Autres procédures diagnostiques pour les tumeurs cérébralesAAutres procédures diagnostiques pour les tumeurs cérébralesOther diagnostic procedures for brain tumoursFrenchNeurologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BrainNervous systemTestsAdult (19+)NA2009-07-10T04:00:00ZEric Bouffet, MD, FRCPCUte Bartels, MD8.0000000000000065.00000000000001095.00000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Description détaillée d’autres procédures diagnostiques, comme les prises de sang et les radiographies, qui jouent un rôle sur le diagnostic médical de cancer cérébral.</p><p>D’autres examens et procédures diagnostiques seront aussi employés afin de soutenir le diagnostic d’une tumeur cérébrale ou de fournir des renseignements. Ceux-ci comprennent des analyses sanguines et des radiographies.</p><h2>À retenir</h2> <ul><li>L’analyse sanguine est nécessaire pour tous les enfants atteints de tumeurs cérébrales qui doivent subir un traitement.</li> <li>Les radiographies ne sont plus utilisées de nos jours pour diagnostiquer les tumeurs cérébrales. Elles peuvent cependant être employées afin de fournir des renseignements dans certains cas exceptionnels.</li></ul>
Other diagnostic procedures for brain tumoursOOther diagnostic procedures for brain tumoursOther diagnostic procedures for brain tumoursEnglishNeurologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BrainNervous systemTestsAdult (19+)NA2009-07-10T04:00:00ZEric Bouffet, MD, FRCPC Ute Bartels, MD8.0000000000000065.00000000000001095.00000000000Flat ContentHealth A-Z<p>An in-depth description of other diagnostic procedures, such as blood tests and x-rays, which are involved in the medical diagnosis of brain cancer.</p><p>Other diagnostic tests and procedures will also be done to help diagnose a brain tumour or provide information. These include blood tests and X-rays.</p><h2>Key points</h2> <ul><li>Blood work is necessary for all children with brain tumours who are undergoing treatment. </li> <li>X-rays are not done anymore to diagnose brain tumours, but they may be used to provide information in exceptional cases.</li></ul>

 

 

Autres procédures diagnostiques pour les tumeurs cérébrales1338.00000000000Autres procédures diagnostiques pour les tumeurs cérébralesOther diagnostic procedures for brain tumoursAFrenchNeurologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BrainNervous systemTestsAdult (19+)NA2009-07-10T04:00:00ZEric Bouffet, MD, FRCPCUte Bartels, MD8.0000000000000065.00000000000001095.00000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Description détaillée d’autres procédures diagnostiques, comme les prises de sang et les radiographies, qui jouent un rôle sur le diagnostic médical de cancer cérébral.</p><p>D’autres examens et procédures diagnostiques seront aussi employés afin de soutenir le diagnostic d’une tumeur cérébrale ou de fournir des renseignements. Ceux-ci comprennent des analyses sanguines et des radiographies.</p><h2>À retenir</h2> <ul><li>L’analyse sanguine est nécessaire pour tous les enfants atteints de tumeurs cérébrales qui doivent subir un traitement.</li> <li>Les radiographies ne sont plus utilisées de nos jours pour diagnostiquer les tumeurs cérébrales. Elles peuvent cependant être employées afin de fournir des renseignements dans certains cas exceptionnels.</li></ul><h2>Prises de sang</h2> <p>Il faut effectuer des prises de sang pour tous les enfants atteints de tumeurs cérébrales qui subissent un traitement. Les analyses de sang sont nécessaires pour surveiller et prévenir les effets indésirables, ou pour ajuster les modalités du traitement. On effectue une analyse de sang en particulier afin d’aider à diagnostiquer et à surveiller un type de tumeur cérébrale que l’on appelle la tumeur des cellules germinales. Certaines de ces tumeurs sécrètent des protéines que l’on peut mesurer dans le sang. Ces protéines s’appellent l'alpha-foetoprotéine (AFP) et la gonadotrophine chorionique humaine (hCG). </p> <p>Pour faire une prise de sang à votre enfant, il faut prélever un échantillon de sang avec une seringue à une clinique de prises de sang. Le technicien formé pour effectuer les prises de sang (phlébotomiste) roulera la manche de votre enfant et attachera un élastique autour de son bras, au-dessus de l’endroit où le sang sera prélevé. On appliquera ensuite de l’alcool ou un antiseptique sur la veine où l’aiguille sera insérée. </p> <p>Le sang est prélevé dans de petits tubes à air comprimé spéciaux que l’on appelle des flacons, qui sont étiquetés et envoyés aux fins d’analyse. Cette procédure ne prend pas beaucoup de temps. On retire l’élastique quand une quantité suffisante de sang est prélevée afin de laisser circuler le sang normalement. Une boule de ouate et de la pression sont appliqués au site de la piqûre afin de faire cesser le saignement, et on y place ensuite un bandage. Pour certaines analyses de sang, seule une prise de sang au bout du doigt est nécessaire. </p> <p>Pour les nouveau-nés, la procédure est différente. On prélève l’échantillon de sang à partir du talon au moyen d’un petit dispositif appelé une lancette. Le technicien prend la plus petite quantité de sang possible. </p> <h3>Comment se préparer à une prise de sang?</h3> <p>Habituellement, aucune préparation n’est nécessaire pour les prises de sang. Si votre enfant a besoin d’arrêter de manger ou de boire avant l’analyse de sang, l’infirmière ou le technicien vous le dira à l’avance. </p> <h3>Que teste-t-on chez votre enfant?</h3> <p>Si vous ne savez pas exactement pourquoi votre enfant subit une analyse de sang, demandez-le à l’infirmière de la clinique. Il est bon que vous sachiez ce qui se passe, question d’avoir l’esprit tranquille. </p> <h3>Est-ce que l’aiguille fera mal à mon enfant?</h3> <p>On appliquera un mélange d’anesthésiques locaux nommé EMLA afin d’aider à réduire la douleur au moment de la prise de sang. Votre enfant pourrait avoir des ecchymoses mineures ou une légère douleur pulsatile au site d’insertion de l’aiguille. Cette sensation disparaîtra après une journée ou deux. Certains enfants ou adolescents se sentent faibles pendant la prise de sang. </p> <h3>Comment pouvez-vous aider votre enfant pendant les prises de sang?</h3> <p>Les piqûres ne sont pas amusantes pour les enfants (pas plus que pour les adultes). Il peut être bouleversant pour bon nombre de parents de voir leur enfant recevoir une piqûre. En tant que parent, vous pouvez aider votre enfant en le rassurant pendant qu’il reçoit une piqûre. Dites-lui que vous serez avec lui du début à la fin. </p> <p>Dite à votre enfant que même si les aiguilles peuvent faire peur, elles ne sont pas dangereuses. Le fait de parler calmement à votre enfant aidera. De plus, vous pourriez lui donner un de ses jouets préférés pour qu’il le tienne. Le fait de respirer lentement et profondément et de ne pas regarder l’aiguille pourrait aussi aider votre enfant. </p> <p>Bon nombre d’enfants s’inquiètent de ne plus avoir assez de sang après qu’on en ait pris dans leur bras. Vous pouvez rassurer votre enfant en lui disant que l’infirmière ne prend qu’une très petite quantité de sang, juste assez pour faire des tests. Il restera beaucoup de sang dans son corps. Notre corps produit toujours du nouveau sang, alors nous n’en manquons jamais. </p> <p>Pour obtenir de plus amples renseignements sur la façon d’aider votre enfant à composer avec les analyses de sang, veuillez consulter la page « <a href="/Article?contentid=36&language=French">Prise de sang</a> » de la section La santé de A à Z du présent site Web.</p> <h2>Radiographies</h2> <p>On ne se sert plus des radiographies pour diagnostiquer les tumeurs cérébrales. Cependant, on peut les utiliser pour fournir des renseignements dans des cas exceptionnels.</p> <h3>Qu’est-ce qu’un radiographie?</h3> <p>Le radiographie est un type de radiation qui passe à travers le corps. Il donne au médecin de l’information sur la taille, la forme et l’emplacement des os et de certains organes afin d’aider à diagnostiquer une maladie. On l’appelle aussi radiographie. </p> <h3>Comment fait-on les radiographies?</h3> <p>On demandera à votre enfant, qui portera une chemise d’hôpital, de se tenir debout près du film radiographique dans le service de radiologie de l’hôpital. Il pourrait falloir retenir les jeunes enfants, et on pourrait demander aux plus vieux de ne pas bouger pendant deux ou trois secondes, afin que la radiographie ne soit pas floue. L’appareil à radiographies est allumé pendant une fraction de seconde. Des faisceaux de radiographies passent à travers la tête afin qu’une photo apparaissent sur le film. On prend habituellement des radiographies de l’avant et ensuite de profil. Le film radiographique, comme celui d’une caméra normale, se développe en 10 minutes. </p> <h3>Les radiographies feront-ils mal à mon enfant?</h3> <p>Non, votre enfant ne sentira rien. Très peu de radiations sont libérées par les radiographies, ce qui fait en sorte que le corps ne subit aucun dommage. Les jeunes enfants et les femmes enceintes sont plus sensibles aux radiographies. On leur donne donc parfois de petits protecteurs en plomb afin d’empêcher les radiographies de passer par certaines parties du corps. </p>

Nous tenons à remercier nos commanditaires

AboutKidsHealth est fier de collaborer avec les commanditaires suivants, qui nous aident à accomplir notre mission, qui consiste à améliorer la santé et le mieux-être des enfants canadiens et étrangers, en leur donnant accès sur Internet à des renseignements sur les soins de santé.