PDF download is not available for Arabic and Urdu languages at this time. Please use the browser print function instead.

Les enfants apprennent les sons du langage en écoutant leurs parents et en imitant ce qu'ils entendent. Les parents jouent donc un rôle important en ce qui concerne le fait d’aider leurs enfants à développer les capacités langagières appropriées pour leur âge.

À retenir

  • Les enfants apprennent les sons et le langage en écoutant leurs parents et en imitant ce qu’ils entendent.
  • Le langage se divise en deux catégories : le langage réceptif et le langage expressif.
  • Les enfants nés prématurément commencent souvent à parler plus tard que les autres et peuvent avoir d’autres troubles de la parole et du langage.

Le développement des capacités langagières est d’une importance capitale pour les enfants. C’est par le langage que l’on communique tous les autres aspects de notre culture. Les capacités langagières sont essentielles à la réussite académique et sociale.

Même si bien des animaux communiquent, le langage humain est unique puisque c’est un système symbolique et acquis, et non inné. Les enfants apprennent le son du langage en écoutant leurs parents et en imitant ce qu’ils entendent. Les parents jouent donc un rôle important en ce qui concerne le fait d’aider leurs enfants à développer les capacités langagières appropriées pour leur âge.

Langage réceptif et expressif

En règle générale, le langage se divise en deux catégories : le langage réceptif, ou la compréhension de ce qui est dit ou écrit, et le langage expressif, ou parler et écrire. Si un enfant a des troubles du langage, il est possible que son langage réceptif soit bon, mais que ses difficultés concernent l'aspect expressif du langage. Autrement dit, l’enfant peut comprendre ce qui se dit, mais il a de la difficulté à s’exprimer. Le scénario inverse est également possible : l’enfant arrive à s'exprimer, mais il a de la difficulté à comprendre ce que les autres disent. Il est également possible qu'il ait de la difficulté avec les deux types de langage.

Les enfants ont tendance à comprendre le langage avant de le produire. Autrement dit, leur langage réceptif commence à se développer avant leur langage expressif. Habituellement, la compréhension d’un enfant est meilleure que ce qu’il peut dire ou exprimer.

Troubles du langage et de la parole

La parole fait partie du langage expressif. Les distinctions entre le langage réceptif, le langage expressif et la parole, qui fait simplement partie du langage expressif, sont importantes, surtout s’il existe un problème. Selon le trouble que connaît l’enfant relativement au langage réceptif, au langage expressif, ou aux deux, le type d’aide qu’il reçoit peut changer. Par exemple, l’orthophonie consiste très souvent à améliorer l’articulation pour que les mots et les phrases de l’enfant soient plus compréhensibles. Si un enfant a de la difficulté à comprendre le langage ou de la difficulté avec les compétences nécessaires pour s’exprimer autres que la parole, le fait d’améliorer l'articulation n'est pas vraiment une façon de traiter le problème.

Les enfants nés prématurément présentent souvent un retard de langage. Selon certaines estimations, environ 30 % des enfants nés prématurément auront un trouble du langage à l’âge de 20 mois. Certains enfants viendront à bout de ce problème, alors que ce ne sera pas le cas pour d’autres, surtout ceux qui ont subi une lésion cérébrale quelconque. Pour ces enfants, il n’est pas inhabituel que les troubles du langage persistent pendant les années scolaires.

Même si beaucoup d’enfants nés prématurément viennent à bout de leurs troubles du langage, les parents devraient demander de l'aide s’ils soupçonnent un problème. Comme c’est le cas pour beaucoup d'incapacités, plus l’intervention commence tôt, meilleures sont les chances de réduire au minimum les conséquences associées au trouble.

Dernières mises à jour: octobre 31 2009