artificiel jusqu’à ce que l’allaitement soit bien établi. Si vous avez des difficultés, discutez de votre situation avec un consultant en lactation ou un autre spécialiste de l’allaitement pour obtenir des conseils.</p>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/breast_changes_conditions.jpgChangements dans les seins Apprenez-en davantage sur les changements qui se produiront dans vos seins après la naissance et sur des divers problèmes mammaires.Main
ÉvanouissementÉvanouissementFaintingÉFrenchNAToddler (13-24 months);Preschooler (2-4 years);School age child (5-8 years);Pre-teen (9-12 years);Teen (13-18 years)BodyCardiovascular systemConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)NA2014-11-16T05:00:00Z7.0000000000000065.0000000000000509.000000000000Health (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p>Découvrez les signes et les symptômes d'évanouissement, les causes et comment aider votre enfant s'il s'est évanoui.</p><p>L’évanouissement, aussi appelé syncope, survient quand une personne perd brusquement connaissance, puis reprend conscience rapidement.</p><h2>À retenir</h2> <ul><li>L’évanouissement survient quand une personne perd brusquement connaissance de façon temporaire, puis reprend rapidement conscience.</li> <li>Votre enfant peut être étourdi, avoir la nausée ou avoir chaud ou froid juste avant de s’évanouir. Il peut également présenter une pâleur du visage.</li> <li>La cause la plus courante de l’évanouissement est une chute de pression artérielle. Parmi les causes plus graves se rangent une cardiopathie sous-jacente, l’hypoglycémie et l’anémie.</li> <li>Consultez le médecin de votre enfant afin de discuter de toute cause possible d’un évanouissement. Composez immédiatement le 911 si votre enfant cesse de respirer ou ne reprend pas conscience rapidement après s’être évanoui.</li> </ul> ​​<h2>Signes et symptômes de l’évanouissement</h2> <p>Juste avant de s’évanouir, votre enfant pourrait :</p> <ul><li>être étourdi,</li> <li>ressentir une faiblesse,</li> <li>voir des taches noires,</li> <li>entendre des bruits sourds,</li> <li>avoir la nausée (vouloir <a href="/Article?contentid=746&language=French">vomir</a>),</li> <li>avoir chaud,</li> <li>avoir la peau froide et moite,</li> <li>pâlir,</li> <li>commencer à transpirer.</li></ul><h2>Causes de l’évanouissement</h2> <p>Il y a diverses causes possibles de l’évanouissement chez un enfant. La plus courante est une baisse passagère de la pression artérielle. Dans ce cas, on parle souvent de syncope ou d’évanouissement « vagal » ou « vasovagal ».</p> <p>Une baisse de pression artérielle est plus susceptible de survenir chez un enfant :</p> <ul><li>qui est <a href="/Article?contentid=776&language=French">déshydraté</a> (par suite d’une transpiration excessive, d’une diarrhée ou de vomissements),</li> <li>qui n’a pas mangé pendant un certain temps</li> <li>qui est resté immobile durant une longue période,</li> <li>qui est malade.</li></ul> <h2>Autres causes courantes de l’évanouissement</h2> <p>Un enfant pourrait aussi s’évanouir :</p> <ul><li>s’il a peur,</li> <li>s’il éprouve des douleurs aiguës,</li> <li>s’il se lève trop rapidement,</li> <li>s’il présente un <a href="/Article?contentid=780&language=French">spasme du sanglot</a>.</li></ul> <p>L’évanouissement risque davantage de se produire dans un milieu fermé ou chaud et humide. Il peut aussi survenir en réaction à un stimulus nocif (désagréable ou potentiellement dangereux) comme une très mauvaise odeur ou la vue du sang ou d’une seringue.</p> <h2>Causes plus graves de l’évanouissement</h2> <p>L’évanouissement peut parfois avoir des causes plus graves, dont les suivantes :</p> <ul><li>cardiopathie sous-jacente ou arythmie (inégalité du rythme cardiaque),</li> <li>exposition à un médicament, une toxine ou une drogue,</li> <li><a href="/Article?contentid=1726&language=French">hypoglycémie</a> (faible taux de sucre dans le sang),</li> <li><a href="/Article?contentid=841&language=French">anémie</a> (faible taux de fer dans le sang),</li> <li>grossesse,</li> <li>anaphylaxie (réaction allergique).</li></ul> <p>L’évanouissement qui survient pendant les exercices ou à l’effort (quand on transporte ou on pousse un objet lourd) peut être un signe d’un trouble sous-jacent. Si votre enfant s’évanouit dans ces circonstances, vous devriez en discuter avec son médecin.</p> <h2>Pseudo-évanouissement</h2> <p>Dans certaines situations, un enfant peut sembler s’évanouir alors qu’en réalité, il éprouve un trouble d’une toute autre nature. Ces cas de pseudo-évanouissements ou de pseudo-syncope sont associés :</p> <ul><li>aux convulsions,</li> <li>aux <a href="/Article?contentid=29&language=French">migraines​</a>,</li> <li>à l’hyperventilation,</li> <li>aux crises de panique.</li></ul><h2>Mesures à prendre si votre enfant s’évanouit</h2> <ul><li>Assurez-vous qu’il respire. Au besoin, composez le 911.</li> <li>Gardez-le en position allongée ou, si c’est possible, placez-le en position assise et penchez la tête entre les genoux.</li> <li>Desserrez les vêtements autour du cou.</li> <li>Prenez un rendez-vous avec son médecin et expliquez-lui alors exactement ce qui s’est produit.</li></ul><h2>Quand consulter un médecin</h2> <p>Consultez le médecin de votre enfant pour connaître la cause de l’évanouissement.</p> <p>Composez immédiatement le 911 si votre enfant :</p> <ul><li>cesse de respirer,</li> <li>ne reprend pas conscience immédiatement,</li> <li>présente des changements dans son élocution, sa vision ou ses mouvements.</li></ul>faintinghttps://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/fainting.jpg Découvrez les signes et les symptômes d'évanouissement, les causes et comment aider votre enfant s'il s'est évanoui.Main
Santé mentaleSanté mentaleMental healthSFrenchPsychiatryChild (0-12 years);Teen (13-18 years)NANANACaregivers Adult (19+)NALanding PageLearning Hub<p>Apprenez à soutenir le bien-être de votre enfant par l’activité, le sommeil et l’alimentation et à gérer divers troubles de santé mentale.</p><br><p>Ce centre offre des ressources pour soutenir la santé mentale de votre enfant grâce à l'activité physique, au sommeil et à la nutrition. Il offre également de l'information sur la reconnaissance, le traitement et la gestion d'une gamme de problèmes de santé mentale, y compris les troubles anxieux, le trouble bipolaire, la dépression, les troubles du comportement, l'anorexie mentale et le trouble de déficit de l’attention et hyperactivité (TDAH).<br></p><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title">Bien-être</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Les pressions de la vie quotidienne pendant la croissance d’un enfant peuvent mettre à l'épreuve sa santé mentale. Découvrez comment l’activité physique, de bonnes habitudes de sommeil, des limites au temps passé devant un écran et une alimentation équilibrée peuvent stimuler la santé mentale de votre enfant et l'aider à traverser les périodes difficiles.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Activité physique</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=642&language=French">Activité physique : directives à l’intention des enfants et des jeunes</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=641&language=French">Activité physique : bienfaits pour la santé et le bien-être</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Le sommeil</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=645&language=French">Le sommeil : bienfaits et nombre d’heures recommandées</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=646&language=French">Conseils sur le sommeil : aider votre enfant à bien dormir</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=647&language=French">Conseils sur le sommeil : aider votre jeune à bien dormir</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Temps d'écran</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=643&language=French">Temps d'écran : présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=644&language=French">Temps d'écran : comment aider votre enfant à fixer des limites saines</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Nutrition</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=639&language=French">Nutrition : une alimentation saine et équilibrée peut favoriser la santé mentale de votre enfant</a></li></ol></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title">Les troubles anxieux</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Tout enfant éprouvera de l’anxiété à un moment ou à un autre car cela fait partie intégrante du développement. Toutefois, un trouble anxieux se manifeste lquand il affecte le quotidien. Apprenez-en davantage sur les signes, les symptômes et le spectre des troubles anxieux et de leur traitement.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=18&language=French">Anxiété : présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=271&language=French">Anxiété : signes avant-coureurs</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=270&language=French">Anxiété : types de troubles</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=701&language=French">Anxiété : traitement par prise de médicaments</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=702&language=French">Anxiété : le traitement par la psychothérapie et les changements de mode de vie</a></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title">Le trouble obsessionnel-compulsif </h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Le trouble obsessionnel-compulsif (TOC) se produit lorsqu’une personne souffre de pensées inquiétantes et intrusives et/ou suit des habitudes répétitives ou strictes pour être moins inquiète. En savoir plus sur les causes, les symptômes et les conséquences de ce trouble et comment vous pouvez aider votre enfant.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=285&language=French">Le trouble obsessionnel-compulsif (TOC) : présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=288&language=French">TOC : signes avant-coureurs</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=286&language=French">Comment les TOC affectent-ils la vie de votre enfant</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=709&language=French">TOC : le traitement par la psychothérapie et les médicaments</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=287&language=French">TOC : comment aider votre enfant</a></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title">La dépression</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>La dépression est une maladie qui se manifeste par un sentiment de profonde tristesse ou un manque d'intérêt pour des activités qu'on aimait faire auparavant. Découvrez comment cette condition affecte l'humeur de l'enfant, le sommeil, la concentration et les niveaux d'énergie, et comment cela peut être traité.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=19&language=French">La dépression : présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=284&language=French">Dépression : signes avant-coureurs</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=707&language=French">Dépression : traitement par prise de médicaments</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=708&language=French">Dépression : le traitement par la psychothérapie et les changements de mode de vie</a></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title">Le trouble bipolaire</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Le trouble bipolaire entraîne une​ alternance entre les humeurs faibles et élevées pendant des jours, des semaines ou des mois. Découvrez le spectre du trouble bipolaire, les symptômes des épisodes maniaques et dépressifs et comment les médicaments, la thérapie et les changements de style de vie peuvent aider.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=279&language=French">Le trouble bipolaire : présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=280&language=French">Trouble bipolaire : signes avant-coureurs</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=704&language=French">Trouble bipolaire : le traitement par prise de médicaments</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=705&language=French">Trouble bipolaire : le traitement par la psychothérapie et les changements de mode de vie</a></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title">Le suicide chez les enfants et les adolescents</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Il arrive souvent qu’un enfant qui a des pensées suicidaires ou d'automutilation soit en même temps sous l’emprise d’une souffrance émotive envahissante. Apprenez comment aider votre enfant à composer avec des émotions perturbatrices, comment lui apporter du soutien et le protéger et où vous adresser pour obtenir de l’aide professionnelle.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=291&language=French">Le suicide chez les enfants et les adolescents : présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=289&language=French">L’automutilation chez les enfants et les adolescents : présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=290&language=French">Les risques de suicide : signes avant-coureurs</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=293&language=French">Aider votre enfant à comprendre des émotions difficiles à gérer</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=292&language=French">Suicide et automutilation : comment protéger votre enfant</a></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title">Les troubles d'alimentation</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Les troubles de l’alimentation peuvent non seulement comporter des risques pour la santé de votre enfant mais aussi perturber votre vie familiale. Renseignez-vous sur les symptômes et la prise en charge de l’anorexie, de la boulimie, du trouble d’alimentation sélective et/ou d’évitement et de l’hyperphagie boulimique, et comment aider votre enfant.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>L'anorexie mentale</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=268&language=French">Anorexie mentale : présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=269&language=French">Anorexie : signes avant-coureurs</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=267&language=French">Anorexie : complications médicales</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=700&language=French">Anorexie : options de traitement</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=266&language=French">Anorexie : comment aider votre enfant à la maison</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>La boulimie mentale</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=282&language=French">Boulimie mentale : présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=283&language=French">Boulimie : signes avant-coureurs</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=281&language=French">Boulimie : complications médicales</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=706&language=French">Boulimie : options de traitement</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=294&language=French">Boulimie : comment aider votre enfant à la maison</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Trouble d’alimentation sélective et/ou d’évitement</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=274&language=French">Trouble d’alimentation sélective et/ou d’évitement : présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=275&language=French">ARFID : signes avant-coureurs</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=273&language=French">ARFID : complications médicales</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=703&language=French">ARFID : options de traitement</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=272&language=French">ARFID : comment aider votre enfant à la maison</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>L’hyperphagie boulimique</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=277&language=French">L’hyperphagie boulimique : présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=278&language=French">Hyperphagie boulimique : signes avant-coureurs</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=640&language=French">L’obésité : complications médicales</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=276&language=French">Hyperphagie boulimique : comment aider votre enfant à la maison</a></li></ol></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title"> Trouble de déficit de l’attention et hyperactivité (TDAH)</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Le trouble de déficit de l’attention et hyperactivité (TDAH) est lié à des difficultés de régulation de l’attention et de maîtrise du comportement. Découvrez les principaux symptômes du TDAH chez les enfants et les adolescents, comment la maladie est diagnostiquée et comment aider votre enfant à la maison et à l’école.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1922&language=French"> Trouble de déficit de l’attention et hyperactivité : présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1923&language=French">TDAH : signes avant-coureurs</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1997&language=French">TDAH : comment aider votre enfant à la maison</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1999&language=French">TDAH : communiquer avec l’école de votre enfant</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1998&language=French">TDAH : traitement à l’aide des médicaments</a></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title"> Les troubles du comportement</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Les troubles de comportement comprennent le trouble oppositionnel avec provocation et le trouble des conduites. Apprenez comment ces problèmes diffèrent de l’inconduite typique, comment la thérapie et les médicaments peuvent aider à les atténuer et comment vous pouvez gérer un comportement problématique à la maison.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1924&language=French"> Les troubles du comportement : présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1925&language=French">Troubles du comportement : signes avant-coureurs</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=2000&language=French">Troubles du comportement: psychothérapie et médicaments</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=2001&language=French">Troubles du comportement : comment aider votre enfant à la maison</a></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title"> Trouble de stress post-traumatique (TSPT)</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Le trouble de stress post-traumatique (TSPT) est directement lié à l’observation ou à l’expérience d’un événement terrifiant. Découvrez-en les symptômes principaux et apprenez comment le problème est diagnostiqué et comment la psychothérapie et les médicaments peuvent aider votre enfant.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1927&language=French"> Trouble de stress post-traumatique : présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1928&language=French">TSPT : signes avant-coureurs</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=2005&language=French">TSPT : traitement à l’aide de la psychothérapie et des médicaments</a></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title">Les troubles du cerveau et la santé mentale</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Un trouble du cerveau est un problème médical, une maladie ou une blessure qui perturbe le cerveau et qui se développe avant ou après la naissance. Découvrez comment il peut compromettre l’apprentissage, l’humeur et les aptitudes sociales de votre enfant, comment en sont évaluées les conséquences sur sa santé mentale et comment l’aider à s’adapter.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1926&language=French">Les troubles du cerveau et la santé mentale : présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=2002&language=French">Troubles du cerveau : évaluer la présence de problèmes neuropsychologiques chez votre enfant</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=2003&language=French">Troubles du cerveau : comment aider votre enfant à s’adapter</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=2004&language=French">Troubles du cerveau : les traitements actuels</a></li></ol></div>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/Mental_health_landing-page.jpgsantementaleviesaineMain
Herbe à puce (sumac vénéneux)Herbe à puce (sumac vénéneux)Poison ivyHFrenchDermatologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)SkinSkinConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)Rash2014-05-21T04:00:00Z6.0000000000000076.0000000000000778.000000000000Health (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p>Apprenez à reconnaître l’herbe à puce, à prévenir les éruptions et à les traiter si votre enfant est entré en contact avec cette plante.</p><p>L’herbe à puce, aussi appelée sumac vénéneux, est une plante qui pousse au niveau de la mer, dans les zones humides ombragées situées à l’est de la rivière Mississippi. Elle peut causer une éruption cutanée quand elle entre en contact avec la peau (on parle alors de dermite ou de dermatite de contact). L’éruption survient quand la peau réagit aux substances présentes dans la sève huileuse (du nom d’urushiol) des racines, des tiges et des feuilles de la plante.</p><h2>Identification de l’herbe à puce</h2><p>L’herbe à puce croît généralement contre de gros troncs d’arbre sous forme d’arbrisseaux ou de vignes.</p><ul><li>Les feuilles comportent trois folioles (c’est-à-dire qu’elles sont découpées en trois petites feuilles) qui peuvent être soit brillantes, lisses et dépourvues de poil, soit rugueuses, velues et veloutées.<br></li><li>Les feuilles sont rougeâtres au printemps, vertes en été et jaunes, orangées ou rouges en automne.</li><li>L’herbe à puce peut porter des fleurs jaune-vert et des baies vertes ou blanc cassé.</li></ul> <figure class="asset-c-80"> <span class="asset-image-title">Sumac vénéneux</span><img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/Poison_ivy_seasons_EQUIP_ILL_FR.png" alt="L’herbe à puce avec feuilles vertes en été, rougeâtres en printemps, et un mélange de rouge, jaune et vert en automne" /> </figure><h2>À retenir</h2> <ul><li>L’herbe à puce est une plante qui peut causer une éruption cutanée si elle est en contact avec la peau.</li> <li>Chacune de ses feuilles comporte trois folioles (c’est-à-dire qu’elles sont découpées en trois petites feuilles) qui peuvent être brillantes, lisses et dépourvues de poil ou rugueuses, velues et veloutées.</li> <li>L’éruption cutanée est provoquée par la sève huileuse présente dans ses racines, ses tiges et ses feuilles.</li> <li>Pour prévenir une éruption cutanée due à l’herbe à puce, évitez la plante et portez des vêtements qui couvrent bien le corps. Rappelez-vous de ne pas toucher les feuilles découpées en trois : « feuilles par trois, on ne touche pas ».</li> <li>Lavez bien la peau exposée et les vêtements, ce qui peut aider à prévenir une réaction.</li> <li>L’éruption cutanée devrait disparaître au bout de quelques semaines. Les éruptions légères peuvent être traitées au moyen d’antihistaminiques, tandis que les éruptions extrêmement graves peuvent exiger des stéroïdes.</li> <li>Consultez votre médecin si votre enfant présente une fièvre ou si la région entourant l’éruption cutanée devient plus rouge, enflée ou libère une substance laiteuse.<br></li></ul><h2>Signes et symptômes d’une éruption cutanée causée par l’herbe à puce</h2><p>Les symptômes d’une éruption cutanée causée par l’herbe à puce peuvent comprendre:</p><ul><li>des rougeurs</li><li>une démangeaison extrêmement forte<br></li><li> <a href="/Article?contentid=789&language=French">l’urticaire</a></li><li>une enflure</li><li>des cloques plus ou moins grosses, formant souvent une ligne ou un trait</li><li>la présence d’une croûte.</li></ul><p>L’éruption cutanée type peut durer d’une à trois semaines.</p><p>Elle apparaît généralement sur les zones de peau exposées directement à l’herbe à puce. Certaines personnes peuvent aussi être exposées à l’huile de la plante par contact indirect:</p><ul><li>en se grattant ou en se frottant, ce qui étale l’huile sur d’autres zones de la peau</li><li>en touchant des vêtements, un animal de compagnie, des outils, des équipements de sport ou autres qui auraient pu être en contact avec la plante.</li></ul><p>Si l’herbe à puce est brûlée, l’huile peut se fixer aux particules présentes dans la fumée et être mise en suspension dans l’air, ce qui peut provoquer des réactions de la peau, des yeux ou <a href="https://pie.med.utoronto.ca/htbw/module.html?module=lung-child">des poumons</a>.<br></p><h2>Traitement d’une éruption cutanée due à l’herbe à puce</h2> <h3>Éruption légère</h3> <ul><li>Placez des linges frais sur la peau de votre enfant.</li> <li>Faites-lui prendre des douches à l’eau fraîche ou des bains à l’eau tiède.</li> <li>Donnez-lui un antihistaminique.</li></ul> <p>Essayez d’empêcher votre enfant de se gratter, car cela pourrait provoquer une infection ou des cicatrices et répandre la sève sur d’autres parties du corps. Si la réaction cutanée est très grave, votre enfant pourrait avoir à prendre des stéroïdes par voie orale.<br></p> <p>Les réactions peuvent varier d’une personne à l’autre. Certaines peuvent n’avoir aucune réaction, tandis que d’autres peuvent présenter une réaction très grave.</p> <h3>Signes d’une réaction grave à l’herbe à puce</h3> <p>La réaction de votre enfant est grave dans les situations suivantes:</p> <ul><li>rien ne soulage la démangeaison</li> <li>la peau autour de l’éruption semble être infectée</li> <li>votre enfant présente <a href="/Article?contentid=30&language=French">une fièvre</a></li> <li>l’éruption apparaît sur ses paupières, ses lèvres, son visage ou ses organes génitaux</li> <li>son visage enfle.</li></ul><h2>Comment prévenir une éruption cutanée due à l’herbe à puce</h2> <p>La meilleure façon de prévenir une éruption cutanée est d’éviter tout contact avec la plante en apprenant à la reconnaître. Pour ce faire, rappelez-vous de ne pas toucher les feuilles découpées en trois : « feuilles par trois, on ne touche pas ».</p> <h3>Précautions à prendre si votre enfant ne peut pas éviter un endroit où l’herbe à puce risque de pousser</h3> <ul><li>Appliquez un produit sur sa peau qui aidera à prévenir l’absorption de l’huile de la plante. Ces produits sont en vente libre et contiennent habituellement du bentoquatam.</li> <li>Faites-lui porter un pantalon, des manches longues, des bottes et des gants, par exemple, quand il se trouve dans une zone d’herbe à puce. Selon son âge, vous devrez peut-être l’aider à enlever avec précaution les vêtements exposés ou, s’il se déshabille seul, lui rappeler d’être prudent.</li></ul> <p>Comme la sève de l’herbe à puce peut demeurer active pendant une longue période, utilisez de l’eau chaude savonneuse pour laver les vêtements et les chaussures de votre enfant et toute autre chose qui peut avoir été en contact avec la plante.</p> <p>Si votre enfant touche l’herbe à puce, il est possible de prévenir une éruption cutanée:</p> <ul><li>en lavant bien sa peau avec de l’eau tiède et du savon</li> <li>en lavant tout ce qui peut comporter de l’huile.</li></ul><h2>Quand consulter un médecin</h2> <p>Consultez un médecin si votre enfant:</p> <ul><li>présente <a href="/Article?contentid=801&language=French">une infection cutanée​</a> (les régions irritées deviennent alors plus rouges, enflées ou douloureuses ou libèrent une substance laiteuse)</li> <li>ne répond à aucun traitement pour les réactions cutanées légères.</li></ul> <p>Si votre enfant éprouve de la difficulté à respirer ou à avaler, conduisez-le immédiatement aux services d’urgence de l’hôpital le plus proche.</p>poisonivyhttps://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/poison_ivy.jpg Apprenez à reconnaître l’herbe à puce, à prévenir les éruptions et à les traiter si votre enfant est entré en contact avec cette plante. Main

 

 

Brûlures lors des feux de camp et feux d’artifice - préventionBrûlures lors des feux de camp et feux d’artifice - préventionPreventing burns from campfires and fireworksBFrenchPreventionChild (0-12 years);Teen (13-18 years)NANAHealthy living and preventionCaregivers Adult (19+)NA2013-09-19T04:00:00Z6.0000000000000074.0000000000000273.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Cette page donne de conseils sur la façon d’empêcher votre enfant de se brûler pendant l’été.</p><p>On peut prévenir la majorité des brûlures.</p><p>De nombreuses brûlures surviennent pendant l’été. Les feux de camp et les feux d’artifice sont des activités courantes pendant l’été. Elles sont amusantes, mais elles sont également dangereuses. Chaque année, les feux de camp et les feux d’artifice causent des brûlures très graves. Les victimes sont souvent des enfants.</p><p>Voici des conseils sur la façon de prévenir les brûlures lorsque vous faites des feux de camp ou des feux d’artifice.<br></p><h2>À retenir</h2> <ul> <li>Ne laissez pas votre enfant s'approcher d'un feu de camp ou des feux d'artifice.</li> <li>Ne laissez pas votre enfant​ jouer avec des cierges magiques ou allumez un feu d'artifice.</li> </ul><h3>Feux de camp</h3> <p>Gardez votre enfant à distance des feux de camp. Dessinez un « cercle de sécurité » autour du feu qu’ils ne doivent pas traverser. Ce cercle doit être à au moins 1,20 m (4 pieds) du bord du feu.</p> <p>Ne laissez pas votre enfant jouer autour du feu de camp. La majorité des brûlures surviennent lorsque les enfants tombent ou marchent dans le feu de camp par accident.</p> <p>Éteignez les feux de camp avec de l’eau plutôt que du sable. Couvrir un feu lui permet de retenir sa chaleur. Les enfants peuvent se brûler avec les cendres et aux morceaux de charbon chauds du feu de la veille. Si un adulte peut mettre sa main directement au dessus des cendres sans ressentir de chaleur cela signifie que le feu est éteint.</p> <h3>Feux d’artifice</h3> <p>Laissez les feux d’artifice aux professionnels. C'est le moyen le plus sûr de profiter des feux d’artifice et d’éviter les brûlures. Assoyez-vous confortablement et admirez le travail à la place.</p> <p>Les enfants de moins de 5 ans ne devraient pas être autorisés à utiliser des cierges magiques. Les enfants d’âge préscolaire n’ont pas la coordination nécessaire pour manipuler les feux d’artifice sans danger. Ne laissez pas votre enfant seul avec des cierges magiques.</p> <p>Ne laissez pas votre enfant allumer de feux d’artifice. Seuls les adultes devraient le faire. Les enfants et tout autre spectateur doivent se tenir à au moins 20 mètres (environ 50 pieds) de l’endroit où l’on allume les feux d’artifice.</p>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/preventing_burns_from_campfires_and_fireworks.jpgPrévention des brûlures Trouvez des conseils sur la façon de prévenir les brûlures lorsque vous faites des feux de camp ou des feux d’artifice.Main
Rentrée scolaireRentrée scolaireBack to schoolRFrenchNAPreschooler (2-4 years);School age child (5-8 years);Pre-teen (9-12 years);Teen (13-18 years)NANAHealthy living and preventionCaregivers Adult (19+)NA2018-04-09T04:00:00Z000Landing PageLearning Hub<p>Nos conseils sur la rentrée, qu’ils portent sur les devoirs ou la façon de garder vos enfants actifs, vous aideront à avoir une bonne année. </p><p>Pour la plupart des parents, septembre signifie la rentrée scolaire. Pour une année amusante et fructueuse, consultez nos conseils sur des sujets variant des devoirs à la lutte contre l’intimidation en passant par les moyens de garder les enfants actifs et en santé.</p><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"> <i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span><h2 class="panel-title">Apprentissage</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>C’est avant tout pour s’instruire que les enfants fréquentent l’école. Obtenez des conseils sur tout un éventail de sujets liés à l’apprentissage.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=651&language=French">Étapes clés de la lecture et de l’écriture</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=1903&language=French">Comment aider avec les problèmes de la lecture</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=722&language=French">Importantes étapes à franchir en mathématiques</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=1899&language=French">Comment aider avec les problèmes de mathématiques</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=649&language=French">Comment stimuler les aptitudes de raisonnement spatial chez les enfants</a></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"> <i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span><h2 class="panel-title">Temps d’écran</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>De nos jours, les appareils électroniques nous occupent tous longuement. Renseignez-vous sur les effets du temps d’écran excessif et comment le limiter.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=643&language=French">Temps d'écran : présentation générale</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=644&language=French">Temps d'écran : comment aider votre enfant à fixer des limites saines</a></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"> <i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span><h2 class="panel-title">Relations</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Apprenez comment aider vos enfants à faire face aux aspects plus difficiles des relations à l’école et hors du milieu scolaire.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"> <i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span><h3>Intimidation</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=303&language=French">Intimidation</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=736&language=French">Cyber-intimidation, partie 1</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=737&language=French"> Cyber-intimidation, partie 2</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=738&language=French">Cyber-intimidation : comment en parler à vos enfants</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"> <i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span><h3>Sexualité</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=716&language=French">Éducation sexuelle : ce que les enfants doivent savoir et à quel moment</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=718&language=French">Éducation sexuelle : pourquoi les parents devraient parler de sexualité à leurs enfants</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=717&language=French">Éducation sexuelle : huit conseils aux parents</a></li></ol></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"> <i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span><h2 class="panel-title">Santé mentale</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Apprenez comment aider les enfants qui ont du mal à supporter les pressions liées aux relations sociales et aux résultats scolaires.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=18&language=French">Anxiété : présentation générale</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=19&language=French">La dépression : présentation générale</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=289&language=French">L’automutilation chez les enfants et les adolescents : présentation générale</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=291&language=French">Le suicide chez les enfants et les adolescents : présentation générale</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=625&language=French">Promouvoir une image corporelle positive</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=626&language=French">Résilience</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=630&language=French">L'efficacité personnelle chez les enfants</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=1964&language=French"> Auto-efficacité : comment l’inculquer à l’enfant</a></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"> <i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span><h2 class="panel-title">Santé physique</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>La santé favorise le bien-être et la réussite scolaire. Tout ce que vous devez savoir pour vous assurer que votre enfant est actif et mange sainement.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"> <i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span><h3>Le sommeil</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=645&language=French">Le sommeil : bienfaits et nombre d’heures recommandées</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=646&language=French">Conseils sur le sommeil : aider votre enfant à bien dormir</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=647&language=French">Conseils sur le sommeil : aider votre jeune à bien dormir</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"> <i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span><h3>Activité physique</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=642&language=French">Activité physique : directives à l’intention des enfants et des jeunes</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=641&language=French">Activité physique : bienfaits pour la santé et le bien-être</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=1950&language=French">Renforcer les habiletés motrices de votre enfant</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"> <i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span><h3>Nutrition</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=1436&language=French">Guide alimentaire canadien</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=639&language=French">Une alimentation saine et équilibrée peut favoriser la santé mentale de votre enfant</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=1464&language=French">Idées de repas d'enfants d'âge scolaire, des préadolescents et d'adolescents</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=638&language=French">Alimentation saine pour les ados</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=1466&language=French">Choix de boissons et d’aliments sains à l’extérieur de la maison</a></li></ol></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"> <i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span><h2 class="panel-title">Àpres l’école</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>La rentrée scolaire est accompagnée de la reprise d’autres activités. Ces articles traitent de questions variant des sports à traverser la rue.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=1982&language=French">Comment le port du casque permet de prévenir les traumatismes crâniens</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=1983&language=French">Casque : comment convaincre votre enfant de le porter</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=1953&language=French">Sports organisés : une formule gagnante pour les enfants</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=1957&language=French">Sécurité dans les terrains de jeu</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=1955&language=French">Sécurité des enfants piétons</a></li><li class="list-group-item"><a class="overview-links" href="/Article?contentid=1968&language=French">Sécurité aquatique et prévention des noyades</a></li></ol></div>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/back_to_school_learning_hub.jpgrentreescolaireviesaine Nos conseils sur la rentrée, qu’ils portent sur les devoirs ou la façon de garder vos enfants actifs, vous aideront à avoir une bonne année.Main
Comment devenir plus résilientComment devenir plus résilientHow to become more resilientCFrenchAdolescent;Psychiatry;PreventionTeen (13-18 years)NANAHealthy living and preventionTeen (13-18 years)NA2019-03-22T04:00:00ZFlat ContentHealth A-Z<p>Découvre ce qu’est la pleine conscience, comment elle peut t’aider à être plus résilient et à réduire ton niveau de stress, ainsi que différentes méthodes pour pratiquer la pleine conscience chaque jour. </p><h2>Découvre la pleine conscience</h2><p>Le terme « pleine conscience » désigne le fait de concentrer intentionnellement son attention sur quelque chose, avec bienveillance. On pourrait dire que c’est le contraire du multitâche. Au lieu de faire un tas de choses à la fois, tu te concentres et tu es pleinement conscient de ce que tu fais à chaque moment. La pleine conscience peut être considérée comme un mode de vie.</p><p>La pleine conscience, y compris la méditation formelle et informelle, peut t’aider à réduire tes niveaux de stress, à stabiliser ton humeur, à améliorer ta mémoire et à fortifier ton système immunitaire.</p><h3>Pleine conscience formelle </h3><p>Tu peux donc te concentrer, par exemple, sur ta respiration. Au moment où tu es distrait, tu peux noter par quoi ton attention a été détournée et te concentrer de nouveau sur ta respiration (ou ce sur quoi tu te concentrais avant).</p><p>Les distractions sont inévitables. Tout le monde se laisse distraire, que ce soit par des pensées, des émotions ou des sensations physiques.</p><p>Le fait de remarquer ce qui te distrait signifie que tu prêtais attention et c’est donc une bonne chose! Doucement et avec bienveillance, tu peux ramener ton attention sur ta respiration.</p><p>Il est important de ne pas trop exiger de toi-même. La pleine conscience peut paraître simple, mais cela ne veut pas dire qu’on peut l’atteindre facilement pour autant. Être bienveillant envers toi-même est tout aussi important que de t’exercer à concentrer ton attention.</p><h3>Pleine conscience informelle</h3><p>Ce concept implique que tu te concentres entièrement sur les activités que tu fais tous les jours comme manger ou te brosser tes dents.</p><p>Considère la pleine conscience comme la reconnaissance ouverte des pensées, des sentiments, des souvenirs ou des sensations que tu as pendant tes activités quotidiennes. Il est important de le faire avec bienveillance et de noter tous les sentiments et sensations qui se manifestent, sans t’auto-critiquer. </p><p>Nous portons tous des jugements pendant la journée, mais essaie de les remarquer et d’être bienveillant envers toi-même quand ils se manifestent. Rappelle-toi que le fait d’avoir divers sentiments, pensées ou sensations ne signifie pas que tu es obligé d’y donner suite.</p><h2>Prends soin de toi-même</h2><p>Dresse la liste des activités qui t’aident à te détendre et pratique-les régulièrement. Par exemple : méditer, prendre un bain, respirer profondément, écouter de la musique relaxante ou te faire masser. Peu importe l’activité, pourvu que ce soit quelque chose qui te plaise et te calme.</p><p></p><h2>Rappelle-toi comment tu t’es débrouillé dans le passé </h2><p>Quand tu vis des moments difficiles, rappelle-toi tous les obstacles que tu as surmontés ou les progrès que tu as déjà réalisés. Comment t’y es-tu pris? Quelles aptitudes et stratégies t’ont aidé? Réfléchir à ce qui a fonctionné pour toi dans le passé peut t’aider à utiliser les mêmes aptitudes dans l’avenir.</p><h2>Pratique la reconnaissance au quotidien </h2><p>Quand on se sent stressé ou qu’on est aux prises avec des problèmes physiques, émotionnels ou sociaux, on peut avoir du mal à manifester de la reconnaissance.</p><p>À un moment propice dans ta journée, réfléchis à trois choses pour lesquelles tu as été reconnaissant dans les 24 heures précédentes. Sois aussi détaillé et précis que possible. Tu peux choisir une chose apparemment insignifiante, comme trouver de l’argent dans la poche d’un vieux manteau, trouver l’autobus juste à temps ou te faire ouvrir la porte par quelqu’un.</p><h2>Reste en contact avec tes amis et prends le temps de remercier les autres</h2><p>S’il y a une personne avec qui tu n’as pas parlé depuis quelque temps, communique avec elle. Pense à une personne qui t’aide tous les jours et dis-lui que tu l’apprécies. Tu peux lui envoyer un courriel ou un texto, ou encore lui parler en personne. Rester en contact avec tes amis et leur manifester ta reconnaissance peut contribuer grandement à augmenter ta propre résilience.</p><p>Rappelle-toi que la résilience est un mode de vie. Ces aptitudes et ces stratégies doivent être mises en pratique chaque jour, pas seulement quand tu te sens stressé ou que tu traverses des moments difficiles. Si tu les appliques couramment dans ta vie, il te sera facile de les utiliser dans les jours difficiles.</p><p></p><p>Pour plus de renseignements sur la pleine conscience, visite le site Web du <a href="http://www.sickkids.ca/patient-family-resources/child-family-centred-care/spiritual-care/the-mindfulness-project/index.html">Projet de pleine conscience</a> de l’hôpital SickKids (en anglais).</p>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/how_to_become_more_resilient.jpg Découvrez ce qu’est la pleine conscience et comment elle peut aider les adolescents à être plus résilient et à réduire leur niveau de stress. Teens
Repas sans danger à l’extérieurRepas sans danger à l’extérieurSafe outdoor mealsRFrenchPreventionChild (0-12 years);Teen (13-18 years)NANAHealthy living and preventionCaregivers Adult (19+)NA2014-06-11T04:00:00Z8.0000000000000068.0000000000000719.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Suivez ces conseils pour manger en toute sécurité de délicieux repas à l’extérieur durant les mois d’été.</p><p>Il y a peu de choses de plus agréables que de faire un pique-nique ou un barbecue par une chaude journée d’été. Ces deux occasions permettent de profiter du plein air et des aliments saisonniers sains et de passer du temps en famille et avec ses amis.</p><p>Afin que la famille se souvienne des repas à l’extérieur pour le plaisir qu’ils lui ont procuré et non pas en raison d’une intoxication alimentaire, suivez les conseils ci-dessous. De cette manière, vous vous assurerez de manger de délicieux repas en toute sécurité durant l’été.</p><h2>À retenir</h2><ul><li>Lavez-vous bien les mains avant et après la manipulation des aliments.</li><li>Éloignez les viandes, les volailles, les poissons et les fruits de mer crus des autres aliments.</li><li>Utilisez un thermomètre de cuisson pour déterminer la température interne des viandes cuites sur le barbecue.</li> <li>Pour les pique-niques, assurez-vous d’apporter une bonne quantité d’eau et de contrebalancer les gâteries avec des aliments à grains entiers et offrant des protéines sans gras ainsi que des légumes et des fruits.</li><li>Lavez bien les légumes et les fruits avant de les ranger et utilisez des blocs réfrigérants ou des glacières pour garder les aliments et les boissons au froid.</li></ul><h2>Barbecues</h2><p>Planifier un barbecue est une façon simple et plaisante de préparer, de cuire et de manger des repas en famille. Le gril est un mode de cuisson sain qui offre une foule de possibilités de manger sans gras. Même si bon nombre de personnes associent le barbecue aux hamburgers et aux hot-dogs, de nombreux autres aliments peuvent y être grillés. Essayez des poitrines de poulet ou de dinde, des filets de porc, des biftecks de surlonge ou des légumes enfilés sur des broches. <a href="/Article?contentid=1965&language=French">Le tofu ferme</a> ou le poisson s’apprêtent également bien sur le gril. Si vous faites griller des viandes, retirez le gras et faites-les macérer dans de délicieuses marinades faites maison. Vous obtiendrez des grillades maigres, tendres et regorgeant de saveur.</p><h3>Conseils pour faire des barbecues en toute sécurité</h3><ul><li> <a href="/Article?contentid=1981&language=French">Lavez-vous les mains</a> à l’eau chaude avec du savon durant au moins 20 secondes avant et après la manipulation des aliments.</li><li>Utilisez des plats de service, des planches à découper et des ustensiles différents pour les viandes crues et cuites. Lorsque vous retirez les aliments du barbecue, mettez-les dans une assiette propre.<br></li><li>Éloignez les viandes, les volailles, les poissons et les fruits de mer crus des autres aliments.</li><li>Si vous faites un barbecue à domicile, lavez les comptoirs et les ustensiles de cuisson avec de l’eau chaude savonneuse pour vous assurer que le sang des viandes crues ne contamine pas les autres aliments.</li><li>Ne mangez des pièces de viande et de poisson carbonisées (brûlées) ou noircies qu’occasionnellement.</li><li>Faites mariner la viande afin de réduire le nombre de composés chimiques potentiellement dangereux dans les pièces noircies. Si vous utilisez une sauce ou une marinade pour macérer une viande crue, ne l’utilisez pas de nouveau une fois que celle-ci est cuite.</li><li>Assurez-vous de bien cuire les viandes hachées pour y éliminer les bactéries nuisibles. La couleur n’est pas un critère sûr pour savoir si la viande est entièrement cuite. L’utilisation d’un thermomètre de cuisson vous permettra de déterminer avec précision si la température interne est d’au moins 71 °C (160 °F) pour le bœuf haché et d’au moins 74 °C (165 °F) pour le poulet haché. Consultez le site de Santé Canada pour plus de renseignements sur <a target="_blank" href="http://www.canadiensensante.gc.ca/eating-nutrition/safety-salubrite/cook-temperatures-cuisson-tbl-fra.php?_ga=1.98561370.412605012.1401736880">les températures sûres de cuisson interne</a> des autres viandes.</li><li>Surveillez de près vos enfants. Les barbecues atteignent des températures extrêmement élevées et présentent un <a href="/Article?contentid=1116&language=French">risque de brûlure</a>. Assurez-vous que vos enfants se tiennent à bonne distance.</li></ul><h2>Pique-niques</h2><p>Pour passer du temps en famille, il est amusant d’aller au parc ou même de rester dans sa cour. Mais, lors de ces réunions, les aliments et les boissons que vous consommerez revêtent autant d’importance qu’une couverture et un écran solaire. Le fait de bien manger vous donnera à vous et à vos enfants l’énergie voulue pour partager un après-midi rempli d’activités.</p><p>Certaines personnes pourraient être tentées par le côté pratique des goûters pré-emballés comme des craquelins ou des croustilles lorsqu’elles planifient un repas à l’extérieur. Toutefois, au lieu de remplir son panier d’aliments prêt-à-servir, il existe des façons d’opter pour des choix amusants et simples qui sont également sains.</p><h3>Préparation et conservation des repas en pique-nique</h3><ul><li>Assurez-vous de contrebalancer les gâteries et les « aliments à ne manger qu’à l’occasion » comme les croustilles et les biscuits avec des aliments à céréales entières et offrant des protéines sans gras ainsi que des légumes et des fruits. Vous pourriez, entre autres, préparer des pains pita garnis de dinde et de légumes, une salade de fèves ou de pâtes de blé entier, des légumes accompagnés d’une trempette ou des fruits coupés en morceaux.</li><li>N’oubliez pas d’apporter de l’eau pour que chacun reste bien hydraté. Il est facile de<a href="/Article?contentid=776&language=French"> déshydrater​</a> en été, et les postes d’eau dans les parcs ne fonctionnent pas toujours ou ne sont pas toujours facilement accessibles.</li><li>Lavez-vous toujours les mains (ou utilisez un désinfectant à mains) avant de manger.</li><li>Lavez toujours les légumes et les fruits avant de les ranger.</li><li>Éloignez les viandes crues des autres aliments pour éviter une contamination croisée. N’ouvrez les paquets de viande que lorsque vous devez le faire.</li><li>Utilisez des blocs réfrigérants pour conserver les aliments périssables (qui se gâtent) au froid.</li><li>Si vous utilisez une glacière, remplissez-la. Une glacière reste plus froide si elle est bien remplie. Ne laissez pas la glacière en plein soleil et évitez de l’ouvrir trop souvent. Une bonne idée serait d’avoir une glacière pour les aliments, et une autre pour les boissons. De cette manière, la glacière contenant la nourriture ne sera pas ouverte aussi fréquemment, ce qui fait qu’elle restera plus froide plus longtemps.<br></li></ul>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/safe_outdoor_meals.jpg Préparez-vous pour votre prochain pique-nique ou barbecue avec ces conseils pour manger en toute sécurité de délicieux repas à l’extérieur.Main
Marcher sur la pointe des pieds, idiopathiqueMarcher sur la pointe des pieds, idiopathiqueToe walking, idiopathicMFrenchOrthopaedics/MusculoskeletalPreschooler (2-4 years);School age child (5-8 years);Pre-teen (9-12 years)Lower leg;Foot;ToesSkeletal muscleConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)NA2020-04-28T04:00:00Z1062.00000000000Health (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p>​On parle de la marche idiopathique sur la pointe des pieds lorsque votre enfant marche encore sur la pointe de ses pieds après l'âge de trois ans. Apprenez-en davantage sur les étirements et les exercices de renforcement, ainsi que sur les chaussures appropriées afin d'aider votre enfant.<br></p><figure><img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/Idiopathic_toe_walking_MED_ILL_EN.jpg" alt="Bas du corps d’un enfant marchant sur la pointe des pieds" /> </figure> <p>​La plupart des enfants commencent à marcher entre l'âge de 12 et 14 mois en ayant leurs pieds bien à plat au sol. Par contre, certains enfants commencent à marcher sur la pointe des pieds. Cette démarche disparait habituellement de trois à six mois après l'apprentissage de la marche. Presque tous les enfants ne marchent plus sur la pointe des pieds à la fin de leur troisième année.</p><p>On parle de la marche idiopathique sur la pointe des pieds lorsqu'un enfant marche encore sur la pointe de ses pieds après l'âge de trois ans. Il se tiendra souvent debout avec ses pieds bien plats au sol, mais préfèrera se tenir sur ses pointes lorsqu'il marchera ou courra. Si votre enfant ne cesse pas de marcher sur la pointe des pieds après l'âge de trois ans, consultez un professionnel de la santé.</p><h2>À retenir</h2><ul><li>On parle de la marche idiopathique sur la pointe des pieds lorsqu'un enfant marche encore sur la pointe de ses pieds après l'âge de trois ans. </li><li>Les enfants qui marchent sur leurs orteils peuvent développer des tensions aux muscles du mollet à l'arrière de leurs jambes et peuvent avoir une diminution de l'amplitude des mouvements de leurs chevilles.</li><li>Le traitement pour les enfants de moins de six ans comprend les étirements du mollet, l'étirement du tendon d'Achille, et les exercices d'assis à debout.<br></li><li>Le traitement pour les enfants de six ans et plus comprend les étirements du mollet et des exercices additionnels : marcher sur place, monter une côte, marcher sur une surface irrégulière, marcher sur les talons et faire des accroupissements.</li></ul> <br><h2>Caractéristiques de la marche idiopathique sur la pointe des pieds</h2><p>Même si nous ne comprenons pas vraiment pourquoi certains enfants préfèrent marcher sur la pointe des pieds, nous savons que les enfants qui pratiquent la marche idiopathique sur la pointe des pieds :</p><ul><li>marchent sur la pointe des pieds autant à gauche qu'à droite;</li><li>se balancent constamment sur leurs orteils;</li><li>sont physiquement capables de suivre des enfants de leur âge;</li><li>marchent avec les genoux bloqués;</li><li>seront souvent capables de se tenir debout en ayant les pieds bien à plat au sol;</li><li>ont souvent des antécédents familiaux de marche sur la pointe des pieds.</li></ul> <h2>Aidez votre enfant à l'aide d'un programme d'exercice à la maison</h2><p>Un programme d'exercice à la maison peut être très utile si votre enfant souffre de marche idiopathique sur la pointe des pieds. Le but de ce programme est d'étirer les muscles du mollet et de renforcer les muscles situés à l'avant des jambes. Ceci aidera votre enfant à adopter une démarche du talon vers les orteils.</p><p>Si les muscles du mollet de votre enfant sont tendus, ou si le mouvement de ses chevilles est limité, on vous enseignera des étirements à pratiquer à la maison avec lui. À la fin des étirements, des activités favorisant l'utilisation de ses muscles dans leur nouvelle position allongée devraient être pratiquées. Ces exercices seront nécessaires et bénéfiques aussi longtemps que votre enfant aura une démarche sur la pointe des pieds. Les exercices seront différents en fonction de son âge. La partie la plus importante de ce programme est de ne pas oublier d'avoir du plaisir avec votre enfant !</p><h2>Étirements et exercices de renforcement pour les enfants de moins de six ans</h2><ul class="akh-steps"><li><h3>Étirements du mollet<br></h3> <figure><img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/Idiopathic_toe_walking_calfstretch_under6_MED_ILL_EN.jpg" alt="Un main poussant le pied d’un enfant vers sa tête et l’autre main tenant la jambe étroite" /> </figure> <ul><li>Demandez à votre enfant de s'étendre sur le dos sur une surface confortable comme un lit ferme.</li><li>Avec ses genoux bloqués et ses jambes reposant sur le lit, levez le pied de votre enfant vers sa tête, la cheville en dorsiflexion.</li><li>Maintenez l'étirement à la fin du mouvement (en respectant les limites d'étirement de votre enfant) de 15 à 30 secondes. Votre enfant ne devrait pas ressentir de douleur.</li><li>Ramenez le pied de votre enfant en position normale. Répétez l'exercice 10 fois pour chaque jambe chaque jour.</li></ul></li><li><h3>Étirement du tendon d'Achille</h3> <figure><img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/Idiopathic_toe_walking_achillesstretch_MED_ILL_EN.jpg" alt="Un main poussant le pied d’un enfant vers sa tête avec la jambe pliée au genou" /> </figure> <ul><li>Demandez à votre enfant de s'étendre sur le dos sur une surface confortable comme un lit ferme.</li><li>Les genoux pliés, soulevez le pied de votre enfant vers sa tête, la cheville en dorsiflexion.<br></li><li>Maintenez l'étirement à la fin du mouvement (en respectant les limites d'étirement de votre enfant) de 15 à 30 secondes. Votre enfant ne devrait pas ressentir de douleur.</li><li>Ramenez le pied de votre enfant en position normale. Répétez l'exercice 10 fois pour chaque jambe chaque jour.</li></ul></li><li><h3>D'assis à debout</h3> <figure><img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/Idiopathic_toe_walking_sit_to_stand_MED_ILL_EN.jpg" alt="Enfant se mettant debout d’un tabouret lorsque son parent tient ses chevilles" /> </figure> <ul><li>Demandez à votre enfant de s'assoir sur une chaise ou un tabouret pour enfant.</li><li>Placez vos mains en dessous de ses genoux en appliquant une pression modérée et constante, en guise de rappel de garder ses talons au sol.</li><li>Demandez à votre enfant de se lever en maintenant ses talons au sol.</li><li>Amusez-vous au cours de cet exercice en jouant au jeu de « tape m'en cinq » à souffler des bulles, à attraper des objets, installez-vous devant un miroir ou chantez des chansons.</li></ul></li></ul><h2>Des exercices adaptés aux enfants de six ans et plus</h2><ul class="akh-steps"><li><h3>Étirements des mollets</h3> <figure><img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/Idiopathic_walking_calfstretch_6up_MED_ILL_EN.jpg" alt="Enfant debout, faisant face au mur avec les deux mains sur le mur, une jambe étendu derrière lui et une jambe en avant" /> </figure> <ul><li>Demandez à votre enfant de se tenir debout à une distance d'environ deux pieds (60 cm) d'un mur. Placez ses deux mains sur le mur à la hauteur de ses épaules.</li><li>En tenant son genou droit bloqué, demandez-lui d'avancer son pied gauche vers le mur. Il devrait se pencher vers le mur jusqu'à ce qu'il ressente un étirement à l'arrière de son mollet droit. Assurez-vous que le talon de son pied droit soit bien à plat au sol.</li><li>Maintenez l'étirement de 15 à 30 secondes.</li><li>Répétez l'exercice 10 fois pour chaque jambe chaque jour.</li></ul></li><li><h3>Des exercices additionnels :<br></h3> <figure><span class="asset-image-title">Accroupissements</span><img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/Idiopathic_walking_squats_MED_ILL_EN.jpg" alt="Enfant faisant un accroupissement avec quelqu’un lui soutenant par les mains" /> </figure> <ul><li>Marcher sur place. Demandez à votre enfant de lever ses genoux bien hauts et ensuite de déposer son pied bien à plat au sol.</li><li>Monter une côte.</li><li>Marcher sur une surface irrégulière, comme un terrain de jeu ou du sable.<br></li><li>Marcher sur les talons seulement. Garder les orteils en l'air en tout temps.</li><li>Faire des accroupissements. En ayant les pieds bien à plat au sol, en ligne avec les hanches, demandez à votre enfant de pencher son corps jusqu'au sol en pliant ses genoux et ses hanches, mais en gardant sa poitrine vers le haut.<br></li></ul></li></ul><h2>L'identification précoce de la marche sur la pointe des pieds afin d'éviter des troubles musculaires</h2><p>Les enfants qui marchent sur leurs orteils peuvent développer des tensions aux muscles du mollet à l'arrière de leurs jambes et peuvent avoir une diminution de l'amplitude des mouvements de leurs chevilles. De plus, les muscles à l'avant de leurs jambes peuvent s'affaiblir. S'il y a de la tension et de la faiblesse, votre enfant aura de la difficulté à marcher sur ses talons. L'identification précoce de la marche sur la pointe des pieds peut aider à prévenir ces troubles musculaires.</p> <h2>Des chaussures pour votre enfant</h2><p>Porter des souliers peut ne pas corriger la marche sur la pointe des pieds. Par contre, porter une chaussure adéquate peut aider votre enfant à abaisser davantage ses talons. Lorsque vous sélectionnez des chaussures pour votre enfant, ayez en tête les critères suivants :</p><ul><li>Choisissez une bottine avec une large semelle qui soutient bien le pied.</li><li>Le soulier devrait être rigide ou ferme, il ne devrait pas être flexible vers le milieu de la semelle.</li><li>L'arrière du talon devrait être rigide.</li></ul><h2>Des traitements additionnels</h2><p>La marche idiopathique sur la pointe des pieds n'est pas une affection grave. Elle disparaît souvent spontanément et ne cause pas de problèmes graves à l'enfant hormis l'aspect esthétique. Votre enfant n'aura normalement pas besoin d'opération chirurgicale. En plus des exercices d'étirement et de renforcement, on compte parmi les traitements la pose répétée de plâtres des pieds et des chevilles, des orthèses ou une combinaison des deux. Vous pouvez discuter de ces options de traitement avec votre médecin. Même si votre enfant peut démontrer des améliorations à court terme en ce qui a trait à la longueur du muscle et à l'amplitude des mouvements de la cheville, il est important de comprendre que ces traitements n'assurent pas toujours l'atteinte d'une démarche normale du talon vers les orteils.</p> https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/toe_walking_ideopathic.jpgMarcher sur la pointe des pieds Apprenez-en davantage sur les étirements et les exercices de renforcement, ainsi que sur les chaussures appropriées afin d'aider votre enfant.Main