Effets sur la croissance du le traitement des tumeurs cérébralesEEffets sur la croissance du le traitement des tumeurs cérébralesGrowth effects of brain tumours and treatmentFrenchNeurology;Developmental;EndocrinologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BrainNervous system;Endocrine systemConditions and diseasesAdult (19+)NA2009-08-14T04:00:00ZEric Bouffet, MD, FRCPC8.0000000000000063.0000000000000613.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Renseignements approfondis sur les problèmes de croissance qui peuvent survenir à la suite de la radiothérapie. Réponses des hôpitaux pédiatriques canadiens.</p><p>Des problèmes de croissance peuvent survenir chez les enfants qui reçoivent de la radiothérapie ou chez ceux qui ont des tumeurs situées à l'intérieur ou à proximité de l’hypophyse (craniopharyngiomes ou gliomes hypothalamiques). En conséquence, certains enfants pourraient ne pas devenir aussi grands qu’ils auraient dû. La croissance du crâne pourrait aussi être affectée. Les traits faciaux de certains enfants pourraient changer. </p><h2>À retenir</h2> <ul><li>Les problèmes de croissance peuvent être causés par la tumeur elle-même, l’intervention chirurgicale, la radiothérapie ou les effets indésirablesde la chimiothérapie.</li> <li>Des hormones de croissance peuvent être administrées afin de maintenir la croissance de votre enfant.</li> <li>La recherche démontre que les hormones de croissance ne sont pas la cause des récidives des cellules tumorales.</li> <li>Un manque d’hormone de croissance peut augmenter le risque de maladies cardiaques, d’une plus faible force musculaire, de faiblesse des os et d’une faible masse corporelle.</li></ul>
Growth effects of brain tumours and treatmentGGrowth effects of brain tumours and treatmentGrowth effects of brain tumours and treatmentEnglishNeurology;Developmental;EndocrinologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BrainNervous system;Endocrine systemConditions and diseasesAdult (19+)NA2009-08-14T04:00:00ZEric Bouffet, MD, FRCPC8.0000000000000063.0000000000000613.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>In-depth information concerning the growth problems that may arise as a side effect of radiation therapy. Answers by Canadian Paediatric Hospitals.</p><p>Growth problems may occur among children who receive radiation therapy or those who have tumours located in or close to the pituitary gland (craniopharyngiomas or hypothalamic gliomas). As a result, some children may not grow as tall as they would have. The growth of the skull may also be affected. Some children’s facial features might look different. </p><h2>Key points</h2> <ul><li>Growth problems may be caused by the tumour itself, surgery, radiation or side effects of chemotherapy.</li> <li>Growth hormone may be given to help maintain growth in your child.</li> <li>Research show that growth hormone does not cause tumour cells to recur.</li> <li>Growth hormone deficiency mayy increase risk for heart disease, lower muscle strength, weak bones, and lower lean body mass.</li></ul>

 

 

Effets sur la croissance du le traitement des tumeurs cérébrales1424.00000000000Effets sur la croissance du le traitement des tumeurs cérébralesGrowth effects of brain tumours and treatmentEFrenchNeurology;Developmental;EndocrinologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BrainNervous system;Endocrine systemConditions and diseasesAdult (19+)NA2009-08-14T04:00:00ZEric Bouffet, MD, FRCPC8.0000000000000063.0000000000000613.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Renseignements approfondis sur les problèmes de croissance qui peuvent survenir à la suite de la radiothérapie. Réponses des hôpitaux pédiatriques canadiens.</p><p>Des problèmes de croissance peuvent survenir chez les enfants qui reçoivent de la radiothérapie ou chez ceux qui ont des tumeurs situées à l'intérieur ou à proximité de l’hypophyse (craniopharyngiomes ou gliomes hypothalamiques). En conséquence, certains enfants pourraient ne pas devenir aussi grands qu’ils auraient dû. La croissance du crâne pourrait aussi être affectée. Les traits faciaux de certains enfants pourraient changer. </p><h2>À retenir</h2> <ul><li>Les problèmes de croissance peuvent être causés par la tumeur elle-même, l’intervention chirurgicale, la radiothérapie ou les effets indésirablesde la chimiothérapie.</li> <li>Des hormones de croissance peuvent être administrées afin de maintenir la croissance de votre enfant.</li> <li>La recherche démontre que les hormones de croissance ne sont pas la cause des récidives des cellules tumorales.</li> <li>Un manque d’hormone de croissance peut augmenter le risque de maladies cardiaques, d’une plus faible force musculaire, de faiblesse des os et d’une faible masse corporelle.</li></ul><h2>Quelles sont les causes?</h2> <p>Il existe plusieurs causes possibles pour les problèmes de croissance. </p> <figure> <span>Parties du cerveau qui contrôlent la croissance</span> <img alt="" /> <figcaption class="“asset-image-caption”">L'hypothalamus et l'hypophyse contrôlent la production de l'hormone de croissance. Cette hormone contrôle la façon dont notre corps grandit et se développe.</figcaption> </figure> <ul> <li>La tumeur elle-même, la chirurgie et la radiothérapie dans la partie centrale de l’encéphale peuvent endommager l'hypophyse. Cette glande régit la production d’hormones de croissance. En conséquence, l’hypophyse pourrait ne pas produire assez d’hormones de croissance. Le manque de ces hormones se nomme une insuffisance d’hormones de croissance. Dans la Childhood Cancer Survivor Study aux États-Unis, 21 % des survivants du cancer adultes ont dit avoir de faibles taux d’hormones de croissance. </li> <li>La radiothérapie dans l’encéphale et la moelle épinière peut ralentir la croissance des os dans le crâne et la colonne vertébrale. Il peut en résulter une colonne vertébrale raccourcie et un crâne ou des os du visage rapetissés. </li> <li>Dans certains cas, l’irradiation cause une puberté précoce. Il peut en résulter une réduction de la grandeur générale, car les poussées de croissance se produisent plus tôt et durent moins longtemps. </li> <li>Un faible appétit à la suite de la chimiothérapie ou d’autres facteurs peut occasionner une mauvaise diète. Cette situation est moins fréquente, mais elle peut avoir une incidence sur la grandeur. </li></ul> <p>Avec la radiothérapie, les problèmes seront plus graves quand l’enfant est jeune, si la dose de rayonnement vers la colonne vertébrale est élevée. </p> <h2>Comment dépiste-t-on les tumeurs?</h2> <p>Pendant les visites cliniques de suivi, on inscrit la grandeur et le poids sur un graphique de croissance. On les comparera à la tranche de croissance habituelle pour les enfants du même sexe et du même âge. On tiendra compte de la grandeur à l’âge adulte de la mère et du père. On peut aussi vérifier les taux d’hormones de croissance dans le sang si on a détecté des problèmes de croissance. Il est important de suivre la croissance de près, car le problème peut se manifester des années après le traitement. </p> <h2>Que peut-on faire?</h2> <ul> <li>On peut administrer des hormones de croissance afin d’aider à maintenir la croissance en cas d’insuffisance d’hormones de croissance. On les prend par injection six jours par semaine. Elles sont efficaces pour maintenir une croissance et des poussées de croissance normales. Leur effet est amélioré si on commence le traitement avant la puberté. La décision d’utiliser des hormones de croissance doit être prise avec l’équipe de traitement et l’endocrinologue, un médecin spécialisé dans le traitement des problèmes hormonaux. </li> <li>Il n’existe aucun traitement pour augmenter la grandeur si la colonne vertébrale est affectée par l’irradiation. La colonne vertébrale est raccourcie par l’effet de l’irradiation et les hormones de croissance n’aideront pas la colonne vertébrale à croître. </li> <li>On peut traiter la puberté précoce avec des médicaments qui font cesser la puberté et qui, par conséquent, font augmenter la croissance.</li> <li>Il est important de s’assurer que pendant le traitement, les enfants sont bien nourris afin de les aider à croître.</li></ul> <h2>Les hormones de croissance peuvent-elles causer un retour de la tumeur?</h2> <p>On a déjà craint que les hormones de croissance puissent causer un retour des cellules tumorales, car elles stimulent la croissance des cellules. De nombreuses études se sont révélées rassurantes, dont la Childhood Cancer Survivor Study aux États-Unis. Cette étude montre que les hormones de croissance ne causent pas une récurrence des cellules tumorales. Il n’y avait pas plus de risques qu'une tumeur se développe de nouveau chez les personnes qui avaient reçu des hormones de croissance que chez celles qui n’avaient pas reçu de traitement aux hormones de croissance. </p> <h2>Quelles seront les répercussions sur l’avenir de votre enfant?</h2> <p>Les enfants dont la croissance est affectée peuvent être beaucoup plus petits qu’ils auraient dû l’être. Si une insuffisance d’hormones de croissance n’est pas traitée, elle peut faire augmenter le risque de maladies du cœur, de faiblesse musculaire, de faiblesse des os (ostéoporose) et de faible masse corporelle. Des recherches laissent supposer qu’il pourrait falloir prendre des hormones de croissance toute la vie durant.</p>

Nous tenons à remercier nos commanditaires

AboutKidsHealth est fier de collaborer avec les commanditaires suivants, qui nous aident à accomplir notre mission, qui consiste à améliorer la santé et le mieux-être des enfants canadiens et étrangers, en leur donnant accès sur Internet à des renseignements sur les soins de santé.