Catégoriser les tumeurs cérébralesCCatégoriser les tumeurs cérébralesCategorizing brain tumoursFrenchNeurology;OncologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BrainNervous systemNAAdult (19+)NA2009-08-14T04:00:00ZEric Bouffet, MD, FRCPC8.0000000000000062.0000000000000455.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Introduction par étapes aux divers types de tumeurs cérébrales chez les enfants. Réponses des hôpitaux pédiatriques canadiens.</p><p>Il existe plus de 100 différents types de tumeurs cérébrales. On nomme habituellement les tumeurs selon le type de cellule où elles se développent. Par exemple, le gliome se développe dans les cellules gliales. On peut aussi décrire les tumeurs selon leur emplacement, comme le gliome du tronc cérébral. Le nom d'une tumeur peut changer à mesure que les chercheurs apprennent de nouveaux détails sur les cellules tumorales.</p><h2>À retenir</h2> <ul><li>Les tumeurs cérébrales primitives se développent directement dans l’encéphale alors que les tumeurs secondaires se développent d’abord ailleurs dans le corps puis s’étendent à l’encéphale.</li> <li>Une tumeur cérébrale bénigne n’est pas cancéreuse et croît lentement.</li> <li>Une tumeur cérébrale maligne est cancéreuse, croît rapidement et peut se propager à d’autres parties du corps. </li></ul>
Categorizing brain tumoursCCategorizing brain tumoursCategorizing brain tumoursEnglishNeurology;OncologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BrainNervous systemNAAdult (19+)NA2009-08-14T04:00:00ZEric Bouffet, MD, FRCPC8.0000000000000062.0000000000000455.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>A step-by-step introduction to the different types of childhood brain tumors. Answers from Canadian Paediatric Hospitals.</p><p>There are more than 100 different types of brain tumours. Tumours are usually named after the type of cell they develop from. One example is a glioma, which grows out of glial cells. Tumours may also be described based on their location, such as a brainstem glioma. Sometimes the same tumour may have different names, which can be confusing. The name of a tumour can change as researchers learn more details about tumour cells.</p><h2>Key points</h2> <ul><li>A primary brain tumour develops directly in the brain while a secondary tumour develops elsewhere in the body and spread to the brain.</li> <li>A benign tumour is not cancerous and grows slowly.</li> <li>A malignant tumour is cancerous, grows quickly, and can spread to other parts of the body.</li></ul>

 

 

Catégoriser les tumeurs cérébrales1322.00000000000Catégoriser les tumeurs cérébralesCategorizing brain tumoursCFrenchNeurology;OncologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BrainNervous systemNAAdult (19+)NA2009-08-14T04:00:00ZEric Bouffet, MD, FRCPC8.0000000000000062.0000000000000455.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Introduction par étapes aux divers types de tumeurs cérébrales chez les enfants. Réponses des hôpitaux pédiatriques canadiens.</p><p>Il existe plus de 100 différents types de tumeurs cérébrales. On nomme habituellement les tumeurs selon le type de cellule où elles se développent. Par exemple, le gliome se développe dans les cellules gliales. On peut aussi décrire les tumeurs selon leur emplacement, comme le gliome du tronc cérébral. Le nom d'une tumeur peut changer à mesure que les chercheurs apprennent de nouveaux détails sur les cellules tumorales.</p><h2>À retenir</h2> <ul><li>Les tumeurs cérébrales primitives se développent directement dans l’encéphale alors que les tumeurs secondaires se développent d’abord ailleurs dans le corps puis s’étendent à l’encéphale.</li> <li>Une tumeur cérébrale bénigne n’est pas cancéreuse et croît lentement.</li> <li>Une tumeur cérébrale maligne est cancéreuse, croît rapidement et peut se propager à d’autres parties du corps. </li></ul><p>Vous pourriez aussi entendre parler de tumeurs décrites de deux autres façons générales.</p> <ol> <li>Où elles commencent à croître : tumeurs primitives et secondaires</li> <li>Vitesse de croissance : tumeurs bénignes et malignes. On peut aussi parler du grade d'une tumeur.</li></ol> <h2>Tumeurs cérébrales primitives et secondaires</h2> <p>Les tumeurs cérébrales primitives se développent directement dans l’encéphale. Chez les enfants, la plupart des tumeurs cérébrales sont primitives.</p> <p>Les tumeurs secondaires sont rares chez les enfants. Elles se développent d’abord ailleurs dans le corps, comme dans les os ou la peau. Quand ces cellules anormales des os ou de la peau se répandent à l’encéphale, on les appelle des tumeurs secondaires.</p> <h2>Tumeurs cérébrales bénignes et malignes</h2> <p>Les tumeurs cérébrales bénignes ne sont pas cancéreuses. Les cellules de la tumeur croissent lentement. Bon nombre de tumeurs cérébrales bénignes peuvent être retirées par chirurgie et ne se développent plus. Cependant, certaines tumeurs cérébrales bénignes peuvent être dangereuses. C’est le cas lorsqu’elles se trouvent dans une partie de l’encéphale qui est difficile à atteindre au moyen d'une chirurgie ou dans une partie importante de l’encéphale qui pourrait subir des dommages en cas de chirurgie.</p> <p>On considère les tumeurs cérébrales malignes comme un cancer. Cela signifie que les cellules anormales de la tumeur font des copies d'elles-mêmes rapidement. En conséquence, la tumeur croît rapidement, et les cellules tumorales peuvent se répandre à d'autres parties de l’encéphale ou de la moelle épinière. Il s'agit de la métastase. Cependant, dans bon nombre de cas, les tumeurs cancéreuses peuvent être traitées avec succès. Elles se répandent rarement à l'extérieur du système nerveux central (SNC).</p> <p>Parfois, il est difficile d’établir la distinction entre les tumeurs bénignes et malignes. Certaines tumeurs bénignes peuvent se répandre à d’autres parties de l’encéphale ou de la moelle épinière. Ce pourrait être le cas, par exemple, des gliomes de bas grade. La tumeur n’est pas devenue maligne pour autant. Un gliome de bas grade qui s’est répandu peut souvent être traité avec succès par la chimiothérapie.</p> <p>Parfois, une tumeur bénigne peut se transformer en tumeur maligne. Bien que cette situation soit plus fréquente chez les adultes, elle peut se produire chez les enfants, surtout les adolescents.</p>

Nous tenons à remercier nos commanditaires

AboutKidsHealth est fier de collaborer avec les commanditaires suivants, qui nous aident à accomplir notre mission, qui consiste à améliorer la santé et le mieux-être des enfants canadiens et étrangers, en leur donnant accès sur Internet à des renseignements sur les soins de santé.