Drépanocytose : Établissez un plan pour l’école

PDF download is not available for Arabic and Urdu languages at this time. Please use the browser print function instead.

Renseignez-vous sur les mesures particulières possibles pour rendre l’école plus confortable pour votre adolescent atteint de drépanocytose. Vous trouverez également des conseils pour communiquer ses besoins à ses professeurs.

À retenir

  • Votre adolescent pourrait être en mesure de bénéficier de mesures particulières pour rendre l’école plus confortable.
  • Un bon moyen pour votre adolescent d’obtenir du soutien ou des mesures particulières est de parler directement à ses professeurs des problèmes qu’il rencontre et des changements possibles qui peuvent l’aider à réussir.
  • Il peut parfois être utile pour vous de parler avec les professeurs de votre enfant ou d’autres membres du personnel de l’école.

Communiquer avec les professeurs et les autres membres du personnel de l’école est un moyen important pour votre adolescent d’obtenir du soutien à l’école. Il peut bénéficier de mesures particulières qui lui permettront d’être plus à l’aise à l’école, par exemple en changeant son horaire, en étant autorisé à se lever et à s’étirer pendant les cours ou en recevant ses manuels en double (une série pour la maison et une autre pour l’école afin de réduire le fardeau de devoir transporter des livres).

Un bon moyen pour votre adolescent d’obtenir du soutien à l’école est de parler directement à ses professeurs des problèmes qu’il rencontre. Il faut encourager votre adolescent à parler des changements possibles qui pourraient l’aider à réussir en classe. Dans certains cas, il peut être utile pour vous de parler également avec le professeur de votre adolescent.

Mesures particulières fréquentes

Vous trouverez ci-dessous quelques mesures particulières liées à l’école dont d’autres adolescents et parents ont discuté avec le personnel de l’école. Demandez-vous si l’une d’entre elles pourrait être bénéfique à votre adolescent.

  • Autorisation d’absence pour raisons de santé
  • Prolongation des dates de remise des examens et des devoirs
  • Autorisation d’aller aux toilettes en cas de besoin
  • Un ensemble supplémentaire de manuels à garder à la maison
  • Pauses pour s’étirer, s’asseoir ou bouger si nécessaire
  • Accès au conseiller scolaire
  • Autorisation de prendre des médicaments à l’école
  • Permission de pratiquer des stratégies de relaxation en classe ou à un autre endroit (par exemple, le bureau de l’infirmière)
  • Autorisation de modifier l’horaire scolaire de votre adolescent pour qu’il arrive plus tard ou qu’il parte plus tôt

Conseil : Demandez à votre adolescent s’il aimerait que des changements soient apportés en lien avec sa routine scolaire. Cela vous permet non seulement de connaître ses besoins, mais aussi de vous entraîner à écouter ce qu’il a à dire. Si votre adolescent n’est pas sûr des changements à apporter, vous pouvez lui donner la liste figurant sur cette page.

Communiquez à propos des besoins scolaires de votre adolescent

Il peut être utile que vous discutiez avec les professeurs, ainsi que la direction de l’école de la manière de rendre l’école plus confortable pour votre adolescent. La collaboration avec l’école est un processus continu que vous avez peut-être déjà entamé.

Voici quelques conseils pour communiquer avec les professeurs sur les besoins de votre enfant à l’école.

  • Assurez-vous que les professeurs de votre enfant comprennent qu’il est atteint de drépanocytose, qu’il souffre et qu’il n’est pas toujours au mieux de sa forme à l’école.
  • Indiquez clairement que vous souhaitez que votre enfant aille à l’école autant que possible et que vous ne voulez pas qu’il soit renvoyé à la maison chaque fois qu’il se plaint de douleurs. Il sera plus difficile pour votre adolescent d’apprendre de nouvelles façons de gérer la douleur si des adultes influents à l’école l’encouragent à rentrer chez lui plutôt que d’essayer de gérer la douleur afin d’augmenter le temps qu’il passe à l’école.
  • Renseignez-vous sur ce qui se passe à l’école. Discutez avec le personnel de l’école pour savoir si votre enfant a d’autres raisons de ne pas vouloir aller à l’école (comme la peur de parler en public, l’intimidation, les disputes entre amis, le fait de ne pas aimer un professeur). S’il y a une autre raison pour laquelle il ne veut pas aller à l’école, utilisez les étapes de la résolution de problèmes (Résolution de problème 1 et Résolution de problème 2) pour développer des solutions afin d’essayer d’aider votre adolescent.

Dernières mises à jour: mars 15 2024