Planification des repas comportant des apports constants en glucides

PDF download is not available for Arabic and Urdu languages at this time. Please use the browser print function instead.

Lisez l’histoire de Pino, 12 ans, et découvrez comment son régime constant en glucides le garde en santé.

À retenir

  • Cette approche tient compte de la quantité totale de glucides prise à chaque repas et à chaque collation, et prévoit la quantité de glucides à prendre à ces moments.
  • Les enfants suivant ce type de régime doivent consommer des quantités et des types semblables d’aliments à leurs repas et à leurs collations qu’ils doivent prendre à des heures régulières.

La prise en charge optimale du diabète nécessite une alimentation saine et équilibrée, combinée, au besoin, avec de l’insuline ou des médicaments, et avec un contrôle de la glycémie. La meilleure façon de prendre en charge l’alimentation de votre enfant est d'élaborer un régime alimentaire. Le régime alimentaire de l’enfant constitue la base d’une alimentation saine et d’un contrôle sûr de la glycémie.

Cette approche de planification des repas tient compte de la quantité totale de glucides consommés à chaque repas et à chaque collation et détermine une quantité de glucides à consommer à chaque repas et à chaque collation. Après un examen attentif, le diététiste recommandera la quantité de glucides que votre enfant doit consommer à chaque repas et à chaque collation. Cette quantité reste la même quotidiennement jusqu’à ce que votre enfant, votre diététiste et vous jugiez qu’un changement est nécessaire.

Ce traitement d’insuline fournit la même quantité d’insuline chaque jour avec quelques ajustements en fonction de la glycémie. Certaines familles trouvent ce traitement plus facile parce qu'elles n’ont pas à faire d’ajustements importants à l’insuline de leur enfant.

Lorsqu’ils choisissent ce type de traitement d’insuline, les enfants doivent consommer des quantités et des types semblables d’aliments lors des repas et des collations, à la même heure chaque jour. Cela les aidera à atteindre et à conserver un meilleur contrôle possible de leur glycémie.

Si, par exemple, un enfant mange un énorme souper un soir, mais saute le souper le jour suivant, il sera très difficile d’ajuster la dose d’insuline et de prévenir l’hypoglycémie ou l’hyperglycémie.

Le cas de Pino

Pino a 12 ans et il a récemment reçu un diagnostic du diabète de type 1. On lui a prescrit un traitement d’insuline trois fois par jour (TID) et il suit un régime alimentaire constant en glucides.

En se basant sur son âge, sa taille, son poids, son registre alimentaire et son niveau d’activité, l’équipe de soins de santé du diabète de Pino a décidé qu’il aura 60 g de glucides au déjeuner, 80 g de glucides au dîner et 60 g de glucides au souper, en plus de 15 à 20 g de glucides lors des collations.

Variété des repas de Pino avec quantité fixe de glucides

Le diététiste de Pino montre, à sa famille et à lui, comment créer un régime alimentaire qui tient compte du calcul des glucides. Les variations seront infinies, selon ce qu’il veut manger, tant qu’il restera dans les 5 à 10 g de glucides par repas, au total.

Voici un exemple de dîner de Pino :

  • 2 tranches de pain de blé entier (30 g de glucides)
  • 2 oz (60 ml) de poitrine de poulet (0 g de glucides)
  • 1 c. à thé de margarine (0 g de glucides)
  • ½ tasse de bâtonnets de carottes (10 g de glucides)
  • 25 raisins (25 g de glucides)
  • 1 tasse (250 ml) de lait (15 g de glucides)

Quantité totale de glucides au dîner : 80 grammes


Le souper de Pino est habituellement plus varié. Il aime préparer son souper de la façon suivante :

  • 2 choix de produits céréaliers et de féculents (30 g de glucides)
  • 1 choix de fruit (15 g de glucides)
  • 1 choix de lait et substituts (15 g de glucides)
  • Matières grasses et viande (0 g de glucides)

Quantité totale de glucides au souper : 60 grammes


Une alternative serait que Pino utilise tous ses glucides au souper sous forme de produits céréaliers et de féculents. Par exemple :

  • 2 tasses de pâtes cuites (4 choix de produits céréaliers et de féculents pour 60 g de glucides)
  • 4 oz (60 ml) de viande (0 g de glucides)
  • 1 salade verte avec de l’huile et du vinaigre (0 g de glucides).

Il pourrait, cependant, choisir de prendre une barre de chocolat pour le dessert et réduire sa consommation de glucides durant son repas principal. Par exemple :

  • 1 tasse de pâte (30 g de glucides).
  • 3 oz (60 ml) de poulet (0 g de glucides)
  • 1 salade verte avec de l’huile et du vinaigre (0 g de glucides).
  • 1 barre de chocolat (30 g de glucides).

La quantité totale de glucides pour les deux options de repas est de 60 g.

Le régime alimentaire de Pino n’est pas un régime restrictif

Pino doit faire des ajustements s’il veut manger ses pâtes avec de la sauce (certaines sauces pour pâtes achetées à l’épicerie contiennent des sucres ajoutés) ou s’il veut prendre un verre de lait avec son souper ou une portion de fruit au lieu d’une barre de chocolat pour le dessert. Par conséquent, le calcul des glucides nécessite... des calculs.

Un tel calcul peut sembler difficile au début, mais il devient plus facile avec la pratique.

Le régime alimentaire n’est pas un régime en soi. Il n’est pas destiné à limiter la quantité de nourriture qu’un enfant peut manger. Pino devrait se sentir rassasié alors que ses repas seront modifiés avec sa croissance. Ses parents et lui doivent surveiller le moment où son repas n’est plus suffisant pour le rassasier. Ils devraient ensuite en informer leur diététiste afin qu’il les aide à ajuster le régime alimentaire pour que Pino consomme davantage de nourriture. Le médecin ou l’infirmier chargé du suivi du diabète ajustera son insuline afin d’équilibrer sa glycémie.

Dernières mises à jour: octobre 17 2016