Drépanocytose : Qu’est-ce que la douleur?

PDF download is not available for Arabic and Urdu languages at this time. Please use the browser print function instead.

Apprenez-en davantage sur la façon dont nous ressentons la douleur, ce que sont la douleur aiguë et chronique et les causes les plus courantes de douleur chez les personnes atteintes de drépanocytose.

À retenir

  • La douleur, c’est comme le système d’alarme du corps. Elle vous avertit d’un danger éventuel et vous protège pendant que vous guérissez d’une blessure (douleur aiguë). Dans certains cas, des messages de douleur peuvent continuer à être envoyés même après votre guérison (douleur chronique).
  • La douleur aiguë est brève. La douleur chronique dure longtemps et peut être persistante ou récurrente.
  • La cause la plus fréquente de douleur aiguë chez les personnes atteintes de drépanocytose est l’obstruction d’un petit vaisseau sanguin par des globules rouges, ce qui entraîne une diminution de l’apport sanguin dans la zone desservie par ce vaisseau.
  • La cause de la douleur chronique peut être différente de la cause de la douleur aiguë. Les causes de la douleur chronique comprennent des problèmes osseux et articulaires.

La douleur, c’est comme un système d’alarme pour le corps. Lorsque vous êtes blessé, le système d’alarme se déclenche, envoyant un message de douleur à travers votre système nerveux depuis le site de la blessure jusqu’à votre moelle épinière et votre cerveau. Lorsque votre cerveau reçoit le message de douleur, il décide s’il y a une menace et si votre corps doit réagir pour vous protéger.

 

La douleur peut affecter de nombreux aspects de la vie d’une personne. Par exemple, elle peut altérer l’humeur et interférer avec le sommeil et d’autres activités, comme aller à l’école ou au travail, faire du sport, s’adonner à des passe-temps et voir des amis.

La douleur aiguë

En cas de douleur aiguë (soudaine, brève), le système d’alarme demeure actif après une blessure pour vous avertir d’un danger possible et vous protéger pendant que vous guérissez. Au fil du temps, à mesure que le corps se rétablit, le système d’alarme envoie normalement moins de messages au cerveau, jusqu’à ce que la douleur aiguë finisse par disparaître.

La douleur aiguë peut avoir de nombreuses causes. La cause la plus fréquente chez les personnes atteintes de drépanocytose est la faucille des globules rouges. Lorsque les drépanocytes obstruent un petit vaisseau sanguin, moins de sang (et donc moins d’oxygène) arrive à la zone desservie par ce vaisseau. Cela provoque de l’inflammation et de la douleur, durant ce qu’on appelle une crise vaso-occlusive, ou un épisode de douleur.

Un épisode de douleur aiguë est la raison la plus courante pour les personnes atteintes de drépanocytose de consulter un médecin. La douleur peut survenir n’importe où dans le corps, mais elle survient le plus souvent dans les bras, les jambes, la poitrine, le dos et l’abdomen.

Les globules rouges falciformes bloquent les petits vaisseaux sanguins, et une diminution du sang provoque des douleurs

La douleur chronique

La douleur chronique (ou douleur persistante) est une douleur qui dure sur une période de temps. Une personne atteinte de drépanocytose peut ressentir à la fois des épisodes de douleur chronique et de douleur aiguë.

La douleur chronique résulte souvent de changements dans la sensibilité des nerfs, de la moelle épinière et du cerveau. Chez certaines personnes, le système nerveux devient « hypersensible » à un message de douleur après une blessure. Par conséquent, le cerveau continue d’interpréter le déclenchement des nerfs comme une sensation de douleur, même si la blessure est déjà guérie et qu’il n’y a pas de danger. En fait, il reçoit une fausse alarme.

La cause de la douleur chronique peut être différente de celle de la douleur aiguë. Les causes possibles comprennent les problèmes osseux et articulaires.

Dernières mises à jour: février 21 2024