Comment faire participer votre enfant à ses soins de santé

PDF download is not available for Arabic and Urdu languages at this time. Please use the browser print function instead.

Les enfants et les adolescents veulent souvent être inclus dans les discussions portant sur leurs soins de santé. Discutez avec eux de leur trouble de manière ouverte et franche.

À retenir

  • Commencez à discuter avec votre enfant de son trouble à un âge aussi précoce que possible en employant des mots qu’il peut comprendre.
  • Demandez à votre enfant ce qu’il connaît déjà et ce qu’il aimerait découvrir.
  • Vérifiez avec votre enfant afin de savoir à quel point il veut être impliqué dans ses soins de santé. Tous les enfants ont le droit de participer, mais certains pourraient ne pas le vouloir.
  • Soyez ouvert et franc avec votre enfant afin d’établie la confiance et d’éviter des « mauvaises surprises » à l’avenir.
  • Travaillez de concert avec votre enfant et son équipe de soins de santé afin de prendre des décisions sur ses soins.

Dès leur plus jeune âge, les enfants s’interrogent sur la façon dont leur corps fonctionne et ils ont habituellement beaucoup de questions. Ces questions peuvent devenir plus compliquées lorsque l’enfant vieillit et qu’il est en mesure de mieux s’exprimer. Parfois, les questions d’un enfant peuvent révéler à quel point il comprend peu son trouble ou son traitement.

Discuter de façon régulière avec votre enfant à propos de sa santé peut aider à apaiser ses craintes et lui permet de verbaliser ses inquiétudes. Cela permet aussi de s’assurer qu’il comprend son traitement et la raison pour laquelle il en a besoin.

Commencez tôt

Les enfants et les adolescents croient qu’ils ont besoin de participer aux discussions concernant leurs soins de santé dès leur jeune âge. Discutez avec votre enfant (en anglais) de tout trouble de santé au plus jeune âge possible. Même les jeunes enfants (les touts petits et les enfants d’âge préscolaires) doivent avoir la chance de comprendre ce qui se passe et de faire part de leurs réflexions.

Vérifiez ce qu’il connaît déjà ou ce qu’il veut savoir

L’âge et l’expérience personnelle de votre enfant influenceront naturellement sa compréhension de son état de santé. S’il est atteint d’une maladie, vérifiez ce qu’il connaît déjà à ce sujet et demandez-lui s’il veut en connaître davantage.

Faites le point régulièrement

Si votre enfant suit un traitement, ayez des discussions régulières afin de découvrir à quel point il veut être impliqué dans ses soins. Les enfants ont le droit de prendre part aux conversations avec leur médecin au sujet de leur santé, mais ce ne sont pas tous les enfants qui le veulent ou qui sont suffisamment vieux pour le faire. Parfois, les enfants changeront d’avis au cours du traitement. Par exemple, des enfants plus âgés et des adolescents pourraient vouloir jouer un rôle plus actif en rencontrant leur équipe de soins de santé par eux-mêmes à l’occasion.

Offrir différentes options à votre enfant l’aidera à se sentir davantage en contrôle de ce qui lui arrive.

Soyez ouvert et franc

Si votre enfant présente un trouble de santé complexe (en anglais), discutez-en avec lui de manière ouverte et franche, en utilisant des mots qu’il peut comprendre. En même temps, le ne surchargez pas d’information, car cela pourrait le troubler ou l’effrayer. Il pourrait aussi être important de répéter les renseignements de temps à autre afin de s’assurer que votre enfant comprend ce qui lui arrive.

Lorsqu’un enfant connaît son état de santé, il est plus susceptible de faire confiance aux adultes qui prennent soin de lui. En discutant avec votre enfant, vous préviendrez aussi les « mauvaises surprises » risquant de survenir plus tard.

Aidez à distraire votre enfant lors des examens

Les interventions médicales comme les examens ou l’utilisation d’aiguilles peuvent souvent être déplaisantes pour les enfants. Pensez à leur donner un choix d’activités afin de détourner leur attention. Ceci les aidera à mieux gérer les craintes ou la douleur qu’ils pourraient ressentir.

Les jeunes enfants pourraient vouloir lire une histoire ou jouer à des jeux, alors que les enfants plus âgés pourraient préférer écouter de la musique ou employer certaines techniques de distraction​ et de relaxation​.

Dernières mises à jour: décembre 19 2012