AboutKidsHealth est un site d'éducation sur la santé, destiné aux enfants et aux adolescents, et aux personnes qui s'en occupent.
Explorez le menu pour en savoir plus sur les problèmes de santé courants et sur les maladies complexes.

 

 

La douleur et le cancerLa douleur et le cancerPain and cancerLFrenchOncologyPre-teen (9-12 years);Teen (13-15 years);Late Teen (16-18 years)NANASymptomsPre-teen (9-12 years) Teen (13-15 years) Late Teen (16-18 years)Pain2019-09-03T04:00:00ZNA000Flat ContentTeens<h2>Qu'est-ce que la douleur?</h2> <figure> <span class="asset-image-title">Comment ressentons-nous la douleur</span> <div class="asset-animation"> src="/Style%20Library/AKH/swfanimations/swf.html?swffile=HowWeFeelPain_teen_MED_ANI_FR.swf"<br></div> </figure> <p>Tu ressens de la douleur lorsque des fibres nerveuses spéciales de ton corps ressentent quelque chose de désagréable, comme une piqûre d'aiguille ou une pression extrême, et envoient un message à ton cerveau qui l'interprète comme une douleur. La douleur est désagréable, mais elle sert toutefois de bonne mise en garde de la part de notre corps.</p><p>Les gens sont souvent très inquiets et craintifs face à la douleur associée au cancer. Ils peuvent penser qu'avoir le cancer veut dire qu'ils éprouveront de la douleur et que rien ne peut être fait pour la soulager. Mais ce n'est pas le cas.<br></p><p>Le cancer ne doit pas nécessairement être douloureux. Avec l'aide de ton équipe médicale, la douleur liée au cancer peut être empêchée ou réduite pour que tu puisses faire les activités qui sont importantes pour toi. Ne pense jamais que c'est un signe de faiblesse de demander de l'aide parce que tu éprouves de la douleur. Personne ne pensera que tu fais simplement te plaindre. Plus vite tu parles de ta douleur, plus c'est facile de la traiter!</p><h2>Quel genre de douleur est-ce que je pourrais avoir avec le cancer?</h2><p>La douleur liée au cancer peut provenir de nombreuses sources.</p><ul><li>Douleur provenant de la tumeur : Tu pourrais ressentir de la douleur liée à la tumeur qui exerce une pression sur des os, des nerfs ou des organes. Cette douleur s'atténue ou disparaît habituellement complètement à mesure que le traitement élimine les cellules cancéreuses de ton corps.</li><li>Douleur provenant des interventions effectuées : Comme le traitement contre le cancer comprend de nombreuses interventions avec des aiguilles, cet aspect du cancer est peut-être celui qui fait le plus peur.</li><li>Douleur liée à des effets secondaires du traitement contre le cancer : Les effets secondaires du traitement contre le cancer sont notamment des maux d'estomac et de la douleur liée aux incisions chirurgicales (coupures).</li><li>Mucosite : Certaines chimiothérapies causent des <a href="https://teens.aboutkidshealth.ca/Article?contentid=3516&language=French">inflammations douloureuses dans la bouche</a> et dans le tube digestif (ton estomac et tes intestins).</li><li>Douleur neuropathique : Le cancer peut parfois causer des dommages neurologiques. Ceux-ci pourraient se présenter sous forme de douleur, de brûlure, de picotement, d'engourdissement, de faiblesse, de maladresse, de difficulté à marcher ou de sensations inhabituelles dans les mains, les bras, les jambes ou les pieds. Si tu éprouves ces symptômes, dis-le immédiatement à ton médecin.</li></ul><p>Rappelle-toi que la douleur n'est pas toujours liée au cancer. Tu n'as pas besoin d'avoir peur que chaque nouvelle douleur signifie que le cancer s'aggrave ou est revenu. Comme les autres personnes de ton âge, tu peux avoir des maux de tête, des élongations musculaires et d'autres douleurs. Toutefois, si tu prends des analgésiques sur ordonnance, vérifie avec ton <a href="https://teens.aboutkidshealth.ca/Article?contentid=3485&language=French">équipe de soins de santé</a> avant de prendre des analgésiques en vente libre.</p><h2>Comment mon équipe médicale saura-t-elle la douleur que je pourrais avoir?</h2><p>Chaque personne ressent la douleur de façon différente. Ton équipe de soins de santé saura seulement que tu as de la douleur si tu le lui dis. L'équipe te demandera habituellement si tu as beaucoup de douleur, en utilisant par exemple une échelle de 0 à 10. On pourrait te demander, « Si 0 est pas de douleur et que 10 est la pire douleur que tu pourrais avoir, comment évalues-tu la douleur que tu ressens en ce moment? ».</p><h2>Ton équipe médicale pourrait aussi te poser les questions suivantes.</h2><ul><li>Où se situe ta douleur? Est-ce qu'elle s'étend à une autre partie du corps?</li><li>Quand est-ce que la douleur a commencé? </li><li>Est-ce que la douleur est plus présente le jour ou la nuit? Est-ce qu'elle te réveille la nuit? Est-ce qu'elle est pire quand tu bouges? Qu'est-ce qui arrête la douleur?</li><li>Combien de temps dure la douleur?</li></ul><p>Il est important de penser à ces questions. Tes réponses aideront ton équipe de soins de santé à déterminer comment gérer ta douleur de la meilleure façon possible.</p><h2>Qu'est-ce qui peut être fait pour réduire la douleur?</h2><p>Ton équipe de soins de santé connaît les trois « P » de la réduction de la douleur — pharmacologique (médicaments), physique et psychologique! Entre eux, les différents membres de l'<a href="https://teens.aboutkidshealth.ca/Article?contentid=3485&language=French">équipe de soins de santé</a> travailleront avec toi pour réduire ta douleur de toutes les façons possibles.</p><h3>Soulagement pharmacologique de la douleur</h3><p>Les stratégies pharmacologiques sont des médicaments pour soulager ta douleur. Elles devront presque toujours être utilisées pour appuyer les stratégies physiques et psychologigues.</p><ul><li>Les analgésiques (médicaments visant à soulager la douleur) diminuent la sensation de douleur sans que tu perdes connaissance. Les analgésiques simples, comme les acétaminophènes (Tylenol), peuvent être utilisés pour soulager la douleur légère. Si tu as une douleur moyenne, ton équipe de soins de santé peut utiliser un mélange d'analgésiques simples et un analgésique opioïde léger (voir ci-dessous). Ton équipe de soins de santé te dira probablement d'éviter l'AAS (l'acide acétylsalicylique our l'aspirine) parce qu'ils peuvent augmenter le risque de saignement.</li><li>Les crèmes analgésiques peuvent être utilisées pour engourdir une partie de ton corps si tu subis une intervention en surface de la peau seulement, comme l'installation d'une ligne intraveineuse. </li><li>La sédation peut être utilisée pour atténuer la douleur et la peur que tu pourrais avoir avant les scintigraphies ou les tests qui comprennent des piqûres plus profondes qu'en surface de la peau. La sédation se fait au moyen de différentes combinaisons de médicaments qui sont donnés pour une courte période. Cette intervention est effectuée à l'hôpital et tu seras suivi de près. </li><li>Les opioïdes sont utilisés pour la douleur plus forte. Ces médicaments, qui comprennent la morphine et l'hydromorphone, agissent sur le cerveau en changeant la façon dont il perçoit les signaux de douleur. Comme la plupart des médicaments, les opioïdes ont des effets secondaires. Il s'agit notamment d'une respiration lente, de la somnolence, de la nausée, de vomissements, de la constipation et de démangeaisons. Il est important de discuter des avantages et des effets secondaires des médicaments avec ton médecin.</li><ul><li>Tu pourrais t'inquiéter de devenir dépendant des opioïdes qui te sont prescrits. Parle à ton équipe de soins de santé pour faire sûr que tu prends tes médicaments de façon sécuritaire. Elle te surveillera de près lorsque tu prends des opoïdes.<br></li></ul><li>Si tu as de la douleur ne​uropathique, tu devras peut-être prendre des médicaments anticonvulsivants comme de la gabapentine.</li><li>En petites doses, certains antidépresseurs, comme l'amitriptyline, peuvent aussi atténuer la douleur neuropathique. Contrairement à d'autres analgésiques, ceux-ci ne fonctionnent pas immédiatement, mais peuvent prendre jusqu'à cinq jours avant de faire effet.</li><li>Un bain de bouche avec des analgésiques peut engourdir les tissus dans la bouche afin de soulager les inflammations avant de manger ou de boire. Un bain de douche au bicarbonate peut aider à guérir les inflammations et les empêcher d'empirer.</li></ul><h3>Soulagement de la douleur physique</h3><p>Un physiothérapeute peut être appelé à aider au soulagement de la douleur qui vient de tes muscles et de tes nerfs. Il peut te montrer des exercices et des étirements pour aider à atténuer cette douleur.</p><p>La chaleur, le froid et le massage peuvent aussi soulager la douleur. La sensation de froid des popsicles et des copeaux de glace peut vraiment aider dans le cas de tes inflammations.<br></p><h3>Soulagement de la douleur psychologique</h3><p>Ton esprit est un outil très puissant! Tu peux l'utiliser pour changer la façon dont tu comprends et ressens la douleur. Une façon de faire face à la douleur est, par exemple, l'<a href="https://teens.aboutkidshealth.ca/Article?contentid=3548&language=French">imagerie guidée</a> et la <a href="https://teens.aboutkidshealth.ca/Article?contentid=3546&language=French">distraction</a> durant les interventions douloureuses ou à d'autres moments où tu éprouves de la douleur.</p><p>N'oublie toutefois pas de te servir de ton cerveau pour comprendre une intervention et savoir à quoi t'attendre. Si tu n'es pas certain de quelque chose, assure-toi de poser des questions. Comme aucune question n'est stupide, continue de poser des questions jusqu'à ce que tu saches bel et bien ce qui va arriver.</p><h2>Ton plan de gestion de la douleur</h2><p>Ton équipe de soins de santé t'aidera à soulager ta douleur, mais tu dois aussi participer aux décisions prises quant à la façon dont ta douleur est gérée. Principalement, tu dois comprendre ton plan de gestion de la douleur.</p><p>Lorsque tu n'es pas hospitalisé, prends note de l'heure et de la quantité de chaque analgésique que tu prends. Tu peux le faire comme dans un journal et inclure des notes sur le degré de soulagement que tu as éprouvé (au moyen d'une échelle d'évaluation de la douleur) et la durée du soulagement. Apporte ce journal à la clinique pour aider le personnel à prendre d'autres décisions quant à ton plan de gestion de la douleur.</p><p>Quand tu comprendras mieux la douleur et la façon de la traiter, tu seras plus capable de dire ce que tu ressens et dans quelle mesure le traitement fonctionne à ton équipe de soins de santé.<br></p>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/Cancer-related_pain_in_children.jpg Une ressource pour les adolescents au sujet des nombreuse sources de la douleur liée au cancer aussi que des façons à gérer la douleur.Teens
Congestion nasale : comment dégager le nez bouché et sec de votre bébéCongestion nasale : comment dégager le nez bouché et sec de votre bébéNasal congestion : How to clear your baby's dry, stuffy noseCFrenchNANewborn (0-28 days);Baby (1-12 months)NoseNoseConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)Nasal congestion2019-02-04T05:00:00ZShawna Silver, MD, FRCPC, FAAP, PEng6.3000000000000074.70000000000001005.00000000000Health (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p> Conseils simples pour les parents sur la façon de dégager le nez bouché de leur bébé ou d’en soulager la sécheresse.</p><p>Les premiers jours de vie, les bébés peuvent sembler avoir le nez bouché du fait que, dans l’utérus, ils baignaient entièrement dans un liquide. Certains bébés éternuent les deux premiers jours suivant la naissance, ce qui est provoqué par le reste du liquide qui demeure dans leurs voies nasales. Un nouveau né dont le nez est congestionné peut renifler en respirant et peut sembler « nasiller ».</p><p>La congestion nasale se manifeste lorsque les tissus internes du nez gonflent ou produisent du mucus. Si votre bébé a le nez congestionné, il peut respirer par la bouche, ce qui peut causer des difficultés au moment de le nourrir. Dans de rares cas, la congestion nasale peut entraîner des troubles respiratoires. La congestion disparaît habituellement seule au en une semaine.</p><p>L’air extrêmement sec peut entraîner la sécheresse des tissus internes sensibles du nez des bébés. Cette sécheresse peut provoquer le <a href="/Article?contentid=749&language=French">saignement</a> des vaisseaux sanguins dans les narines. Si votre bébé n’a subi aucune blessure au nez, mais y présente des saignements, la sécheresse des tissus internes en est peut être la cause. Quand leur nez est sec, les bébés risquent davantage de contracter un rhume.</p><p>La sécheresse nasale est souvent plus marquée en hiver alors que le chauffage assèche l’air intérieur des domiciles.</p><h2>À rete​nir</h2> <ul><li>La congestion nasale est causée par le gonflement des tissus internes du nez.</li> <li>En règle générale, la congestion nasale disparaît seule en une semaine.</li> <li>L’utilisation d’une solution saline à base de sel de mer ou d’une poire à succion pour bébés peut aider à dégager le mucus clair du nez des bébés.</li> <li>Si la difficulté à respirer persiste après l’utilisation de la pompe, consultez un médecin immédiatement.</li></ul><h2>Quelles sont les causes de la congestion nasale chez les bébés?</h2> <ul> <li>l’air sec</li> <li>les irritants comme la poussière, la fumée de cigarette ou les parfums,</li> <li>les affections virales (comme le rhume).</li> </ul> <p>Les mesures ci dessous peuvent permettre de soulager la sécheresse et la congestion nasales de votre bébé. Toutefois, si ses difficultés à respirer ou à se nourrir persistent, consultez son médecin pour écarter le risque qu’une infection ou qu’une maladie soit à l’origine de la congestion.</p><h2>Comment soulager la sé​cheresse du nez de votre bébé</h2><p>Voici des conseils pour soulager la sécheresse ou l’irritation du nez de votre bébé.</p><h3>Humidifiez le ne​z de votre bébé</h3><p>Les <strong>solutions salines</strong> à base de sel de mer se vendent en pharmacie.</p><ol><li>Couchez votre bébé sur le dos. Placez une serviette roulée ou une petite couverture sous ses épaules ou appuyez doucement sur le bout de son nez pour que les gouttes pénètrent plus facilement dans les narines.</li><li>Mettez 2 ou 3 gouttes de solution saline dans chacune des narines, puis attendre de 30 à 60 secondes avant de drainer le nez de votre bébé.</li></ol><h3>Installez un humidi​ficateur ou un vaporisateur à vapeur froide près du lit de votre bébé</h3><p>Si votre bébé a le nez sec, il risque également avoir le nez congestionné. La vapeur d’eau peut aider à humidifier et à déloger le mucus de son nez. Videz et nettoyez le vaporisateur une fois par jour et renouvelez l’eau.</p><h2>Comment dégager le nez congestionné de votre bébé</h2><p>En plus d’installer un humidificateur ou un vaporisateur à vapeur froide près du lit de votre bébé, vous pouvez vous servir de gouttes de solution saline pour dégager le mucus de son nez.</p><h3>Nettoyer le mucus à l’aide de gouttes de solution saline</h3><ol><li>Couchez votre bébé sur le dos. Placez une serviette roulée ou une petite couverture sous ses épaules ou appuyez doucement sur le bout de son nez pour que les gouttes pénètrent plus facilement dans les narines.</li><li>Mettez 2 ou 3 gouttes de solution saline dans chacune des narines, puis attendez de 30 à 60 secondes.</li><li>Couchez votre bébé sur le ventre pour faciliter l’écoulement de la solution du nez. Recueillez le mucus qui s’échappent des narines à l’aide d’un papier mouchoir ou d’un coton-tige. Il se peut que votre bébé tousse ou éternue, ce qui libérera le mucus et la solution saline.</li><li>Faites rouler le coton-tige ou le papier mouchoir sur le pourtour de chaque narine pour en retirer le liquide. N’insérez jamais un coton tige à l’intérieur des narines de votre enfant.</li></ol><h3>Nettoyer le mucus à l’aide d’un aspirateur nasal pour bébé ou d’une poire à succion pour le nez</h3><p>Si vous éprouvez de la difficulté à dégager le mucus, utilisez un aspirateur nasal pour bébé ou une poire à succion pour le nez. Un aspirateur nasal est un tube que vous placez dans la narine de votre bébé pendant que vous inhalez par l’embout du tube afin d’aspirer le mucus. Le mucus est alors piégé dans un filtre. Une poire de succion est insérée dans la narine de votre bébé et crée un vide afin de déloger et d’aspirer le mucus. Les poires à succion sont généralement peu efficaces pour le nettoyage du mucus et des sécrétions.</p><p>Comment utiliser un aspirateur nasal :</p><ol><li>Avant la première utilisation, rincez l’aspirateur à l’eau chaude et asséchez-le complètement.</li><li>Placez un filtre propre dans le porte-filtre et reconnectez l’aspirateur.</li><li>Étendez l’enfant sur le dos, la tête inclinée à droite. Placez délicatement une ou deux gouttes de solution saline dans sa narine. Procédez de la même façon avec la narine opposée après avoir incliné la tête de l’enfant vers la gauche.</li><li>Placez l’embout souple de l’aspirateur nasal à l’entrée de la narine du bébé. Inhalez par l’embout afin d’aspirer doucement le mucus. Le mucus sera recueilli par le filtre hygiénique et ne pourra pas passer à travers le tube d’inhalation. Répétez l’opération avec l’autre narine. Soulevez doucement le bébé afin de permettre au mucus résiduel de s’écouler de son nez.</li><li>Essuyez délicatement les narines de votre enfant à l’aide d’un papier mouchoir ou un tampon d’ouate trempé dans une solution saline.</li><li>Après chaque utilisation, détachez la base de l’aspirateur, retirez et jetez le filtre souillé puis rincez l’aspirateur nasal à l’eau chaude avant de l’assécher. Ne stérilisez pas ni ne faites bouillir l’aspirateur nasal.</li></ol><h3>Comment utiliser une poire à succion pour bébés</h3><ol><li>Faites sortir l’air de la poire en la pinçant.</li><li>Pacez doucement le bout de la poire au début de l’ouverture de la narine. Ne faites pas pénétrer la poire plus loin, car vous risquez d’endommager l’intérieur de la narine. Retirez le mucus, en laissant la poire se remplir d’air.</li><li>Dégagez le mucus de la poire sur un papier mouchoir.</li><li>Rincez bien la poire avec de l’eau fraiche avant et après chaque utilisation.</li></ol><div class="asset-video"> <iframe src="https://www.youtube.com/embed/0gQqI2gz0Z4?rel=0&hl=fr&cc_load_policy=1" frameborder="0"></iframe> </div><h2>Quand consu​lter un médecin</h2> <p>Communiquez avec votre médecin si votre bébé présente l’un ou l’autre des symptômes suivants :</p> <ul><li>fièvre</li> <li>éruption cutanée</li> <li>congestion nasale accompagnée d’une enflure du front, des yeux, des côtés du nez ou des joues</li> <li>congestion nasale durant plus de deux semaines</li> <li>difficulté à respirer ou respiration rapide</li> <li>grande difficulté à boire ou refus de boire</li> <li>humeur très grincheuse ou douleurs apparentes.</li></ul>congestedbabyhttps://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/nasal_congestion.jpgCongestion nasale dans les bébésMain
DiabèteDiabèteDiabetesDFrenchEndocrinologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)PancreasPancreasConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)NA2018-04-09T04:00:00Z000Landing PageLearning Hub<p>Cette ressource fournit des informations détaillées, des illustrations et des animations sur le diabète, depuis la reconnaissance des symptômes jusqu’au diagnostic, aux traitements et aux résultats à long terme.<br></p><p>Cette ressource fournit des renseignements détaillés sur le diabète, depuis la reconnaissance des symptômes jusqu’au diagnostic, aux traitements et aux résultats à long terme. Il contient de nombreuses illustrations et animations pour vous aider à comprendre cette maladie, sa prise en charge et ses répercussions à long terme.</p><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title">Qu’est-ce que le diabète?</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Le diabète est une maladie chronique (à vie) qui se produit lorsque l’organisme ne peut pas utiliser le sucre (glucose) comme source d’énergie. Renseignez-vous sur les différents types de diabète et leurs causes : facteurs héréditaires et environnementaux, maladies, médicaments, etc.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1717&language=French">Qu’est-ce que le diabète?</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1718&language=French">Types de diabète</a></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Diabète de type 1</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1719&language=French">Diabète de type 1</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1720&language=French">Prise en charge du diabète de type 1</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Diabète de type 2</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1721&language=French">Diabète de type 2</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1722&language=French">Prise en charge du diabète de type 2</a></li></ol></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title">Équilibrer la glycémie<br></h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>La prise en charge du diabète suppose de trouver un équilibre entre, d’une part, la quantité de sucre qui entre dans l’organisme par l’alimentation et, d’autre part, l’activité physique et d’éventuels médicaments contre le diabète. Cette section fournit plus de renseignements sur le suivi étroit et le contrôle du taux de glycémie.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1723&language=French">Équilibrer la glycémie</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1724&language=French">Mesure de la glycémie</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1725&language=French">Surveillance de la glycémie</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1726&language=French">Prise en charge de l’hypoglycémie et de l’hyperglycémie</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1727&language=French">Acidocétose diabétique</a></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title"> L'insuline et la gestion du diabète<br></h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Certains enfants atteints du diabète ont besoin d’insuline pour gérer la maladie. L’insuline est un messager chimique (hormone) qui aide le corps à utiliser le sucre comme source d’énergie. Apprenez-en plus sur les différents types d’insuline et les dispositifs d’injection. </p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Présentation</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1728&language=French"> L'insuline et la gestion du diabète</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Comprendre l’insuline</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1729&language=French">Comprendre l’insuline</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1730&language=French">Achat et conservation de l’insuline</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Injections d’insuline</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1731&language=French">Injections d’insuline</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1732&language=French">Stylos et cartouches</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1733&language=French">Pompe à insuline</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1734&language=French">Autres instruments d’injection d’insuline</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1735&language=French">Choisir le site de l’injection</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Le schéma insulinique</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1736&language=French">Le schéma insulinique</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1737&language=French">Besoins changeant en insuline</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1738&language=French">Lignes directrices sur l’ajustement des doses</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Questions</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1739&language=French">Idées et questions sur l'insuline</a></li></ol></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title">Maintenir un régime alimentaire sain</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Adopter un régime alimentaire sain est bénéfique pour tout le monde, pas seulement pour les enfants atteints du diabète. Cette section vous aidera à comprendre quels aliments peuvent masquer du sucre, à planifier vos repas et vos collations en fonction de vos activités habituelles et inhabituelles, et à intégrer ce nouveau régime alimentaire à votre vie familiale quotidienne. </p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Présentation</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1740&language=French">Maintenir un régime alimentaire sain</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1741&language=French">Planification des repas pour les enfants atteints du diabète</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Le régime alimentaire</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1742&language=French">Élaboration d’un régime alimentaire</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1743&language=French">Planification des repas comportant des apports constants en glucides</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1744&language=French">Modifier les apports en glucides avec une quantité ajustable d’insuline</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Prise en charge</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1745&language=French">Éviter les épisodes d’hyperglycémie et d’hypoglycémie</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1746&language=French">Indice glycémique</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1747&language=French">Sorties au restaurant et occasions spéciales</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1748&language=French">Problèmes alimentaires à différents âges</a></li></ol></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title">S'ajuster à la maladie et à l’activité</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Les changements à la routine de votre enfant peuvent perturber ses taux de glycémie et créer des problèmes de santé. Les maladies, qui augmentent le stress, et l’exercice, qui accélère l’activité de l’insuline, peuvent tous deux contribuer à faire grimper ou diminuer le taux de glycémie.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Présentation</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1749&language=French">S'ajuster à la maladie et à l’activité</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Journées de maladie</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1750&language=French">Traitement du diabète et journées de maladie</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1751&language=French">Prise en charge des injections d’insuline durant la maladie</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1752&language=French">Journées de maladie et pompes à insuline</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Exercice physique</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1753&language=French">Diabète et exercice physique</a></li></ol></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title">L’hémoglobine A1c<br></h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Le test d’hémoglobine A1c (également appelé test A1c) mesure le taux de glycémie moyen sur une période de trois mois. Il peut vous indiquer dans quelle mesure le taux de glycémie de votre enfant est contrôlé. Renseignez-vous davantage sur le test A1c et l’hémoglobine dans cette section. </p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Présentation</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1754&language=French">Test d’hémoglobine A1c : test aux trois mois</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=1755&language=French">Qu’est-ce qu’un bon résultat de test A1c?</a></li></ol></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title">Vivre avec le diabète</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Le diabète peut transformer la vie de votre enfant à domicile, à l’école et en vacances. S’il gère bien son état et qu’il reçoit le soutien de sa famille et de l’équipe de prise en charge du diabète, votre enfant devrait pouvoir participer, en gros, aux mêmes activités que les autres enfants de son âge. </p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Présentation</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=2509&language=French">Vivre avec le diabète</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=2510&language=French">Prise en charge efficace des soins du diabète à la maison</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=2511&language=French">L’équipe de soins de santé du diabète</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Croissance et développement</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=2512&language=French">Croissance et développement</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=2513&language=French">Nourrissons, tout-petits et enfants d’âge préscolaire atteints du diabète</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=2514&language=French">Enfants d’âge scolaire atteints du diabète</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=2515&language=French">Adolescents atteints du diabète</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=2516&language=French">Recherche de sensations fortes et comportements à risque chez les adolescents</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Prise en charge</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=2517&language=French">Le diabète en classe</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=2518&language=French">Le diabète et les vacances</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Perspective d’avenir</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=2519&language=French">Transition entre les soins de santé pédiatriques et les soins pour adultes</a></li></ol></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title">Complications du le diabète</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Le diabète peut causer des complications, dont des maladies oculaires, des problèmes rénaux ou des troubles thyroïdiens. Le contrôle des niveaux de glycémie et une saine alimentation peuvent contribuer à prévenir ces complications. Découvrez les complications du diabète et leur prévention.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Présentation</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=2520&language=French">Complications liées au diabète</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Complications</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=2521&language=French">Dépistage des complications liées au diabète</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=2522&language=French">Affections oculaires et diabète</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=2523&language=French">Néphropathie et diabète</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=2524&language=French">Autres effets à long terme du diabète</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>D’autres problèmes liés au diabète</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=2525&language=French">Dépistage d’autres problèmes liés au diabète</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=2526&language=French">Maladies thyroïdiennes et diabète</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=2527&language=French">Maladie cœliaque et diabète</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=2528&language=French">Maladie d’Addison et diabète</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=2529&language=French">Stéatose hépatique non alcoolique et diabète</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=2530&language=French">Syndrome des ovaires polykystiques (SOP) et diabète</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Perspective d’avenir</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/Article?contentid=2531&language=French">Préparer un avenir sain</a></li></ol></li></ol></div>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/diabetes_learning_hub.jpgdiabeteMois de la sensibilisation au diabète Novembre est le mois de la sensibilisation au diabète. Apprenez-en davantage sur la gestion et la vie quotidienne avec le diabète.Main
PneumoniePneumoniePneumoniaPFrenchRespiratoryChild (0-12 years);Teen (13-18 years)LungsLungsConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)Abdominal pain;Cough;Fever;Vomiting2013-11-28T05:00:00ZElly Berger, BA, MD, FRCPC, FAAP, MHPE​​7.0000000000000067.0000000000000498.000000000000Health (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p>La pneumonie est une infection des poumons et des voies respiratoires inférieures. Découvrez les symptômes ainsi que la façon de soigner votre enfant.</p><h2>Qu’est ce que la pneumonie?</h2><p>La pneumonie est une infection pulmonaire qu'on appelle aussi infection des voies respiratoires inférieures. Chez les enfants âgés de 3 ans ou moins, la plupart des pneumonies sont causées par des virus. Chez les enfants de plus de 3 ans et les adolescents, la pneumonie est d'origine bactérienne. Toutefois, un enfant peut d'abord contracter une pneumonie virale qui sera ensuite compliquée par une pneumonie bactérienne.​</p> <figure class="asset-c-100"> <span class="asset-image-title">Pneumonie</span> <img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/Pneumonia_XRAY_MEDIMG_PHO_FR.png" alt="Une radiographie aux rayons X des poumons sains et une radiographie des poumons avec des tissus pulmonaires malades" /> <figcaption class="asset-image-caption">Dans un poumon atteint de pneumonie, la partie malade appaitra blanche sur une radiographie aux rayons X du thorax. Les ombres blanches sont en fait une accumulation de liquides dans les poumons.</figcaption></figure><br><h2>À re​tenir</h2> <ul><li>La pneumonie est une infection profonde des poumons qui peut être causée par des virus ou des bactéries.</li> <li>Si le médecin prescrit un antibiotique à votre enfant, assurez-vous qu'il le prenne en entier, même s'il se sent mieux.</li> </ul><h2>Symptômes de la pneumonie</h2><p>Les symptômes de la pneumonie peuvent varier fortement d'un enfant à l'autre. Les symptômes courants sont les suivants:</p><ul><li> <a href="/Article?contentid=30&language=French">fièvre</a> élevée ou persistante ou les deux,</li><li><a href="/Article?contentid=774&language=French">toux</a></li><li>respiration rapide,</li><li>difficulté à respirer,</li><li>râlement dáns les poumons,</li><li>perte d'appétit,</li><li>ne pas se sentir bien,</li><li>douleurs abdominales (ventre) ou de la poitrine.</li></ul> <br><h2>Que fera vo​tre médecin dans le cas d'une pneumonie</h2> <p>Votre médecin écoutera les poumons de votre enfant à l'aide d'un stéthoscope et observera sa respiration. S'il soupçonne une pneumonie, votre enfant devra peut-être subir une radiographie des poumons pour que le médecin puisse voir dans quel état ils sont. La pneumonie virale n'exige pas de traitement aux antibiotiques. Si votre médecin soupçonne une pneumonie causée par une infection bactérienne, il prescrira des antibiotiques. Votre médecin tiendra compte de nombreux facteurs avant de déterminer quel est le meilleur traitement.</p><h2> Prendre soin de votr​e enfant à la maison</h2> <h3>Prendre tout l' a​ntibiotique</h3> <p>Si votre médecin a prescrit un antibiotique à votre enfant, assurez-vous qu' il prenne tous les comprimés ou le liquide même s' il se sent mieux. Il est important de le faire afin d' éviter que la pneumonie réapparaisse et de réduire le risque de résistance aux antibiotiques.</p> <h3>Surveiller et soigner la fièvre</h3> <p>Pour soulager la fièvre et les douleurs musculaires de votre enfant, donnez-lui de l' <a href="/Article?contentid=62&language=French">acétaminophène</a> (Tylenol ou Tempra) ou de l' <a href="/Article?contentid=153&language=French">ibuprofène</a> (Advil ou Motrin). Vous pouvez lui en administrer mêmes' il doit prendre des antibiotiques, car il n' y a aucune interaction entre les deux types de médicaments. NE DONNEZ PAS d' <a href="/Article?contentid=77&language=French">aspirine​</a> (acide acétylsalicylique ou AAS) à votre enfant.</p> <h3>Assurez-vous que votre enfant mange et ne se déshydrate pas.<br></h3> <p>Veillez à ce que votre enfant boive beaucoup de liquides pour éviter qu' il se <a href="/Article?contentid=776&language=French">déshydrate</a>.</p> <p>Il n' aura peut-être pas beaucoup d' appétit au départ. Cependant, quand l' infection commencera à guérir et qu' il se sentira mieux, il souhaitera manger davantage.</p> <h3>Évitez les endroits ​enfumés</h3> <p>Évitez que votre enfant soit exposé à la fumée et à toute autre substance irritant les poumons.</p> <h3>Tou​x</h3> <p>La toux de votre enfant pourrait s' aggraver avant de s' atténuer. À mesure que la pneumonie guérit, votre enfant toussera pour expulser le mucus. La toux pourra durer de deux à trois semaines.<br></p><h2>Quand​ consulter un médecin</h2> <h3>Consultez le méd​ecin habituel de votre enfant si:</h3> <ul><li>La toux de votre enfant dure plus de trois ou quatre jours et ne s'atténue pas,</li> <li>votre enfant est fiévreux pendant plus de deux ou trois jours,</li> <li>sa fièvre persiste pendant plus de trois jours après avoir commencé l'administration de l'antibiotique.</li></ul> <h3>Amenez votre en​fant au service d'urgence​ le plus proche ou composez le 911, s'il:</h3> <ul><li>a de la difficulté à respirer,</li> <li>vomit les doses d'antibiotiques ou refuse de boire,</li> <li>semble de plus en pl​us malade.</li></ul> <h2>Une hospitalisation peut​ être nécessaire </h2> <p>La plupart des enfants peuvent être soignés à la maison. Toutefois, s'ils sont très malades, ils peuvent devoir être hospitalisés. Ils peuvent avoir besoin d'oxygène et de médicaments. Au départ, il peut être nécessaire de leur administrer un antibiotique par voie intraveineuse (dans une veine), puis de poursuivre le traitement par voie orale lorsqu'ils iront mieux.</p>pneumoniahttps://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/pneumonia.jpgMain
Éducation sexuelle: ce que les enfants doivent savoir et à quel momentÉducation sexuelle: ce que les enfants doivent savoir et à quel momentSexuality: What children should learn and whenÉFrenchAdolescentToddler (13-24 months);Preschooler (2-4 years);School age child (5-8 years);Pre-teen (9-12 years);Teen (13-18 years)NANAHealthy living and preventionCaregivers Adult (19+)NA2019-06-06T04:00:00ZMiriam Kaufman, MD; Catherine Maser, NP-Paediatrics, MNFlat ContentHealth A-Z<p>Lorsque vous abordez le sujet de la sexualité et de la reproduction avec votre enfant, assurez-vous qu’il comprend ce que vous dites. Ce guide présente ce que les enfants sont en mesure de comprendre à différents stades.</p><p>La meilleure stratégie en matière d’éducation sexuelle consiste à amorcer une conversation au sujet de la sexualité dès le plus jeune âge de l’enfant et à poursuivre cette conversation tout au long de sa croissance. Cela permet aux parents d’éviter d’avoir une grande discussion lorsque l’enfant atteint l’adolescence, lorsqu’il pense peut-être déjà tout savoir à ce sujet et qu’il ne sera peut-être pas réceptif. Lorsque vous parlez de sexe à vos enfants, il est important d’expliquer les choses d’une façon compréhensible pour eux, selon leur âge et leur niveau de développement.</p><h2>À retenir</h2><ul><li>Lorsque vous parlez de sexualité à vos enfants, assurez-vous d’expliquer les choses d’une façon adaptée à son niveau de développement.</li><li>Vous n’avez pas à tout expliquer en même temps. Les enfants plus jeunes ont tendance à s’intéresser davantage à la grossesse et aux bébés qu’à l’acte sexuel.</li></ul><p>Chaque enfant est différent, mais voici les grandes lignes de la compréhension des enfants concernant la sexualité et la reproduction à différents stades.</p><h2>Tout-petits : de 13 à 24 mois</h2><p>Les tout-petits devraient pouvoir nommer toutes les parties du corps, y compris les parties génitales. En utilisant les noms exacts des parties du corps, ils seront à même de mieux communiquer un problème de santé, une blessure ou des sévices sexuels. Cela leur permet également de comprendre que ces parties sont aussi normales que les autres, ce qui leur donnera confiance en eux et leur procurera une image positive de leur corps.</p><p>La plupart des enfants de deux ans connaissent la différence entre un homme et une femme, et habituellement, ils peuvent déterminer si une personne est de sexe masculin ou féminin. Ils devraient comprendre que l’identité sexuelle d’une personne n’est pas déterminée par ses parties génitales et que le genre peut être exprimé de différentes manières. Les aidants naturels peuvent contribuer à cette démarche en n’associant pas la biologie sexuelle au genre (p. ex., dire « les personnes qui ont un pénis » ou « les personnes qui ont un vagin »).</p><p>Les tout-petits devraient savoir que leur corps est privé. Il est normal qu’ils explorent leur corps, notamment en touchant leurs parties génitales, mais ils devraient comprendre quand et où cela est approprié.</p><h2>Enfants d’âge préscolaire : de deux à quatre ans</h2><p>La plupart des enfants d’âge préscolaire sont à même de comprendre les principes fondamentaux de la reproduction : le spermatozoïde et l’ovule s’unissent, et le bébé grandit dans l’utérus. Selon leur degré de compréhension et d’intérêt, vous pourriez leur raconter l’histoire de leur naissance et leur dire que ce n’est pas la seule manière de fonder une famille. Ne pensez pas que vous devez tout leur expliquer en même temps. Les enfants plus jeunes s’intéressent davantage à la grossesse et aux bébés qu’à l’acte sexuel.</p><p>Les enfants devraient comprendre que leur corps leur est propre et savoir que personne n’a le droit de le toucher sans leur autorisation. Ils devraient savoir que d’autres personnes peuvent les toucher, mais uniquement de certaines façons, et que personne ne devrait demander à toucher leurs parties génitales, à moins qu’il ne s’agisse de leurs parents ou de fournisseurs de soins. S’ils font la distinction entre ce qui est approprié et ce qui ne l’est pas, ils seront plus enclins à vous dire s’ils sont victimes d’une agression sexuelle.</p><p>À cet âge, les enfants devraient également apprendre à demander avant de toucher quelqu’un (p. ex., faire un câlin, chatouiller) et devraient commencer à apprendre à poser des limites (p. ex., comprendre que lorsque quelqu’un fait un pas en arrière, votre enfant devrait respecter ce signal, qui indique un besoin d’espace).</p><p>Éduquez les enfants au sujet de l’intimité qui entoure les questions liées au corps. Par exemple, ils devraient savoir à quel moment la nudité est appropriée.</p><p>Ils devraient également en apprendre davantage au sujet d’autres parties et fonctions du corps. Certains enfants de cet âge pensent que les filles n’ont qu’une seule ouverture pour les selles et l’urine, et bon nombre d’enfants croient que les bébés grandissent dans le ventre, au même endroit que celui où vont leurs aliments.</p><h2>Enfants d’âge scolaire : de cinq à huit ans</h2><p>Les enfants devraient avoir une compréhension sommaire du fait que certaines personnes sont hétérosexuelles, homosexuelles ou bisexuelles, et qu’il existe une palette d’expressions du genre; le genre n’est pas déterminé par les parties génitales d’une personne. Ils devraient également connaître le rôle de la sexualité dans les relations.</p><p>Ils devraient connaître les conventions sociales essentielles de l’intimité, de la nudité et du respect des autres dans les relations. La majorité des enfants ont commencé à explorer leur corps à cet âge. Ils devraient comprendre que même si cela est normal, il s’agit d’une activité privée.</p><p>Apprenez aux enfants comment utiliser un ordinateur et des appareils mobiles en toute sécurité. Les enfants de cette tranche d’âge devraient commencer leur apprentissage de l’intimité, de la nudité et du respect des autres dans le contexte numérique. Ils devraient avoir conscience des règles quant aux échanges avec des étrangers et au partage de photos en ligne, et savoir comment faire face à une situation inconfortable.</p><p>Il convient d’enseigner aux enfants les principes fondamentaux de la puberté vers la fin de cette tranche d’âge, car un certain nombre d’enfants entreront dans la puberté avant l’âge de 10 ans. Ils devraient non seulement se familiariser avec les changements qu’ils vont vivre, mais aussi avec d’autres corps — les garçons et les filles ne devraient pas recevoir une éducation distincte. Ils devraient également connaître l’importance de l’hygiène et des soins personnels à la puberté. En abordant ces questions très tôt, vous les préparerez aux changements qui vont survenir durant la puberté, et ils seront ainsi rassurés sur le fait que ces changements sont normaux et sains.</p><p>La connaissance des enfants en matière de reproduction ​humaine devrait être approfondie. Celle-ci pourrait inclure le rôle des rapports sexuels, mais ils devraient également savoir qu’il existe d’autres moyens de reproduction. Cette information pourrait être intégrée aux discussions liées à la puberté.</p><h2>Préadolescents : de neuf à douze ans</h2><p>En plus d’insister sur tous les aspects précités qu’ils ont déjà appris, les préadolescents devraient être sensibilisés aux pratiques sexuelles sûres et aux méthodes de contraception, et ils devraient disposer de renseignements de base au sujet de la grossesse et des infections transmissibles sexuellement (ITS). Ils devraient savoir que le fait d’être un adolescent ne veut pas dire qu’ils doivent être sexuellement actifs.</p><p>Les préadolescents devraient comprendre les fondements tant d’une relation positive que d’une relation négative.</p><p>Ils devraient maintenant connaître assez bien la sécurité sur Internet, y compris l’intimidation et les sextos. Ils devraient connaître les risques liés au partage de photos de nudité ou sexuellement explicites d’eux ou de leurs camarades.</p><p>Les préadolescents devraient aussi comprendre en quoi les médias influencent la perception des personnes à l’égard de leur corps, et ils devraient pouvoir exercer leur pensée critique quant à la manière dont la sexualité est dépeinte dans les médias. Somme toute, ils devraient être en mesure de juger si les représentations du sexe et de la sexualité sont vraies ou fausses, réalistes ou non, et si elles sont positives ou négatives.</p><h2>Adolescents : de 13 à 18 ans</h2><p>Les adolescents devraient recevoir des renseignements plus détaillés au sujet des menstruations et des éjaculations nocturnes (« rêves mouillés ») et savoir qu’ils sont normaux et en bonne santé. Ils devraient également développer leurs acquis concernant la grossesse et les ITS ainsi qu’au sujet des différentes méthodes de contraception et de la manière de les utiliser pour se livrer à des pratiques sexuelles sûres.</p><p>L’apprentissage relatif à l’adoption de pratiques sexuelles sûres va de pair avec celui qui a trait à l’impact de l’alcool et des drogues sur le jugement.</p><p>Les adolescents devraient continuer d’apprendre la différence entre une relation saine et une relation malsaine. Cette conscientisation comprend l’apprentissage des pressions et de la violence dans les fréquentations, de même que la compréhension de la signification du consentement dans les relations sexuelles. Les adolescents devraient être dotés de compétences en matière de négociation et de refus, ainsi que de méthodes pour mettre fin à une relation.<br></p><p>Les adolescents sont généralement des personnes très réservées. Cependant, si les parents ont abordé le sujet du sexe tôt avec leur enfant, il est plus probable que celui-ci s’adressera à ses parents en cas de situation difficile ou dangereuse par la suite, ou s’il a des questions ou des inquiétudes par rapport aux changements de son corps et à son identité.</p><h2>Références</h2><p>Alberta Health Services (n.d.). <em>Information by age: Understanding your child’s development</em>. Retrieved from: <a href="https://teachingsexualhealth.ca/parents/information-by-age/">https://teachingsexualhealth.ca/parents/information-by-age/</a></p><p>Alberta Health Services (n.d.). <em>Sexual & gender diversity</em>. Retrieved from: <a href="https://teachingsexualhealth.ca/parents/information-by-topic/sexual-diversity/">https://teachingsexualhealth.ca/parents/information-by-topic/sexual-diversity/</a></p><p>Alberta Health Services (n.d.). <em>Understanding consent</em>. Retrieved from: <a href="https://teachingsexualhealth.ca/parents/information-by-topic/understanding-consent/">https://teachingsexualhealth.ca/parents/information-by-topic/understanding-consent/</a></p><p>Canadian Paediatric Society — Caring for Kids (2017). <em>How to talk with your teen</em>. Retrieved from: <a href="https://www.caringforkids.cps.ca/handouts/talk_with_your_teen">https://www.caringforkids.cps.ca/handouts/talk_with_your_teen</a></p><p>Canadian Paediatric Society — Caring for Kids (2018). <em>Gender identity</em>. Retrieved from: <a href="https://www.caringforkids.cps.ca/handouts/gender-identity">https://www.caringforkids.cps.ca/handouts/gender-identity</a><a></a></p> <a> </a> <p>Canadian Paediatric Society — Caring for Kids (2018). <em>Sexual orientation</em>. Retrieved from: <a href="https://www.caringforkids.cps.ca/handouts/teens_sexual_orientation">https://www.caringforkids.cps.ca/handouts/teens_sexual_orientation</a></p><p>Planned Parenthood (n.d.). <em>Get the facts on sexual health</em>. Retrieved from: <a href="https://www.plannedparenthood.org/learn">https://www.plannedparenthood.org/learn</a></p>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/sex_education_what_when.jpgÉducation sexuelle Lorsque vous abordez le sujet de la sexualité et de la reproduction avec votre enfant, assurez-vous qu’il comprend ce que vous ditesMain

 

 

Résistance aux antibiotiquesRésistance aux antibiotiquesAntibiotic resistanceRFrenchInfectious DiseasesChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BodyImmune systemDrug treatmentAdult (19+) CaregiversNA2015-06-29T04:00:00ZSarah Lord, MD;Shaun Morris, MD, MPH, FRCPC, FAAP, DTM&H​​12.000000000000037.0000000000000651.000000000000Health (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p>La résistance aux antibiotiques constitue une préoccupation sans cesse grandissante en matière de santé publique.</p><h2>Que sont les antibiotiques?</h2><p>Les infections peuvent être causées par des bactéries (microbes), des virus, des parasites ou des <a href="/Article?contentid=794&language=French">champignons</a>. Les antibiotiques servent à traiter les infections bactériennes comme une <a href="/Article?contentid=784&language=French">pneumonie</a> ou une <a href="/Article?contentid=935&language=French">infection des voies urinaires</a>. Les antibiotiques n’agissent pas sur les infections virales comme le <a href="/Article?contentid=12&language=French">rhume</a>, la toux causée par un virus ou l’<a href="/Article?contentid=763&language=French">influenza (grippe)​</a>.</p><h2>En quoi consiste la résistance aux antibiotiques?</h2><p>Les bactéries deviennent résistantes aux antibiotiques quand elles se transforment (changent) d’une manière qui réduit leur efficacité ou les rendent inopérants.</p><h2>Comment se forme la résistance aux antibiotiques?</h2><p>Lorsque des bactéries sont en contact avec un produit antibiotique ou antibactérien, seules les plus résistantes survivent. En se reproduisant, ces dernières produisent des bactéries de plus en plus résistantes aux antibiotiques.</p><p>La résistance des antibiotiques augmente quand les bactéries se transforment (changent), ce qui se traduit par une baisse de l’efficacité des antibiotiques. Par exemple, certaines bactéries peuvent décomposer les antibiotiques ou les empêcher de se fixer là où ils doivent agir.</p><p>Les bactéries peuvent se transformer plus d’une fois. Lorsque cela se produit, elles deviennent résistantes à plusieurs antibiotiques. Cela explique pourquoi il est très difficile de détruire certaines bactéries.</p><h2>Pourquoi la résistance aux antibiotiques est-elle préoccupante?</h2><p>Cette résistance pose problème parce que les antibiotiques sont essentiels au traitement des infections bactériennes dont l’organisme ne peut se débarrasser seul.</p><p>Lorsque les bactéries résistent à une antibiothérapie, les médecins ont du mal à trouver d’autres types d’antibiotiques dont l’action sera efficace. C’est donc dire que si votre enfant est infecté par une bactérie résistante aux antibiotiques, l’infection pourrait être plus difficile à traiter et pourrait le rendre très malade.</p><h2>À retenir</h2><ul><li>La plupart des infections comme le rhume ou la grippe sont causées par des virus et ne doivent donc pas être traitées au moyen d’antibiotiques.</li><li>La résistance aux antibiotiques constitue un problème grave vu qu’elle est à l’origine d’infections difficiles à traiter.</li><li>L’utilisation appropriée des antibiotiques – prise par la bonne personne des bons antibiotiques à la bonne dose – peut permettre de prévenir la résistance aux antibiotiques.</li><li>Les savons et les nettoyants ménagers ordinaires sont plus sûrs et tout aussi efficaces que ceux portant l’étiquette « antibactérien » pour les besoins à domicile.</li><li>Il est important d’éliminer les antibiotiques de façon appropriée (sans contaminer les sources d’alimentation en eau) afin de mettre fin au problème de la résistance aux antibiotiques.</li></ul><h2>Causes de la résistance aux antibiotiques</h2><p>De nombreux facteurs sont à l’origine de la résistance aux antibiotiques. L’un d’eux est l’utilisation inappropriée des antibiotiques, dont voici des exemples :</p><ul><li>prendre des antibiotiques quand ils sont inefficaces (par exemple, pour une maladie virale),</li><li>ne pas prendre les bons antibiotiques ou la bonne dose d’antibiotiques,</li><li>cesser de prendre des antibiotiques trop rapidement,</li><li>prendre des antibiotiques prescrits pour une autre personne.</li></ul><p>L’usage de produits comme les nettoyants ménagers ou les produits pour le bain qui sont antibactériens peut aussi entraîner la résistance aux antibiotiques. Des études ont révélé qu’un savon ordinaire permet de tuer aussi efficacement les bactéries dans les domiciles que les produits portant l’étiquette « antibactérien ». De plus, le fait de donner des antibiotiques aux animaux afin de favoriser leur croissance ou de prévenir les maladies peut créer une résistance chez les bactéries qui les contaminent, laquelle risque d’être transmise par la suite aux humains.</p><h2>Prévention de la résistance aux antibiotiques</h2><p>Voici des mesures que vous pouvez prendre afin de prévenir la résistance aux antibiotiques :</p><ul><li>demandez à votre médecin si votre enfant a besoin d’antibiotiques,</li><li>quand votre enfant a besoin d’antibiotiques, assurez-vous qu’il prenne la quantité entière prescrite,</li><li>vous devez aussi lui donner tous les antibiotiques même s’il se sent mieux avant que le traitement soit terminé,</li><li>ne donnez les antibiotiques qu’à l’enfant pour lequel ils ont été prescrits,</li><li>si vous conservez le reste d’une ancienne ordonnance d’antibiotiques, apportez-le à un centre participant au programme d'élimination des produits pharmaceutiques, si ce dernier est offert là où vous habitez.</li><li>Utilisez des savons et des nettoyants ménagers ordinaires à la place de ceux portant l’étiquette « antibactérien ».</li></ul><h2>Élimination sûre des antibiotiques</h2><p>L’enjeu de la résistance aux antibiotiques est d’autant plus grave vu que certains aboutissent dans nos sources d’alimentation en eau quand nous les jetons dans la cuvette des toilettes ou dans l’évier.</p><p>De nombreuses pharmacies reprennent les médicaments non utilisés. Autant que possible, apportez-y les médicaments en vente libre et sur ordonnance inutilisés. Si votre pharmacie n’offre pas ce service, renseignez-vous auprès de votre administration municipale sur la façon d’éliminer les déchets ménagers dangereux dont font partie les médicaments en vente libre et sur ordonnance.</p>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/Oral_Med_pills_liquid_EQUIP_ILL_EN.jpgMain
Réanimation cardio-respiratoire (RCR) chez un enfant (de l'âge de 1 à la puberté)Réanimation cardio-respiratoire (RCR) chez un enfant (de l'âge de 1 à la puberté)CPR in a child (de l'âge de 1 à la puberté): First aidRFrenchNAToddler (13-24 months);Preschooler (2-4 years);School age child (5-8 years);Pre-teen (9-12 years)Heart;LungsHeartNon-drug treatmentCaregivers Adult (19+)NAhttps://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/IMD_CPR_child_chest_compressions_EN.jpg2016-10-17T04:00:00ZEmily Louca, BSc, RRT​​8.0000000000000066.0000000000000711.000000000000Health (A-Z) - ProcedureHealth A-Z<p>La RCR est une technique de premiers soins qui combine les compressions thoraciques et le bouche-à-bouche.</p><h2>Qu’est-ce que la RCR?</h2> <p>RCR signifie réanimation cardio-respiratoire. Il s’agit d’une technique d’urgence qui comprend des compressions thoraciques (coups fermes sur la poitrine) et des respirations de sauvetage (le bouche-à-bouche). Lorsqu’elle est effectuée de manière appropriée, la RCR peut aider à envoyer de l'oxygène au cerveau et aux autres organes en attendant que l’aide arrive ou que votre enfant récupère. L’arrêt cardiaque chez les enfants et les adolescents est généralement le résultat d’une blessure ou d’une maladie grave; il provient rarement d’une maladie du cœur sous-jacente.</p><p>Les causes suivantes sont aussi possibles :</p><ul><li>la <a href="/Article?contentid=1968&language=French">noyade</a>,</li><li>la suffocation,</li><li>l’électrocution,</li><li>un empoisonnement ou une intoxication,</li><li>une réaction allergique constituant un danger de mort (<a href="/Article?contentid=781&language=French">anaphylactique</a>).<br></li></ul><p>Le présent bulletin peut vous servir d’aide-mémoire si vous avez déjà suivi un cours de RCR. Il n’est pas destiné à remplacer une formation structurée de RCR avec pratique. Les cours de RCR sont souvent disponibles dans le cadre de programmes récréatifs locaux ou de formation avancée de natation ou de premiers soins. Au Canada, la <a href="http://www.croixrouge.ca/cours-et-certificats?lang=fr-CA&_ga=1.175016551.416279271.1480530265">Croix-Rouge canadienne</a>, la <a href="https://resuscitation.heartandstroke.ca/courses/firstaid/sfa?_ga=1.85792092.479256543.1450713783">Fondation des maladies du cœur et de l’AVC</a> et l’<a href="https://www.sja.ca/English/Courses-and-Training/Pages/Course%20Descriptions/CPR-AED-Courses.aspx">Ambulance Saint-Jean</a> offrent ces programmes. Les compétences de base sont simples et prennent généralement quelques heures à apprendre.</p><h2>À retenir</h2> <ul><li>Suivez un cours structuré et apprenez comment bien administrer la RCR.</li> <li>La RCR comprend des compressions thoraciques et des respirations de sauvetage (bouche-à-bouche). Effectuez 30 compressions puis insufflez 2 respirations lentes; répétez le cycle jusqu’à ce que votre enfant recommence à respirer.</li> <li>Si votre enfant est inconscient et ne respire pas ou qu’il ne fait que haleter, commencez la RCR tout de suite et demandez à quelqu’un de téléphoner au 911.</li> <li>Dès que votre enfant commence à respirer, placez-le en position latérale de sécurité. Cette position permettra de garder ses voies respiratoires ouvertes.</li></ul><h2>Prodiguer la RCR à votre enfant</h2><p>Vérifiez si votre enfant réagit en lui tapotant l’épaule et en lui demandant d’une voix forte : « Est-ce que ça va? ». S’il ne répond pas, suivez les consignes énoncées ci-après selon la situation :</p><ul><li>Si vous n’êtes pas seul, demandez à quelqu’un de téléphoner tout de suite au 911 et d’essayer de trouver un défibrillateur externe automatique (DEA) pendant que vous pratiquez la réanimation.</li><li>Si vous êtes seul et que vous avez un cellulaire, commencez la réanimation en téléphonant en mains libres au 911. Après 2 minutes de RCR (cinq cycles), téléphonez au 911, puis allez chercher un DEA s’il y en a un.</li><li>Si vous êtes seul et que vous n’avez pas de cellulaire, commencez la réanimation et pratiquez-la pendant 2 minutes (cinq cycles). Puis, téléphonez au 911 à partir d’un téléphone à fil et allez chercher le DEA.</li></ul><ol class="akh-steps fr-steps"><li> <figure> <img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/IMD_CPR_child_chest_compressions_FR.jpg" alt="Mettant l’enfant en position pour donner les compressions thoraciques" /> </figure> <h2>Compressions thoraciques : coups fermes et rapides</h2><p>Commencez par allonger votre enfant sur une surface ferme et plate. Placez la base de votre main sur le tiers inférieur de son sternum et effectuez 30 compressions thoraciques rapides. Assurez-vous d’appuyer suffisamment pour que sa poitrine baisse d’environ 5 cm (2 pouces).</p><p>Comptez à haute voix. Vous devriez effectuer entre 100 et 200 compressions à la minute. Entre chaque compression, attendez que la poitrine revienne à sa position initiale. Cela permettra au sang de circuler dans son cerveau et ses autres organes vitaux.</p></li><li> <figure> <img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/IMD_CPR_child_open_airway_FR.jpg" alt="Ouvrir les voies respiratoires de l’enfant pour donner des respirations de sauvetage" /> </figure> <h2>Respirations de sauvetage : Ouvrir les voies respiratoires </h2><p>Après les 30 premières compressions thoraciques, placez la paume de votre main sur le front de votre enfant. Placez 2 doigts sous l’os dur au bout de son menton et basculez doucement sa tête vers l’arrière. Ce geste ouvrira ses voies respiratoires.</p></li><li> <figure> <img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/IMD_CPR_child_breathe_airway_FR.jpg" alt="Donnant des respirations de sauvetage" /> </figure> <h2>Commencer le bouche-à-bouche</h2><p>Pincez son nez et placez votre bouche sur la sienne, puis insufflez 2 respirations lentes. Assurez-vous que sa poitrine se soulève à chaque respiration.</p></li><li> <figure> <img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/IMD_CPR_child_chest_compressions_FR.jpg" alt="Répétant le cycle de compressions thoraciques" /> </figure> <h2>Répéter le cycle</h2><p>Répétez ce cycle de 30 compressions thoraciques et de 2 insufflations aux 2 minutes jusqu’à ce que l’ambulance arrive ou que votre enfant recommence à respirer. En 2 minutes, on peut, en général, effectuer cinq cycles de 30 compressions thoraciques et 2 insufflations.</p><p>Après un cycle de 2 minutes de réanimation, on est généralement fatigué. Si vous n’êtes pas seul, alterner toutes les 2 minutes avec une autre personne.</p></li><li> <figure> <img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/IMD_CPR_child_recovery_position_FR.jpg" alt="Mettant l’enfant dans la position latérale de sécurité" /> </figure> <h2>Position latérale de sécurité</h2><p>Quand votre enfant aura repris connaissance et recommencé à respirer tout seul, placez-le en <a href="/Article?contentid=1037&language=French">position latérale de sécurité</a> (PLS) jusqu’à l’arrivée du secours. Cette position gardera les voies respiratoires de votre enfant ouvertes et assurera qu’il ne s’étouffe pas sur son propre vomi. Assurez-vous que rien ne bloque ni ne couvre sa bouche ou son nez.</p></li></ol> <br><h2>​À l’hôpital SickKids</h2><p>L’hôpital SickKids offre le programme des premiers soins de la Fondation des maladies du cœur et des AVC. Il dispense de la formation de RCR et cours de réanimation aux patients, aux familles et au grand public.</p>RCR chez un enfantMain
Eczéma: changements saisonniersEczéma: changements saisonniersEczema: Seasonal changesEFrenchDermatologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)SkinSkinNon-drug treatmentCaregivers Adult (19+)NA2014-01-10T05:00:00ZMiriam Weinstein, MD, FRCPC;Jackie Su, RN6.0000000000000072.0000000000000548.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>La dermatite atopique (eczéma) peut empirer par temps froid et sec ou quand votre enfant a chaud et qu’il transpire.</p><p>La <a href="/Article?contentid=773&language=French">dermatite atopique</a> est une maladie chronique (de longue durée) de la peau qui peut prendre de nombreuses formes. On l’appelle aussi eczéma.</p><p>L’eczéma dessèche la peau, provoque des démangeaisons et peut entraîner des éruptions cutanées (rash). En général, il s’aggrave par moments et s’atténue à d’autres. Quand l’état s’aggrave, on parle de poussée active. Les poussées actives surviennent souvent en hiver, quand l’air est plus sec, mais elles sont possibles toute l’année.<br></p><h2>À retenir</h2><ul><li>Il se peut que l’eczéma de votre enfant s’aggrave pendant les mois froids et secs. Utilisez un humidificateur et continuez à hydrater la peau de votre enfant.</li><li>Les mois chauds, aidez votre enfant à ne pas transpirer.</li><li>Protégez la peau de votre enfant du soleil.​​​</li></ul><h2>Mois d’hiver</h2><p>Vous constaterez peut-être une aggravation de l’eczéma de votre enfant pendant les mois froids et secs. À cette période, l’air devient très sec et contient moins d’humidité. Cela peut dessécher la peau. De plus, le chauffage dans certaines maisons peut dessécher la peau et déclencher des poussées d’eczéma. Il est important de bien couvrir votre enfant pendant l’hiver et de poursuivre la routine des bains et des soins hydratants.</p><ul><li>Les mois d’hiver, votre enfant doit éviter de porter des vêtements en laine et autres tissus rugueux. Ces matières peuvent être très irritantes pour la peau et déclencher des poussées actives.</li><li>Habillez votre enfant chaudement quand il va dehors, de préférence avec plusieurs couches de vêtements. S’il est habillé trop chaudement, il risque de transpirer et d’avoir des démangeaisons. Protégez la peau sensible du visage et des mains en faisant porter à votre enfant une écharpe et des gants lorsqu’il sort.</li><li>Utilisez un humidificateur pour que l’air reste humide et pour prévenir le dessèchement de la peau. Il peut être utile d’installer un humidificateur dans la chambre de votre enfant et dans d’autres pièces où il passe beaucoup de temps. Veillez à ce que le filtre de l’humidificateur soit propre et que les moisissures et la poussière ne s’y accumulent pas, car elles pourraient <a href="/Article?contentid=1484&language=French">déclencher des crises d’asthme</a>.</li><li>Hydratez, hydratez, hydratez!</li></ul><h2>Mois d’été<br></h2><p>Pendant les mois plus chauds, l’humidité peut faire transpirer et déclencher des poussées actives chez certaines personnes. Il est important d’éviter que votre enfant ait trop chaud. La transpiration cause des démangeaisons et peut aggraver les symptômes de l’eczéma.</p><ul><li>Veillez à ce que votre enfant porte des vêtements amples en coton. Le coton permet une meilleure circulation de l’air et contribue à absorber l’humidité du corps. Cela aide à garder le corps au frais et au sec.</li><li>Pendant les poussées actives, il peut être indiqué de réduire les activités qui font beaucoup transpirer l’enfant ou d’essayer qu’il y participe plus tôt ou plus tard dans la journée, quand il fait moins chaud.</li></ul><h2>Exposition au soleil</h2><p>Beaucoup de personnes qui ont de l’eczéma s’aperçoivent que l’exposition au soleil soulage leurs symptômes. D’autres voient leurs symptômes s’aggraver. Que l’enfant soit dans un cas ou dans l’autre, il faut <a href="/Article?contentid=308&language=French">protéger sa peau des rayons nocifs du soleil​</a>. Certains écrans solaires peuvent aggraver l’eczéma.</p><ul><li>Les écrans solaires peuvent contenir des ingrédients irritants pour la peau de certaines personnes.</li><li>Avant d’appliquer un nouveau produit sur le corps, testez-le sur une petite zone de peau.</li><li>Appliquez une petite quantité à l’intérieur du bras de votre enfant et attendez 24 heures pour voir si une réaction se produit.</li><li>Si votre enfant a des rougeurs ou des démangeaisons sur la zone où vous avez testé l’écran solaire, n’utilisez pas ce produit.</li><li>L’écran solaire à utiliser doit être FPS 30 ou plus.</li><li>En cas de doute, demandez conseil à votre pharmacien, infirmier ou médecin.</li></ul><h2>D​ocumentation<br></h2><ul><li> <a href="https://eczemahelp.ca/fr/" target="_blank">Société canadienne de l'eczéma</a><br></li><li> <a href="http://www.leo-pharma.ca/fr/Home.aspx" target="_blank">Pr​ogramme AISE</a></li><li> <a href="https://nationaleczema.org/" target="_blank">National Eczema Association</a> (disponible uniquement en anglais)</li><li> <a href="http://www.eczema.org/" target="_blank">National Eczema Society</a> (disponible uniquement en anglais)​​</li></ul>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/eczema_seasonal_changes.jpgMain
Ganglions lymphatiques enflésGanglions lymphatiques enflésSwollen lymph nodesGFrenchInfectious DiseasesChild (0-12 years);Teen (13-18 years)NAImmune systemConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)Swollen glands2019-05-10T04:00:00ZShawna Silver, MD, FRCPC, FAAP, PEngHealth (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p>L’enflure des ganglions lymphatiques se produit lorsque l’organisme combat une infection. Apprenez à les traiter chez votre enfant.</p><h2>Que sont les ganglions lymphatiques?</h2><p>Les ganglions lymphatiques jouent un rôle important au sein du système immunitaire. Ils agissent comme de minuscules filtres retenant les virus et les bactéries que les leucocytes détruisent. Ils produisent aussi des substances qui tuent les microbes pathogènes (causant des maladies).<br></p><p>L’organisme comprend plus de 600 ganglions lymphatiques. Ceux-ci forment un réseau qui s’étend dans toutes les parties de l’organisme, exception faite du cerveau et du cœur. La plupart des ganglions lymphatiques sont regroupés près de l’aisselle, de l’aine et du cou. On les trouve également en profondeur dans la poitrine et dans l'abdomen.</p><p>Les ganglions lymphatiques mesurent normalement entre 0,5 et 1,5 centimètres de diamètre selon leur emplacement et sont généralement de la grosseur d’un pois.</p><h2>Par quoi est causé l’enflure des ganglions lymphatiques?<br></h2><p>L’enflure des ganglions lymphatiques (lymphadénopathie) se produit lorsque l’organisme combat une infection. Les jeunes enfants sont sans cesse exposés à de nouveaux antigènes et infections, et leurs ganglions lymphatiques sont donc souvent plus gros que ceux des adultes.<br></p><h2>À retenir</h2><ul><li>Le plus souvent, les ganglions lymphatiques enflent lorsqu’ils combattent une infection.</li><li>Le traitement de l’enflure des ganglions lymphatiques varie selon sa cause.</li><li>L’enflure des ganglions lymphatiques provoquée par une infection virale, telle que le rhume, disparaît d’elle-même.</li><li>L’enflure des ganglions lymphatiques provoquée par une infection due à une bactérie comme celle responsable de l’angine streptococcique exige des antibiotiques.</li><li>Donnez de l’acétaminophène ou de l’ibuprofène à votre enfant pour soulager la douleur ou la fièvre.</li><li>Prenez un rendez-vous avec votre médecin si votre enfant présente des écchymoses (bleus) inhabituelles ou perd du poids ou si l’enflure des ganglions lymphatiques ne disparaît pas au bout de quelques semaines.</li></ul><h2>Causes de l’enflure des ganglions lymphatiques</h2> <figure> <span class="asset-image-title">Système lymphatique</span><img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/Lymphatic_system_MED_ILL_FR.jpg" alt="L’emplacement des végétations, de l’amygdale, du thymus, de la rate et des vaisseaux lymphatiques" /><figcaption class="asset-image-caption">Le système lymphatique fait partie du système immunitaire. Il est formé d’un réseau de ganglions et de vaisseaux lymphatiques qui fabriquent et véhiculent des substances combattant les infections en détruisant les microorganismes présents dans l’organisme.</figcaption> </figure> <p>Les ganglions lymphatiques peuvent enfler parce qu’ils réagissent à une infection ou qu’ils sont infectés.</p><h3>Réaction des ganglions lymphatiques<br></h3><p>Les ganglions lymphatiques de votre enfant enfleront dans une certaine région de l’organisme quand ils luttent contre une infection à proximité. Si les ganglions lymphatiques sont infectés par un virus comme ceux qui causent le <a href="/Article?contentid=12&language=French">rhume</a> ou par une bactérie comme celle responsable de l’<a href="/Article?contentid=11&language=French">angine</a><span> streptococcique</span>, ils peuvent atteindre environ deux centimètres de diamètre dans la région du cou. La présence de cette légère enflure ainsi que d’une certaine sensibilité révèlent que ces ganglions réagissent à une infection et la combattent.</p><h3>Ganglions lymphatiques infectés<br></h3><p>Si les ganglions lymphatiques de votre enfant sont très sensibles, qu’ils mesurent plus de quatre centimètres de diamètre et que la peau environnante rougit, ils commencent peut-être à être infectés. Cette infection s’appelle lymphadénite.</p><p>La lymphadénite est traitée au moyen d’antibiotiques. Les enfants qui en sont atteints peuvent être hospitalisés afin de leur administrer des antibiotiques par voie intraveineuse s’ils présentent une forte fièvre, éprouvent une importante douleur et ont du mal à boire ou à avaler.</p><h3>Autres causes possibles de l’enflure des ganglions lymphatiques</h3><ul><li>Les <a href="/Article?contentid=511&language=French">infections de la peau</a>, les éruptions cutanées et les <a href="/Article?contentid=800&language=French">morsures d’insectes</a> peuvent provoquer l’enflure des ganglions lymphatiques.</li><li>Rarement, l'enflure des ganglions lymphatiques peut être due à certains types de cancer, telle que la leucémie ou le lymphome.<br></li></ul><h2>Comment contrer les effets secondaires des ganglions lymphatiques enflés</h2><h3>Enflure</h3><p>L’enflure des ganglions lymphatiques provoquée par une infection virale disparaîtra d’elle-même au bout de deux à quatre semaines environ. Si votre enfant est atteint d’une infection bactérienne, son médecin peut lui prescrire des antibiotiques pour traiter la cause sous-jacente de l’enflure.</p><p>Dans certains cas, la disparition complète de l’enflure peut prendre plus d’un mois.</p><h3>Douleur ou fièvre</h3><p>Pour soulager la douleur ou la fièvre de votre enfant, vous pouvez lui donner de l’<a href="/Article?contentid=62&language=French">acétaminophène</a> ou de l’<a href="/Article?contentid=153&language=French">ibuprofène</a> en suivant les instructions sur l’emballage ou les directives du médecin de votre enfant.</p><h2>Quand consulter un médecin au sujet de l’enflure des ganglions lymphatiques</h2><h3>Prenez un rendez-vous avec votre médecin :</h3><ul><li>si votre enfant présente une <a href="/Article?contentid=30&language=French">fièvre</a>;<br></li><li>s’il a mal à la gorge;<br></li><li>si ses ganglions lymphatiques continuent d’enfler ou ne retrouvent pas leur taille normale pendant plusieurs semaines;<br></li><li>s’il présente des écchymoses (bleus) inhabituelles;<br></li><li>s’il perd du poids.</li></ul><h3>Obtenez des soins médicaux de toute urgence :<br></h3><ul><li>si la peau entourant un ganglion lymphatique enflé est rouge et douloureuse;<br></li><li>si, en raison de l’enflure, un ganglion lymphatique mesure quatre centimètres ou plus de diamètre;<br></li><li>si un ganglion lymphatique dans le cou est très enflé et votre enfant a du mal à respirer ou à bouger la tête.</li></ul>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/swollen_lymph_nodes.jpgMain