Grippe (influenza): les faits sur les vaccinsGGrippe (influenza): les faits sur les vaccinsInfluenza (flu): The truth about vaccinesFrenchInfectious DiseasesChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BodyImmune systemHealthy living and preventionCaregivers Adult (19+)Cough;Fever;Headache;Sore throat2013-11-25T05:00:00ZUpton Allen, MBBS, MSc, FRCPC, FAAP8.0000000000000058.00000000000001112.00000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Renseignements sur l'importance des vaccins dans la prévention des maladies infectieuses comme la grippe.<br></p><p>Les vaccins sont-ils sûrs? Voici certains faits au sujet des vaccins contre l'influenza (grippe).</p><ul><li>La <a href="/Article?contentid=912&language=French">grippe</a> est une infection éventuellement mortelle. Tous les organismes gouvernementaux responsables de la santé conviennent que la meilleure façon d'y échapper est de se faire vacciner contre l'influenza. Le vaccin antigrippal est recommandé à toutes personnes <a href="/Article?contentid=989&language=French">âgées de plus de 6 mois</a>. Consultez votre médecin si la vaccination vous inquiète.</li><li>Quand vous vous faites vacciner, non seulement vous vous protégez vous-même, mais vous prévenez également la grippe chez les personnes que vous fréquentez. Le vaccin antigrippal réduit les risques de transmission de l'nfection d';une personne à l'autre. Plus le nombre de personnes vaccinées augmente, plus le risque que la grippe se propage diminue.</li><li>Le vaccin antigrippal est gratuit en Ontario. Pour des renseignements sur les vaccins dans l'ensemble des provinces et territoires, consultez le site <a href="https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/grippe-influenza.html">www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/grippe-influenza.html</a>.</li></ul><h2>À retenir</h2><ul><li>Tous les organismes du gouvernement recommandent que toutes les personnes âgées de 6 mois et plus se fassent vacciner contre la grippe.</li> <li>Le vaccin contre la grippe réduit les chances que l’infection se transmette d’une personne à l’autre. Plus il y a de personnes vaccinées, moins l’infection pourra se propager. </li><li>Le vaccin antigrippal ne vous donnera pas la grippe. Il provoquera plutôt une réponse autoimmune et l’organisme produira des anticorps pour bâtir une immunité naturelle contre la grippe.</li></ul>
Influenza (flu): The truth about vaccinesIInfluenza (flu): The truth about vaccinesInfluenza (flu): The truth about vaccinesEnglishInfectious DiseasesChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BodyImmune systemHealthy living and preventionCaregivers Adult (19+)Cough;Fever;Headache;Sore throat2013-11-25T05:00:00ZUpton Allen, MBBS, MSc, FRCPC, FAAP8.0000000000000058.00000000000001112.00000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Information about the importance of vaccines in preventing infectious diseases such as the flu.</p><p>Are vaccines safe? Here are a few facts about vaccines specific to influenza (the flu). </p><ul><li>The <a href="/Article?contentid=912&language=English">flu</a> is a potentially deadly infection. All government health agencies agree the influenza vaccine (flu shot) is the best way to protect yourself. The flu shot is recommended for all people over the age of 6 months. If you think there is a reason you should not get the flu shot, talk to your doctor. </li><li>When you are vaccinated, you are not just protecting yourself. You are protecting the people around you.</li><li>Getting the flu shot reduces the chances of the infection being passed from person to person. The more people that are vaccinated, the less the infection will circulate.</li><li>The flu shot is free in Ontario. Go to <a href="https://www.canada.ca/en/public-health/services/diseases/flu-influenza.html">www.canada.ca/en/public-health/services/diseases/flu-influenza.html</a> for information about coverage in all provinces and territories.</li></ul>​<h2>Key points</h2> <ul> <li>All government health agencies recommend the flu shot for all people over the age of 6 months.</li> <li>Getting the flu shot reduces the chances of the infection being passed from person to person. The more people that are vaccinated, the less the infection will circulate.</li> <li>The flu vaccine does not infect you with the flu. Instead, it provokes an immune response. They trick the body into making antibodies and building a natural immunity against the flu.</li> </ul>

 

 

Grippe (influenza): les faits sur les vaccins1111.00000000000Grippe (influenza): les faits sur les vaccinsInfluenza (flu): The truth about vaccinesGFrenchInfectious DiseasesChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BodyImmune systemHealthy living and preventionCaregivers Adult (19+)Cough;Fever;Headache;Sore throat2013-11-25T05:00:00ZUpton Allen, MBBS, MSc, FRCPC, FAAP8.0000000000000058.00000000000001112.00000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Renseignements sur l'importance des vaccins dans la prévention des maladies infectieuses comme la grippe.<br></p><p>Les vaccins sont-ils sûrs? Voici certains faits au sujet des vaccins contre l'influenza (grippe).</p><ul><li>La <a href="/Article?contentid=912&language=French">grippe</a> est une infection éventuellement mortelle. Tous les organismes gouvernementaux responsables de la santé conviennent que la meilleure façon d'y échapper est de se faire vacciner contre l'influenza. Le vaccin antigrippal est recommandé à toutes personnes <a href="/Article?contentid=989&language=French">âgées de plus de 6 mois</a>. Consultez votre médecin si la vaccination vous inquiète.</li><li>Quand vous vous faites vacciner, non seulement vous vous protégez vous-même, mais vous prévenez également la grippe chez les personnes que vous fréquentez. Le vaccin antigrippal réduit les risques de transmission de l'nfection d';une personne à l'autre. Plus le nombre de personnes vaccinées augmente, plus le risque que la grippe se propage diminue.</li><li>Le vaccin antigrippal est gratuit en Ontario. Pour des renseignements sur les vaccins dans l'ensemble des provinces et territoires, consultez le site <a href="https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/grippe-influenza.html">www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/grippe-influenza.html</a>.</li></ul><h2>À retenir</h2><ul><li>Tous les organismes du gouvernement recommandent que toutes les personnes âgées de 6 mois et plus se fassent vacciner contre la grippe.</li> <li>Le vaccin contre la grippe réduit les chances que l’infection se transmette d’une personne à l’autre. Plus il y a de personnes vaccinées, moins l’infection pourra se propager. </li><li>Le vaccin antigrippal ne vous donnera pas la grippe. Il provoquera plutôt une réponse autoimmune et l’organisme produira des anticorps pour bâtir une immunité naturelle contre la grippe.</li></ul><h2>La réalité : peu d'effets secondaire​s, certaines préoccupations, une foule de renseignements faux</h2><p>Les personnes qui s'opposent à la vaccination ont tendance à s'expliquer en n'invoquant que quelques préoccupations. Certaines de ces questions sont valables, mais la plupart ne sont pas fondées. Les gens reçoivent des conseils de toutes parts, et certains se demandent lesquels sont véritables.</p><h3>Préoccupation: La grippe n'est pas si pénible et la vaccination ne vaut pas la peine compte tenu de ses effets secondaires.</h3><p> <strong>Les faits:</strong> Le vaccin antigrippal comporte certains effets sec​ondaires qui se limitent principalement à la région où le vaccin est administré qui est susceptible d'être douloureuse, d'enfler et de présenter une rougeur. Le risque de manifestation de ces effets secondaires est moins inquiétant que le risque d'une infection susceptible d'être mortelle ou d'entraîner de graves complications.</p><p>Chaque année, de 4000 à 8000 Canadiens décèdent des complications liées à la grippe comme une <a href="/Article?contentid=784&language=French">pneumonie</a>. De plus, de nombreux autres manifestent de graves complications d'une autre nature. Certaines années, les salles d'urgence des hôpitaux canadiens sont inondées de gens infectés, d'où des périodes d'attente interminables. Dans l'ensemble, les risques de complication de la grippe l'emportent sur tout risque éventuel d'effets secondaire de la vaccination.</p><h3>Préoccupation: Le vaccin antigrippal peut vous infecter.</h3><p> <strong>Les faits:</strong> Aucun vaccin ne peut vous infecter. Au contraire, le principe même de la vaccination est de déclencher une réaction immunitaire incitant l'organisme à produire des anticorps qui favorise une défense naturelle contre la grippe. Ces anticorps vous permettent donc de lutter contre les virus sans vous infecter.</p><p>Au Canada, les vaccins sont composés soit de virus de la grippe «inactivés» et ne sont donc pas infectieux soit de virus de la grippe qui ont été atténués (affaiblis) et ne peuvent donc pas transmettre la grippe.</p><p>Les virus atténués sont adaptés au froid, ce qui veut dire qu'ils sont conçus pour ne provoquer une infection qu'aux températures plus fraîches à l'intérieur du nez. Ils ne peuvent pas s'attaquer aux poumons ou à d'autres régions plus chaudes.</p><p>Grâce à la réaction immunitaire déclenchée par l'immunisation, les personnes vaccinées possèdent les anticorps nécessaires pour combattre les virus auxquels ils sont exposés.</p><h3>Préoccupation: Le mercure présent dans les vaccins cause l'autisme.</h3><p> <strong>Les faits:</strong> Certains vaccins contiennent de petites quantités de thimérosal, un agent de conservation à base d'éthylmercure (composé du mercure). Un autre composé du mercure, le méthylmercure, contamine certaines chaînes alimentaires aquatiques et s'accumulent chez les poissons. Le méthylmercure peut aussi s'accumuler dans l'organisme des êtres humains, ce qui peut provoquer des troubles neurologiques chez les enfants. Toutefois, l'organisme transforme différemment l'éthylmercure présent dans le thimérosal, de sorte qu'il ne s'y accumule pas, mais en est expulsé.</p><p>Aucun lien plausible n'a été établi entre la vaccination et l'autisme.</p><h3>Préoccupation: Certaines personnes sont infectées par les virus des vaccins.</h3><p> <strong>Les faits:</strong> En 1976, un taux anormalement élevé de cas du syndr​ome rare de Guillain-Barré (SGB) a été signalé suivant une campagne de vaccination contre la grippe porcine. Les avis sont partagés sur la question de savoir si le taux élevé de cas du syndrome était associé ou non au vaccin. La cause du SGB est inconnue. Cependant, même si la vaccination pouvait en être la cause, les risques de transmission seraient alors très faibles. Les risques d'une infection virale grave y sont nettement supérieurs.</p><h3>Préoccupation: Le vaccin antigrippal est inefficace.</h3><p> <strong>Les faits: </strong>Aucun vaccin n'est infaillible chez l'ensemble de la population vaccinée. Pour être efficace, un vaccin doit déclencher la production d'anticorps permettant de lutter contre les virus. Cependant, puisque les virus de la grippe sont en constante évolution, leur transformation pourrait réduire la protection que confèrent les vaccins. Pour assurer l'efficacité du vaccin antigrippal, il est reconstitué tous les ans afin d'y intégrer les virus grippaux les plus courants. Même si vous contractez la grippe, le fait d'avoir été vacciné réduira l'intensité de l'infection.</p><h3>Préoccupation: Si je deviens grièvement malade, on pourra me guérir grâce aux possibilités de la médecine de pointe.</h3><p> <strong>Les faits:</strong> Les antibiotiques, les médicaments antiviraux et les respirat​eurspeuvent permettent de guérir des infections graves. Néanmoins, malgré les interventions médicales massives, la grippe continue de faire des victimes. Si vous vous fiez à la médicine moderne, faites-vous vacciner contre la grippe. Au fil des ans, l'immunisation a permis de sauver plus de vie que tout autre technologie. Certains ont vite oublié qu'avant la naissance de la vaccination, des maladies comme la variole, la rougeole et la polio ont régulièrement tué ou handicapé des millions de personnes.</p><h2>Questions su​r le vaccin antigrippal</h2><h3>Mon bébé ​n'a pas l'âge d'être vacciné. Que dois-je faire?</h3><p>On recommande que les bébés aient plus de six mois pour les faire vacciner contre la grippe. Pour réduire les risques d'infection chez votre bébé, veillez à ce que toutes les personnes qui s'en occupent se fassent vacciner. Si tous les occupants de votre ménage conservent la santé, il y a de forte chance que votre bébé continue aussi de bien se porter. Il est aussi important que vous ne permettiez pas aux autres personnes qui n'ont pas été immunisées de s'approcher de votre bébé.</p><h3>Les personnes atteintes d'allergies aux œufs peuvent-elles se faire vacciner contre la grippe?</h3><p>Des œufs de poule servent à la fabrication des vaccins antigrippaux. Si vous pouvez consommer un œuf sans avoir de réaction allergique, vous pouvez vous faire vacciner sans aucun danger.</p><p>Toutefois, avant d'obtenir le vaccin, vous devez consulter votre médecin dans les situations suivantes.</p><ul><li>Vous faites de l'urticaire ou vos lèvres ou votre langue enfle après avoir mangé un œuf.</li><li>La consommation d'un œuf a provoqué chez vous une détresse respiratoire aiguë.</li><li>On a diagnostiqué chez vous une hypersensibilité aux œufs.</li><li>Vous avez eu une réaction allergique à un vaccin quelconque auparavant.</li><li>Vous avez des allergies à d'autres éléments du vaccin. Ces éléments sont les suivants: thimérosal, chlorure de sodium, hydrogénophosphate de disodium, dihydrogénophosphate de potassium, chlorure de potassium, formaldéhyde, désoxycholate de sodium et sucrose.</li></ul><h3>Devrais-je me faire vacciner même si j'ai eu la grippe?</h3><p>Oui, pour trois motifs:</p><ol><li>La défense immunitaire que la grippe aurait pu vous procurer risque de ne pas être durable. Le vaccin permettra à votre organisme d'augmenter votre réserve éventuelle d'anticorps.</li><li>Le vaccin peut vous protéger contre des virus de souches légèrement différentes de celles avec lesquels vous avez été infectés.</li><li>Les risques d'une nouvelle infection sont nettement plus marqués que le risque minime d'effets secondaires du vaccin.</li></ol><div class="rxbodyfield"><p>World Heath Organization, <a href="http://www.who.int/ith/vaccines/seasonal_influenza/en/">http://www.who.int/ith/vaccines/seasonal_influenza/en/</a></p><p>Health Canada, <a href="http://www.hc-sc.gc.ca/hc-ps/dc-ma/influenza-fra.php">http://www.hc-sc.gc.ca/hc-ps/dc-ma/influenza-fra.php​</a></p><p>Ontario, <a href="http://www.health.gov.on.ca/fr/public/programs/publichealth/flu/">http://www.health.gov.on.ca/fr/public/programs/publichealth/flu/</a></p><p>CDC, <a href="http://www.cdc.gov/flu/about/qa/misconceptions.htm">http://www.cdc.gov/flu/about/qa/misconceptions.htm</a> </p><p> <a href="http://www.cdc.gov/flu/keyfacts.htm">http://www.cdc.gov/flu/keyfacts.htm</a></p><p>Miller L, Reynolds J. Autism and vaccination-the current evidence. <em>Spec Pediatr Nurs</em>. 2009 Jul;14(3):166-72.</p><p>DeStefano F. Vaccines and autism: evidence does not support a causal association. <em>Clin Pharmacol Ther</em>. 2007 Dec;82(6):756-9. Epub 2007 Oct 10.</p><p>Jefferson T, et al. Efficacy and effectiveness of influenza vaccines in elderly people: a systematic review. Lancet. 2005 Oct 1;366(9492):1165-74. Epub 2005 Sep 22.​</p></div>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/influenza_truth_about_vaccines.jpgFalse

Nous tenons à remercier nos commanditaires

AboutKidsHealth est fier de collaborer avec les commanditaires suivants, qui nous aident à accomplir notre mission, qui consiste à améliorer la santé et le mieux-être des enfants canadiens et étrangers, en leur donnant accès sur Internet à des renseignements sur les soins de santé.