Comment aider les frères et sœurs à gérer la maladieCComment aider les frères et sœurs à gérer la maladieBlood and marrow transplant: Helping siblings copeFrenchHaematology;Immunology;OncologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BodyImmune systemNAAdult (19+)NA2009-11-30T05:00:00ZJohn Doyle, MD, FRCPC, FAAPChristine Armstrong, RN, MScN, NP Peds7.0000000000000070.0000000000000576.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Apprendrez comment aider les frères et les sœurs de l’enfant à gérer la greffe de sang et de moelle osseuse (GSM).</p><p>Vous pourriez trouver difficile de concilier les soins à votre enfant qui a reçu une greffe de sang et de moelle osseuse (GSM) avec les besoins de vos autres enfants. N’oubliez pas, les frères et sœurs de votre enfant doivent gérer divers sentiments. Ils pourraient être jaloux de toute l’attention que reçoit l’enfant malade de vous et des membres de sa famille.</p><h2>À retenir</h2><ul><li>Il se peut que vos autres enfants ressentent certaines émotions comme la jalousie, la culpabilité, la peur et la tristesse.</li><li>Parlez de la maladie de votre enfant à ses frères et sœurs, encouragez-les à partager leurs sentiments et faites-les participer aux discussions au sujet des soins et du traitement de votre enfant.</li></ul>
Blood and marrow transplant: Helping siblings copeBBlood and marrow transplant: Helping siblings copeBlood and marrow transplant: Helping siblings copeEnglishHaematology;Immunology;OncologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BodyImmune systemNAAdult (19+)NA2009-11-30T05:00:00ZJohn Doyle, MD, FRCPC, FAAPChristine Armstrong, RN, MScN, NP Peds7.0000000000000070.0000000000000576.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Learn how you can help siblings cope, after your child's blood and marrow transplant (BMT).</p><p>You may find it difficult to balance caring for your child undergoing the blood and marrow transplant (BMT) with the needs of your other children. Remember, your child's siblings are experiencing a variety of feelings.</p><h2>Key points</h2> <ul><li>Your other children may be feeling various emotions including jealousy, guilt, fear and sadness.</li> <li>Talk to your child's siblings about illness, encourage them to share their feelings, and involve them in discussions about your child's care and treatment.</li></ul>

 

 

Comment aider les frères et sœurs à gérer la maladie1558.00000000000Comment aider les frères et sœurs à gérer la maladieBlood and marrow transplant: Helping siblings copeCFrenchHaematology;Immunology;OncologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BodyImmune systemNAAdult (19+)NA2009-11-30T05:00:00ZJohn Doyle, MD, FRCPC, FAAPChristine Armstrong, RN, MScN, NP Peds7.0000000000000070.0000000000000576.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Apprendrez comment aider les frères et les sœurs de l’enfant à gérer la greffe de sang et de moelle osseuse (GSM).</p><p>Vous pourriez trouver difficile de concilier les soins à votre enfant qui a reçu une greffe de sang et de moelle osseuse (GSM) avec les besoins de vos autres enfants. N’oubliez pas, les frères et sœurs de votre enfant doivent gérer divers sentiments. Ils pourraient être jaloux de toute l’attention que reçoit l’enfant malade de vous et des membres de sa famille.</p><h2>À retenir</h2><ul><li>Il se peut que vos autres enfants ressentent certaines émotions comme la jalousie, la culpabilité, la peur et la tristesse.</li><li>Parlez de la maladie de votre enfant à ses frères et sœurs, encouragez-les à partager leurs sentiments et faites-les participer aux discussions au sujet des soins et du traitement de votre enfant.</li></ul><p>Les frères et sœurs de votre enfant pourraient être jaloux de toute l’attention que reçoit l’enfant malade de vous et des membres de sa famille. Ils pourraient éprouver du ressentiment et se sentir oubliés.</p><p>Parfois, les frères ou les sœurs de votre enfant se sentiront responsables de la maladie de votre enfant. C’est particulièrement fréquent chez les enfants âgés de cinq à huit ans. Les enfants plus vieux pourraient également se sentir responsables. Ils pourraient se sentir coupables de ne pas être l’enfant malade.</p><p>Il est aussi fréquent que les frères et les sœurs se sentent négligés ou moins aimés que l’enfant malade.</p><p>Quand la famille au complet se concentre sur l’enfant malade, vos autres enfants pourraient commencer à s’inquiéter de leur propre santé. Ils pourraient exprimer leurs peurs au moyen de symptômes physiques, comme les <a href="/Article?contentid=29&language=French">maux de tête</a>, un faible appétit et des problèmes à l’école. Les enfants pourraient aussi devenir malades pour attirer votre attention. Si vous voyez ces changements chez vos autres enfants, cela pourrait être un signe qu’ils ont besoin de plus d’attention et que vous soyez plus attentif à leurs besoins. Vous pourriez aussi trouver utile de parler au travailleur social de l’hôpital. Le site Web SuperSibs! Offre des ressources, du soutien et des activités pour aider aux frères et sœurs d’enfants atteints de cancer. </p><h2>Parlez de la maladie avec vos autres enfants </h2><p>Soyez honnête avec vos autres enfants au sujet de la greffe de sang et de moelle osseuse (GSM). Utilisez des termes simples adaptés à l’âge des enfants. Utilisez toujours les vrais mots, comme cancer et greffe. Ils seront habitués d’entendre le personnel de l’hôpital et des membres de la famille s’en servir. Si vous hésitez à utiliser les vrais termes, vos enfants sentiront cette peur. Le fait d’utiliser les vrais mots les mettra en confiance et évitera de les exclure des discussions sur la santé de leur frère ou de leur sœur.</p><p>Vous êtes un modèle pour vos enfants. Les jeunes enfants, surtout ceux de moins de sept ou huit ans, se sentiront en sécurité et réconfortés s’ils sentent que vous avez le contrôle. Les enfants plus âgés que huit ans, eux, pourront mieux saisir les détails. Même si les nouvelles ne sont pas tout à fait réconfortantes, vos enfants respecteront votre honnêteté.</p><p>Encouragez vos enfants à faire part de leurs émotions, pour qu’ils sachent qu’il est acceptable d’être bouleversé ou triste. Faites-leur part de vos sentiments à votre tour. </p><p>Souvent, les autres enfants assument un rôle d’adulte quand un enfant est malade; par exemple, ils font des tâches ménagères et font des repas. Ils pourraient devenir plus indépendants et absents. Vos enfants sont sensibles à ce que vous ressentez, et pourraient vouloir avoir l’air plus forts qu’ils ne le sont.</p><h2>Inclure les autres enfants aux discussions</h2><p>Le fait d’inclure vos autres enfants aux discussions au sujet des soins et des traitements de votre enfant rapprochera la famille. Les frères et sœurs pourraient aussi avoir moins de ressentiment au sujet de l’attention qu’obtient l’enfant malade. </p><p>Aidez vos enfants à penser qu’ils peuvent aider, eux aussi. Ils sentiront qu’ils comptent et qu’ils ne sont pas mis à l’écart. Vous pouvez essayer les stratégies suivantes : </p><ul><li>Encouragez-les à envoyer des cartes postales ou des vidéos à leur frère ou leur sœur </li><li>Donnez-leur des tâches ménagères précises </li><li>Aidez-les à créer une « boîte de loisirs » pour leur frère ou leur sœur : rassembler des objets d’artisanat et des cadeaux que leur frère ou leur sœur pourra utiliser à l’hôpital </li><li>Demandez-leur de planifier des activités familiales. Cela les sécurisera et leur donnera l’occasion de se distraire de la leucémie de leur frère ou de leur sœur</li></ul>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/blood_and_marrow_transplant_helping_siblings_cope.jpg

Nous tenons à remercier nos commanditaires

AboutKidsHealth est fier de collaborer avec les commanditaires suivants, qui nous aident à accomplir notre mission, qui consiste à améliorer la santé et le mieux-être des enfants canadiens et étrangers, en leur donnant accès sur Internet à des renseignements sur les soins de santé.