Corticostéroïdes pour l'AIJ

PDF download is not available for Arabic and Urdu languages at this time. Please use the browser print function instead.

Cette page décrit l’utilisation des corticostéroïdes pour le traitement de l’arthrite. On y explique comment les corticostéroïdes agissent et quels sont leurs effets secondaires communs. On y présente également une liste des différents corticostéroïdes.

À retenir

  • Les corticostéroïdes soulagent rapidement les symptômes de l’AIJ. En effet, ils prennent 48 heures ou moins pour agir.
  • On les emploie rarement chez les jeunes en raison de leurs nombreux effets secondaires.
  • Il ne faut jamais arrêter d’en prendre soudainement.

Que sont les corticostéroïdes?

Les corticostéroïdes (prononce : Kor-ti-ko-sté-ro-ï-de) sont souvent appelés stéroïdes. Toutefois, le mot stéroïde peut porter à confusion. Les corticostéroïdes sont très différents des stéroïdes que prennent certains athlètes pour mieux performer dans leur sport.

Les corticostéroïdes sont des hormones produites naturellement par l’organisme. Un des corticostéroïdes présents dans ton corps s’appelle la cortisone. Les corticostéroïdes sont importants pour le métabolisme du corps parce qu’ils l’aident à transformer les aliments que ingérés en énergie dont l’enfant a besoin pour être actif.

Les corticostéroïdes sont également des médicaments très puissants. Ils contribuent à contrôler ou à éliminer rapidement l’inflammation en agissant sur le système immunitaire.

Les corticostéroïdes agissent beaucoup plus vite que les AINS qui sont plus lents à agir. Les corticostéroïdes peuvent soulager les symptômes en aussi peu que 48 heures.

Quels sont les effets secondaires des corticostéroïdes?

Les corticostéroïdes peuvent avoir plus d’effets secondaires que les AINS. Ils peuvent avoir des conséquences sur tous les types de tissus et d’organes du corps. Les corticostéroïdes ne sont pas utilisés couramment chez les enfants et adolescents atteints d’AIJ. S’il faut prendre des corticostéroïdes, le médecin prescrira les plus petites doses pendant une période très courte.

Les corticostéroïdes peuvent être utilisés :

  • chez les enfants et adolescents atteints d’AIJ grave qui doivent être traités en attendant que d’autres médicaments commencent à faire effet
  • chez les enfants et adolescents atteints d’arthrite systémique
  • rarement chez les enfants et adolescents pour qui d’autres médicaments n’ont pas été efficaces.

Types de corticostéroïdes

Voici une liste de corticostéroïdes couramment utilisés pour traiter l’AIJ. Deux d’entre eux sont pris oralement et un est pris par injection intraveineuse. La prednisone est le corticostéroïde oral le plus couramment utilisé pour le traitement de l’arthrite.

Nom générique du stéroïdeNom de marque le plus couranteMéthode d’administrationFormat du médicamentEffets secondaires
PrednisonePrednisoneOral, une à trois fois par jourLiquide ou comprimé

Effets secondaires précoces

  • Augmentation de l’appétit
  • Maux ou brûlements d’estomac, nausées
  • Difficulté à dormir, changements d’humeur

Effets secondaires tardifs

  • Gain de poids, visage bouffi, acné, augmentation du nombre de poils et des vergetures
  • Maux ou brûlements d’estomac, nausées
  • Difficulté à dormir, changements d’humeur
  • Changements relatifs aux menstruations
  • Peut diminuer l’activité du système immunitaire et avoir ainsi des infections plus fréquemment
  • Rétention des liquides, pieds et/ou chevilles enflé(e)s
  • Hypertension artérielle
  • Formation de cataractes
  • Glycémie élevée (augmentation de la soif et urine plus fréquente)
  • Diminution du débit sanguin vers les os, causant leur détérioration (nécrose avasculaire)
  • Ostéoporose (fractures, douleur au dos ou aux côtes)
PrednisolonePediapredOral, une à trois fois par jourLiquide
Méthyl-prednisoloneSolu-MedrolIntraveineuxInjection

Points importants en matière de sécurité s’il y a prise de corticostéroïdes

  • Si des maux d’estomac surviennent pendant la prise de ce médicament, le médecin peut prescrire un médicament qui aidera à protéger l’estomac. Les ulcères d’estomac sont un des rares effets secondaires des corticostéroïdes. Les symptômes d’un ulcère sont entre autres le vomissement de sang, la présence de sang dans les selles ou des selles noires. Si vous observez ces symptômes, consulter le médecin immédiatement.
  • Si l’enfant fait de la fièvre, a des frissons ou a d’autres symptômes d’une infection, consultez le médecin aussitôt que possible.
  • Si l'enfant devras éviter les vaccins vivants (ROR, varicelle) lorsque'on prends des stéroïdes.
  • Si l'enfant n’as jamais eu la varicelle et que tu es exposé(e) à quelqu’un qui en est atteint, communique avec le médecin aussitôt que possible.
  • Lorsque l'enfant prend un corticostéroïde pendant une longue période (plus de trois mois), il est bon de porter un bracelet ou un collier Medic-Alert (voir www.medicalert.ca).
  • Si l'enfant es impliqué(e) dans un accident ou que tu dois subir une opération, le personnel médical d’urgence saura qu’il le faut des médicaments additionnels. Le corps a besoin de plus de cortisone dans ces situations.

Il est important de discuter avec le médecin des effets secondaires des corticostéroïdes. Ce pourrait ne pas être plaisant de prendre des corticostéroïdes à cause de leurs effets secondaires. En fait, l’enfant voudra peut être cesser de les prendre. Toutefois, il ne faut jamais arrêter soudainement de prendre des corticostéroïdes. C’est un processus qui se fait progressivement selon les directives du médecin. Cela permet au corps de recommencer à produire ses propres corticostéroïdes. Si l’enfant arrête de prendre des corticostéroïdes trop rapidement, cela peut entraîner de graves effets secondaires. Discutez-en avec le médecin ou le personnel infirmier de toute préoccupation que vous pourriez avoir par rapport à la prise de corticostéroïdes.

Conseils pour gérer les effets secondaires des corticostéroïdes oraux

Il est difficile pour un enfant ou un adolescent de prendre un médicament qui peut changer son apparence. Les changements dépendront de la quantité de corticostéroïdes dont il a besoin pour aller mieux. Si son visage s’arrondit, n’oubliez pas que cet effet secondaire disparaîtra lorsqu’on diminuera la dose. Le plus difficile pour la plupart des jeunes est l’appétit accru. Voici quelques conseils pour gérer les effets secondaires des corticostéroïdes :

  • Prends les corticostéroïdes avec de la nourriture. Essaie de prendre les comprimés en déjeunant, en dînant ou en soupant. Si tu dois prendre les médicaments à l’école, essaie d’avoir un petit goûter avec toi.
  • Une bonne alimentation et l’activité physique contribueront à minimiser les effets secondaires tels que le gain de poids, l’ostéoporose, un taux de cholestérol plus élevé et des changements de la pression sanguine. Ton équipe soignante de rhumatologie peut t’aider à examiner ton régime alimentaire. Elle pourra suggérer d’éviter les aliments trop salés, trop gras et trop sucrés. Tu trouveras d’autres conseils pour planifier ton régime alimentaire pendant que tu prends des corticostéroïdes à la section sur la nutrition « Connaître les autres thérapies ».
  • Les corticostéroïdes peuvent affaiblir les os. Cet effet secondaire peut être réduit en intégrant assez de calcium et de vitamine D dans le régime alimentaire. Il faudra peut être prendre un supplément vitaminique. Demande au médecin ou au personnel infirmier la quantité à prendre.
  • Pour réduire l’acné, lave ton visage régulièrement avec de l’eau et du savon. Si cela n’aide pas, demande à ton médecin si elle ou il connaît d’autres lotions qui contribuent à contrôler l’acné causée par les corticostéroïdes.
  • Pour éviter les vergetures, essaie de maintenir un régime alimentaire sain. Évite d’exposer excessivement au soleil les parties de ton corps où il y a des vergetures ou utilise un écran solaire. Applique de la vitamine E sur les vergetures.
Dernières mises à jour: janvier 31 2017